Prospactive, référence du développement commercial
2.1K views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Corporama vous fait gagner en efficacité commerciale !

Corporama vous fait gagner en efficacité commerciale ! | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Qui est Corporama ?

Corporama se mobilise et est fier d’avoir construit un nouveau leader de l’Intelligence Commerciale. Chaque jour ils accompagnent leurs clients dans les défis commerciaux et marketing qu’un environnement fluctuant ne manque pas de générer.

Depuis 7 ans, Corporama travaille dans un environnement Big Data appliqué à l’intelligence commerciale, extrêmement exigeant, complexe et fluctuant. Ainsi, leurs technologies innovantes et les dizaines de milliers d’heures de R&D appliquée et de développement sont pour vous transparentes. Vous aurez donc seulement à éprouver l’efficacité finale de leurs solutions.

Concrètement, que proposons-nous ?

Corporama propose depuis 2010 des services innovants d’Intelligence Commerciale, permettant aux commerciaux et aux services marketing de mieux exploiter la valeur des données B2B pour développer leur business. Via sa solution, Corporama permet de :

Identifier facilement de nouvelles opportunités business via de multiples indicateurs Adapter des techniques commerciales efficaces à votre contexte professionnel Prendre contact avec vos prospects via différents leviers mis à votre disposition Suivre simplement le ROI de vos actions A qui s'adressent les solutions Corporama ?

Nos solutions sont utilisées dans des contextes extrêmement variés, quels que soient :

 

Votre taille : TPE, ETI, grand compte, nos clients déploient d’1 à 500 comptes dans leur structure.

 

Votre activité : industrie, IT, services, RH, logistique, banque, assurance, collectivités, formation

 

Les utilisateurs : commerciaux BtoB, direction commerciale et marketing, responsables marketing opérationnel, telepro, consultants, chercheurs d’emploi, chargés de veille.

 

Vos besoins : alimenter vos commerciaux B2B en information fiable et à jour, détecter des leads, créer des campagnes emails ciblées, analyser un marché, enrichir et mettre à jour vos bases de données et CRM, éditer et affecter des listes de sociétés ciblées mais aussi surveiller des clients.
Par conséquent, avec toujours le même objectif, faire de l’information société un levier d’efficacité.

Aujourd’hui, 2.000 sociétés clientes, de toutes tailles et de tous secteurs d’activité nous font confiance pour optimiser leur prospection B2B et leurs informations sociétés. Pourquoi pas vous ?

En tant que Leader de l'intelligence commerciale, Corporama s'engage en soutenant Les Rencontres Prospactive 2018 !  

Pour en savoir davantage, rendez-vous sur leur site internet !

 

 

Réseau Prospactive's insight:
Corporama vous fait gagner en efficacité commerciale #LRP2018
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

La reprise d'entreprise ne se fait pas en un claquement de doigts !

La reprise d'entreprise ne se fait pas en un claquement de doigts ! | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it

La reprise d'entreprise, c'est bien beau, mais est-ce si évident ? Lire la suite

Reprise d'une entreprise, oui, mais laquelle ?!

Avant toute chose, on ne se lance pas dans la reprise d'entreprise du jour au lendemain. D'une part, c'est un projet réfléchi mais aussi dans lequel il faut s'investir pleinement. Il faut d'abord définir, au même titre qu'un persona marketing, un profil type de l'entreprise que vous souhaitez reprendre.

Secteur d'activité Situation géographique Structure de l'entreprise Analyser l'entreprise.

Une fois que vous avez trouvé l'entreprise que vous voulez reprendre, il ne faut pas se précipiter. La première chose importante est de recueillir un maximum d'informations sur la société. Cela vous permettra d'avoir une première radiographie de l'organisation et de la santé de l'entité. Ainsi, vous devez vous renseigner sur:

La santé financière de l'entreprise. L'organisation générale du personnel. La voie de développement sur laquelle est l'entreprise. Portrait des principaux clients. ...

La liste peut être longue, plus vous aurez d'informations et de recule mieux ce sera.

Et après ?

Une fois que vous êtes sûr de votre choix, commencent les choses sérieuses. Il faut absolument mettre en place un plan d'action suite à la reprise. Plus vous serez organisé, plus le lancement de l'activité sera clair et cadré. C'est alors que toutes les informations recueillies auparavant vont avoir leur plus grand intérêt. Le plan d'actions comprend plusieurs catégories:

Commercial: allez-vous développer de nouveau produits ? De nouveaux marchés ? Modifier le positionnement ? Financier: souhaitez-vous investir pour atteindre vos objectifs ? Réduire les frais sur certains secteurs ? Production: Méthodes utilisées ? Souhaitez-vous changer l'organisation ? Personnel: Souhaitez-vous embaucher du personnel ? Faire monter en compétences ?

En réalité, ici aussi la liste peut être longue. Il faut penser l'avenir, c'est-à-dire, se fixer des objectifs et définir une feuille de route écrite.

En résumé:

Reprendre une entreprise ne se prend pas à la légère, il ne suffit pas d'investir. Le repreneur est garant de la réussite de l'entreprise et donc de sa propre réussite. Sans oublier l'avenir des employés impliqués et de la pérennité de l'activité.
Il est également indispensable de se faire aider, conseiller, puisqu'il est évident que le repreneur ne peut pas être sur tous les fronts.

 


Autres articles:

Entreprendre: quelles sont les clés de la pleine réussite ?
Quel est le meilleur âge pour entreprendre ?

 

Réseau Prospactive's insight:
La reprise d'entreprise ne se fait pas en un claquement de doigts !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Tout ce que vous devez savoir sur la rupture conventionnelle

Tout ce que vous devez savoir sur la rupture conventionnelle | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Vous êtes en CDI et souhaitez quitter votre entreprise ? Seule ombre au tableau : comment aborder votre départ sans devoir démissionner ? Et si vous préfériez une rupture conventionnelle ? Voici tout ce que vous devez savoir pour mieux négocier.  Qu'est-ce qu'une rupture conventionnelle ?

La rupture conventionnelle permet à un salarié en CDI et son employeur de s'accorder conjointement sur la rupture du contrat qui les lie. Cette démarche est possible sous certaines conditions et est sujette à indemnisation. La procédure ne s'applique qu'aux salariés bénéficiant d'un CDI. Mais alors pourquoi cette pratique est-elle de plus en plus appréciée ?

Des avantages pour le salarié.

Pour un salarié désireux de partir, avoir recours à la démission porte aujourd'hui plusieurs désavantages pour lui. (obligation d'effectuer un préavis, des clauses restrictives du contrat de travail, absence d'indemnité de départ et d'allocations chômage, mauvaise image donnée lors de futurs entretiens...). Une rupture conventionnelle est une alternative bénéfiques pour les deux parties. L'avantage principal pour un salarié de demander une rupture conventionnelle est qu'elle vous donne droit à une indemnité de départ et vous ouvre des droits à l'assurance chômage. Un avantage non négligeable, en particulier si vous partez pour créer votre entreprise. Ce capital chômage vous permettra d'investir dans votre nouveau projet.

De plus, une indemnité appelée "indemnité spécifique de rupture conventionnelle" est versée au salarié, celle-ci n'étant pas soumise à imposition. Elle peut être accompagnée d'une compensation aux congés payés si ceux-ci n'ont pas été pris avant la date de rupture du contrat.

D'autre part, la date de départ est une question de négociation avec l'employeur. Il n'est pas forcément nécessaire d'accomplir le délai de préavis imposé dans le cadre d'une démission ou d'un licenciement. Si vous prenez la décision de partir, nombreux sont les employés qui ne sont plus très productifs une fois cette idée en tête.

