recherche
171 views | +0 today
Follow
recherche
domaines de recherche exhaustifs
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Francois Delcourt
Scoop.it!

Institut Weizman: complexité de l'environnement et interactions ... - IsraelValley

Institut Weizman: complexité de l'environnement et interactions ... - IsraelValley | recherche | Scoop.it
Institut Weizman: complexité de l'environnement et interactions ...
IsraelValley
Existerait-il donc un lien entre la complexité de l'environnement et le nombre, la richesse des interactions sociales ?
more...
No comment yet.
Scooped by Francois Delcourt
Scoop.it!

La hiérarchie des disciplines pour une nouvelle conception des sciences

La hiérarchie des disciplines pour une nouvelle conception des sciences | recherche | Scoop.it
Une récente étude soutient la théorie de la hiérarchie des sciences. Elle classe les disciplines des sciences les plus dures aux sciences les plus molles selon leur complexité.
more...
No comment yet.
Rescooped by Francois Delcourt from recherche
Scoop.it!

Biomimétisme: la vraie nature de l'économie collaborative ?

Biomimétisme: la vraie nature de l'économie collaborative ? | recherche | Scoop.it
Et si l’économie collaborative n’était-t-elle pas au fond inspirée de la Nature ? C'est l'avis de Gaëtan Dartevelle, co-fondateur de Biomimicry Europa et directeur de Greenloop.

- OuiShare


Via Raphael Souchier, pbernardon, Marco Bertolini, Fabienne De Broeck, Francois Delcourt
more...
Marco Bertolini's curator insight, April 9, 2013 3:26 AM

Le modèle de l'économie collaborative est le biomimétisme : plantes, arbres, animaux, champignons mêmes alternent des phases de concurrence et de collaboration selon les circonstances.

Raphael Souchier's curator insight, July 5, 2013 2:19 AM

Un peu de bon sens pour commencer la journée.

Alain Renaudin's curator insight, October 25, 2013 2:02 PM

Depuis que l'homme est homme, la croissance, l'expansion, la conquête, s'est faite au détriment de l'autre, physiquement. La survie de l'un passait par la mort de l'autre, la domination des uns par la soumission des autres.

En ces temps de guerre, "collaborer", c'est se soumettre, c'est trahir. En temps de paix, la confrontation militaire est devenue politique (guerre froide), puis économique (mondialisation). Mais l'esprit reste identique: être fort, c'est dominer, ce n'est plus conquérir des territoires mais des parts de marchés.

Et si ce n'est pas toujours ordonner, c'est influencer, une nouvelle forme sociale de supériorité, de "popularité". Partager, collaborer, échanger, se montrer solidaire, sont certes autant de "valeurs" reconnues, mais souvent considérées comme des actes de privation, de renoncement, de désintérêt, laissant au seul sacro-saint esprit de compétition et de puissance la capacité à augmenter son bien-être.


Dès lors, la collaboration, la solidarité nous semblent même contre-nature, comme des valeurs "extra-humaines" relevant davantage de la spiritualité que de la nature humaine, animale. D'ailleurs, ne nous enseigne-t-on pas depuis notre plus tendre enfance la "loi de la jungle" et la chaine alimentaire comme une succession de prédations ? Il serait donc bien "naturel" que l'homme soit un prédateur pour l'homme.

 

Seulement voilà, nous atteignons aujourd'hui les limites du monde fini, non pas le monde naturel de la biosphère qui a toutes les chances de nous survivre, mais notre petit monde parallèle à nous, artificiel, détaché, comme si nous pouvions vivre en apesanteur. Nous atteignons deux limites: une limite économique et une limite écologique, et cette réduction d'inertie nous fait tout simplement retomber ... sur terre.

