ràno
1.1K views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Ràno Hono from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

Et la CIA créa le label Théoriciens du complot… (Partie 1/2)

Et la CIA créa le label Théoriciens du complot… (Partie 1/2) | ràno | Scoop.it

Source image : ordo-ab-chao.fr


 

Et la CIA créa le label Théoriciens du complot…

(Partie 1/2)

 

 

En 1967, la CIA a créé le label Théoriciens du complot… pour attaquer quiconque mettait en doute la version officielle.

 

 

Les théories du complot devraient être acceptées comme normales

 

La démocratie et le capitalisme de libre marché ont été fondés sur des théories du complot.

La Magna Carta, la Constitution et la Déclaration d’Indépendance ainsi que d’autres documents occidentaux fondateurs étaient fondés sur des théories du complot. La démocratie grecque et le capitalisme de marché libre ont également été basés sur les théories du complot.

Mais c’était le bon vieux temps… Les choses ont maintenant changé.

 

 

La CIA a inventé le terme

théoricien de la conspiration en 1967

 

Tout cela a changé dans les années 1960.

Plus précisément, en avril 1967, la CIA a écrit un mémo qui a inventé le terme « théories du complot »… et recommandé les méthodes pour discréditer ces théories. Le mémo a été marqué comme psych – abréviation pour opérations psychologiques ou de désinformation – et CS pour l’unité de la CIA des services clandestins.

 

Le mémo a été produit en réponse à une demande de Freedom of Information Act par le New York Times en 1976.

 

Le mémo indique :

2. Cette tendance de l’opinion est un sujet de préoccupation pour le gouvernement américain, y compris notre organisation.

 

 

Le but de ce mémo est de contrer et de discréditer les déclarations des théoriciens de la conspiration, de manière à empêcher la circulation de ces déclarations dans d’autres pays.

 

Des informations générales sont fournies dans une section classifiée et dans un certain nombre de pièces jointes non classifiées.

 

3. Action. Nous ne recommandons pas d’initier la discussion autour de la conspiration, là où elle n’est pas déjà publique. Là où la discussion est active, nous recommandons :

 

a. De discuter du problème de la publicité avec des contacts amicaux dans les élites (en particulier les politiciens et les éditeurs), soulignant que l’enquête officielle concernant l’événement en question a fait l’objet d’investigations aussi approfondies qu’il est humainement possible, que les accusations des contradicteurs sont sans fondement sérieux et que toute discussion spéculative à venir fera le jeu de l’opposition. De souligner également que certains aspects de l’exposition du complot semblent être délibérément générés par… des propagandistes. Incitez-les à utiliser leur influence pour décourager la spéculation sans fondement et irresponsable.

 

b. D’employer des éléments de propagande et de réfuter les attaques des critiques. Les critiques de livres et des articles de fond sont particulièrement appropriés à cette fin. Les pièces jointes non classifiées permettant cette orientation devraient fournir des documents d’information utiles pour créer ces éléments de propagande. Notre stratagème devrait souligner, le cas échéant, que les opposants sont (I) attachés à des théories adoptées avant que la preuve ne soit faite, (II) politiquement intéressés, (III) financièrement intéressés, (IV) hâtifs et inexacts dans leurs recherches, ou (V) épris de leurs propres théories.

  

4. Lors de discussions privées avec les médias, ne pas s’adresser à un journaliste en particulier, ou s’attaquer à des publications peut être encore à venir ; les arguments suivants devraient être utiles :

 

a. Aucune nouvelle preuve significative n’a émergé dont la Commission n’ait pas tenu compte. 

 

b. Les contradicteurs surmédiatisent habituellement des éléments particuliers et ignorent les autres. Ils ont tendance à mettre davantage l’accent sur les souvenirs de témoins individuels (qui sont moins fiables et plus divergents et prêtent ainsi plus le flanc à la critique)…

 

c. Une conspiration à grande échelle souvent suggérée serait impossible à dissimuler aux États-Unis, spécialement depuis que des informateurs peuvent recevoir de grandes gratifications, etc.

 

d. Les contradicteurs ont souvent été attirés par une forme d’orgueil intellectuel : ils s’enflamment sur une théorie et en tombent amoureux ; ils se moquent également de la Commission parce qu’elle n’a pas toujours pu répondre à chaque question avec une décision claire dans un sens ou l’autre.

 

f. Quant aux charges que le rapport de la Commission serait un travail bâclé qui a été publié trois mois après le délai initialement fixé. La Commission a tenté d’accélérer la publication de son rapport, en grande partie à cause de la pression de ces spéculations irresponsables déjà connues, provenant dans certains cas de ces mêmes contradicteurs qui, non contents de ne pas admettre leurs erreurs, formulent de nouvelles critiques.

 

g. Ces vagues d’accusations que « plus de dix personnes sont mortes mystérieusement » peuvent toujours être expliquées de manière naturelle…

 

5. Lorsque cela est possible, il faut contrer ces spéculations en encourageant les références au rapport de la Commission lui-même. Les lecteurs étrangers ouverts d’esprit devraient encore être impressionnés par le soin, la minutie, l’objectivité et la rapidité avec laquelle la Commission a travaillé. Les critiques de livres pourraient être encouragés à reprendre à leur compte l’idée que le rapport est, de loin, d’une qualité supérieure à l’œuvre de ses détracteurs.

 

>>> Résumant les tactiques recommandées par le mémo de la CIA :

 

Prétendre qu’il serait impossible à autant de gens de garder le silence sur une aussi grande conspirationAvoir des gens proches de la CIA pour attaquer les détracteurs et rediriger le public vers les rapports officielsPrétendre que le témoignage oculaire n’est pas fiableRevendiquer que ce sont de vieilles nouvelles, et qu’aucune nouvelle preuve significative n’a émergéIgnorer les déclarations de conspiration à moins qu’elles ne soient déjà trop activesDéclarer qu’il est irresponsable de spéculerAccuser les théoriciens d’être mariés avec leurs théories et d’en être éprisAccuser les théoriciens d’être politiquement motivésAccuser les théoriciens d’avoir des intérêts financiers dans la promotion de théories du complot

 

En d’autres termes, l’unité clandestine des services de la CIA a créé les arguments pour attaquer les théories du complot sur leur fiabilité dans les années 1960, dans le cadre de ses opérations de guerre psychologique.

 

 


Mais alors, elles existent ces théories du complot ?

 

Oubliez l’histoire occidentale et les mémos de la CIA… Les théoriciens du complot ne sont-ils pas stupides ?

 

En fait, les complots sont si fréquents que les juges sont formés pour examiner les allégations de complot comme un autre droit légal à être réfutées ou prouvées sur la base d’éléments de preuve précis :

 

La loi fédérale et les codes des 50 États comprennent des éléments spécifiques pour aborder la notion de complot, et punir ceux qui fomentent ces conspirations.

 

Mais examinons ce que les personnes formées à peser les preuves et à parvenir à des conclusions pensent des complots. Regardons ce que les juges américains pensent.

 

Sur Westlaw, l’un des deux réseaux juridiques que les avocats et les juges utilisent pour des recherches d’information sur la loi, j’ai cherché des décisions de justice, comprenant le mot conspiration. C’est un terme tellement commun dans les procès qu’il a saturé Westlaw.

 

Plus précisément, j’ai eu le message suivant :

 

« Votre requête a été interceptée, car elle ne peut récupérer un si grand nombre de documents. »

 

Par expérience, je sais que cela signifie qu’il y avait potentiellement des millions ou des centaines de milliers de cas qui utilisent le terme. Les cas étaient tellement nombreux, que Westlaw ne pouvait même pas commencer à traiter la demande.

 

J’ai donc cherché à nouveau, en utilisant l’expression coupable de conspiration. J’espérais que cela pourrait non seulement affiner ma recherche, au moins assez pour permettre à Westlaw de la traiter, et que cela me donnerait les cas où le juge a effectivement trouvé l’accusé coupable d’un complot. Cette requête a retourné 10 000 cas exactement – qui est le nombre maximal de résultats que Westlaw peut donner à la fois. En d’autres termes, il y avait plus de 10 000 cas en utilisant l’expression coupable de conspiration (peut-être y a-t-il un moyen de changer les paramètres pour obtenir plus de 10 000 résultats, mais je ne l’ai pas encore trouvé).

 

De plus, comme tout avocat peut le confirmer, généralement seules les décisions des cours d’appel sont publiées dans la base de données Westlaw. En d’autres termes, les décisions des tribunaux de première instance sont rarement publiées ; les seules décisions normalement publiées sont celles des tribunaux qui instruisent les demandes d’appels. Parce que seule une très petite fraction des cas soumis à la justice vont en appel, cela signifie logiquement que le nombre de verdicts de culpabilité dans les affaires de complot dans un procès doit être beaucoup, beaucoup plus grand que 10 000.

