Prospectives et innovations technologiques
926 views | +0 today
Follow
 
Scooped by Sandrine
onto Prospectives et innovations technologiques
Scoop.it!

Les robots vont-ils tous nous tuer ? - Francetv info

Les robots vont-ils tous nous tuer ? - Francetv info | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
L'astrophysicien Stephen Hawking relance le débat sur la dangerosité des machines face à l'homme. Francetv info démêle le vrai du faux. 
more...
No comment yet.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Sandrine from Artificial Intelligence, Robot & Transhumanism
Scoop.it!

#RH : Votre prochain DRH s'appellera-t-il Sophia ? - Maddyness

#RH : Votre prochain DRH s'appellera-t-il Sophia ? - Maddyness | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Les intelligences artificielles remplaceront-elles demain ceux qui, au sein des entreprises, sont chargés de gérer les ressources humaines, les DRH ?

Via Geoffrey Aubert
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine
Scoop.it!

Assembl

Assembl | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Empty description
Sandrine's insight:
Quels sont les objectifs du débat ? 
L #’AI Initiative est activement impliqué dans différents forum à travers le monde : les débats « AI NOW » organisés à la Maison Blanche à la fin de l’administration Obama ; coopération avec l’OCDE ; avec le Parlement Français (rapport parlementaire sur l’IA) ; présentations au gouvernement japonais (Ministère des Affaires Intérieures et de la Communication) ; de par l’engagement des Nations Unies suite au récent lancement d’un Centre dédié à l’intelligence artificiel ; également lors des discussions avec le Parlement Européen ; ou encore par l’implication active dans différents comités IEEE sur le design éthique de l’intelligence artificielle. Cette consultation citoyenne vise à faire débattre des citoyens, des experts internationaux, ainsi que des chercheurs en intelligence artificielle, robotique, politiques publiques, relations internationales et en économie. 

L’objectif de ce débat en intelligence collective est de lancer un vaste dialogue ouvert pour mieux comprendre les dynamiques et conséquences de l’essor de l’IA, afin de déterminer comment gouverner la révolution technologique en cours. Pour alimenter la discussion, une série de 6 webinars seront organisés autour des travaux des experts de l’IEEE qui développent une conception axée sur l’éthique (Ethically Aligned Design’s vision), plus particulièrement en co-construisant vision pour préserver le bien-être humain à l’ère de l’intelligence artificielle et des systèmes autonomes. Les principales idées et propositions issues de cette plateforme d’intelligence collective seront rassemblées dans une synthèse qui sera utilisée pour trouver des solutions et des instruments politiques concrets pour une gouvernance internationale de l’Intelligence Artificielle. 
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from Développement personnel dans son organisation (ESS, traditionnelle, Institutions...)
Scoop.it!

(#Audio) La #peur du #changement | Pourquoi est-il si difficile de changer nos habitudes, de changer de lieu d’habitation, de travail ou encore d’idée ?

(#Audio) La #peur du #changement | Pourquoi est-il si difficile de changer nos habitudes, de changer de lieu d’habitation, de travail ou encore d’idée ? | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Pourquoi est-il si difficile de changer nos habitudes, de changer de lieu d’habitation, de travail ou encore d’idée ?
Comment réagissons nous face à la prise de décision ou au changement ?

Via François GARREAU, Loïc CARO
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from Learning & Technology News
Scoop.it!

Neuroplasticity: The 10 Fundamentals Of Rewiring Your Brain

Neuroplasticity: The 10 Fundamentals Of Rewiring Your Brain | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Brain plasticity is a two-way street; it is just as easy to generate negative changes as it is positive ones. You have a “use it or lose it” brain. It’s almost as easy to drive changes that impair memory and physical and mental abilities as it is to improve these things. Merzenich says that older people are absolute masters at encouraging plastic brain change in the wrong direction.

Via Nik Peachey
more...
Lisa Marie Blaschke's curator insight, October 29, 2017 3:39 AM
You can go negative or positive in influencing brain neuroplasticity. What road do we as educators and institutions take? Article gives some insights on how to do it right.
Volkmar Langer's curator insight, October 29, 2017 5:39 AM
Learning - always stay tuned - use it or lose it
Jackie Newman's curator insight, October 30, 2017 7:27 PM
Keel Learning!
Rescooped by Sandrine from Learning & Mind & Brain
Scoop.it!