Avec une rupture conventionnelle, aucun motif de rupture n'est à mentionner. Ainsi, aucun reproche ne vous sera fait lors de prochains entretiens ! "Partez l'esprit libre, avec cette sensation d'avoir accompli votre mission malgré vos nouvelles perspectives".

Enfin, gardez en tête qu'il est toujours préférable de quitter son employeur en bon terme... Cela peut éviter des employeurs qui vous 'savonnent la planche'. Et si vous optez pour la création d'entreprise, il pourrait s'agir de bons prescripteurs !!

Et pour l'employeur alors  ?

La rupture conventionnelle peut être à l'origine de l'employeur à condition que celle-ci ne contienne pas de motif de licenciement. C'est une rupture simple, beaucoup moins complexe qu'un licenciement. Qui dit procédure rapide, dit séparation rapide avec l'employé. Il est parfois plus judicieux de faire partir un employé qui n'est plus motivé afin de ne pas le laisser 'polluer' le reste de l'équipe.

Cependant, l'employeur peut se laisser séduire par bon nombre d'arguments. Au même titre que le bénéfice du salarié, laisser partir son employé en bon terme transmet une bonne image de l'employeur... qui reflète en premier plan l'image de l'entreprise : " Le bien-être d'une entreprise passe aussi par le bien-être de ses salariés ".  Chers dirigeants, n'oubliez pas que vos salariés, présents et précédents sont vos premiers prescripteurs !!

Le choix de la date de départ est également un privilège phare pour l'employeur... A lui aussi de négocier une date, lui permettant d'avoir le temps de recruter une nouvelle personne.

Argument non négligeable : Eviter le litige qui vous pourrait vous conduire aux Prud'hommes. En effet, après validation de la DIRECCTE, c'est un gage de sécurité qui vous éloigne d'une éventuelle opposition post-rupture, de part le salarié. Un refus de ce format de rupture pourrait conduire la salarié à contester une décision de licenciement ou de démission.

Les conditions pour avoir recours à une telle démarche :

les deux partis doivent être liés par un CDI. Nous rappelons que les CDD n'ont pas accès à la rupture conventionnelle. Chaque partie doit s'accorder sur cette pratique de fin de contrat. La DIRECCTE (Direction régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l’emploi) doit homologuer la demande de rupture. Les chiffres de la rupture conventionnelle.

Selon le Ministère du travail, en avril 2018, 34 400 ruptures conventionnelles ont été homologuées par la DIRECCTE.  Le nombre de ruptures conventionnelles a augmenté de 7,5% entre 2016 et 2017. Elle représente 21,4% des ruptures de contrats au sein des petites entreprises de moins de 10 salariés contre seulement 3,8% dans les entreprises de plus de 250 salariés. En mars 2018, la Direccte a refusé d'homologuer seulement 5,8% des ruptures conventionnelles.

Comment procéder à une rupture conventionnelle de contrat ?

Des démarches spécifiques viennent encadrer la demande de rupture conventionnelle:

Une demande doit être faite de la part du salarié (ou de l'employeur) par lettre. Les deux parties doivent prendre rendez-vous pour convenir des modalités de rupture. Les deux parties doivent remplir et signer le Cerfa n°14598*1 puis l'envoyer à la DIRECCTE pour homologation. Par ailleurs, la DIRECCTE dispose d'un délais de 15 jours pour valider la demande. On considèrera que la DIRECCTE valide la demande d'homologation si elle n'a pas rendu de réponse après 15 jours.

Il n'existe pas de délais légal lors d'une rupture conventionnelle cependant un certain temps est nécessaire pour effectuer les démarches correctement.

Quels sont les motifs recevables de la rupture conventionnelle ?

Vous n'aurez pas à stipuler le motif de la rupture du contrat sur la demande d'homologation, ainsi, il n'existe pas de liste de motifs recevables dans le cadre de cette démarche. La rupture conventionnelle repose avant tout sur un accord des deux parties. Cependant, selon une étude de la Dares (direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques), les principaux motifs de rupture conventionnelle sont:

Une mauvaise entente entre le salarié et l'employeur/équipe (méthodes de travail, organisation...) Le salarié et l'employeur ne s'entendent pas sur le niveau de rémunération. Le salarié ne trouve plus d'intérêt dans son activité. Réorientation professionnelle.

Que la demande soit à l'origine de l'une ou l'autre des parties, chacune est en droit de la refuser sans mentionner de motivation précise.

Dans la majorité des cas, lorsque la Direccte refuse l'homologation d'une demande de rupture conventionnelle, le niveau d’indemnisation est en cause.

Quel avenir pour la rupture conventionnelle ?

Emmanuel Macron a pour projet de réformer l'assurance chômage en 2018. Cette réforme prévoit le droit à l'indemnité chômage en cas de démission. Par conséquent, si le projet de loi voit le jour courant de l'été 2018, le nombre de ruptures conventionnelles risque de chuter considérablement. En effet, dans plus de la moitié des cas, le salarié est à l'origine de la demande, l'ouverture des droits au chômage étant le principal avantage de ce type de rupture.

Autres articles: 
Comment créer sa start up sans levée de fonds ?
La reprise d’entreprise ne se fait pas en un claquement de doigts !

Réseau Prospactive's insight:
Vous souhaitez rompre votre CDI mais ne savez pas comment aborder la question avec votre employeur ? Voici tout ce que vous devez savoir sur la rupture conventionnelle !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

DMP : du cookie à la vente

DMP : du cookie à la vente | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it

Une Data Management Plateform (DMP) ? Ça sonne chinois pour vous ?! Pourtant ce n'est pas nouveau...
Alors voici quelques petits éclairages ! 

Une DMP ? Jamais entendu parler !

Une DMP, c'est le nid d'informations d'une entreprise. C'est une  plateforme qui centralise l'ensemble des données de tous les services de l'entreprise. Ces données peuvent aussi bien provenir des techniques marketing utilisées sur Internet (dites online) que des techniques utilisées hors Internet dites offline (salons, événements, marketing direct...).  Le but est de centraliser l'ensemble des informations détenues par tous les services de l'entreprise.

Mais à quoi sert un tel outil ?!

Mais... Si l'on détient déjà toutes ces informations, quel est l'intérêt de disposer d'une plateforme supplémentaire pour les rassembler me direz-vous ?
Je vous répondrai "Organisation", "Gain de temps", "Efficacité" et "ROI".

En effet, ce type de plateforme à trois grandes fonctions :

Croiser l'ensemble des informations en temps réel concernant les clients ou prospects. Il s'agit d'améliorer la connaissance du client,du prospect ou du lead/suspect. Analyser leur comportement pour classer, qualifier et segmenter chaque profil. Mettre en place des scénarios différents selon chaque segment (s'adresser à la bonne personne, au bon moment, avec le bon message).

Le but de la DMP est de définir au mieux sa stratégie digitale adaptée à chacune de ses cibles. Ainsi, le retour sur investissement est optimisé. L'automatisation d'un tel processus assure un gain de temps pour les marketeurs... indispensables dans la mise en place de cette stratégie.

Comment ça marche ?

La DMP scan et synchronique l'ensemble des données puis les range par mots-clés.
La catégorisation des données dépend bien évidemment de l'activité et des attentes de l'entreprise.
Ainsi, une entreprise de prêt-à-porter par exemple, va classer ses clients par catégorie d'achat (femme, homme, chaussures...). Ensuite, la seconde étape consiste à segmenter davantage les cibles en analysant l'ensemble des comportements de consommateurs. Le DMP va alors croiser l'ensemble des données d'historique d'achat, d'appétence pour une certaine offre, afin d'adapter les scénarios à chaque cible.