 

En outre, coupable de conspiration n’est qu’une des nombreuses expressions de recherche utilisables pour trouver les cas où l’accusé a été reconnu coupable d’un procès pour complot. En recherchant sur Google, j’ai eu 3 170 000 résultats (comme hier) sous le terme coupable de conspiration, 669 000 résultats pour le terme de recherche condamnations pour conspiration, et 743 000 résultats pour condamné pour complot.

 

Bien sûr, de nombreux types de conspirations sont nommés autrement. Par exemple, une doctrine juridique très ancienne rend illégal pour deux ou plusieurs sociétés de comploter en vue de fixer les prix, c’est appelé fixation des prix (1 180 000 résultats).

 

Compte tenu de ce qui précède, je voudrais extrapoler qu’il y a eu des centaines de milliers de condamnations pour conspiration criminelle ou civile aux États-Unis.

 

Enfin, de nombreux crimes ne sont pas signalés ou sont non résolus, et les auteurs ne sont jamais attrapés. Par conséquent, le nombre réel de conspirations commis aux États-Unis doit être encore plus élevé.

 

En d’autres termes, les complots existent de tout temps aux États-Unis, et beaucoup des conjurés sont arrêtés et reconnus coupables par les tribunaux américains. Rappelez-vous, la chaîne de Ponzi de Bernie Madoff était une théorie du complot.

 

En effet, le complot est un crime très bien reconnu dans le droit américain, enseigné à tous les étudiants en droit de première année dans le cadre de leur programme de base. Raconter à un juge que quelqu’un a une théorie du complot serait comme lui dire que quelqu’un prétend qu’on empiétait sur sa propriété, ou qu’il a commis une agression ou volé une voiture. C’est un concept juridique de base.

 

Évidemment, de nombreuses allégations de complot sont fausses (si vous voyez un juge à un dîner, demandez-lui de vous raconter certaines des allégations de complot infondées qui ont été faites devant sa Cour). De toute évidence, les gens vont gagner ou perdre devant la Cour en fonction du fait qu’ils peuvent prouver, ou pas, leur réclamation avec des preuves disponibles. D’ailleurs, toutes les allégations de violation de propriété, d’agression ou de vol ne sont pas vraies.

 

Prouver une allégation de complot n’est pas différent de prouver toute autre réclamation juridique et la simple étiquette de complot n’est pas moins prise au sérieux par les juges.

 

Il n’y a pas que Madoff. Les chefs d’Enron ont été reconnus coupables de complot, comme l’a été le chef d’Adelphia.

De nombreux responsables gouvernementaux de niveau inférieur ont été reconnus coupables de complot.

 

http://fas.org/irp/news/2009/05/doj051309.htmlhttp://www.justice.gov/atr/public/press_releases/2009/243940.htmhttp://cityroom.blogs.nytimes.com/2009/10/28/former-nyc-tv-official-pleads-guilty-to-conspiracy/http://www.washingtonsblog.com/2009/02/not-just-a-few-bad-apples-corruption-is-systemic-in-america.htmlhttp://www.highbeam.com/doc/1G1-123412764.html

 

Le chroniqueur financier de Time Magazine Justin Fox a écrit :

Certains complots des marchés financiers sont réels…

 

La plupart des bons journalistes d’investigation sont des théoriciens de la conspiration, de fait.

 

Et que dire de la NSA et des entreprises de haute technologie qui ont coopéré avec elle ?

 

 

Par George Washington (zerohedge.com) - traduit par Hervé, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone - Le 23 février 2015


Via Koter Info
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Akory!
Scoop.it!

Madagascar Oil courtise la Jirama (Énergie)

Une partie de la production pétrolière du gisement de Tsimiroro, pourrait être vendue à la Jirama pour remplacer le fuel lourd. Des analyses sont en cours.

Réduire les charges en carburant et donc du tarif de l'électricité. Tel est l'objectif du projet concocté actuellement par la compagnie pétrolière Madagascar Oil, qui consiste à mettre à la disposition de la Jirama, de l'huile lourde, produite durant la phase pilote. Des études et des analyses sont lancées, afin d'identifier les besoins, pour que ce produit puisse être un substitut du fuel lourd. « En 2007, nous avons procédé à un test qui consistait à injecter de la vapeur en intermittence dans un puits. Après deux ou trois opérations, le pompage permet d'obtenir une moyenne de 100 barils par jour. À partir de fin 2012 et début 2013, nous allons réaliser une première production, en injectant de la vapeur en continu dans les puits. En vitesse de croisière, ce projet pilote devra produire 1000 barils par jour », explique une source autorisée auprès de la compagnie. « Nous sommes en train de voir si la Jirama pourra en utiliser. Nous allons entamer après une approche auprès des responsables », continue cette source.

Commercialisation
Si les études s'avèrent concluantes, un projet économique à long terme pourra alors être établi entre la Jirama et la compagnie. L'huile lourde qui sera mélangée ou non avec des additifs, sera vendue à un prix inférieur à celui du gazole ou du fuel lourd utilisé par la Jirama, pour alimenter les centrales thermiques. « L'injection des vapeurs dans les générateurs mais aussi l'utilisation des additifs ou la modification du générateur si besoin est, nécessitent des coûts, donc nous devons vendre la production à la Jirama. Cependant, nous veillerons à ce que le coût soit moins important que celui des carburants que la société utilise, pour obtenir une réduction des charges et par conséquent du tarif de l'énergie électrique ».
Pendant la phase pilote qui durera dix huit mois, l'huile lourde de Tsimiroro sera stockée dans des tanks.

La quantité non vendue à la Jirama, servira pour étudier les paramètres. Si la
découverte s'annonce « commerciale » Madagascar Oil pourra demander la commercialisation entre 2015 et 2019. Selon les informations émanant de la Jirama en 2011, la consommation de la société représentait 25 % des besoins nationaux, soit l’équivalent de près de 140 000 m3 pour le gazole et le fuel lourd. Entre 2008 et 2010, la production électrique fournie par des centrales thermiques a connu une hausse allant de 38 à 47%.


Via Erika Cologon Hajaji
Ràno Hono's insight:

UN ARTICLE DE l'EXPRESS DE MADAGASCAR EN AVRIL 2012: que des actes prémédités!!!

more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Emerging Economies
Scoop.it!

The magic of diasporas

The magic of diasporas | ràno | Scoop.it

THIS is not a good time to be foreign. Anti-immigrant parties are gaining ground in Europe. Britain has been fretting this week over lapses in its border controls although Immigrants are stimulating the gloabl economy


Via Abdul Abdirahman
more...
No comment yet.
Scooped by Ràno Hono
Scoop.it!

PUBLICATION: A Manual for Rural Freshwater Aquaculture

In 2004, the Rural Fisheries Programme of the Department of Ichthyology and Fisheries Science, RhodesUniversity, completed a project on behalf of the Water Research Commission (WRC) to assess the contributionsof rural aquaculture to livelihoods.

 

It became apparent that although the current contributions were low, thepotential was significant. To exploit this potential, Project K5/1580//4 was solicited by the WRC in 2005, cofundedby the Department of Agriculture, Forestry and Fisheries (DAFF), and undertaken by Rhodes University.

 

This project was formulated to address a number of issues, such as developing provincial aquaculturestrategic plans, revitalising state hatcheries, training of extension officers, and the development of a manualto complement the training.

 

An inclusive process to develop an aquaculture training manual for extensionofficers was followed. The provincial branches of the Department of Agriculture made inputs on the contentand structure of the manual and drafts were then sent to DAFF and other stakeholders for review andcomments.

 

It is envisaged that this manual will continue to be modified and reviewed as aquaculture in SouthAfrica grows in order to reflect the needs of the extension officers over time.

 

The manual is not only intendedfor the training of extension officers, but is also resource material to be used in the field when interacting withfarmers.

 

Acknowledgements are due to Dr Niall Vine for developing the first draft of the manual and to Mr NicholasJames for further development and testing the manual in the field. Acknowledgement is also due to Mr JohnCase for the line drawings.

 

We would also like to thank the farmers that we worked with, the aquacultureofficers in the provinces, and various other stakeholders who contributed in developing this manual.

 

Lastly, thanks go to Dr Gerhard Backeberg of the WRC, as well as to Dr Motseki Hlatshwayo and Mr KeithRamsay of the DAFF, for their vision and support for research on aquaculture.

 

The partnership between theWRC, DAFF and Rhodes University has proved to be a successful one in developing this manual for ruralaquaculture.