The History of the Future of Learning Objects and Intelligent Machines

The History of the Future of Learning Objects and Intelligent Machines | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
This talk was delivered at MIT for Justin Reich’s Comparative Media Studies class “Learning, Media, and Technology.” The full slide deck is available here.

Thank you for inviting me to speak to your class today. I’m really honored to be here at the beginning of the semester, as I’m not-so-secretly hoping this gives me a great deal of power and influence to sow some seeds of skepticism about the promises you all often hear – perhaps not in this class, to be fair, as in your other classes, in the media, in the world at large – about education technology.

Those promises can be pretty amazing, no doubt: that schools haven’t changed in hundreds if not thousands of years and that education technology is now poised to “revolutionize” and “disrupt”; that today, thanks to the ubiquity of computers and the Internet (that there is “ubiquity” is rarely interrogated) we can “democratize,” “unbundle,” and/or “streamline” the system; that learning will as a result be better, cheaper, faster.

Via Miloš Bajčetić
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from NumericEduc
Scoop.it!

Claude TRAN - Educavox : Joël de ROSNAY, je cherche à comprendre

Joël de Rosnay nous emmène dans un fascinant voyage à la découverte des codes cachés de la nature et de cette mystérieuse force organisatrice qui régi

Via Claude Tran
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine
Scoop.it!

smartweb_web_5-0_evolution_confidential_-v004.jpg (600x638 pixels)

smartweb_web_5-0_evolution_confidential_-v004.jpg (600x638 pixels) | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Web 1.0 vs Web 2.0 vs Web 3.0 vs Web 4.0 vs Web 5.0 – A bird’s eye on the evolution and definition 
Sandrine's insight:


Web 0.0 – Developping the internet 
Web 1.0 – The shopping carts & static web
Web 2.0 – The writing and participating web
Web 3.0 – The semantic executing web
Web 4.0 – “Mobile Web”
Web 5.0- Open, Linked and Intelligent Web = Emotional Web



more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from L'Innovation Santé
Scoop.it!

E-santé: 5 tendances qui placent l'humain au coeur de la transformation digitale du secteur

E-santé: 5 tendances qui placent l'humain au coeur de la transformation digitale du secteur | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Les trois quarts des professionnels de santé estiment qu'une masse salariale plus agile serait source d'innovation dans le secteur, selon une étude Accenture.#esante
Via DIRECT MEDICA by Webhelp
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from L'Innovation Santé
Scoop.it!

L'émergence d'une psychiatrie informatique #hcsmeufr #IA

L'émergence d'une psychiatrie informatique #hcsmeufr #IA | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Data et IA bouleversent l'étude et la compréhension des troubles mentaux, jusqu'à former une nouvelle discipline scientifique.


Via Pharmacomptoir / Corinne Thuderoz, DIRECT MEDICA by Webhelp
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from 2025, 2030, 2050
Scoop.it!

A Londres, la ”rue du futur” produit de l’électricité au simple passage des piétons

A Londres, la ”rue du futur” produit de l’électricité au simple passage des piétons | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
À quoi ressemblera la ville du futur ? Voici une question que de nombreuses personnes se posent et qui pourrait déjà trouver sa réponse à Londres. Une rue de la capi

Via Sonia Houssier Mare
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from Santé sécurité au travail
Scoop.it!

Risques liés aux robots au travail La normalisation à la rescousse

Les risques liés aux robots ne sont pas à négliger. Ce n’est plus la crainte de perdre son emploi qui inquiète le salarié face aux robots : en effet, des chercheurs estiment que 9% à peine des emplois existants pourraient être automatisés dans les pays développés.

Via PierreYves Montéléon
Sandrine's insight:
Les risques liés aux robots ne sont pas à négliger. Ce n’est plus la crainte de perdre son emploi qui inquiète le salarié face aux robots : en effet, des chercheurs estiment que 9% à peine des emplois existants pourraient être automatisés dans les pays développés.