Quels sont les fonctions disponibles sur une DMP ?

La DMP rassemble de nombreux usages, voici quelques exemples:

Qualification de l'audience. Service d'échange de données. Vente de données. Protection des données. Mesure du ROI ... Etc Comment bien tirer partie de la DMP ?

La DMP est un complément au CRM. Si de nombreuses entreprises dans des domaines ciblés tels que l'hôtellerie ou la banque sont déjà rodés sur la question du CRM et de la gestion des données commerciales, d'autres ont encore du chemin à parcourir. Ainsi, pour pouvoir réutiliser les données, il est nécessaire de bien les répertorier à l'aide d'un CRM. Chaque donnée est précieuse et peut être exploitable, alors bichonnez-les et n'en perdez pas une miette ! En effet, pour que la DMP soit efficace, il faut détenir un nombre de renseignements suffisant pour catégoriser au maximum, de manière efficace et précise. Enfin, couplée à du marketing automation, la DMP peut devenir une vraie arme de guerre du marketing !

Voici en vidéo une démonstration  publiée par une entreprise partenaire, LINK TO BUSINESS :

[embed]https://www.youtube.com/watch?v=9Fpvuum1Xyg[/embed]

 

L'intelligence artificielle au service de l'homme, un sujet à débattre lors de nos prochaines RENCONTRES, qui auront lieu le 13 septembre prochain à Saint-Paul-Trois-Châteaux.

 

Réseau Prospactive's insight:
DMP : du cookie à la vente !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

La reprise d'entreprise ne se fait pas en un claquement de doigts !

La reprise d'entreprise ne se fait pas en un claquement de doigts ! | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it

La reprise d'entreprise, c'est bien beau, mais est-ce si évident ? Lire la suite

Reprise d'une entreprise, oui, mais laquelle ?!

Avant toute chose, on ne se lance pas dans la reprise d'entreprise du jour au lendemain. D'une part, c'est un projet réfléchi mais aussi dans lequel il faut s'investir pleinement. Il faut d'abord définir, au même titre qu'un persona marketing, un profil type de l'entreprise que vous souhaitez reprendre.

Secteur d'activité Situation géographique Structure de l'entreprise Analyser l'entreprise.

Une fois que vous avez trouvé l'entreprise que vous voulez reprendre, il ne faut pas se précipiter. La première chose importante est de recueillir un maximum d'informations sur la société. Cela vous permettra d'avoir une première radiographie de l'organisation et de la santé de l'entité. Ainsi, vous devez vous renseigner sur:

La santé financière de l'entreprise. L'organisation générale du personnel. La voie de développement sur laquelle est l'entreprise. Portrait des principaux clients. ...

La liste peut être longue, plus vous aurez d'informations et de recule mieux ce sera.

Et après ?

Une fois que vous êtes sûr de votre choix, commencent les choses sérieuses. Il faut absolument mettre en place un plan d'action suite à la reprise. Plus vous serez organisé, plus le lancement de l'activité sera clair et cadré. C'est alors que toutes les informations recueillies auparavant vont avoir leur plus grand intérêt. Le plan d'actions comprend plusieurs catégories:

Commercial: allez-vous développer de nouveau produits ? De nouveaux marchés ? Modifier le positionnement ? Financier: souhaitez-vous investir pour atteindre vos objectifs ? Réduire les frais sur certains secteurs ? Production: Méthodes utilisées ? Souhaitez-vous changer l'organisation ? Personnel: Souhaitez-vous embaucher du personnel ? Faire monter en compétences ?

En réalité, ici aussi la liste peut être longue. Il faut penser l'avenir, c'est-à-dire, se fixer des objectifs et définir une feuille de route écrite.

En résumé:

Reprendre une entreprise ne se prend pas à la légère, il ne suffit pas d'investir. Le repreneur est garant de la réussite de l'entreprise et donc de sa propre réussite. Sans oublier l'avenir des employés impliqués et de la pérennité de l'activité.
Il est également indispensable de se faire aider, conseiller, puisqu'il est évident que le repreneur ne peut pas être sur tous les fronts.

 


Autres articles:

Entreprendre: quelles sont les clés de la pleine réussite ?
Quel est le meilleur âge pour entreprendre ?

 

Réseau Prospactive's insight:
La reprise d'entreprise ne se fait pas en un claquement de doigts !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Atout Tricastin, Club d'entreprises de la région Tricastin

Atout Tricastin, Club d'entreprises de la région Tricastin | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Atout Tricastin, club d'entreprises de la région Tricastin soutient les Rencontres Prospactive !

Atout Tricastin fête ses 25 ans  cette année. Autant dire qu'un long chemin a été parcouru !

Tout d'abord, quelques chiffres pour vous en convaincre :

Atout Tricastin, comptait moins d'une dizaine de chefs d'entreprises lors de sa création. Le club recense aujourd'hui près de 120 entreprises adhérentes. Ces entreprises sont implantées sur le territoire de Drôme Sud Provence et des Communes alentours.

En somme, aujourd'hui, nous représentons plus de 3 000 salariés et plus de 98 millions d'€ de Chiffre d'Affaires (données hors ORANO & EDF).
La taille et les activités de nos entreprises sont en effet très diverses et variées. C'est ce qui fait la richesse d'Atout Tricastin, bien sûr.
Enfin, les objectifs du Club, très brièvement : favoriser les relations entre les entreprises pour créer des synergies et développer le BtoB local.

L'activité du club d'entreprises Atout Tricastin en deux mots: synergie et mutualisation. Ou encore : échange et partage.
L’objectif principal d’Atout Tricastin est de favoriser la dynamique économique locale. Il apparaît donc essentiel de mettre en valeur et de faire connaître les ressources économiques locales aux différents acteurs du territoire. Plus particulièrement à ceux-là même qui les génèrent.

Retrouvez Atout Tricastin sur leur site internet. 


 

Enfin, ne ratez pas Les Rencontres Prospactive, événement phare du BtoB dans la région du Tricastin, le 13 septembre prochain !

Autres partenaires des Rencontres Prospactive 2018:
Freelance, ténor du portage salarial en France. 
Corporama, vous fait gagner en efficacité commerciale.

Réseau Prospactive's insight:
Atout Tricastin, Club d'entreprises partenaire des Rencontres Prospactive 2018 !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Tout ce que vous devez savoir sur la rupture conventionnelle

Tout ce que vous devez savoir sur la rupture conventionnelle | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Vous êtes en CDI et souhaitez quitter votre entreprise ? Seule ombre au tableau : comment aborder votre départ sans devoir démissionner ? Et si vous préfériez une rupture conventionnelle ? Voici tout ce que vous devez savoir pour mieux négocier.  Qu'est-ce qu'une rupture conventionnelle ?

La rupture conventionnelle permet à un salarié en CDI et son employeur de s'accorder conjointement sur la rupture du contrat qui les lie. Cette démarche est possible sous certaines conditions et est sujette à indemnisation. La procédure ne s'applique qu'aux salariés bénéficiant d'un CDI. Mais alors pourquoi cette pratique est-elle de plus en plus appréciée ?

Des avantages pour le salarié.