 

Qurban Rouhani, Programme Manager

 

Rural Fisheries Programme, Department of Ichthyology and Fisheries Science

 

Rhodes UniversityGrahamstown, South Africa

 

April 2010

more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Home
Scoop.it!

Gestion de l'eau : quel niveau de risque est acceptable ?

Gestion de l'eau : quel niveau de risque est acceptable ? | ràno | Scoop.it

D'ici 2050, près de 20 % de la population mondiale sera exposée aux inondations, selon l'OCDE

 

Dans un rapport, l'OCDE se penche sur le niveau de risque acceptable concernant les inondations ou l'approvisionnement en eau potable. Elle détaille également des initiatives pour adapter la gestion de l'eau au changement climatique.

 

Comment établir un niveau de risque acceptable concernant la gestion des inondations ou l'apport en eau potable ? C'est la question à laquelle tente de répondre l'OCDE dans un rapport "Water security for better lives" rendu public le 2 septembre, précisément durant la semaine mondiale de l'eau (du 1er au 6 septembre).

D'ici 2050, plus de 40 % de la population mondiale sera soumise à un stress hydrique prononcé, et près de 20 % exposée aux inondations, selon le document. D'un point de vue économique, les actifs menacés par les inondations représenteraient près de 45.000 milliards USD en 2050.

La situation diffère toutefois selon les pays : tandis que la demande en eau devrait diminuer dans la zone OCDE (de 1.000km3 en 2000 à près de 900km3 en 2050), elle augmentera dans les BRIICs (de 1.900km3 en 2000 à 3.200km3 en 2050) et le reste du monde (de 700km3 en 2000 à 1.300km3 en 2050). Selon une publication (Brown et Lall, 2006) il existerait une corrélation entre la variabilité des précipitations et le PIB (produit intérieur brut).

Les pays développés devront faire face quant à eux à des problèmes de pollutions et de rénovation des réseaux vieillissants.

Evaluer, cibler et gérer les risques

"Les pouvoirs publics ne doivent pas se contenter de réagir aux crises de l'eau, mais évaluer, cibler et gérer les risques à l'avance", estime Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE.

Pénurie d'eau, ressource de mauvaise qualité, inondations et perturbations des échanges entre les nappes et la surface : pour chaque risque identifié, les réponses devront être établies en fonction de leur probabilité, des conséquences potentielles (économiques, environnementales, sociales) et du coût de l'amélioration. Ces derniers devront également être étudiés simultanément car pouvant interférer entre eux.

Aujourd'hui, la gestion des risques de l'eau s'avère majoritairement axée sur la protection des biens en cas de catastrophes, une préparation à l'urgence et beaucoup moins sur la sécurité de l'eau à long terme.

Pour l'OCDE, une première étape indispensable consiste à une évaluation scientifique des risques (exposition et vulnérabilité des populations, des écosystèmes et des activités) ainsi que la compréhension de sa perception.

L'organisation liste différentes pistes comme l'identification des utilisations et leurs valeurs associées ou encore l'évaluation de la vulnérabilité de certains secteurs. "La sophistication de l'évaluation du risque doit correspondre au niveau de risque" pointe dans son rapport l'OCDE.

Elle estime que des objectifs devraient être fixés pour sécuriser ces questions de façon concomitante avec ceux d'autres domaines comme la politique agricole ou énergétique.

L'OCDE recommande de favoriser des structures de gouvernance qui mettent l'accent sur la coordination des prises de décisions (par exemple, l'examen systématique des grandes décisions politiques par des groupes de travail inter-ministériel) .

"Les instruments réglementaires constituent des incitations à innover", considère l'OCDE.

Pour elle, la réglementation devrait évoluer de manière à maintenir cette pression.

Un autre nouveau rapport "Water and climat change adaptation : policies to navigate uncharted waters" s'intéresse aux initiatives prises par différents pays pour adapter la gestion de l'eau au changement climatique.

"'L'eau n'est pas seulement un secteur clef pour l'adaptation, elle est également une ressource essentielle, ainsi qu'une menace potentielle, affectant un certain nombre d'autres domaines politiques : énergie, agriculture, infrastructures, biodiversité et santé", pointe l'OCDE.

Selon le document, presque tous les pays prévoient une aggravation des risques liés à l'eau sous l'effet du changement climatique. Trente‑deux pays classent les événements extrêmes (inondations et/ou sécheresses) parmi leurs principales préoccupations et 23 considèrent comme un problème majeur la pénurie d'eau et pour 15 pays ce serait la qualité de l'eau, tandis que les impacts sur l'approvisionnement en eau et d'assainissement ont été signalées par 16 pays.

Certains pays révisent leurs lois et réglementations en conséquence, comme les limites durables de captage de l'eau, l'aménagement du territoire, etc. D'autres adaptent leurs instruments économiques (par exemple tarifs de l'eau, taxes environnementales liées à l'eau, systèmes d' assurance contre les inondations, etc. ) pour réduire les pressions. Toutefois seule une poignée de pays ont commencé à aborder explicitement la question du financement pour gérer ces risques.

Dorothée Laperche


Via Jacques Le Bris
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Agir pour la biodiversité !
Scoop.it!

Lutte antiacridienne : Il faut intégrer la lutte biologique pour préserver l’écosystème saharien

Enseignant à l’université de Ouargla depuis vingt ans, le professeur Ould El Hadj estime qu’il est vital pour l’Algérie de mettre en place des solutions alternatives à la lutte chimique, qu’il juge dangereuse pour l’avenir de la biodiversité saharienne. Il prône la mise en place d’un plan de lutte antiacridienne intégrant les instances du ministère de l’Agriculture, en collaboration avec les doyens de la recherche scientifique acridienne en Algérie, et dénonce la mise à l’écart des compétences universitaires ayant prouvé leur mérite. Il appelle à l’instauration d’une stratégie nationale de lutte antiacridienne intégrant la lutte biologique pour préserver l’écosystème saharien.


Via Pescalune
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Entreprises responsables... au-delà des profit$
Scoop.it!

Antoine Lardon l'eau est un bien commun

Dans cette polémique, on trouve une opposition farouche à propos des conflits d'usage de l'eau et de la gouvernance de cette ressource rare et fragile...

Via C. Demers
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from water news
Scoop.it!

Travaux de l'OCDE sur une approche pluri-niveaux dans la gouvernance de l'eau - Médiaterre Europe

Travaux de l'OCDE sur une approche pluri-niveaux dans la gouvernance de l'eau - Médiaterre Europe | ràno | Scoop.it

L'actualité du développement durable avec Médiaterre, le système d'information mondial francophone pour le développement durable concoure à la mise en oeuvre du développement durable dans l'espace francophone par la diffusion et l'échange...


Via Sylvain Rotillon
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Gestion des services aux usagers
Scoop.it!

L'eau, une école de gouvernance

Au moment où la Commission européenne publie son plan d'action pour la sauvegarde des ressources en eau en Europe, il n'est pas inutile de se pencher sur un exemple de gouvernance à l'efficacité attestée et considéré comme une référence à l'international. Je veux parler des comités de bassin des agences de l'eau, ces organismes qui réunissent des représentants de tous les horizons (collectivités locales, Etat, associations, industriels, agriculteurs, entreprises de services…) et qui constituent un des rares cas de « gouvernance complète » dans le domaine des ressources en eau. Ce système français, animé d'un esprit coopératif et rassemblant toutes les parties prenantes à des fins environnementales précises, fêtera dans deux ans son demi-siècle d'existence.


Via La Métropole de Lyon- M3
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Herbovie
Scoop.it!

Singapour, ville la plus écologique d’Asie | SmartPlanet.fr

Singapour, ville la plus écologique d’Asie | SmartPlanet.fr | ràno | Scoop.it

Singapour est la ville la plus écologique d’Asie, à en croire une nouvelle étude, notamment grâce à son traitement de l’eau et des déchets.

Singapour est la plus écologique des villes d’Asie, selon une étude menée d’après l’indice des villes les plus écologiques d’Asie (établi par l’Economist Intelligence Unit et commandé par la multinationale Siemens). Singapour bat 21 autres métropoles, grâce à ses « objectifs environnementaux ambitieux » et à son « approche efficiente » pour les atteindre.

Les villes ont été notées sur la base de huit catégories

• énergie et émissions de carbone
• utilisation des sols et bâtiments
• transports
• déchets
• eau
• assainissement
• qualité de l’air
• gouvernance environnementale.


Via herbovie
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Développement durable
Scoop.it!