Nous sommes rattrapés par notre simple gravité. La croissance, longtemps considérée comme source de progrès, y compris social, se révèle mère de tous nos vices et morphine écologique. Le moteur de l'opulence et de l'insouciance s'arrête et nous retombons. Cette croissance n'est plus là, car, comme les arbres, elle ne monte pas jusqu'au ciel. Dès lors, un autre modèle doit être inventé, et il ne s'agit pas d'innovations technologiques pour lesquelles nous capacité semble, elle, sans limite, mais d'un nouveau modèle d'organisation de note communauté humaine, davantage basé sur la collaboration que sur la compétition, autrement dit, une révolution culturelle.

C'est ici que la seconde limite, écologique, peut nous aider, paradoxalement. En effet, la prise de conscience environnementale (même régulièrement déniée) nous fait (re)prendre conscience de notre "humanité" au sens d'une communauté humaine au destin commun. Je manque de ce que tu gaspilles, je meurs de ce que tu pollues. Nous sommes condamnés à être interdépendants et interconnectés, et pas uniquement sur les réseaux sociaux !

 

La mondialisation n'est pas qu'économique, elle est aussi géologique et culturelle, les seules dernières frontières qui demeurent, même si elles aussi s'effritent, sont celles des Etats politiques. Notre monde est de plus en plus poreux, et d'une certaine manière tant mieux, vive la capillarité !

 

Ce qui serait fort, symbolique et amusant ... serait que l'Unesco classe ... notre planète ... au patrimoine mondial de l'Humanité ! Car au fond, elle est la seule à avoir les clés pour nous sauver. S'en inspirer c'est la protéger, et nous protéger nous-mêmes. Je lance ici l'idée et cet étrange appel ... comme une bouteille dans la biosphère :-) 

Rescooped by Francois Delcourt from Une passion pour l'humain dans toutes ses vérités :-) by Pharmacomptoir
Scoop.it!

La complexité, le défi de la pensée systémique

La complexité, le défi de la pensée systémique | recherche | Scoop.it

La complexité est la résultante directe de plusieurs siècles de constructions du monde, elle a été créée inconsciemment par l’homme, mais elle lui a échappé par sa puissance et la force de ses effets. Elle a su séduire et se rendre attractive


Via Philippe Vallat, Pharmacomptoir / Corinne Thuderoz
more...
No comment yet.
Rescooped by Francois Delcourt from Sciences humaines
Scoop.it!

Constructivisme et apprentissage en ligne

Constructivisme et apprentissage en ligne | recherche | Scoop.it

Je vais traduire et compléter ici très librement quelques notes publiées dans un article du blog nancy-rubin.com
Nancy Ruby s'intéresse elle aussi à la formation pour adultes dans un environnement d'apprentissage numérique. 

C'est un sujet qui me passionne !


Via Gilles Le Page, OsteopathieScoop
more...
No comment yet.
Scooped by Francois Delcourt
Scoop.it!

Design, morphogenèse, complexité, séminaire IXXI, 19 juin, 10h30

Design, morphogenèse, complexité, séminaire IXXI, 19 juin, 10h30 | recherche | Scoop.it
Philippe Morel (EZCT & ENSA Paris Malaquais) Titre à préciser Philippe Marin (MAP-ARIA, ENSA de Lyon) Créativité Evolutionnaire en Art et Architecture. Présentation d'un état de l'art des expérimentations en...
more...
No comment yet.
Scooped by Francois Delcourt
Scoop.it!

Esthétique de la complexité fractale - Arts / Numérisation / Fractals

Esthétique de la complexité fractale - Arts / Numérisation / Fractals | recherche | Scoop.it
Images fractales, Esthétique numérique, Esthétique de la complexité fractale, Beauté fractale, Beauté complexe, Benoît Mandelbrot (Esthétique de la complexité fractale - Arts / Numérisation / Fractals
more...
No comment yet.
Rescooped by Francois Delcourt from Sciences humaines
Scoop.it!

Recherche : « Jeux sérieux et pédagogie universitaire : de la conception à l’évaluation des apprentissages » » Groupe Compas | epedagogie | Scoop.it

Recherche : « Jeux sérieux et pédagogie universitaire : de la conception à l’évaluation des apprentissages » » Groupe Compas | epedagogie | Scoop.it | recherche | Scoop.it
Recherche : « Jeux sérieux et pédagogie universitaire : de la conception à l’évaluation des apprentissages » - http://t.co/viQlCse... La page donne les liens vers les articles complets (#epedagogie : Jeux sérieux et pédagogie universitaire : de la...