Pour un salarié désireux de partir, avoir recours à la démission porte aujourd'hui plusieurs désavantages pour lui. (obligation d'effectuer un préavis, des clauses restrictives du contrat de travail, absence d'indemnité de départ et d'allocations chômage, mauvaise image donnée lors de futurs entretiens...). Une rupture conventionnelle est une alternative bénéfiques pour les deux parties. L'avantage principal pour un salarié de demander une rupture conventionnelle est qu'elle vous donne droit à une indemnité de départ et vous ouvre des droits à l'assurance chômage. Un avantage non négligeable, en particulier si vous partez pour créer votre entreprise. Ce capital chômage vous permettra d'investir dans votre nouveau projet.

De plus, une indemnité appelée "indemnité spécifique de rupture conventionnelle" est versée au salarié, celle-ci n'étant pas soumise à imposition. Elle peut être accompagnée d'une compensation aux congés payés si ceux-ci n'ont pas été pris avant la date de rupture du contrat.

D'autre part, la date de départ est une question de négociation avec l'employeur. Il n'est pas forcément nécessaire d'accomplir le délai de préavis imposé dans le cadre d'une démission ou d'un licenciement. Si vous prenez la décision de partir, nombreux sont les employés qui ne sont plus très productifs une fois cette idée en tête.

Avec une rupture conventionnelle, aucun motif de rupture n'est à mentionner. Ainsi, aucun reproche ne vous sera fait lors de prochains entretiens ! "Partez l'esprit libre, avec cette sensation d'avoir accompli votre mission malgré vos nouvelles perspectives".

Enfin, gardez en tête qu'il est toujours préférable de quitter son employeur en bon terme... Cela peut éviter des employeurs qui vous 'savonnent la planche'. Et si vous optez pour la création d'entreprise, il pourrait s'agir de bons prescripteurs !!

Et pour l'employeur alors  ?

La rupture conventionnelle peut être à l'origine de l'employeur à condition que celle-ci ne contienne pas de motif de licenciement. C'est une rupture simple, beaucoup moins complexe qu'un licenciement. Qui dit procédure rapide, dit séparation rapide avec l'employé. Il est parfois plus judicieux de faire partir un employé qui n'est plus motivé afin de ne pas le laisser 'polluer' le reste de l'équipe.

Cependant, l'employeur peut se laisser séduire par bon nombre d'arguments. Au même titre que le bénéfice du salarié, laisser partir son employé en bon terme transmet une bonne image de l'employeur... qui reflète en premier plan l'image de l'entreprise : " Le bien-être d'une entreprise passe aussi par le bien-être de ses salariés ".  Chers dirigeants, n'oubliez pas que vos salariés, présents et précédents sont vos premiers prescripteurs !!

Le choix de la date de départ est également un privilège phare pour l'employeur... A lui aussi de négocier une date, lui permettant d'avoir le temps de recruter une nouvelle personne.

Argument non négligeable : Eviter le litige qui vous pourrait vous conduire aux Prud'hommes. En effet, après validation de la DIRECCTE, c'est un gage de sécurité qui vous éloigne d'une éventuelle opposition post-rupture, de part le salarié. Un refus de ce format de rupture pourrait conduire la salarié à contester une décision de licenciement ou de démission.

Les conditions pour avoir recours à une telle démarche :

les deux partis doivent être liés par un CDI. Nous rappelons que les CDD n'ont pas accès à la rupture conventionnelle. Chaque partie doit s'accorder sur cette pratique de fin de contrat. La DIRECCTE (Direction régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l’emploi) doit homologuer la demande de rupture. Les chiffres de la rupture conventionnelle.

Selon le Ministère du travail, en avril 2018, 34 400 ruptures conventionnelles ont été homologuées par la DIRECCTE.  Le nombre de ruptures conventionnelles a augmenté de 7,5% entre 2016 et 2017. Elle représente 21,4% des ruptures de contrats au sein des petites entreprises de moins de 10 salariés contre seulement 3,8% dans les entreprises de plus de 250 salariés. En mars 2018, la Direccte a refusé d'homologuer seulement 5,8% des ruptures conventionnelles.

Comment procéder à une rupture conventionnelle de contrat ?

Des démarches spécifiques viennent encadrer la demande de rupture conventionnelle:

Une demande doit être faite de la part du salarié (ou de l'employeur) par lettre. Les deux parties doivent prendre rendez-vous pour convenir des modalités de rupture. Les deux parties doivent remplir et signer le Cerfa n°14598*1 puis l'envoyer à la DIRECCTE pour homologation. Par ailleurs, la DIRECCTE dispose d'un délais de 15 jours pour valider la demande. On considèrera que la DIRECCTE valide la demande d'homologation si elle n'a pas rendu de réponse après 15 jours.

Il n'existe pas de délais légal lors d'une rupture conventionnelle cependant un certain temps est nécessaire pour effectuer les démarches correctement.

Quels sont les motifs recevables de la rupture conventionnelle ?

Vous n'aurez pas à stipuler le motif de la rupture du contrat sur la demande d'homologation, ainsi, il n'existe pas de liste de motifs recevables dans le cadre de cette démarche. La rupture conventionnelle repose avant tout sur un accord des deux parties. Cependant, selon une étude de la Dares (direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques), les principaux motifs de rupture conventionnelle sont:

Une mauvaise entente entre le salarié et l'employeur/équipe (méthodes de travail, organisation...) Le salarié et l'employeur ne s'entendent pas sur le niveau de rémunération. Le salarié ne trouve plus d'intérêt dans son activité. Réorientation professionnelle.

Que la demande soit à l'origine de l'une ou l'autre des parties, chacune est en droit de la refuser sans mentionner de motivation précise.

Dans la majorité des cas, lorsque la Direccte refuse l'homologation d'une demande de rupture conventionnelle, le niveau d’indemnisation est en cause.

Quel avenir pour la rupture conventionnelle ?

Emmanuel Macron a pour projet de réformer l'assurance chômage en 2018. Cette réforme prévoit le droit à l'indemnité chômage en cas de démission. Par conséquent, si le projet de loi voit le jour courant de l'été 2018, le nombre de ruptures conventionnelles risque de chuter considérablement. En effet, dans plus de la moitié des cas, le salarié est à l'origine de la demande, l'ouverture des droits au chômage étant le principal avantage de ce type de rupture.

Autres articles: 
Comment créer sa start up sans levée de fonds ?
La reprise d’entreprise ne se fait pas en un claquement de doigts !

Réseau Prospactive's insight:
Vous souhaitez rompre votre CDI mais ne savez pas comment aborder la question avec votre employeur ? Voici tout ce que vous devez savoir sur la rupture conventionnelle !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Mettez vos rendez-vous commerciaux en ordre de bataille

Mettez vos rendez-vous commerciaux en ordre de bataille | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Improvisation ou préparation ?

Dans la vente comme dans beaucoup d’autres domaines la préparation représente 80% du travail!

Il y a toujours des rois de l’improvisation qui vous assureront qu’ils ne préparent pas grand chose et font tout au feeling.

Bien sûr il faut savoir s’adapter et on ne peut tout prévoir, néanmoins une check-list est très utile, même si ça fait scolaire.