Uved : Outils interactifs pour l'enseignement de la gestion concertée des ressources et des territoires

Uved : Outils interactifs pour l'enseignement de la gestion concertée des ressources et des territoires | ràno | Scoop.it

Le cours « Outils interactifs pour l'enseignement de la gestion concertée des ressources et des territoires » porte sur l'utilisation de l'interactivité dans l'enseignement supérieur, en particulier pour la gestion concertée des ressources naturelles et des territoires. Les exemples et outils interactifs de ce cours s'appuient sur des expériences de concertation pour la construction de projets de territoires, la gestion de l'eau et la planification urbaine. L'interactivité est entendue ici comme toute pratique de formation dans laquelle les étudiants peuvent apporter leurs connaissances, expérimenter l'objet d'étude (ici, la concertation) pour mieux l'appréhender et pour améliorer leurs capacités à le mettre en œuvre.


Via Pierre V. Laurent
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from E-pedagogie, apprentissages en numérique
Scoop.it!

Impacts des TIC sur la qualité des apprentissages des étudiants et le développement professionnel des enseignants : vers une approche systémique

Impacts des TIC sur la qualité des apprentissages des étudiants et le développement professionnel des enseignants : vers une approche systémique | ràno | Scoop.it

Dans cette synthèse, nous proposons diverses approches méthodologiques, illustrées d'applications concrètes dans le contexte de la mise en place de dispositifs hybrides sur une plateforme d'eLearning, afin de mieux comprendre les rapports systémiques entre des configurations technologiques (outils, usages) et leurs impacts sur l'apprentissage des étudiants et sur le développement professionnel des enseignants du supérieur. Des pistes sont ouvertes afin de mieux comprendre ces rapports interactifs et de définir ainsi des perspectives pour des recherches plus fines et mieux circonstanciées.


Via Marcel Lebrun, Frederic, CECI Jean-François, Gilles Le Page
more...
Pascal Nogaro's comment, June 4, 2012 5:00 AM
Toujours aussi interessant ;-)
Rescooped by Ràno Hono from Surfing the Broadband Bit Stream
Scoop.it!

The BRICS "Independent Internet" Cable. In Defiance of the "US-Centric Internet" | GlobalResearch.ca

The BRICS "Independent Internet" Cable. In Defiance of the "US-Centric Internet" | GlobalResearch.ca | ràno | Scoop.it

The President of Brazil, Dilma Rousseff announces publicly the creation of a world internet system INDEPENDENT from US and Britain ( the “US-centric internet”).


Not many understand that, while the immediate trigger for the decision (coupled with the cancellation of a summit with the US president) was the revelations on NSA spying, the reason why Rousseff can take such a historic step is that the alternative infrastructure: The BRICS cable from Vladivostock, Russia  to Shantou, China to Chennai, India  to Cape Town, South Africa  to Fortaleza, Brazil,  is being built and it’s, actually, in its final phase of implementation.


No amount of provocation and attempted “Springs” destabilizations and Color Revolution in the Middle East, Russia or Brazil can stop this process.  The huge submerged part of the BRICS plan is not yet known by the broader public.


Nonetheless it is very real and extremely effective. So real that international investors are now jumping with both feet on this unprecedented real economy opportunity. The change… has already happened.


Click headline to read more--


Via Chuck Sherwood, Senior Associate, TeleDimensions, Inc
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from real utopias
Scoop.it!

"Against and beyond the crisis: the role of urban social movements": David Harvey

18.30--21.00 Keynote speeches by: Margit Mayer, professor at the Free University of Berlin Boaventura de Sousa Santos, professor at the University of Coibra

Via jean lievens
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

Pourquoi la Russie a raison (3/4)

Pourquoi la Russie a raison (3/4) | ràno | Scoop.it

Légende et source photo : Vladimir Poutine — challenge.ma



Pourquoi la Russie a raison (3/4)


Des sanctions économiques inappropriées 


Les Européens, en suivant les Américains dans des sanctions économiques absurdes, inefficaces, insultantes et ridicules contre la Russie, se tirent une balle dans le pied et nuisent à leurs intérêts.


La Russie est le troisième partenaire économique de l’Europe. Les Allemands ont un besoin vital du gaz russe et les Britanniques des investissements russes dans la City. Le piètre chef de la diplomatie française, M. Fabius (qui avait voté contre Maastricht, donc contre l’élargissement inconsidéré de l’UE et qui maintenant veut y arrimer l’Ukraine !), est en train de torpiller le renouveau des relations franco-russes, au nom d’une conception pervertie de la » démocratie » et par obéissance à ses maîtres.


Les socialistes français – qui critiquaient le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN – s’alignent servilement sur la position de Washington et de Bruxelles (même entité) au mépris de l’indépendance nationale et des intérêts de l’Europe, entendue dans son vrai sens.


À moyen terme, les sanctions économiques contre la Russie vont nuire à cette dernière : baisse des investissements en Russie, recherche d’autres fournisseurs de gaz et de pétrole, déstabilisation monétaire et financière.


D’autant plus que la Russie a un besoin vital d’investisseurs étrangers, car son tissu économique, hors industrie primaire d’hydrocarbures, est très insuffisant, surtout dans les nouvelles technologies. Néanmoins, les Occidentaux et notamment les Européens commettent deux lourdes erreurs : dépendants à 25 % du gaz russe, ils s’exposent à une crise très grave d’approvisionnement ; d’autre part, les sanctions vont pousser les Russes à privilégier les investisseurs et exportateurs chinois au détriment des entreprises européennes. La Chine se frotte les mains. L’Empire du Milieu reste neutre, réarme et compte les points.


Mais Washington est un joueur de poker un peu nerveux et trop pressé. Car l’administration américaine a laissé voir son jeu le 26 mars lorsque M. Obama a déclaré aux dirigeants agenouillés de l’Union européenne que les USA offraient leur gaz de schiste à la place du gaz russe (une source d’énergie que la France frileuse refuse d’exploiter sur son sol !), en poussant les licences d’exportation ; ce qui a pour but de faire signer aux Européens les accords de libre-échange unilatéraux et inégaux USA-UE.


Le jeu de Washington est assez clair, sans vouloir sombrer dans la théorie du complot, et banalement machiavélien : créer une crise entre l’Europe et la Russie, les découpler ; 2) affaiblir les liens économiques eurorusses au profit d’exportations américaines sans contreparties.


Pour la France, ces sanctions sont très ennuyeuses : elles risquent de remettre en cause le marché de fournitures de navires de guerre porte-hélicoptères BPC à la marine russe. Ce qui va parfaitement dans le sens des intérêts de Washington, furieux de voir la France – pays de l’OTAN – entamer une large coopération militaire avec la Russie, ce qui est complètement contraire au logiciel géostratégique américain. 



Par Guillaume Faye, journaliste et écrivain français.


Source du texte : marcrousset.over-blog.com



Via Koter Info
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Emerging Economies
Scoop.it!

Jim Yong Kim Sketches Vision for World Bank

Jim Yong Kim Sketches Vision for World Bank | ràno | Scoop.it
Jim Yong Kim, now the president of Dartmouth, says there is no one résumé that is sufficient to address the wide human problems addressed by the World Bank.

Via Abdul Abdirahman
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Local Economy in Action
Scoop.it!

think local, buy local: a procrastinator's gift guide - freshwatercleveland

think local, buy local: a procrastinator's gift guide - freshwatercleveland | ràno | Scoop.it
freshwaterclevelandthink local, buy local: a procrastinator's gift guidefreshwaterclevelandIn less than three weeks, the 2012 holiday season will merely be a memory.

Via Bill Palladino - MLUI
more...
Bill Palladino - MLUI's curator insight, December 13, 2012 4:41 AM

Gotta love Cleveland's terrific efforts at reshaping itself and its reputation.

Rescooped by Ràno Hono from Corporate "Social" Responsibility – #CSR #Sustainability #SocioEconomic #Community #Brands #Environment
Scoop.it!

How Deregulation is Destroying Society, As The Rich Get Richer and the Poor Get Poorer

How Deregulation is Destroying Society, As The Rich Get Richer and the Poor Get Poorer | ràno | Scoop.it

 

WAIT!  THESE CORPORATIONS ARE MAKING MASSIVE PROFITS, HOW MUCH IS ENOUGH AND WHERE IS THEIR CORPORATE "SOCIAL" RESPONSIBILITY?