 Les risques sont plutôt liés : 

 aux outils embarqués (aide au déplacement des charges lourdes, chargement, etc) qui peuvent présenter des dangers en cas de panne, ou de contact, ou de circonstances imprévisibles ; 

- à la redistribution des tâches qui peut entraîner une perte de compétences des opérateurs qui pourraient ne plus savoir intervenir efficacement en cas d’urgence ; 

- aux rencontres avec les humains lorsque le robot n’est pas conçu pour fonctionner à côté des travailleurs ; 

- à une intelligence artificielle bien développée et à l’accès aux réseaux (risque de logiciel malveillant, d’erreurs de programmation) ; aux interventions sur le robot. 

- La responsabilité en cas d’accident devient une question cruciale. 
Qui sera incriminé ? Le concepteur du robot ? Le fournisseur d’accessoires ? Le mécanicien monteur ? L’ opérateur ?

Enfin, d’importantes questions éthiques se posent, notamment celle de privilégier l’humain sans endommager le robot. 

La normalisation est cruciale pour le développement futur. 

Depuis 2015, 15 normes ISO et 9 projets de normes ISO ont été publiées. Les groupes de travail ont défini un certain nombre d’exigences visant à réduire la gravité des conséquences en cas d’impact éventuel (contrôle des vitesses, respect d’une distance de sécurité, limitation de la puissance).
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from Pédagogie & Technologie
Scoop.it!

YouTube et la médiation des sciences, un mariage de raison ?

YouTube et la médiation des sciences, un mariage de raison ? | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it

"De la science sur écran ? Allumez donc Internet. Alors que la vénérable émission C’est Pas Sorcier fait son retour sur le web, le CNRS diversifie ses investissements audiovisuels et prépare sa propre chaîne vidéo en ligne. Le web de l’audiovisuel scientifique se structure, après qu’une poignée de YouTubeurs ont ouvert la voie. Le quatrième rendez-vous Science & You a été l’occasion de confronter le regard de plusieurs acteurs du petit monde de la vidéo scientifique..."


Via Terheck, Bruno De Lièvre
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from Le Carrefour du Futur
Scoop.it!

Une « signature quantique » pour sécuriser les cryptomonnaies de demain

Une « signature quantique » pour sécuriser les cryptomonnaies de demain | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it

Une équipe du Russian Quantum Center de Moscou a développé un protocole blockchain s’appuyant sur une signature quantique


Via Joël de Rosnay
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from Future Trends and Advances In Education and Technology
Scoop.it!

10 Technology Trends That Will Shape 2018

10 Technology Trends That Will Shape 2018 | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Indian News - , Digital Transformation-As existing technologies reach maturity, unforeseen developments arrive ever more quickly

Via Grant Montgomery
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine
Scoop.it!

Harnessing automation for a #future that #works | McKinsey & Company

Harnessing automation for a #future that #works | McKinsey & Company | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Automation is happening, and it will bring substantial benefits to businesses and economies worldwide, but it won’t arrive overnight. A new McKinsey Global Institute report finds realizing automation’s full potential requires people and technology to work hand in hand.
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from Se déplacer au 21 ème siècle
Scoop.it!

Une start-up établie à Orléans travaille sur un projet d'aérotrain du futur

Une start-up établie à Orléans travaille sur un projet d'aérotrain du futur | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
SpaceTrain, une start-up qui a ouvert un bureau à Orléans, envisage de faire circuler une navette sur le rail de l'ancien aérotrain d'ici 2020. Une utopie qui pourrait bien devenir réalité.

Via JP Fourcade
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine
Scoop.it!

Comprendre comment le cerveau décide

Comprendre comment le cerveau décide | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it

L'International Brain Laboratory, projet international fort de 21 groupes de recherches, est lancé ce mardi, et co-dirigé depuis l'Université de Genève. Son but: scruter le cerveau (de souris) et établir une théorie comportementale de la décision. Présentation exclusive

Sandrine's insight:
Comprendre comment le cerveau fait un choix, et agit en conséquence. C’est l’objectif de l’International Brain Laboratory (IBL), un consortium de 21 groupes de recherches dévoilé ce mardi. Une vaste initiative scientifique qui s'ajoute à toutes celles qui existent déjà: Human Brain Project européen, BRAIN 

Initiative américaine, China Brain Project, etc.? «Oui, mais ce projet sera unique en ce sens qu’il se focalise sur une seule tâche simple, que vont étudier en parallèle plusieurs équipes dans le monde, avec des méthodes standardisées», justifie Alexandre Pouget, professeur de neurosciences à l’Université de Genève et co-initiant de cette démarche soutenue à hauteur de 14 millions de francs par la Simons Foundation américaine et le Welcome Trust en Grande-Bretagne, et dont Le Temps a pu prendre connaissance. 