AVANT : Préparez vos documents :
> Inutile de sortir l'artillerie lourde et de "déballer" tout ce que vous avez devant votre prospect au risque de le faire fuir.
> Ne vous cachez pas non plus derrière vos flyers ou documents de présentation. Vous devez en fin de compte vous appuyer sur votre documentation pour soutenir vos propos seulement. Si vous avez des témoignages écrit de clients satisfaits, alors servez-vous en !
> N'oubliez évidemment pas vos cartes de visite. Élaborez un plan d'actions :
Ne laissez pas place à l'improvisation qui risquerait de vous faire perdre le contrôle devant votre prospect.
Le déroulé de votre présentation doit suivre une logique. Travaillez votre discours mais attention : Vous n'êtes pas là pour vous vendre mais pour proposer des solutions aux besoins de votre prospect. Faites le plein de sérénité : Évacuez votre stress, faites le plein de sommeil LE JOUR J : Prévoyez quelques minutes d'avance. Inutile d'être là trop longtemps à l'avance : Votre prospect ne vous attend pas avant. Prenez le temps du trajet pour faire le vide et préparer votre sourire et votre bonne humeur. A 5 minutes du rendez-vous, ne répondez plus au téléphone : Un appel pourrait vous distraire ou vous annoncer une mauvaise nouvelle qui altérerait votre quiétude. Devant votre prospect, faites une liste des questions auxquelles vous souhaitez une réponse recommandée.
Un conseil: Ne sortez de votre rendez-vous que lorsque vous aurez des réponses à toutes ces questions. APRÈS : Faites un plan d'actions post rendez-vous : Qui fait quoi et suivi des actions.

Une négociation commerciale se prépare sur le même schéma avec une idée très claire de votre objectif principal avec un objectif de repli.

Sachez quel est votre cap: il n’y a pas de bon vent pour le navigateur qui ne sait pas où il va…..


Et vous, préparez-vous vos rendez-vous commerciaux ?
Réseau Prospactive's insight:
Comment bien préparer ses rendez-vous commerciaux ?
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Cybercriminalité, quels impacts pour ma "petite entreprise" ?

Cybercriminalité, quels impacts pour ma "petite entreprise" ? | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it

Cybercriminalité, cyberdélinquance, e-criminalité... des mots que l'on entend partout sans trop s'y attarder... Et pourtant, ne devrait-on pas s'y intéresser de plus près ? Et oui, la cybercriminalité ne vise pas que le grand public !

Mais alors,  vous PME, êtes-vous au point et SURTOUT bien protégé contre la cybercriminalité ?
Petit tour d'horizon pour y répondre :

Avant-tout, qu'est ce que la cybercriminalité ?

La cybercriminalité, c'est une forme de délinquance passant du domaine physique au virtuel. La cybercriminalité peut s'inscrire sous plusieurs formes, elle peut être de l'ordre du racisme, de la pornographie ou de l'antisémitisme. Mais elle peut également s'associer à du vol de données ou à de la contrefaçon. Ces pratiques s'articulent via les outils informatiques qui en sont là, la cible.

Contre qui ?

Les attaques les plus importantes touchent principalement les grands groupes, dans des buts stratégiques ou bien de destruction. L'Etat mais aussi toutes les grandes institutions sont également les cibles de nombreuses cyberattaques de masse. Cependant, les TPE-PME ne sont pas à négliger. En effet, elles en sont les premières victimes. En France, on estime que les entreprises subissent près de 121 incidents de cybersécurité par jour. Les dégâts causés sur l’activité des entreprises les plus vulnérables peuvent être fatals.

 

même si très peu d'études mettent en exergue les chiffres les concernant. En effet, les délinquants du web ne visent pas uniquement à générer de gros impacts mais ils cherchent aussi à toucher les plus faibles en matière de protection. Ainsi, on observe que très peu de petites et moyennes entreprises sont informées sur le sujet et surtout en sont protégées.

Bien souvent, les dirigeants de TPE-PME n'ont pas conscience de ce que représente leur savoir-faire. Ils ont tendance à juger de leur poids économique uniquement par leur chiffre d'affaire ou par la taille de leur structure. D'autre part, les dirigeants de ces petites entreprises s'estiment trop peu digitalisés pour susciter un intérêt. La petite part des dirigeants qui se préoccupe de l'aspect digital ne se focalise bien souvent que sur l'aspect juridique (dépôt de brevet par exemple). En somme, ils ne s'attardent que peu à l'arme que représente les outils informatiques pour porter atteinte à ces biens (publicité mensongère, espionnage etc...).

A l'échelle des TPE-PME, comment déjouer ces attaques malveillantes ?
Voici quelques bonnes pratiques. Sensibiliser les dirigeants.

Pour les dirigeants de TPE-PME, il est important de s'informer sur les risques encourus face à la cybercriminalité. Un dirigeant averti sera un dirigeant beaucoup plus sur ses gardes et qui sensibilisera davantage ses collaborateurs.

Être attentifs aux mots de passe.

Choisir un mot de passe ne se fait pas si simplement. Un mot de passe se choisi de manière réfléchie, n'utilisez jamais de mots de passe prédéfinis, ni de suites de chiffres comme des dates de naissance ou suites logiques. Pensez également à changer vos mots de passe régulièrement. Vous pouvez étudier en amont, entre collaborateurs, une règle judicieuse pour les fixer.  Il est également primordial de ne jamais les enregistrer sur des appareils externes à l'entreprise.

Sauvegarder régulièrement les données de l'entreprise.

Les données d'une entreprise sont la matière première de son activité.
>>> Pensez donc à effectuer régulièrement des sauvegardes de l'ensemble de vos données afin d'anticiper une possible cyberattaque et de limiter les risques d'une perte totale de ces données.

Être prudent lors de l'ouverture des emails.

Malgré la quantité importante de mail que l'on reçoit chaque jour, il ne faut pas négliger le temps passer à les ouvrir de manière intelligente. N'ouvrez jamais d'emails provenant d'adresses inconnues et suspicieuses. Ne téléchargez jamais de pièce jointe inhabituelle et effectuez une analyse antivirus si possible dans les cas suspects. De même lorsque vous téléchargez un logiciel, faites-le systématiquement sur les sites officiels et ne téléchargez jamais de logiciels complémentaires.

 

Un intervenant spécialisé vous donnera les clés des bonnes pratiques pour se protéger de la cybercriminalité le 13 septembre prochain à Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Rejoignez-nous aux Rencontres Prospactive 2018,
événement phare du BtoB.

Un événement gratuit et privé. Réservez vos places...elles sont limitées !

Autres articles:
La place de l'intelligence artificielle (IA) en France
TPE-PME êtes-vous assez présentes sur la toile ? 

Réseau Prospactive's insight:
Cybercriminalité, quels impacts pour ma "petite entreprise" ?
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Protéine, la convivialité au centre d'un club d'entreprises !

Protéine, la convivialité au centre d'un club d'entreprises ! | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Le club d'affaires Protéine®, la convivialité face à l'intelligence artificielle !

L’objectif principal des membres du club d’affaires Protéine est de dynamiser et développer leurs activités. De fait, ils rejoignent le réseau des clubs d’affaires Protéine et bénéficient de l’exclusivité sur leur domaine d’activité. Tout cela dès l’adhésion au service proposé par la marque « Club d’Affaires Protéine ». Au travers des réunions organisées chaque mois, les entrepreneurs peuvent échanger leurs affaires avec une facilité déconcertante dans une ambiance conviviale et chaleureuse. Les clubs d'affaires Protéine possèdent ainsi de vraies valeurs et placent l'humain en premier.

Proche de ses membres, de leurs attentes et de leurs besoins, l’animateur d’un club d’affaires Protéine® est chargé d’organiser des rencontres deux fois par mois, de créer des événements, de faire intervenir des experts dans les domaines utiles aux dirigeants, de s’assurer de la cohérence des activités représentées et ainsi, de faire en sorte que la cohésion génère un esprit d’équipe autour du concept « Clubs d’Affaires PROTEINE®».
« Partage, convivialité, entraide », des valeurs humaines aux services des entrepreneurs.