Mint Press, October 04, 2014
▶ GLOBAL INEQUALITY REACHES LEVELS NOT SEEN IN NEARLY 200 YEARS http://www.mintpressnews.com/global-inequality-reaches-levels-seen-nearly-200-years/197301/

 

                                                    VIDEO REPORT
                                    The Real News, October 24, 2014
THE FINANCIALIZATION OF LIFE:  PROFITING WITHOUT PRODUCING. Costas Lapavitsas is a professor in economics at the University of London School of Oriental and African Studies. He teaches the political economy of finance, and he's a regular columnist for The Guardian.

 http://therealnews.com/t2/index.php?option=com_content&task=view&id=31&Itemid=74&jumival=12553

 

Guardian, October 13, 2014
-▶ AS THE RICH GET RICHER -- COULD TRIGGER A GLOBAL RECESSION
The richest 1% of the world’s population are getting wealthier, according to a Credit Suisse report which warned growing inequality could be a trigger for recession. “Taken together, the bottom half of the global population own less than 1% of total wealth. In sharp contrast, the richest decile hold 87% of [...] http://www.theguardian.com/business/2014/oct/14/richest-1percent-half-global-wealth-credit-suisse-report

 

29 March, 2013 - Common Dreams

-▶  MULTI-NATIONAL CORPORATIONS INCREASINGLY ABANDONING AMERICA TO AVOID REGULATIONS AND TAXES Their antennae point to places where taxes are very low, labor is wage slavery, independent unions are non-existent, governments have their hands out, and equal justice under the rule of law does not exist. https://www.commondreams.org/view/2013/03/28-11

 

Guardian, May 06, 2014
-▶  NEOLIBERALISM HAS BROUGHT OUT THE WORST IN US - PSYCHOPATHIC THINKING. 'We are forever told that we are freer to choose the course of our lives than ever before, but the freedom to choose outside the success narrative is limited.'  http://www.theguardian.com/commentisfree/2014/sep/29/neoliberalism-economic-system-ethics-personality-psychopathicsthic

 

PBS Newshour, September 25, 2014
WHAT CONTEMPORARY CAPITALISM COULD LEARN FROM FAIRY TALES; “The financial meltdown of 2008 was, at its core, a moral catastrophe.” http://www.pbs.org/newshour/making-sense/what-contemporary-capitalism-needs-to-learn-from-fairy-tales/

 


                                                       WATCH

                                                   CNBC VIDEO
 ▶  BILL CLINTON:  FIRMS OF THE FUTURE WILL CARE MORE ABOUT PEOPLE, LESS ABOUT PROFITS  http://www.cnbc.com/id/102025913

 

 

The Washington Post, September 22, 2014
 ▶  OBAMA ADMINISTRATION ANNOUNCES NEW RULES TO DISCOURAGE CORPORATE TAX INVERSIONS http://www.washingtonpost.com/business/economy/2014/09/22/e5294e0a-429d-11e4-b437-1a7368204804_story.html?wpisrc=al_comboNE

 

The Washington Post, August 06, 2014

 ▶  JUMPING SHIP: U.S. POLICYMAKERS BRACE FOR RASH OF CORPORATE EXPATRIATIONS:  DESERTING AMERICA FOR "GREENER" TAX PASTURES, LESS REGULATION   http://www.washingtonpost.com/business/economy/us-policymakers-gird-for-rash-of-corporate-expatriations/2014/08/05/4898ca5e-18d9-11e4-9349-84d4a85be981_story.html?wpisrc=nl_most


Common Dreams, August 27, 2014

 ▶  BURGER KING 'INVERSION' ALLOWS IT TO PROFIT OFF PUBLIC, DODGE TAXES, SAY CRITICS http://www.commondreams.org/news/2014/08/27/burger-king-inversion-allows-it-profit-public-dodge-taxes-say-critics

 

USA Today, August 31, 2014
-▶ AVOID TAXES? 10 THINGS TO KNOW ABOUT CORPORATE INVERSIONS http://www.usatoday.com/story/money/business/2014/08/31/corporate-tax-inversions/14686959/

 

Bloomberg, August 29, 2014
-▶ HEDGE FUNDS HUNT FOR CLUES TO TREASURY TAX-INVERSION LIMIT. The biggest group of hedge funds affected by the corporate-inversion debate employ a so-called merger arbitrage strategy, making bets on whether a deal will go through. That usually entails buying the shares of one of the companies while selling the other’s short http://www.bloomberg.com/news/2014-08-29/hedge-funds-hunting-clues-in-treasury-tax-inversion-limit.html?alcmpid=markets

 

Truthout, September 11, 2014
AN ECONOMIC HIT MAN SPEAKS OUT:  JOHN PERKINS ON HOW INDEBTED COUNTRIES HAVE FALLEN VICTIM TO "ECONOMIC HIT MEN"  In the case of Greece today, it's the IMF, World Bank and the EU [European Union] that make tremendous demands on the country: increase taxes, cut back on spending, sell public sector utilities to private companies, things like power companies and water systems, transportation systems, privatize those, and basically become a slave to us, to the corporations...organizations like the World Bank, the IMF, the EU, are tools of the big corporations, what I call the "corporatocracy." http://www.truth-out.org/news/item/26112-an-economic-hit-man-speaks-out-john-perkins-on-how-greece-has-fallen-victim-to-economic-hit-men

 

 

THE INFLOW: National Business Report, September 17, 2014

WHY CHINESE MONEY IS FLOODING AMERICAN MARKETS http://nbr.com/2014/09/17/why-chinese-money-is-flooding-american-markets/

                

        HOW FINANCIAL DEREGULATION IS DESTROYING THE WORLD

                      Rolling Stone, Matt Tabbi, February 12, 2014

How Mega Banks, Corporations Drove A Mack Truck Thru A Loophole to Dominate and Control Global Politics, Industry and Society.

Banks are no longer just financing heavy industry. They are actually buying it up and inventing bigger, bolder and scarier scams than ever.

   Today, banks like Morgan Stanley, JPMorgan Chase and Goldman Sachs own oil tankers, run airports and control huge quantities of coal, natural gas, heating oil, electric power and precious metals. They likewise can now be found exerting direct control over the supply of a whole galaxy of raw materials crucial to world industry and to society in general, including everything from food products to metals like zinc, copper, tin, nickel and, most infamously thanks to a recent high-profile scandal, aluminum. And they're doing it not just here but abroad as well: In Denmark, thousands took to the streets in protest in recent weeks, vampire-squid banners in hand, when news came out that Goldman Sachs was about to buy a 19 percent stake in Dong Energy, a national electric provider. The furor inspired mass resignations of ministers from the government's ruling coalition, as the Danish public wondered how an American investment bank could possibly hold so much influence over the state energy grid.

                                              Wall Street's War

   But banks aren't just buying stuff, they're buying whole industrial processes. They're buying oil that's still in the ground, the tankers that move it across the sea, the refineries that turn it into fuel, and the pipelines that bring it to your home. Then, just for kicks, they're also betting on the timing and efficiency of these same industrial processes in the financial markets – buying and selling oil stocks on the stock exchange, oil futures on the futures market, swaps on the swaps market, etc.

    But those are purely financial schemes. In these new, even scarier kinds of manipulations, banks that own whole chains of physical business interests have been caught rigging prices in those industries.

Read more: http://www.rollingstone.com/politics/news/the-vampire-squid-strikes-again-the-mega-banks-most-devious-scam-yet-20140212

 

                                               BEYOND GDP 

                                              VIDEO REPORT

            The Search For A New Economic System - With Meaning

                                            http://sco.lt/8HZxrN

 

Reuters, February 25, 2014

▶  MANY BIG U.S. CORPORATIONS PAY VERY LITTLE OR NO TAXES : REPORT http://www.reuters.com/article/2014/02/26/us-usa-tax-corporate-idUSBREA1P04Q20140226

 

 

WHY AMAZON HAS NO PROFITS (AND WHY IT WORKS)  | Andreessen Horowitz http://a16z.com/2014/09/05/why-amazon-has-no-profits-and-why-it-works/


September 9, 2013 Washington Post
-▶ HOW THE CULT OF SHAREHOLDER VALUE WRECKED AMERICAN BUSINESS http://www.washingtonpost.com/blogs/wonkblog/wp/2013/09/09/how-the-cult-of-shareholder-value-wrecked-american-business/

 

 Harvard Business Review, May 15, 2014
- ▶ TAKING BUSINESS BACK FROM WALL STREET: THE DANGERS OF MANAGING COMPANIES FOR SHAREHOLDERS  http://blogs.hbr.org/2014/05/taking-business-back-from-wall-street/

 

May 10, 2013 Harvard Business Review
▶  PARTING WAYS WITH PUBLIC TRADING http://blogs.hbr.org/cs/2013/05/parting_ways_with_public_tradi.html

 

A VIP READ:

THE ECONOMICS AND MORALITY OF CURBING SPECULATION IN FOOD, WATER AND VITAL RESOURCES

                                               http://sco.lt/8YbdY1


-▶  THE COLLABORATIVE/SHARING ECONOMY IS EXPLODING http://sco.lt/5QA4vJ

 

Harvard Business Review, August 29, 2014
▶  WHATEVER HAPPENED TO CORPORATE STEWARDSHIP?