Via OsteopathieScoop
more...
No comment yet.
Scooped by Francois Delcourt
Scoop.it!

BIOMECAnique de la LOCOmotion humaine

Bienvenue sur le site personnel de François Merland traitant de la biomécanique de la locomotion humaine...
more...
No comment yet.
Scooped by Francois Delcourt
Scoop.it!

Eric Berlow : Comment la complexité mène à la simplicité | Video on TED.com

L'écologiste Eric Berlow ne se sent pas submergé lorsqu'il fait face à des systèmes complexes. Il sait qu'une abondance d'information peut mener à une solution meilleure et plus simple .
more...
No comment yet.
Scooped by Francois Delcourt
Scoop.it!

Journée Neurosciences, Esthétique et Complexité

Journée Neurosciences, Esthétique et Complexité | recherche | Scoop.it
Journée Neurosciences, Esthétique et Complexité (Journée Neurosciences, Esthétique et Complexité | broutilles à l'aneth http://t.co/Uv7Ht5iuRT)...
more...
No comment yet.
Rescooped by Francois Delcourt from Mind mapping, pensée visuelle et pédagogie ou comment apprendre à apprendre
Scoop.it!

Biomimétisme: la vraie nature de l'économie collaborative ?

Biomimétisme: la vraie nature de l'économie collaborative ? | recherche | Scoop.it
Et si l’économie collaborative n’était-t-elle pas au fond inspirée de la Nature ? C'est l'avis de Gaëtan Dartevelle, co-fondateur de Biomimicry Europa et directeur de Greenloop.

- OuiShare


Via Raphael Souchier, pbernardon, Marco Bertolini, Fabienne De Broeck
more...
Marco Bertolini's curator insight, April 9, 2013 3:26 AM

Le modèle de l'économie collaborative est le biomimétisme : plantes, arbres, animaux, champignons mêmes alternent des phases de concurrence et de collaboration selon les circonstances.

Raphael Souchier's curator insight, July 5, 2013 2:19 AM

Un peu de bon sens pour commencer la journée.

Alain Renaudin's curator insight, October 25, 2013 2:02 PM

Depuis que l'homme est homme, la croissance, l'expansion, la conquête, s'est faite au détriment de l'autre, physiquement. La survie de l'un passait par la mort de l'autre, la domination des uns par la soumission des autres.

En ces temps de guerre, "collaborer", c'est se soumettre, c'est trahir. En temps de paix, la confrontation militaire est devenue politique (guerre froide), puis économique (mondialisation). Mais l'esprit reste identique: être fort, c'est dominer, ce n'est plus conquérir des territoires mais des parts de marchés.

Et si ce n'est pas toujours ordonner, c'est influencer, une nouvelle forme sociale de supériorité, de "popularité". Partager, collaborer, échanger, se montrer solidaire, sont certes autant de "valeurs" reconnues, mais souvent considérées comme des actes de privation, de renoncement, de désintérêt, laissant au seul sacro-saint esprit de compétition et de puissance la capacité à augmenter son bien-être.


Dès lors, la collaboration, la solidarité nous semblent même contre-nature, comme des valeurs "extra-humaines" relevant davantage de la spiritualité que de la nature humaine, animale. D'ailleurs, ne nous enseigne-t-on pas depuis notre plus tendre enfance la "loi de la jungle" et la chaine alimentaire comme une succession de prédations ? Il serait donc bien "naturel" que l'homme soit un prédateur pour l'homme.

 

Seulement voilà, nous atteignons aujourd'hui les limites du monde fini, non pas le monde naturel de la biosphère qui a toutes les chances de nous survivre, mais notre petit monde parallèle à nous, artificiel, détaché, comme si nous pouvions vivre en apesanteur. Nous atteignons deux limites: une limite économique et une limite écologique, et cette réduction d'inertie nous fait tout simplement retomber ... sur terre.

