Ah ! comme il fait bon de matraquer les médecins, ces êtres ignobles et détestables qui ne pensent qu’à leur compte de banque, sans jamais au grand jamais se soucier, ne serait-ce qu’un seul instant, du sort des patients !