When corporations dodge taxes, it's an ethical issue.

http://blogs.hbr.org/2014/08/whatever-happened-to-corporate-stewardship/

 

-▶ WHO'S IN CONTROL - NATION STATES OR GLOBAL CORPORATIONS? DOES YOUR DEMOCRATIC VOTE EVEN COUNT? http://sco.lt/5Vb2dl

 

NationofChange, September 12, 2014
▶  BIG BUSINESS BILLIONAIRES AND CORPORATIONS TO CONTINUE BUYING ELECTIONS IN THE U.S. http://www.nationofchange.org/big-business-billionaires-continue-buying-elections-us-1410523563

 

 

                                             VIDEO REPORT
                        PBS Newshour, September 25, 2014
HOW BILLIONAIRES ARE DICTATING AMERICAN POLITICAL DEBATE AND POLICY? http://www.pbs.org/newshour/bb/are-billionaires-dictating-american-political-debate/

 

                               ===========================

 

Guardian Environment, September 18, 2014
 ▶ INVESTORS CALL FOR CLIMATE CHANGE DEAL. Ahead of a UN climate summit in New York next week, Institutional investors managing £15tn of assets have called for an ambitious global climate deal to give them certainty to invest in clean technology. ...the investors are also calling on governments to phase out subsidies for fossil fuels, an estimated £370bn worldwide a year, five times the £60bn paid in renewables subsidies. http://www.theguardian.com/environment/2014/sep/18/investors-call-for-climate-change-deal

 

Grist, September 19, 2014
NAOMI KLEIN IS RIGHT:  UNCHECKED, UNBRIDLED CAPITALISM WILL DESTROY CIVILIZATION http://grist.org/climate-energy/naomi-klein-is-right-unchecked-capitalism-will-destroy-civilization/

 

 

                                =========================

 

FastCoDesign, September 15, 2014
IKEA IS A A NONPROFIT, AND YES, THAT'S EVERY BIT AS FISH AS IT SOUNDS http://www.fastcodesign.com/3035734/infographic-of-the-day/ikea-is-a-nonprofit-and-yes-thats-every-bit-as-fishy-as-it-sounds

 

Campaign For America's Future, April 28, 2014
-▶ MAKING CORPORATE TAX BREAKS PERMANENT HOW CONGRESS RIGS THE RULES http://ourfuture.org/20140428/corporate-tax-breaks-how-congress-rigs-the-rules

 

Rolling Stone, August 27, 2014
THE BIGGEST TAX SCAM EVER

The world's richest corporations are getting away with fleecing hundreds of billions of tax dollars from the rest of us.

Some of America's top corporations are parking profits overseas and ducking hundreds of billions in taxes. And how's Congress responding? It's rewarding them for ripping us off. Over the next decade, corporate inversions could cost the U.S. Treasury nearly $20 billion – revenues that could other­wise pay for Head Start programs, to rebuild roads and bridges, or just bring down the deficit. The wave of inversions is threatening "to hollow out the U.S. corporate income tax base," Lew warned in a July letter to the chief tax writers in the House and Senate. But inversions are just the tip of the iceberg. The crisis of corporate tax avoidance is far more pervasive – and destructive – than either Obama or Lew is letting on. At a moment when Congress appears impossibly divided, a strong, bipartisan consensus has, in fact, emerged in Washington:

http://www.rollingstone.com/politics/news/the-biggest-tax-scam-ever-20140827

 

Rolling Stone, May 10, 2012, Matt Tabbi,
-▶ HOW WALL STREET KILLED FINANCIAL REFORM
http://www.rollingstone.com/politics/news/how-wall-street-killed-financial-reform-20120510

 

International Consortium of Investigative Journalists
-▶  SECRECY FOR SALE:  INSIDE THE GLOBAL OFFSHORE MONEY MAZE http://www.icij.org/offshore

 

YES Magazine, September 09, 2014
 ▶  A WEALTHY CAPITALIST ON WHY MONEY DOESN'T TRICKLE DOWN http://www.yesmagazine.org/issues/the-end-of-poverty/wealthy-capitalist-nick-hanauer-on-why-money-doesn-t-trickle-down

 

EcoNexus, June 2012
▶ WHERE'S THE DEBATE ABOUT CORPORATE POWER RUN AMOK A response to the proposal for a Convention on Corporate Sustainability Reporting http://www.econexus.info/publication/rio20-wheres-debate-about-corporate-power

 

AATTP, March 26, 2014
-▶  THINK YOU HAVE CHOICES?  THINK AGAIN: THESE CORPORATIONS CONTROL THE WORLD http://aattp.org/think-you-have-choices-think-again-these-corporations-control-the-world/

 

Guardian April 08, 2014, George Monbiot

-▶ HOW HAVE THESE CORPORATIONS COLONIZED OUR PUBLIC LIFE? Power is shifting: to places in which we have no voice or vote. Domestic policies are forged by special advisers and spin doctors, by panels and advisory committees stuffed with lobbyists http://www.theguardian.com/commentisfree/2014/apr/08/corporations-public-life-unilever

 

YES Magazine
END OF POVERTY
http://www.yesmagazine.org/issues/the-end-of-poverty

 

Mother Jones, September 11, 2014
THE RICH ARE EATING RICHER, THE POOR ARE EATING POORER. First of all, incomes have stagnated. Overall real median incomes today stand at 1989 levels, as this September US Federal Reserve report shows. And real median incomes declined 5 percent between 2010 and 2013, the report shows, even as income levels at the top expanded. That means that the "recovery" of the past three years hasn't felt like much of one for millions of families... http://www.motherjones.com/tom-philpott/2014/09/food-inequality

 

VIDEO

"CAN WE SHOP TO END POVERTY" 

 With Ananya Roy

Global Envision: Exploring Market-driven Solutions to Poverty

http://www.globalenvision.org/2013/08/06/%E2%80%9Ccan-we-shop-end-poverty%E2%80%9D

- YouTube http://www.youtube.com/watch?v=mpuf-N66CGI

 

ProPublica, September 15, 2014
UNSEEN TOLL:  WAGES OF MILLIONS SEIZED TO PAY PAST DEBTS. A new study provides the first-ever tally of how many employees lose up to a quarter of their paychecks over debts like unpaid credit card or medical bills and student loans. http://www.propublica.org/article/unseen-toll-wages-of-millions-seized-to-pay-past-debts

 

 

Rolling Stone, Matt Taibbi, July 9, 2009

-▶ THE GREAT AMERICAN BUBBLE MACHINE. From tech stocks to high gas prices, Goldman Sachs has engineered every major market manipulation since the Great Depression -- and they're about to do it again, Read more: http://www.rollingstone.com/politics/news/the-great-american-bubble-machine-20100405#ixzz2tNBMth7d

 

-▶  "THE FLASH BOYS" IS WALL STREET STOCK MARKET RIGGED?  Interview with Author, Michael Lewis: A Wall Street Revolt "The Flash Boys" http://www.npr.org/2014/04/01/297686724/on-a-rigged-wall-street-milliseconds-make-all-the-difference

 

                                                     WATCH:
                          CBS News, 60 Minutes, March 28, 2014
                                 THE WALL STREET CASINO:

                         IS THE U.S. STOCK MARKET RIGGED?
                                           THE "FLASH BOYS"
     http://www.cbsnews.com/news/is-the-us-stock-market-rigged/

 

                                                 VIDEO REPORT
                            PBS NewsHour, September 05, 2014

MORE PART-TIME WORKERS SUFFER INSTABILITY, LONG HOURS TO MAKE ENDS MEET -- AS WALL STREET STOCK MARKET SOARS
http://www.pbs.org/newshour/bb/new-job-growth-doesnt-indicate-strong-labor-market/


-▶ CORPORATE PROFITS TRUMPS FAIR WAGES

More than half of U.S. fast food workers on public aid, report says http://sco.lt/5zp197


                                                 VIDEO REPORT
                          PBS Newshour, September 03, 2014
WHY SO MANY COLLEGE GRAD ARE HIGHLY-EDUCATED, WELL PLACED, AND GOING NOWHERE

http://www.pbs.org/newshour/rundown/college-grads-struggling-entry-adulthood/

 

 

-▶ CRUSHING COLLEGE DEBT - A TRILLION DOLLAR BUSINESS: PREDATORY LOANS AND AN UNKNOWN FUTURE  http://sco.lt/8wWGOX

 