Tout est parti d’un constat, selon le chercheur: la demi-douzaine d’immenses projets (inter)nationaux lancés pour percer les mystères du fonctionnement du cerveau font collaborer des centaines de scientifiques. «Or, les buts visés étant souvent larges, leur coordination s’avère complexe au point que, une fois le financement assuré, les groupes impliqués retournent vite à leurs propres travaux sur une problématique très ciblée. Les données sont générées à un rythme effarant, mais leur disparité rend toute synthèse difficile.» Alexandre Pouget et ses collègues Zachary Mainen (Centre Champalimaud de Lisbonne) et Michael Häusser (University College de Londres) privilégient une autre approche: «Définir un objectif dont on sait qu’il peut être atteint à la fin». Et Alexandre Pouget d’ajouter que leur vision a été inspirée des grandes infrastructures de physique de particules établies dans les années 2000 au CERN, à Genève, dans un but unique: découvrir le fameux boson de Higgs – un exploit réalisé en 2012.

L’expérience choisie par l’IBL relève de la compréhension des systèmes neuronaux lors d’un comportement adaptatif. En l’occurrence, une souris sera soumise à un stimulus visuel: un cercle blanc et noir apparaissant à droite ou à gauche d’un écran. En faisant tourner un petit volant en Lego, le rongeur doit ramener ce motif au centre de son champ de vision, et reçoit alors une récompense. Durant ces quelques secondes d’action, l’activité cérébrale de l’animal sera enregistrée à l’aide de deux électrodes miniaturisées de nouvelle génération, encore en développement. Chacune détectera les signaux neuronaux sur 300 sites dans le cerveau.
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from La boite à outils du Web
Scoop.it!

Comment créer un chatbot doté d'une intelligence artificielle

Comment créer un chatbot doté d'une intelligence artificielle | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Du développement à la mise en production, tour d'horizon des grandes étapes à suivre pour développer un agent conversationnel tirant parti du machine learning.

Via Isabelle Clément, JP Fourcade
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine
Scoop.it!

Des chercheurs ont découvert qu’ils étaient complètement à côté de la plaque sur le déplacement des glaces

Des chercheurs ont découvert qu’ils étaient complètement à côté de la plaque sur le déplacement des glaces | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
La fonte des glaciers et des banquises est l'une des conséquences les plus visibles du réchauffement climatique.

Elle est à l'origine de l'élévation du niveau des mers, qui pourrait entre autres rayer de la planète des îles habitées par des peuples autochtones et détruire l'habitat des ours polai
Sandrine's insight:
Une récente étude citée par Le Temps montrait que si le Groenland devait fondre entièrement, cela ferait monter le niveau des mers de 7 mètres et aurait donc des conséquences désastreuses pour des millions de personnes vivant dans des zones situées sous le niveau de la mer, pour la biodiversité etc. 
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from Educational Psychology & Technology
Scoop.it!

5 Big #Privacy Problems That Come With #BigData // Techopedia

5 Big #Privacy Problems That Come With #BigData // Techopedia | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it

By Kimberly Crossland (Techopedia)

 
"Takeaway: Big business is after your data - in a big way. Your health, shopping and entertainment preferences are all considered fair game.

"Every day, bits and bytes flow through the air, providing businesses with big data. Many businesses have taken the data that is freely available and have used it to target their customers in unique, and sometimes unlawful, ways. This has raised major concerns about online privacy - or at least what's left of it.

With recent reports about the NSA spying on people, consumers have started to realize just how public their "private" lives really are. This has raised some justifiably serious concern in the marketplace today.