L’Animateur du club d’affaires Protéine® réunit ses membres deux fois par mois, au cours d’événements pouvant prendre différentes formes :

 Speed Business  Cocktails  Réunions Thématiques  Formation  Déjeuner d’affaires


Venez échanger avec le Club d'affaires Protéine le 13 septembre prochain lors des Rencontres Prospactive ! En attendant, n'hésitez pas à aller visiter leur site internet !

 

Autres partenaires des Rencontres Prospactive 2018:
Dimo Software, au coeur de l'expérience client 
Cyclium

 

Réseau Prospactive's insight:
Protéine, la convivialité au coeur d'un club d'entreprises ! #LRP2018
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Les Rencontres Prospactive 2018 approchent, inscrivez-vous vite !

Les Rencontres Prospactive 2018 approchent, inscrivez-vous vite ! | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Jeudi 13 septembre 2018, à Saint-Paul-Trois-Châteaux (26)

Comment l’intelligence des relations humaines peut-elle trouver sa place dans un monde d’échanges de plus en plus virtuels ? Y a-t-il alors encore une place pour l’homme dans le monde de demain ?
Comment exploiter les mutations en cours pour développer et pérenniser mon entreprise ? Par conséquent, à l’ère du digital, de plus en plus de dirigeants repensent leurs stratégies. Ainsi, le réseau Prospactive et ses partenaires vous proposent donc une journée inédite pour :


• Enrichir et partager vos bonnes pratiques
• Échanger avec d’autres dirigeants
• Découvrir des solutions novatrices et ainsi développer votre entreprise. 

                                                                                                                                                 Un menu riche, à la carte et alternant entre
                                                                                                                       Convivialité, Rencontres B2B et Conférences de haut niveau.
Extraits du programme:

• 10h : Accueil convivial
• 11h15 : "L'homme au cœur du digital"
• 12h30 : Buffet - Déjeuner
• 14h30 : "Automate, robot, Intelligence artificielle : 280 ans d'histoire : Mythe ou Réalité ?"
• 15h15 : "Cybercriminalité, quels risques pour l'entreprise et comment s'en préserver"
• 17h30 : "L'intelligence émotionnelle au service de la performance"
• 18h30 : Apéritif
• 20h : Sacrée Soirée

Consultez le programme complet ici 

 

L'inscription à la journée est gratuite, mais obligatoire car il s'agit d'un événement privé.
Le déjeuner et l’apéritif sont donc offerts. Seule une participation vous sera demandée si vous restez pour notre « Sacrée soirée ».

 

Revivez Les Rencontre Prospactive 2017:

Les Rencontres Prospactive s'invitent en Une de Presse Evasion
Les Rencontres Prospactive s'affichent dans la presse 

Réseau Prospactive's insight:
J-70 avant Les Rencontres Prospactive ! Evénement phare du BtoB dans la région du Tricastin à ne pas rater ! Inscrivez-vous vite, les places sont limitées !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Cybercriminalité, quels impacts pour ma "petite entreprise" ?

Cybercriminalité, quels impacts pour ma "petite entreprise" ? | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it

Cybercriminalité, cyberdélinquance, e-criminalité... des mots que l'on entend partout sans trop s'y attarder... Et pourtant, ne devrait-on pas s'y intéresser de plus près ? Et oui, la cybercriminalité ne vise pas que le grand public !

Mais alors,  vous PME, êtes-vous au point et SURTOUT bien protégé contre la cybercriminalité ?
Petit tour d'horizon pour y répondre :

Avant-tout, qu'est ce que la cybercriminalité ?

La cybercriminalité, c'est une forme de délinquance passant du domaine physique au virtuel. La cybercriminalité peut s'inscrire sous plusieurs formes, elle peut être de l'ordre du racisme, de la pornographie ou de l'antisémitisme. Mais elle peut également s'associer à du vol de données ou à de la contrefaçon. Ces pratiques s'articulent via les outils informatiques qui en sont là, la cible.

Contre qui ?

Les attaques les plus importantes touchent principalement les grands groupes, dans des buts stratégiques ou bien de destruction. L'Etat mais aussi toutes les grandes institutions sont également les cibles de nombreuses cyberattaques de masse. Cependant, les TPE-PME ne sont pas à négliger. En effet, elles en sont les premières victimes. En France, on estime que les entreprises subissent près de 121 incidents de cybersécurité par jour. Les dégâts causés sur l’activité des entreprises les plus vulnérables peuvent être fatals.

 

même si très peu d'études mettent en exergue les chiffres les concernant. En effet, les délinquants du web ne visent pas uniquement à générer de gros impacts mais ils cherchent aussi à toucher les plus faibles en matière de protection. Ainsi, on observe que très peu de petites et moyennes entreprises sont informées sur le sujet et surtout en sont protégées.

Bien souvent, les dirigeants de TPE-PME n'ont pas conscience de ce que représente leur savoir-faire. Ils ont tendance à juger de leur poids économique uniquement par leur chiffre d'affaire ou par la taille de leur structure. D'autre part, les dirigeants de ces petites entreprises s'estiment trop peu digitalisés pour susciter un intérêt. La petite part des dirigeants qui se préoccupe de l'aspect digital ne se focalise bien souvent que sur l'aspect juridique (dépôt de brevet par exemple). En somme, ils ne s'attardent que peu à l'arme que représente les outils informatiques pour porter atteinte à ces biens (publicité mensongère, espionnage etc...).

A l'échelle des TPE-PME, comment déjouer ces attaques malveillantes ?
Voici quelques bonnes pratiques. Sensibiliser les dirigeants.

Pour les dirigeants de TPE-PME, il est important de s'informer sur les risques encourus face à la cybercriminalité. Un dirigeant averti sera un dirigeant beaucoup plus sur ses gardes et qui sensibilisera davantage ses collaborateurs.

Être attentifs aux mots de passe.

Choisir un mot de passe ne se fait pas si simplement. Un mot de passe se choisi de manière réfléchie, n'utilisez jamais de mots de passe prédéfinis, ni de suites de chiffres comme des dates de naissance ou suites logiques. Pensez également à changer vos mots de passe régulièrement. Vous pouvez étudier en amont, entre collaborateurs, une règle judicieuse pour les fixer.  Il est également primordial de ne jamais les enregistrer sur des appareils externes à l'entreprise.

Sauvegarder régulièrement les données de l'entreprise.

Les données d'une entreprise sont la matière première de son activité.
>>> Pensez donc à effectuer régulièrement des sauvegardes de l'ensemble de vos données afin d'anticiper une possible cyberattaque et de limiter les risques d'une perte totale de ces données.

Être prudent lors de l'ouverture des emails.

Malgré la quantité importante de mail que l'on reçoit chaque jour, il ne faut pas négliger le temps passer à les ouvrir de manière intelligente. N'ouvrez jamais d'emails provenant d'adresses inconnues et suspicieuses. Ne téléchargez jamais de pièce jointe inhabituelle et effectuez une analyse antivirus si possible dans les cas suspects. De même lorsque vous téléchargez un logiciel, faites-le systématiquement sur les sites officiels et ne téléchargez jamais de logiciels complémentaires.

 

Un intervenant spécialisé vous donnera les clés des bonnes pratiques pour se protéger de la cybercriminalité le 13 septembre prochain à Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Rejoignez-nous aux Rencontres Prospactive 2018,
événement phare du BtoB.

Un événement gratuit et privé. Réservez vos places...elles sont limitées !

