RC
10 views | +0 today
Follow
RC
Curated by Julien R
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Éducation et nutrition : Convivio et le SGRMHB gagnent le match !

La nutrition occupe une place de plus en plus importante dans le quotidien des sportifs de haut niveau… mais pas que ! En association avec le Saint-Grégoire Rennes Métropole Handball, dont il est un partenaire historique, le groupe Convivio est allé à la rencontre, courant janvier, des élèves du collège de l’Immaculée Jean-Paul II de Saint-Grégoire pour un petit déjeuner informatif et éducatif !
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Easilys lève 1,8 M€ pour sa solution back-office de gestion et d'approvisionnement des restaurants - Restauration21

Easilys lève 1,8 M€ pour sa solution back-office de gestion et d'approvisionnement des restaurants - Restauration21 | RC | Scoop.it
Emmanuel Grelaud, président co-fondateur d’Easilys. La start-up Easilys qui propose un outil back-office de gestion et d'approvisionnement des restaurants a séduit les restaurants et brasseries Bocuse, Sodero Gestion, Go Capital et BPI France auprès desquels elle a levé 1,8 M€.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Mission 0 : la cantine zéro déchet selon RESTORIA

Mission 0 est le concept RESTORIA anti-gaspi en restauration scolaire.
C'est aussi :
- moins de 20 g de déchets par convive au lieu de 138 g selon la moyenne nationale.
- moins de déchets pour des repas plus qualitatifs (bio, local, labels).

Une innovation déjà récompensée : Mission 0 remporte en septembre 2017 le Trophée de l'Innov'Action LUCIE.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

La restauration collective se met au goût du jour

La restauration collective se met au goût du jour | RC | Scoop.it
La restauration collective se met au goût du jour Publié le 23 mars 2018 Restauration collective | étude | Elior | Api Restauration | Convivio | Dupont Restauration  XERFI-PRECEPTA vient de publier une étude approfondie sous le titre : « La restauration collective à l’horizon 2021 - Offensive des challengers, digitalisation, nouveaux concepts et tendances : quelles perspectives pour le marché et le jeu concurrentiel ? » Un nouveau cycle commence pour le marché de la restauration collective. Après des années marquées par une croissance atone, l’activité des sociétés de restauration collective (SRC) rebondira au rythme d’environ 4% par an en moyenne de 2018 à 2021, selon les prévisions des experts de Xerfi Precepta. Les revalorisations tarifaires et la hausse du nombre de repas servis n’y seront bien sûr pas étrangères. Mais en réalité, presque tous les voyants seront au vert : rapports de forces avec les clients globalement favorables, accélération de la croissance économique, hausse du taux de concession et ferroviaire de passagers et fort renouvellement de l’offre des opérateurs. Toutefois, cette embellie générale ne doit pas masquer d’importantes disparités entre les trois segments du marché. Si celui des entreprises et administrations progressera peu, l’enseignement, la santé et le médico-social ainsi que les marchés de niche (armées et justice, sites en « milieux extrêmes »…) afficheront des perspectives prometteuses. Les majors n’ont pourtant jamais été aussi chahutées. La domination des leaders (Elior, Compass, Sodexo) s’est en effet effritée ces dernières années. Alors que leur chiffre d’affaires reculait (-5%) entre 2013 et 2017, celui des opérateurs de petite et moyenne taille augmentait de 44% sur la période, d’après l’analyse des experts de Xerfi Precepta. Une situation qui s’explique par l’offensive des challengers sur le terrain de la qualité et de la proximité. En réalité, les généralistes nationaux (API Restauration, Dupont Restauration…), les généralistes locaux (Convivio, Restoria…) et les spécialistes locaux (Leztroy, OCRS…) s’appuient sur trois facteurs clés de succès : un fort ancrage territorial, une agilité et une réactivité importantes et, enfin, une capacité à maîtriser les coûts en investissant dans une cuisine centrale ou dans une légumerie. Autant de typologies d’acteurs qui ont su répondre aux exigences croissantes des consommateurs en matière de qualité. Dans un tel contexte, les majors vont devoir repenser leur modèle historique, fondé sur l’industrialisation et la standardisation. Il y a urgence alors que les nouvelles habitudes alimentaires (nomadisme par exemple) bousculent les codes, que la révolution numérique transforme l’expérience client et que la menace des autres circuits de restauration (boulangeries ou rayons snacking des GSA entre autres) se fait plus pressante. Pour se différencier, les acteurs devront miser sur les tendances bio et local, encore peu développées. Les professionnels de la restauration collective seraient également avisés de renouveler les concepts et les formats des restaurants collectifs. Déjà, certains restaurants collectifs ont intégré des food trucks, une sandwicherie, des kiosques à thème ou encore un coffee shop à leur offre. D’autres encore proposent de nouveaux services comme l’achat d’épicerie ou les déjeuners de direction. L’élargissement des horaires de service est également au menu. La création de nouveaux décors et le développement de nouveaux outils digitaux (présence sur les réseaux sociaux, lancement d’applications mobiles, nouveaux moyens de paiement…), pour précommander par exemple, sont aussi des pistes explorées par les acteurs de la SRC. Et force est de constater qu’au petit jeu de l’innovation destiné à renouveler leur modèle d’affaires à moyen terme, les trois leaders du marché ont une longueur d’avance en raison de leur forte capacité d’investissement. Ils ont également les moyens de répercuter intégralement, ou presque, le renchérissement des coûts d’approvisionnement (lié au recours croissant à des produits de qualité, plus chers à l’achat). Les majors adaptent également leur organisation pour retrouver une certaine agilité. Certains développent ainsi des plateformes ouvertes en mode projet pour croiser les expertises des collaborateurs et des start-up participantes. A titre d’exemple, Elior a créé en 2017 un partenariat d’innovation avec des jeunes pousses mais aussi un laboratoire d’idées et d’expérimentations.   Auteur de l’étude : Thibaud Brejon
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Zéro déchet au restaurant du collège Saint-Vincent