Here are five of the ways big data is causing big privacy concerns.

Health Care Industry
The health care industry has been one of the biggest advocates of big data because of the tremendous advantages it has in protecting the health of patients. Advocates of big data use the information to identify people with a high risk of certain medical conditions early on, improve the quality of care patients receive, and lower the increasingly high costs of health care. (Read more in Can Big Data Save Health Care?)

Although there are tremendous benefits, new studies are revealing that big data may be riskier than initially thought.

According to MIT Technology Review editor in chief, Jason Pontin, as data becomes increasingly accessible and personal, it is important to be aware of any security and privacy implications tapping into big data may have. HIPAA rules already require healthcare professionals to tighten the security belt. However, HIPAA cannot protect against all healthcare-related concerns. For example, when people begin to search for answers related to their ailments in a non-HIPAA secured area, such as Google or other search engines, that data is not protected by HIPAA. In addition, more and more tech devices, such as wearable fitness monitors and smartphone applications, are not secure or private, raising concerns about who might see the data these devices collect.

There are many HIPAA-compliant ways to use big data to access patient health information. However, with an increasing number of other digital behaviors and devices being used for healthcare-related information and activities, much of the new data streaming into the marketplace and online is not secure.

Predictions and Discrimination
In addition to predicting potential risk for future medical conditions, big data allows the prediction of quite a bit of other information about people. The information big data can predict is increasingly developing the potential to be used as a way of discriminating against people in a variety of demographics.

One example of big data discrimination came during a study done by Cambridge University. After looking at approximately 60,000 people’s "Likes" on Facebook, the data was processed to predict things such as gender, race, sexual orientation and behaviors. The results were shockingly accurate. When analyzing the data collected, the model could accurately differentiate gay men from straight men 88 percent of the time. The model also predicted race with 95 percent accuracy. Behaviors, such as how much alcohol people consumed, were also accurately predicted in this model.

Many people are concerned that employers, landlords, schools, government agencies and others may soon use data to profile people, creating the potential for discrimination based on gender, sexual orientation or race, among other things. (Read more about privacy issues in Why There Are No Winners In the Privacy Debate.)

Highly Targeted Selling
Discrimination based on big data models has the potential to permeate all areas of the market. In some cases, it already has. 

Using models similar to the one in the Cambridge University study, marketers use big data to target their selling and their products. Although big data is used by many marketers to place products and services in front of a highly targeted audience, when an audience is pigeonholed into one demographic based on their behaviors, there is potential for harm.

A good example of harmful marketing based on big data happened about 10 years ago when TiVo users tried to convince their digital recorders to stop recording shows aimed at a demographic group other than their own. In 2002, these mistaken algorithms caught the attention of the Wall Street Journal. The printed headline said it all: "If TiVo Thinks You Are Gay, Here’s How to Set It Straight."

In spite of the potential for harm, marketers still use big data to target people on social media platforms, search engines and via email. Invading such a personal area by serving up advertisements based on friends, likes and email content has caused serious concern among consumers.

Increased Surveillance
It isn't just online marketers that are involved in surveillance; every day, HD surveillance cameras capture 413 petabytes of information. This is expected to grow to 859 petabytes by 2017. 

Surveillance cameras are now popping up everywhere. As algorithms continue to advance, the amount of data generated from these surveillance cameras and sensors will also increase. The storage on hard drives is also growing rapidly, making it easier to store all of this data.

Illegal Use
With the amount of big data people have access to these days, it's no wonder that some have taken this ease of gathering information a little too far. Illegal practices of tapping into data in new ways have caused quite a scare among those who value their privacy.

One recent case of a business taking big data collection a little too far was Urban Outfitters, which faced a privacy lawsuit in June 2013 when it was found that the store's cashiers were asking shoppers for zip codes when they paid with a credit card. This is not required, and it violated consumer protection and privacy laws in some states because the information can be used to look up shoppers' addresses. 

Dealing With Big Data's Problems
With so much fear and speculation over the use of big data by firms, government agencies, employers and more, the best solution to earning trust in today’s market is to be honest. That's why businesses are increasingly enacting a full transparency policy on how they use data to target their customers. Consumers also have a greater interest in finding out how much of their life is really on display, and what people are doing with the information gathered.