Nous sommes rattrapés par notre simple gravité. La croissance, longtemps considérée comme source de progrès, y compris social, se révèle mère de tous nos vices et morphine écologique. Le moteur de l'opulence et de l'insouciance s'arrête et nous retombons. Cette croissance n'est plus là, car, comme les arbres, elle ne monte pas jusqu'au ciel. Dès lors, un autre modèle doit être inventé, et il ne s'agit pas d'innovations technologiques pour lesquelles nous capacité semble, elle, sans limite, mais d'un nouveau modèle d'organisation de note communauté humaine, davantage basé sur la collaboration que sur la compétition, autrement dit, une révolution culturelle.

C'est ici que la seconde limite, écologique, peut nous aider, paradoxalement. En effet, la prise de conscience environnementale (même régulièrement déniée) nous fait (re)prendre conscience de notre "humanité" au sens d'une communauté humaine au destin commun. Je manque de ce que tu gaspilles, je meurs de ce que tu pollues. Nous sommes condamnés à être interdépendants et interconnectés, et pas uniquement sur les réseaux sociaux !

 

La mondialisation n'est pas qu'économique, elle est aussi géologique et culturelle, les seules dernières frontières qui demeurent, même si elles aussi s'effritent, sont celles des Etats politiques. Notre monde est de plus en plus poreux, et d'une certaine manière tant mieux, vive la capillarité !

 

Ce qui serait fort, symbolique et amusant ... serait que l'Unesco classe ... notre planète ... au patrimoine mondial de l'Humanité ! Car au fond, elle est la seule à avoir les clés pour nous sauver. S'en inspirer c'est la protéger, et nous protéger nous-mêmes. Je lance ici l'idée et cet étrange appel ... comme une bouteille dans la biosphère :-) 

Rescooped by Francois Delcourt from Sciences humaines
Scoop.it!

NetPublic » Qu'est-ce qu'apprendre à l'heure d'Internet ?

NetPublic » Qu'est-ce qu'apprendre à l'heure d'Internet ? | recherche | Scoop.it

Article de NetPublic, avec les liens utiles commme toujours

 

Articles de fond, interviews et visions de penseurs : le mensuel Philosophie Magazine (édition de septembre 2012) analyse les modes d’apprentissage d’aujourd’hui et la façon dont ceux-ci influent sur le monde et la relation aux autres.


Via Gilles Le Page, OsteopathieScoop
more...
No comment yet.
Scooped by Francois Delcourt
Scoop.it!

4 actions pour déjouer la complexité | Génération INC.

4 actions pour déjouer la complexité | Génération INC. | recherche | Scoop.it
4 actions pour déjouer la complexité | Génération INC.: http://t.co/sj1VgVCr...
more...
No comment yet.
Scooped by Francois Delcourt
Scoop.it!

Les Livres de Philosophie: La complexité et les phénomènes ...

Les Livres de Philosophie: La complexité et les phénomènes ... | recherche | Scoop.it
La complexité est devenue désormais le trait essentiel de la plupart des approches scientifiques contemporaines. Cependant, elle n'a pas encore reçu d'approche philosophique qui l'inscrit dans un discours de fondation ou ...
more...
No comment yet.
Scooped by Francois Delcourt
Scoop.it!

Entrainez-vous à mieux marcher : vous aurez un orgasme - RTL.be

Entrainez-vous à mieux marcher : vous aurez un orgasme - RTL.be | recherche | Scoop.it
RTL.beEntrainez-vous à mieux marcher : vous aurez un orgasmeRTL.beLes vidéos étaient ensuite analysés par des professeurs et des étudiants en sexologie formés dans une approche fonctionnelle de la sexologie.
more...
No comment yet.
Scooped by Francois Delcourt
Scoop.it!

Espace Mendes France, Poitiers - » Complexité et émergence : l’horizon du posthumain

Espace Mendes France, Poitiers - » Complexité et émergence : l’horizon du posthumain | recherche | Scoop.it
more...
No comment yet.