Zéro déchet au restaurant du collège  Saint-Vincent | RC | Scoop.it
Stop au gaspillage au restaurant du collège Saint-Vincent (Brissac-Loire-Aubance) grâce à une nouvelle organisation du restaurant.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Focus sur les précurseurs des cantines bio en France

Focus sur les précurseurs des cantines bio en France | RC | Scoop.it
Dans son film « Zéro phyto 100% bio », le réalisateur Guillaume Bodin nous présente des exemples d’établissements scolaires qui n’ont pas attendu qu’une loi* les obligent à introduire le bio dans les cantines.
La commune de Barjac dans le Gard en est un excellent exemple. Il y a 10 ans, la municipalité a introduit progressivement les repas bio à la cantine et propose aujourd’hui des repas bio issus d’une production locale.
Mouans-Sartoux dans les Alpes-Maritimes, exemple souvent cité, s’est également lancée dans l’aventure de la conversion en bio des cantines scolaires depuis 2010. La Ville souhaitait proposer aux enfants des repas équilibrés, bons pour la santé, et issus des filières locales.Pour accroître la part de produits bio et locaux, et pour maîtriser les coûts d’approvisionnement, la ville de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) a lancé, dès 2010, la première régie municipale agricole de France.
Contrairement aux idées reçues, introduire le 100% bio dans les cantines ne fait pas exploser le budget, bien au contraire ! A Langouët, en Ille-et-Vilaine, le coût de revient d’un repas a baissé de 0,11 euros, une économie qui, appliquée pour chaque repas, est non négligeable pour les parents. En favorisant la consommation de protéines végétales et en diminuant la quantité de pain et de viande, Langouët a également réussi à diminuer le gaspillage alimentaire.
La ville de Marsaneix, en Dordogne est incontournable lorsque l’on parle de cantines bio. Avec 140 repas par jour, le restaurant a réussi à proposer une cuisine bio pour un coût de revient de 2,12 € le repas . La cantine scolaire s’est vue attribuer le troisième niveau (le plus exigeant) du label « En cuisine » délivré par Ecocert, ce qui fait d’elle le premier restaurant scolaire certifié bio de France.
A Paris, l’introduction de produits bio dans les cantines est aussi engagée, mais reste disparate. En effet, certains arrondissements sont capables de servir 75% de bio, alors que d’autres n'en proposent que 3,5%. D’ici à 2020, le Plan Alimentation durable de la Ville prévoit d’augmenter à 50% la part de l’alimentation durable dans la restauration collective municipale. Aujourd’hui en moyenne, c’est déjà environ 30% de bio dans les cantines de la capitale.
Toutes ces villes, petites et grandes, qui font figure de précurseurs en matière d’introduction de bio dans les établissements scolaires, prouvent qu’il est possible de passer au tout bio en diminuant les coûts, et ce, en favorisant les circuits courts. Au-delà du bénéfice pour les élèves de ces communes, l’introduction de produits bio et locaux favorise également l’emploi des producteurs de ces départements et leur assure un revenu à la hauteur du travail qu’ils fournissent, les circuits courts excluant les intermédiaires.