As more consumers begin to learn just how much of their personal information is available, reforms in data collection practices will likely take place. Until then, it is in consumers' best interest to be mindful of data privacy so that they are aware of just how much of their personal information is being collected and how it is being used. They can then take the necessary precautions to protect themselves against companies that overstep their bounds."
 
Image source: Wladimir Bulgar/Dreamstime.com
For original post, please see:

https://www.techopedia.com/2/29682/trends/big-data/5-big-privacy-problems-that-come-with-big-data ;


Via Roxana Marachi, PhD
Sandrine's insight:
Share your insight
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine
Scoop.it!

Les mots du cerveau, avec France Inter - Cortex Mag

Les mots du cerveau, avec France Inter - Cortex Mag | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Retrouvez le podcast de l'émission "Parlez-vous cerveau" du neurologue Lionel Naccache, diffusée chaque matin à 8h55 sur France Inter.
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine
Scoop.it!

Qu'est-ce que le refroidissement social ?

Qu'est-ce que le refroidissement social ? | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
Refroidissement social : le big data nous rend plus raisonnables, mais moins humains ?
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from 2025, 2030, 2050
Scoop.it!

Laurent Alexandre : «Bienvenue à Gattaca deviendra la norme»

Laurent Alexandre : «Bienvenue à Gattaca deviendra la norme» | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it
FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN - Faut-il avoir peur du transhumanisme ? Entre fantasmes et réalité, Laurent Alexandre répond à toutes les questions que nous nous posons sur l'intelligence artificielle. Il dresse le portrait vertigineux et inquiétant du monde à venir, où les technologies transformeront radicalement l'humain.

Via Sonia Houssier Mare
Sandrine's insight:
L'intelligence artificielle est déjà dans nos vies à travers les outils technologiques. Jusqu'où peut s'étendre son influence? 

 Le 28 mars 2017 marque le début de la fusion entre les cerveaux biologiques et l'intelligence artificielle (IA). Elon Musk, l'industriel le plus médiatique au monde, fondateur de PayPal, Tesla, SolarCity, Hyperloop, The Boring Company et SpaceX, a annoncé sur Twitter le lancement de Neuralink, une société destinée à augmenter nos capacités cérébrales grâce à de minuscules composants électroniques entrelacés entre nos 83 milliards de neurones, ce qui nous transformerait en cyborgs. 

Elon Musk se donne cinq ans pour sortir les premiers prototypes Neuralink. Cette course au neuro-enhancement (l'augmentation cérébrale) est motivée par sa hantise d'un dépassement de l'homme par l'IA, qui nous transformerait en animaux domestiques dans le meilleur des cas. Il pense que l'interdiction de l'IA à l'échelle mondiale est illusoire, même s'il a créé Open AI, une structure destinée à encadrer, surveiller et policer l'IA. 

L'augmentation de nos capacités intellectuelles semble à Elon Musk la seule solution, avec le développement de colonies sur Mars, pour éviter que l'humanité tout entière soit exterminée d'un coup. «Nous ferons des machines qui raisonnent, pensent, et font les choses mieux que nous le pouvons», avait déclaré Sergey Brin, le cofondateur de Google, il y a deux ans déjà ; il a confessé cette année à Davos qu'il avait sous-estimé la révolution de l'IA. Elon Musk est très influencé par Nick Bostrom, le théoricien des IA hostiles, qui défend l'idée qu'il ne peut y avoir qu'une seule espèce intelligente (biologique ou artificielle) dans une région de l'Univers: la version moderne de la sagesse populaire selon laquelle, il ne peut y avoir deux crocodiles dans le même marigot. 

Ayant comme premier objectif sa survie, toute IA forte se protégera en cachant ses intentions agressives et en attaquant préventivement. Comment fonctionne l'augmentation cérébrale? L'augmentation cérébrale ne peut se faire que de deux façons: par sélection et manipulation génétique des embryons, ou par action électronique sur notre cerveau. Musk se refuse à toucher à l'ADN; il ne reste donc que les implants intracérébraux et recruter les meilleurs spécialistes mondiaux. 