Autres articles:
La place de l'intelligence artificielle (IA) en France
TPE-PME êtes-vous assez présentes sur la toile ? 

Réseau Prospactive's insight:
Cybercriminalité, quels impacts pour ma "petite entreprise" ?
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Le numérique: les nouvelles pratiques de la vie professionnelle

Le numérique: les nouvelles pratiques de la vie professionnelle | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it

"Le numérique est une révolution dans le milieu de la communication. Cependant, il est indispensable, comme avec toute bonne chose de ne pas en abuser. Alors avant d'envoyer un email ou un Skype à votre collègue, demandez-vous si cela est vraiment utile et pensez à pousser la porte du bureau!"

 

Textos, téléphone fixe oublié, bruit, réunionite… Internet et smartphone transforment les relations et la façon de travailler. Lire la suite

L'ère du numérique a-t-elle été aussi bénéfique qu'elle ne le promettait ?
La parole est un moyen de communication en voie de disparition dans les entreprises. Les collaborateurs ne communiquent plus que par voie digitale et les outils ne manquent pas! Sms, Whatsapp, Messenger, Skype sans oublier l'incontournable boîte mail! La discussion ne survit que lors des pauses ou bien des réunions. Ainsi, le trop plein de digital n'est-il pas en train de détruire les liens sociaux?

La communication deviendrait-elle artificielle?

A force de trop communiquer, on ne communique plus! En effet, le monde du numérique a facilité les échanges, à un tel point que l'ont ne partage plus de manière utile et réfléchie mais de manière intempestive. Combien de mails, notifications, sms et autres, recevez-vous chaque jour? Avez-vous déjà évalué le nombre de mails vraiment utiles ? Les moyens de communication trop développés ont influés sur la qualité du contenu.

Le numérique augmente la charge mentale au travail.

Il est également important de parler du stress occasionné par toutes ces informations reçues à longueur de journée. Les messages inutiles ou peu urgents représentent une réelle pression mentale sur les collaborateurs. L'excès de notifications s'apparente à une vraie nuisance, il devient difficile de prioriser, de se concentrer et de faire la part des choses entre les urgences ++ et ce qui peut attendre. Le numérique ouvre des couloirs immenses au développement des messages qui n'auraient jamais dus exister, aux copies qui n'auraient pas dues être et aux commentaires qui ne méritaient pas de réflexion.

Réduction de la frontière entre vie professionnelle et vie privée.

S'il y a quelques années en arrière un salarié sortait du travail libéré de tout élément perturbateur, ce n'est aujourd'hui plus le cas. En effet, les smartphones, tablettes et autre moyens de communication donne accès aux mails et autres informations professionnelles pendant les moments de vie privée. Il est alors nécessaire pour le bien-être des salariés de désactiver toute notifications et autres alertes une fois la porte du bureau franchie.

 

Autres articles sur le même sujet:

L’intelligence émotionnelle : Quelle place dans un monde digital ?
Comment mieux écouter son interlocuteur en quatre étapes.

Le 13 septembre prochain auront lieu les Rencontres Prospactive sur le thème"Intelligence artificielle et émotionnelle: quels enjeux pour mon entreprise ? ". Suivez toute l'actualité de ces Rencontres 2018.

Réseau Prospactive's insight:
Le numérique: les nouvelles pratiques de la vie professionnelle. #LRP2018
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Les Rencontres Prospactive 2018 approchent, inscrivez-vous vite !

Les Rencontres Prospactive 2018 approchent, inscrivez-vous vite ! | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Jeudi 13 septembre 2018, à Saint-Paul-Trois-Châteaux (26)

Comment l’intelligence des relations humaines peut-elle trouver sa place dans un monde d’échanges de plus en plus virtuels ? Y a-t-il alors encore une place pour l’homme dans le monde de demain ?
Comment exploiter les mutations en cours pour développer et pérenniser mon entreprise ? Par conséquent, à l’ère du digital, de plus en plus de dirigeants repensent leurs stratégies. Ainsi, le réseau Prospactive et ses partenaires vous proposent donc une journée inédite pour :


• Enrichir et partager vos bonnes pratiques
• Échanger avec d’autres dirigeants
• Découvrir des solutions novatrices et ainsi développer votre entreprise. 

                                                                                                                                                 Un menu riche, à la carte et alternant entre
                                                                                                                       Convivialité, Rencontres B2B et Conférences de haut niveau.
Extraits du programme:

• 10h00 : Accueil convivial
• 11h15 : "L'homme au cœur du digital"  par Vincent Caltabellotta
• 12h30 : Buffet - Déjeuner
• 14h30 : "Automate, robot, Intelligence artificielle : 280 ans d'histoire : Mythe ou Réalité ?" par Jean-Charles Maillol
• 15h15 : "Cybercriminalité, quels risques pour l'entreprise et comment s'en préserver" par Robert Kaufling
• 17h30 : "L'intelligence émotionnelle au service de la performance" par Laurent Jupin
• 18h30 : Apéritif
• 20h00 : Sacrée Soirée

Consultez le programme complet ici 

 

L'inscription à la journée est gratuite, mais obligatoire car il s'agit d'un événement privé.
Le déjeuner et l’apéritif sont donc offerts. Seule une participation vous sera demandée si vous restez pour notre « Sacrée soirée ».

 

Revivez Les Rencontre Prospactive 2017:

Les Rencontres Prospactive s'invitent en Une de Presse Evasion
Les Rencontres Prospactive s'affichent dans la presse 

Réseau Prospactive's insight:
J-30 avant Les Rencontres Prospactive ! Evénement phare du BtoB dans la région du Tricastin à ne pas rater ! Inscrivez-vous vite, les places sont limitées !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Mettez vos rendez-vous commerciaux en ordre de bataille

Mettez vos rendez-vous commerciaux en ordre de bataille | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Improvisation ou préparation ?

Dans la vente comme dans beaucoup d’autres domaines la préparation représente 80% du travail!

Il y a toujours des rois de l’improvisation qui vous assureront qu’ils ne préparent pas grand chose et font tout au feeling.

Bien sûr il faut savoir s’adapter et on ne peut tout prévoir, néanmoins une check-list est très utile, même si ça fait scolaire.

AVANT : Préparez vos documents :
> Inutile de sortir l'artillerie lourde et de "déballer" tout ce que vous avez devant votre prospect au risque de le faire fuir.
> Ne vous cachez pas non plus derrière vos flyers ou documents de présentation. Vous devez en fin de compte vous appuyer sur votre documentation pour soutenir vos propos seulement. Si vous avez des témoignages écrit de clients satisfaits, alors servez-vous en !
> N'oubliez évidemment pas vos cartes de visite. Élaborez un plan d'actions :
Ne laissez pas place à l'improvisation qui risquerait de vous faire perdre le contrôle devant votre prospect.
Le déroulé de votre présentation doit suivre une logique. Travaillez votre discours mais attention : Vous n'êtes pas là pour vous vendre mais pour proposer des solutions aux besoins de votre prospect. Faites le plein de sérénité : Évacuez votre stress, faites le plein de sommeil LE JOUR J : Prévoyez quelques minutes d'avance. Inutile d'être là trop longtemps à l'avance : Votre prospect ne vous attend pas avant. Prenez le temps du trajet pour faire le vide et préparer votre sourire et votre bonne humeur. A 5 minutes du rendez-vous, ne répondez plus au téléphone : Un appel pourrait vous distraire ou vous annoncer une mauvaise nouvelle qui altérerait votre quiétude. Devant votre prospect, faites une liste des questions auxquelles vous souhaitez une réponse recommandée.
Un conseil: Ne sortez de votre rendez-vous que lorsque vous aurez des réponses à toutes ces questions. APRÈS : Faites un plan d'actions post rendez-vous : Qui fait quoi et suivi des actions.