 Center for Economic & Policy Research, May 15, 2013

-▶ CUTTING SOCIAL SECURITY AND NOT TAXING WALL STREET  http://www.cepr.net/index.php/op-eds-&-columns/op-eds-&-columns/cutting-social-security-and-not-taxing-wall-street

 

August 6, 2013 Truthout

-▶  THE DETROIT BAIL-IN TEMPLATE: FLEECING PENSIONERS TO SAVE THE BANKS http://www.truth-out.org/news/item/17996-the-detroit-bail-in-template-fleecing-pensioners-to-save-the-banks

 

 

 

Center for Public Integrity, February 17, 2014
-▶ AFTER THE MELTDOWN: In the fall of 2008, the U.S. economy nearly collapsed thanks to an unprecedented wave of mortgage foreclosures. In “After the Meltdown — Where are they now?” the Center for Public Integrity revisits the subprime lenders, Wall Street banks and government regulators that were most responsible for the crash — and finds few if any have been held accountable. http://www.publicintegrity.org/business/finance/after-meltdown

 

Common Dreams, September 16, 2014
▶ THIS CHANGES EVERYTHING : CAPITALISM vs THE CLIMATE - Naomi Klein  http://www.commondreams.org/views/2014/09/16/whether-we-engage-or-do-nothing-changes-everything

 

                                                 WATCH
                            Democracy Now, September 18, 2014
                               CAPITALISM vs. THE CLIMATE
Naomi Klein on Need for New Economic Model to Address Ecological Crisis
http://www.democracynow.org/2014/9/18/capitalism_vs_the_climate_naomi_klein


                                                     WATCH
                 300 YEARS OF FOSSIL FUELS IN 300 SECONDS

                                            http://sco.lt/7lDG6b

 

 

                                                VIDEO REPORT

           LOBBYING:  MURKY BUSINESS OR DEMOCRATIC NECESSITY?

                                          http://sco.lt/6k957p


 

   -▶ WALL STREET, CORPORATIONS BUYING UP AMERICAN, FOREIGN FARMLAND, THREATENING FUTURE OF U.S. AND WORLD AGRICULTURE http://sco.lt/8U908P

 

 ▶ WHAT HAPPENS WHEN WALL STREET OWNS THE NEIGHBORHOOD? MEET YOUR NEW LANDLORD http://sco.lt/5SjIVl

 

 

AlterNet, March 25, 2014
-▶  HOW WALL STREET IS SUCKING HUGE AMOUNTS OF MONEY FROM LOS ANGELES: Study  "No Small Fees: LA Spends More on Wall Street than Our Streets."  http://www.alternet.org/economy/new-report-reveals-how-wall-street-impoverishes-los-angeles

 

Salon, February 23, 2014
▶ McDOMINATION:  HOW CORPORATIONS CONQUERED AMERICA AND RUINED OUR HEALTH http://www.salon.com/2014/02/23/mcdomination_how_corporations_conquered_america_and_ruined_our_health/

 

The Guardian, March 12, 2014

THE TRUTH ABOUT LOBBYING:  10 WAYS BUSINESS CONTROLS GOVERNMENTS. Whether facing down a threat to profits from a corporate tax hike, or pushing for market opportunities – such as government privatisations – lobbying has become another way of making money. Here are the 10 key steps that lobbying businesses will follow to bend government to their will. http://www.theguardian.com/politics/2014/mar/12/lobbying-10-ways-corprations-influence-government

 

 New York Times, March 01, 2014

▶ BIG-MONEY DONORS DEMAND LARGER SAY IN CAMPAIGN STRATEGY http://www.nytimes.com/2014/03/02/us/politics/big-money-donors-demand-larger-say-in-party-strategy.htm

 

 

                                  PRIVATIZING EVERYTHING

                        THE PUBLIC-PRIVATE "PARTNERSHIP"

                                         http://sco.lt/67XHiD


           THE WORLD IS SITTING ON A CONSUMPTION TIME BOMB

                                           http://sco.lt/7sR3eT

 

                                               WATCH (56:27)
                            STEALING AFRICA: WHY POVERTY?

                                   HOW MUCH PROFIT IS FAIR?
                  https://www.youtube.com/watch?v=WNYemuiAOfU

 

 

AllAfrica.com: February 19, 2014
▶  AFRICA:  EMERGING MARKET CURRENCIES UNDER ATTACK BY THE SHARKS OF THE CASINO GLOBAL ECONOMY http://allafrica.com/stories/201402200053.html

 

                                WHEN WALL STREET WENT TO AFRICA

                                               http://sco.lt/6jxBxZ

 

 ▶  UN: THE ERA OF EVER-LASTING PRODUCTION BASED ON MAXIMIZING PROFITS HAS REACHED ITS LIMITS http://sco.lt/6C3RoH


 

                                      THE UNITED STATES OF 'ALEC'

SHAPING AND CONTROLLING SPECIAL INTEREST LEGISLATION: ONE STATE AT A TIME http://sco.lt/68GD8z

 

 

▶  FOOD, SLAVE LABOR AND THE WALMARTIZATION OF AGRICULTURE AND AMERICA http://sco.lt/8oSVBx

 

 

                                                VIDEO REPORT
                        Moyers and Company, February 14, 2014

                  THE TRIUMPH OF CAPITAL OVER DEMOCRACY

http://billmoyers.com/segment/david-simon-on-our-rigged-political-system/
                             Putting Political Corruption On Ice
     http://billmoyers.com/episode/putting-political-corruption-on-ice/

 

March 1, 2013 Global Research
▶  PREDATORY CAPITALISM AND THE RISE OF THE "GLOBAL CORPORATOCRACY". http://www.globalresearch.ca/rise-of-the-global-corporatocracy-an-interview-with-john-perkins/5329456

 

 ▶  CAPITALISM NEEDS RETHINKING BUT WHAT ARE THE OPTIONS? http://sco.lt/6X0IC1

 

 June 21, 2013 Guardian Sustainable Business

▶  ECONOMIC SUCCESS IS NOT ENOUGH TO IMPROVE OUR  WELL BEING. We seek economic success to improve lives and contribute to the society we want. BUSINESSES HAVE LOST THEIR WAY BY FOCUSING ON PROFIT MAXIMISATION AT ANY COST http://www.guardian.co.uk/sustainable-business/economic-success-not-enough-wellbeing

 

                                                   WATCH:
                       WHY THE FIRST ISSUE IN MONEY IS POLITICS

http://billmoyers.com/2014/02/14/why-the-first-issue-is-money-in-politics/

 

Moyers & Company: February 13, 2014
-▶ ON THE MONEY:  WHAT A TANGLED WEB WE WEAVE
This week: Shadowy nonprofits and how they are funded; the moderate GOP's 2014 strategy; fake websites; and more http://billmoyers.com/2014/02/13/on-the-money-what-a-tangled-web-we-weave/

 

                                                      WATCH

                                 "THE STORY OF SOLUTIONS"

                      Latest from Annie Leonard's "Story of Stuff"

                                 Resolving the "Game of More"

                   http://www.youtube.com/watch?v=cpkRvc-sOKk

 

 

-▶  THE INDUSTRIAL MILITARY COMPLEX MINDSET AND CSR: SHARING AND COOPERATION vs COMPETITION AND ENDLESS CONSUMPTION  http://sco.lt/5EXUv3

 

-▶  BIG PHARMA, BIG BUCKS:  ENDING DRUG MONOPOLIES, MEGA PROFITS AND STRANGLEHOLD ON PATENTS == PEOPLE ARE DYING http://sco.lt/5WVBkP

 

 

▶  THE NEW CORPORATE COLONIALISM. DESTRUCTION OF PLANETARY LIFE IN THE NAME OF "GROWTH" http://sco.lt/696Tlx

 

 

 ▶  POPE FRANCIS  WARNS ON COMING "IDOLATROUS" GLOBAL ECONOMIC COLLAPSE, PLEAS FOR ENVIRONMENT http://sco.lt/9JnutN

 

 

SHOULD COMPANIES COMPENSATE SOCIETY FROM ENVIRONMENTAL DESTRUCTION FROM WHICH THEY PROFIT? http://sco.lt/5x2tqz

 

▶  FINANCIALIZING NATURE COULD BANKRUPT US ALL. OLD ECONOMICS OR SUSTAINING POLICY  http://sco.lt/8Y7sK9

 

▶  BIODIVERSITY IS VITAL TO MAINTAINING ECOSYSTEMS AND HUMAN HEALTH http://sco.lt/4u4JhR

 

 

 

 

 

 

 


Via pdjmoo
more...
pdjmoo's curator insight, January 7, 2015 5:36 AM

    

▶  POPE FRANCIS  WARNS ON COMING "IDOLATROUS" GLOBAL ECONOMIC COLLAPSE, PLEAS FOR ENVIRONMENT http://sco.lt/9JnutN

 

▶  FINANCIALIZING NATURE COULD BANKRUPT US ALL. OLD ECONOMICS OR SUSTAINING POLICY  http://sco.lt/8Y7sK9


        YOU ARE INVITED TO FOLLOW MY NEWS AGGREGATES


▶  CLIMATE CHANGE WILL IMPACT US ALL http://www.scoop.it/t/changingplanet

▶  CORPORATE SOCIAL RESPONSIBILITY http://www.scoop.it/t/environmental-and-human-health

▶  BIODIVERSITY IS LIFE  http://www.scoop.it/t/biodiversity-is-life

▶  OUR OCEANS NEED US  http://www.scoop.it/t/our-oceans-need-us

▶  OUR FOOD, OUR HEALTH http://www.scoop.it/t/agriculture-gmos-pesticides

Rescooped by Ràno Hono from Veille Eau
Scoop.it!