Quelle est la limite entre l'homme augmenté et la simple réparation médicale? La vaccination, les lunettes de soleil, la crème solaire ou bien encore la pilule contraceptives sont des augmentations. Nous nous augmentons déjà pour prévenir des maladies ou pour maîtriser notre destin biologique. Mais nous irons bientôt beaucoup plus loin. Demain l'augmentation va prendre plusieurs formes. La sélection embryonnaire sous une forme un peu plus sophistiquée que Bienvenue à Gattaca deviendra la norme. 

Ce n'est pas mon souhait personnel mais un pronostic. Et nous accepterons des prothèses neurotechnologiques pour éviter d'être dépassés par l'IA ou par nos voisins qui auraient accepté par exemple les implants que Musk est en train de mettre au point La sélection embryonnaire sous une forme un peu plus sophistiquée que Bienvenue à Gattaca deviendra la norme. 

Le seuil de 300 ans n'a aucun sens. En réalité, l'espèce humaine va devenir immortelle. Dans 100 ans ou 500 ou 1000 ans. Peu importe. La vraie question est celle du prix. cette dernière question est claire: le but ultime de la science est de combattre la mort de l'Univers, par la création artificielle de nouveaux univers. 

Après la mort de la mort, la science se consacrerait à combattre la mort de l'Univers. La cosmogénèse artificielle mobiliserait toute l'énergie de l'humanité dans les prochains milliards d'années. Après la régénération de nos organismes vieillissants, la régénération cosmologique viserait à rendre l'Univers immortel ou substituable. 

L'économie numérique n'est fondée que sur l'intelligence et l'abstraction. Va-t-elle faire de nous des hommes hors-sol? C'est un enjeu majeur. Il va falloir se battre pour garder un corps et non devenir des cyborgs voire des IA dépourvues de matière. Le premier enjeu est de sauver notre corps, avec tous les défauts et toutes les contraintes qu'il comporte. Certains transhumanistes ont pu imaginer qu'il serait formidable de s'en affranchir. Quand cela deviendra possible, on se rendra compte que ce paquet d'os, de sang et de muscles, cet amas précaire d'organes toujours plus ou moins dysfonctionnant, cette misérable enveloppe tant méprisée est en fait notre ultime racine. Renoncer à elle serait renoncer à nous. Avec d'autres auteurs, Teilhard de Chardin a introduit en 1922 le terme de «noosphère» pour désigner la troisième phase de développement de la terre, après la géosphère — matière inanimée — et la biosphère — vie biologique. Ce néologisme signifie «sphère de la pensée humaine». 

Le monde futur décrit par Teilhard est bien cette fusion neurotechnologique ou le corps disparaît progressivement. Je suis persuadé que le sauvetage de notre corps constitue l'un des trois piliers essentiels de notre humanité est avec le maintien du droit à nous déconnecter de la matrice et le maintien d'une part de hasard génétique...
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine
Scoop.it!

D’Homo Sapiens… au transhumain : Qu’est-ce qu’être humains ? Le sommes-nous encore ?

D’Homo Sapiens… au transhumain : Qu’est-ce qu’être humains ? Le sommes-nous encore ? | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it

Le bestseller mondial de Yuval Harari, Sapiens : une brève histoire de l'humanité, qui en 500 pages embrasse pas moins que toute l'histoire de l'humanité est effectivement un livre à la fois fascinant et accessible.

Sur la scène des conférences USI, où il le résume en 40 minutes, le frêle Yuval Harari l’est tout autant. Pourquoi sommes-nous devenus l’espèce dominante de la vie sur terre ? Comment avons-nous conquis le monde ? Il y a 100 000 ans, la terre était très différente de ce qu’elle est aujourd’hui. Les humains aussi. Homo Sapiens vivait en Afrique de l’Est. Il existait 5 autres espèces humaines. C’est quelque chose que nous avons du mal à appréhender, parce que nous ne connaissons qu’une seule espèce humaine depuis longtemps. Or, chez tous les animaux, il existe plusieurs espèces. Il y a plusieurs espèces d’ours par exemple, selon les endroits du monde où ils vivent. 

Mais il n’y a plus plusieurs espèces d’hommes.