*La Loi Allain avait pour objectif l’introduction d’un objectif de 40% d’alimentation durable, dont 20% de bio dans la restauration collective. Le 25 janvier 2017, le Conseil Constitutionnel a censuré du texte de la Loi Égalité et Citoyenneté l'amendement déposé par Brigitte Allain au motif qu'il était un cavalier législatif.Alimentation/SantéRestauration collectiveSociétal
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

La Ville veut mettre fin au gaspillage alimentaire

La Ville veut mettre fin au gaspillage alimentaire | RC | Scoop.it
La ville de Rennes a annoncé la signature d'une convention avec l'entreprise Breizh Phenix, qui va récupérer les repas non consommés de la collectivité pour les
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Un chef étoilé au centre de restauration municipal

Un chef étoilé au centre  de restauration municipal | RC | Scoop.it
Yannick Delpech, chef étoilé columérin du restaurant gastronomique L'Amphitryon, a accepté l'invitation de la mairie pour évoquer les enjeux de la restauration municipale et visiter cette structure située dans le quartier des Marots
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Ce que les collectivités peuvent faire contre le gaspillage alimentaire

Ce que les collectivités peuvent faire contre le gaspillage alimentaire | RC | Scoop.it
Parce que la population ayant des difficultés à se nourrir et les préoccupations environnementales croissent, lutter contre le gâchis alimentaire est un enjeu de société. Pour infléchir l
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Sus au gaspillage alimentaire dans les écoles !

Sus au gaspillage alimentaire dans les écoles ! | RC | Scoop.it
En France, la restauration collective est responsable d'un tiers du gaspillage alimentaire. 30% des plateaux-repas sont gâchés quotidiennement. Dès septembre 2016, les établissements scolaires seront tenus de montrer l'exemple. Reportage dans les cantines d'une école pionnière.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Plus l’entreprise est grande, plus l’engagement des collaborateurs diminue

Plus l’entreprise est grande, plus l’engagement des collaborateurs diminue | RC | Scoop.it
Evaluer la force du lien qui unit les collaborateurs à leur employeur, c’est la vocation des dispositifs de mesure de l’engagement interne mis en place, depuis la fin des années 1990, dans la plupart des grandes entreprises. Des outils utiles à condition d’en exploiter les résultats.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Comment intégrer le bio et les protéines végétales aux menus de la cantine ?

Comment intégrer le bio et les protéines végétales aux menus de la cantine ? | RC | Scoop.it

Neuf cuisiniers poyaudins en restauration collective ont suivi une formation sur les menus alternatifs ou semi-alternatifs, à l’école primaire de Diges.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Pour une cantine plus « responsable » à Orléans

Pour une cantine plus « responsable » à Orléans | RC | Scoop.it

Un collectif de parents, baptisé Orléans-Miam, a entrepris de sonder les familles sur ce qu’elles pensent de la restauration scolaire. Les premières tendances sont tombées.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Mille et Un Repas et le Département de la Drôme

Mille et Un Repas installe la démarche "Zéro Gaspil'", en Assistance Technique, dans les 30 collèges de la Drôme. Illustration en vidéo.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Restoria recrute - 9H50 le matin Pays de la Loire

Jean-Michel DUPONT-BELOEIL, directeur des Ressources Humaines RESTORIA, revient sur les postes à pourvoir : cuisiniers, charcutiers, pâtissiers, chefs gérants, commercials et apprentis.