Evolution de la gouvernance de l’eau - Elus anticapitalistes

A l’occasion d’un colloque organisé par l’Union des industriels de l’eau le 9 avril 2014 à Paris, le directeur de l’eau et de la biodiversité du ministère de l’Ecologie a fait un point sur l’évolution de la gouvernance de l’eau, qui va donner plus de poids aux usagers non professionnels et aux élus dans les comités de bassin. Il n'a pas écarté la possibilité d'un nouveau prélèvement sur le budget des agences de l'eau.


Via frato
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from water news
Scoop.it!

Usages et gouvernance de l’eau, place des communautés dans la gestion du grand cycle de l’eau?, Maison de l'Amérique Latine, Paris


Via Sylvain Rotillon
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Territoires d'Occitanie pour la transition énergétique
Scoop.it!

La gouvernance de l’eau rééquilibré au profit du grand public ... et bientôt des communes - Lagazette.fr

A l’occasion d’un colloque organisé par l’Union des industriels de l’eau le 9 avril 2014 à Paris, le directeur de l’eau et de la biodiversité du ministère de l’Ecologie a fait un ...

Via AREC Occitanie
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from water news
Scoop.it!

La gouvernance de l’eau rééquilibré au profit du grand public ... et bientôt des communes

La gouvernance de l’eau rééquilibré au profit du grand public ... et bientôt des communes | ràno | Scoop.it

Via Sylvain Rotillon
more...
Sylvain Rotillon's curator insight, April 11, 2014 11:10 AM

La création de sous collèges a tout de l'usine à gaz, la quatrième composante semble un hommage à Alexandre Dumas et à ses trois mousquetaires… En créant deux sous collèges pour les professionnels, il n'est pas dit que les usagers domestiques soient vraiment mieux représentés au finale, tout dépendra des règles de vote. Le vote du sous collège sera plus visible, mais pas plus efficace qu'aujourd'hui.


Sur les prélèvements sur les redevances, le discours semble clair : il faut financer la future agence de la biodiversité, le budget de l'Etat étant ce qu'il est, ce sont les agences qui mettront la main à la poche.

Rescooped by Ràno Hono from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Les eaux glacées du calcul égoïste -- GEMAPI : tentative d’accouchement aux forceps

Les eaux glacées du calcul égoïste -- GEMAPI : tentative d’accouchement aux forceps | ràno | Scoop.it

L’affaire étant depuis le début fort mal engagée, comme nous l’avons déjà longuement relaté, le ministère de l’Ecologie aggrave son cas en publiant en pleine pause estivale une rafale de textes qui visent à arbitrer entre EPTB et EPAGE (mission impossible) en mettant en consultation (trois semaines en plein été !) les projets de textes relatifs à la délimitation de leurs périmètres d’intervention respectifs, et en définissant la constitution et les prérogatives des « missions d’appui » qui vont devoir tenter, du 1er janvier 2016 au 1er janvier 2018, sous la férule des préfets coordonnateurs de bassin, de sortir de la nasse notre fameuse compétence GEMAPI. Un vœu pieux et un scandale démocratique. Aucune composante de la société civile n’est associée de près ou de loin, et sous quelque forme que ce soit à cette mascarade qui éclaire d’un jour cru la « gouvernance » délétère de la politique de l’eau en France. ...

 

>>>> GEMAPI = gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations

>>>> EPTB = établissement public territorial de bassin

>>>> EPAGE = établissements publics d’aménagement et de gestion de l’eau

>>>> GARGAMEL = gouvernance administrative régionale de la gestion aquatique des masses d'eaux liquides...


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Des 4 coins du monde
Scoop.it!

Indonésie : bientôt du carburant au tofu ?

Indonésie : bientôt du carburant au tofu ? | ràno | Scoop.it
L’industrie du tofu à Bandung, en Indonésie, rejette tous les jours des résidus liquides libérant d’énormes volumes de méthane dans l’atmosphère. Ce gaz contribue 20 fois plus au réchauffement climatique que le dioxyde de carbone. Une chercheuse a ainsi pensé à transformer ses émissions de méthane en carburant.

 

Qui aurait dit que cette pâte si douce et si onctueuse qu’est le tofu pouvait générer autant d’émissions polluantes ? Neni Sintawardani, une chercheuse du centre de physique à l’Institut indonésien des sciences (Lipi) lève le voile sur l’envers du décor de la production de tofu en Indonésie. Cette industrie libère dans la ville de Bandung, dans l’ouest de l’île de Java près de 300.000 mètres cubes de méthane chaque jour, essentiellement lors de la fermentation du soja. Or, ce gaz a une capacité de réchauffement global vingt fois supérieure à celle du CO2. De plus, les petits et gros fabricants déversent des quantités de résidus liquides provenant de cette production dans les canalisations ou dans les rivières.

 

Neni Sintawardani révèle ainsi que les 500 fabricants de tofu de Bandung utilisent chaque jour 2,4 millions de tonnes de soja pour produire du tofu. “En calculant grossièrement, on peut estimer que la ville de Bandung est inondée chaque année par 16,8 millions de mètres cubes de résidus liquides acides et extrêmement concentrés issus de la fabrication du tofu”, déplore la chercheuse. Celle-ci travaille depuis déjà 2 ans avec des étudiants de l’Institut polytechnique de Bandung et de l’Université technologique de Nangyang, à Singapour sur les résidus de tofu jetés dans les caniveaux de la ville de Cibuntu. Le verdict est sans appel : un taux d’acidité très élevé et une teneur en substances chimiques solubles et oxydables de 20.000 milligrammes par litre sont apparus lors des analyses.

 

Or, cette pollution apparait d'autant plus sérieuse que les déchets provenant de l’industrie du tofu pourraient être recyclés et transformés en biogaz. Celui-ci pourrait alors servir à alimenter la cuisinière ou les réchauds des producteurs pour la cuisson du soja.

“Nous possédons déjà la technologie nécessaire à ce processus de recyclage, nous l’avons mise au point en laboratoire. Mais son implantation sur le terrain est difficile, parce que les fabricants de tofu sont méfiants et que son coût de production est élevé”, explique la chercheuse.

"Nous en sommes encore à la phase d’approche des fabricants de tofu et de leur famille pour qu’ils acceptent cette idée. Le plus important, c’est déjà qu’ils changent leur mode de fonctionnement et cessent de jeter les déchets dans les canalisations d’eau”, s’est exprimé Anton Sunar Wibowo, le chef du bu­reau de la planification et des infrastructures de la communauté urbaine de Bandung cité par Courrier International.


Via L B-M
more...
No comment yet.
Rescooped by Ràno Hono from Coaching de l'Intelligence et de la conscience collective
Scoop.it!

Art of Hosting process d'intelligence collective

Art of Hosting process d'intelligence collective | ràno | Scoop.it

L’Art of Hosting est une approche du leadership, qui va du niveau individuel au niveau systémique. Elle s'appuie sur la pratique individuelle, le dialogue, la facilitation de conversations qui comptent, et la co-création de solutions innovantes adaptées aux défis complexes actuels.


Via Philippe Olivier Clement
more...
Philippe Olivier Clement's curator insight, April 30, 2014 5:08 AM
Comment ça fonctionne ?

De même que nous ne voyons qu’une infime partie d’un iceberg, il y a une infinité d’éléments qui entrent en jeu dans la création d’un processus de conversation efficace, et que nous ne voyons pas toujours.

LEBLOND's curator insight, May 7, 2014 6:06 AM

un site où on retrouve toutes les informations nécessaires liées à l'Art of Hosting!