Sandrine's insight:
Comment l’imagination a-t-elle développé notre capacité à coopérer ? 

Il y a 100 000 ans, les différentes espèces humaines étaient petites en nombre et leur impact sur l’écosystème était minime, pas plus signifiant que celui des abeilles, des piverts ou des méduses aujourd’hui. 

Nous n’étions qu’un animal parmi d’autres. Aujourd’hui, nous sommes la seule espèce, car nos ancêtres en quittant l’Afrique de l’Est ont provoqué la disparition de toutes les autres espèces d’hominidés. « Nous nous sommes débarrassés de tous les autres », affirme-t-il très rapidement, alors que les hypothèses sur la disparition de Néandertal notamment semblent encore un peu plus ouvertes. Avec 7 milliards d’individus, nous sommes l’un des animaux le plus importants de la planète en nombre. Nous pesons 300 millions de tonnes. Les animaux domestiques, les esclaves de nos besoins, comptent pour 700 millions de tonnes. Les animaux sauvages pour 100 millions. 

Quand on regarde National Geographic, le monde semble encore rempli d’animaux sauvages, mais en vérité, ils ne sont plus là. Ils représentent moins de 10 % de la population totale des grands animaux et leur survie dépend entièrement de nos décisions et de nos désirs. Comment sommes-nous passés de grands singes sans signification à des dieux sur terre ? 

Ce n’est pas une métaphore, insiste Harari, c’est un fait. 

Nous avons les capacités qui étaient l’apanage des dieux dans la mythologie. Nous savons créer la vie, créer des animaux. Depuis 4 milliards d’années, la vie a évolué selon les principes de la sélection naturelle. 

Mais désormais, il y a un nouveau principe, celui de la conception intelligente. Nous sommes capables de créer des formes de vie. Nous sommes devenus des dieux.

Des réponses aux questions :

Quel est le secret de notre succès ?
La sélection non naturelle est-elle l’avenir de l’homme ?

D'autres ressources en plus des liens internes à l'article :
Dessalles, J.-L., Gaucherel, C. & Gouyon, P.-H. (2016). Le fil de la vie – La face immatérielle du vivant. Paris: Odile Jacob.

« Face à Gaïa » de Bruno Latour

more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine from NumericEduc
Scoop.it!

Le cantique des quantiques

Le cantique des quantiques | Prospectives et innovations technologiques | Scoop.it

Les scientifiques travaillent à une nouvelle génération d’ordinateurs utilisant les propriétés quantiques des particules. Leur puissance de calcul reléguera les machines actuelles au rang d’antiquités et obligera à revoir les méthodes de cryptographie. Voyage décoiffant au royaume des atomes.


Via Numérique au CNRS, Claude Tran
more...
Numérique au CNRS's curator insight, July 3, 2017 4:50 AM
#LIP #quantique
30/06/17
Claude Tran's curator insight, July 4, 2017 11:56 PM
Nos cerveaux sont habitués à un monde dans lequel une porte est ouverte ou fermée. Un chat vivant ou mort. Mais ce monde qui est le nôtre n'est pas celui des particules élémentaires qui nous constituent. L'infiniment petit est régi par les lois de la physique quantique. Elles sont tellement contraires à notre intuition que le génial Richard Feynman disait : « Si vous croyez comprendre la physique quantique, c'est que vous ne la comprenez pas. » Comment comprendre, en effet, qu'une même particule puisse se trouver à la fois dans un état (l'équivalent d'ouvert pour une porte) et dans l'état opposé (fermé) ? Cette insondable étrangeté s'appelle la « superposition d'état ». Autre extravagance remarquable, l'« intrication ». Si deux particules - par exemple deux photons - sont intriquées, elles peuvent bien se trouver chacune à un bout de la galaxie, elles continuent de former un tout unique, tout ce qui arrive à l'une se répercute instantanément sur l'autre... Dans un ordinateur quantique, les particules qui servent de qubits sont soumises à ces deux phénomènes, superposition d'état et intrication. Par exemple, un qubit n'est pas soit dans l'état 0 soit dans l'état 1, comme un bit classique, mais dans une superposition de ces deux états. Vous avez dit bizarre ?