Retrouvez toutes nos annonces sur http://www.restoria.fr/nous-rejoindre/

©France télévision 2018
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Vitry-en-Artois - La ville institue à son tour des repas végétariens à la cantine

Vitry-en-Artois - La ville institue à son tour des repas végétariens à la cantine | RC | Scoop.it
Après la ville voisine Biache-Saint-Vaast, c’est au tour de Vitry-en-Artois de mettre en place des repas végétariens réguliers à partir de la rentrée.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

[Focus] Mille et Un Repas : moins de gaspillage pour plus de qualité en restauration collective - Eclaira.org, le Réseau de l'économie circulaire en Auvergne-Rhône-Alpes

[Focus] Mille et Un Repas : moins de gaspillage pour plus de qualité en restauration collective - Eclaira.org, le Réseau de l'économie circulaire en Auvergne-Rhône-Alpes | RC | Scoop.it
[Focus] Mille et Un Repas : moins de gaspillage pour plus de qualité en restauration collective - Présentation d’actualités et d’événements en matière d’économie circulaire en Auvergne-Rhône-Alpes. L’information sur les projets et exemples concrets peuvent être partagés largement pour accompagner la transition vers un nouveau modèle de développement économique, écologique, mais aussi social.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Tribune : « Manger mieux dans les cantines, plus bio, local et sain est possible sans que ça ne coûte plus cher »

Tribune : « Manger mieux dans les cantines, plus bio, local et sain est possible sans que ça ne coûte plus cher » | RC | Scoop.it
La restauration collective est devenue un sujet majeur. Manger mieux, plus bio et local est un impératif vers lequel devraient tendre toutes les cantines françaises, estime ce collectif de signataires.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Agriculture : des logiciels pour les «circuits courts»

Agriculture : des logiciels pour les «circuits courts» | RC | Scoop.it
Il ne suffit pas de décréter qu’on va manger local. Encore faut-il que les agriculteurs soient organisés pour cela et y trouvent leur compte financièrement. Des chercheurs en informatique se sont penchés sur l’optimisation des circuits courts, qui mettent directement en contact clients et producteurs.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

'Mon #restau #responsable' pour des #cantines plus #durables  #FNH #RestauCo | RSE et Développement Durable

'Mon #restau #responsable' pour des #cantines plus #durables  #FNH #RestauCo | RSE et Développement Durable | RC | Scoop.it
La Fondation Nicolas Hulot et le réseau Restau'Co ont lancé un outil d'évaluation des structures de restauration collective, "Mon restau responsable". | RSE et Développement Durable
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Quelles solutions contre la dénutrition des personnes âgées ? — Silver Economie

Quelles solutions contre la dénutrition des personnes âgées ? — Silver Economie | RC | Scoop.it
Les seniors sont particulièrement concernés par les risques de dénutrition alors que l'alimentation est un ingrédient clef du maintien de l'autonomie.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

La Fondation Nicolas Hulot lance les cantines bio et durables

La Fondation Nicolas Hulot lance les cantines bio et durables | RC | Scoop.it
La Fondation Nicolas Hulot lance un outil concret qui repense la manière de concevoir les cantines dans les écoles, les maisons de retraite et en milieu hospitalier. Du bio, du local et écologique, c’est la promesse de Mon Restau Durable®.
more...
No comment yet.
Scooped by Julien R
Scoop.it!

Restauration collective. Du bio et du local en 2020

Restauration collective.  Du bio et du local en 2020 | RC | Scoop.it
Restauration collective. Du bio et du local en 2020 - Une loi pour « favoriser l'ancrage territorial de l'alimentation » a été votée la semaine dernière à l'Assemblée nationale. Hervé Pellois, député divers gauche de Vannes, a participé à...
more...
No comment yet.
Rescooped by Julien R from Alimentation durable et territoire
Scoop.it!

Manger local : les députés veulent 40 % de produits locaux dans la restauration collective -Verdura.fr

Manger local : les députés veulent 40 % de produits locaux dans la restauration collective -Verdura.fr | RC | Scoop.it

Les députés ont adopté en commission une proposition de loi écologiste, visant à augmenter la proportion de produits locaux dans la restauration collective, avec des bénéfices pour l'environnement, l'emploi et le lien social.


Via Mediadoc - centre de documentation AgroSup Dijon
more...
No comment yet.