Une négociation commerciale se prépare sur le même schéma avec une idée très claire de votre objectif principal avec un objectif de repli.

Sachez quel est votre cap: il n’y a pas de bon vent pour le navigateur qui ne sait pas où il va…..


Et vous, préparez-vous vos rendez-vous commerciaux ?
Réseau Prospactive's insight:
Comment bien préparer ses rendez-vous commerciaux ?
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Atout Tricastin, Club d'entreprises de la région Tricastin

Atout Tricastin, Club d'entreprises de la région Tricastin | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Atout Tricastin, club d'entreprises de la région Tricastin soutient les Rencontres Prospactive !

Atout Tricastin fête ses 25 ans  cette année. Autant dire qu'un long chemin a été parcouru !

Tout d'abord, quelques chiffres pour vous en convaincre :

Atout Tricastin, comptait moins d'une dizaine de chefs d'entreprises lors de sa création. Le club recense aujourd'hui près de 120 entreprises adhérentes. Ces entreprises sont implantées sur le territoire de Drôme Sud Provence et des Communes alentours.

En somme, aujourd'hui, nous représentons plus de 3 000 salariés et plus de 98 millions d'€ de Chiffre d'Affaires (données hors ORANO & EDF).
La taille et les activités de nos entreprises sont en effet très diverses et variées. C'est ce qui fait la richesse d'Atout Tricastin, bien sûr.
Enfin, les objectifs du Club, très brièvement : favoriser les relations entre les entreprises pour créer des synergies et développer le BtoB local.

L'activité du club d'entreprises Atout Tricastin en deux mots: synergie et mutualisation. Ou encore : échange et partage.
L’objectif principal d’Atout Tricastin est de favoriser la dynamique économique locale. Il apparaît donc essentiel de mettre en valeur et de faire connaître les ressources économiques locales aux différents acteurs du territoire. Plus particulièrement à ceux-là même qui les génèrent.

Retrouvez Atout Tricastin sur leur site internet. 


 

Enfin, ne ratez pas Les Rencontres Prospactive, événement phare du BtoB dans la région du Tricastin, le 13 septembre prochain !

Autres partenaires des Rencontres Prospactive 2018:
Freelance, ténor du portage salarial en France. 
Corporama, vous fait gagner en efficacité commerciale.

Réseau Prospactive's insight:
Atout Tricastin, Club d'entreprises partenaire des Rencontres Prospactive 2018 !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Les Rencontres Prospactive 2018 approchent, inscrivez-vous vite !

Les Rencontres Prospactive 2018 approchent, inscrivez-vous vite ! | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Jeudi 13 septembre 2018, à Saint-Paul-Trois-Châteaux (26)

Comment l’intelligence des relations humaines peut-elle trouver sa place dans un monde d’échanges de plus en plus virtuels ? Y a-t-il alors encore une place pour l’homme dans le monde de demain ?
Comment exploiter les mutations en cours pour développer et pérenniser mon entreprise ? Par conséquent, à l’ère du digital, de plus en plus de dirigeants repensent leurs stratégies. Ainsi, le réseau Prospactive et ses partenaires vous proposent donc une journée inédite pour :


• Enrichir et partager vos bonnes pratiques
• Échanger avec d’autres dirigeants
• Découvrir des solutions novatrices et ainsi développer votre entreprise. 

                                                                                                                                                 Un menu riche, à la carte et alternant entre
                                                                                                                       Convivialité, Rencontres B2B et Conférences de haut niveau.
Extraits du programme:

• 10h00 : Accueil convivial
• 11h15 : "L'homme au cœur du digital"  par Vincent Caltabellotta
• 12h30 : Buffet - Déjeuner
• 14h30 : "Automate, robot, Intelligence artificielle : 280 ans d'histoire : Mythe ou Réalité ?" par Jean-Charles Maillol
• 15h15 : "Cybercriminalité, quels risques pour l'entreprise et comment s'en préserver" par Robert Kaufling
• 17h30 : "L'intelligence émotionnelle au service de la performance" par Laurent Jupin
• 18h30 : Apéritif
• 20h00 : Sacrée Soirée

Consultez le programme complet ici 

 

L'inscription à la journée est gratuite, mais obligatoire car il s'agit d'un événement privé.
Le déjeuner et l’apéritif sont donc offerts. Seule une participation vous sera demandée si vous restez pour notre « Sacrée soirée ».

 

Revivez Les Rencontre Prospactive 2017:

Les Rencontres Prospactive s'invitent en Une de Presse Evasion
Les Rencontres Prospactive s'affichent dans la presse 

Réseau Prospactive's insight:
J-40 avant Les Rencontres Prospactive ! Evénement phare du BtoB dans la région du Tricastin à ne pas rater ! Inscrivez-vous vite, les places sont limitées !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Corporama vous fait gagner en efficacité commerciale !

Corporama vous fait gagner en efficacité commerciale ! | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Qui est Corporama ?

Corporama se mobilise et est fier d’avoir construit un nouveau leader de l’Intelligence Commerciale. Chaque jour ils accompagnent leurs clients dans les défis commerciaux et marketing qu’un environnement fluctuant ne manque pas de générer.

Depuis 7 ans, Corporama travaille dans un environnement Big Data appliqué à l’intelligence commerciale, extrêmement exigeant, complexe et fluctuant. Ainsi, leurs technologies innovantes et les dizaines de milliers d’heures de R&D appliquée et de développement sont pour vous transparentes. Vous aurez donc seulement à éprouver l’efficacité finale de leurs solutions.

Concrètement, que proposons-nous ?

Corporama propose depuis 2010 des services innovants d’Intelligence Commerciale, permettant aux commerciaux et aux services marketing de mieux exploiter la valeur des données B2B pour développer leur business. Via sa solution, Corporama permet de :

Identifier facilement de nouvelles opportunités business via de multiples indicateurs Adapter des techniques commerciales efficaces à votre contexte professionnel Prendre contact avec vos prospects via différents leviers mis à votre disposition Suivre simplement le ROI de vos actions A qui s'adressent les solutions Corporama ?

Nos solutions sont utilisées dans des contextes extrêmement variés, quels que soient :

 

Votre taille : TPE, ETI, grand compte, nos clients déploient d’1 à 500 comptes dans leur structure.

 

Votre activité : industrie, IT, services, RH, logistique, banque, assurance, collectivités, formation

 

Les utilisateurs : commerciaux BtoB, direction commerciale et marketing, responsables marketing opérationnel, telepro, consultants, chercheurs d’emploi, chargés de veille.

 

Vos besoins : alimenter vos commerciaux B2B en information fiable et à jour, détecter des leads, créer des campagnes emails ciblées, analyser un marché, enrichir et mettre à jour vos bases de données et CRM, éditer et affecter des listes de sociétés ciblées mais aussi surveiller des clients.
Par conséquent, avec toujours le même objectif, faire de l’information société un levier d’efficacité.

Aujourd’hui, 2.000 sociétés clientes, de toutes tailles et de tous secteurs d’activité nous font confiance pour optimiser leur prospection B2B et leurs informations sociétés. Pourquoi pas vous ?

En tant que Leader de l'intelligence commerciale, Corporama s'engage en soutenant Les Rencontres Prospactive 2018 !  

Pour en savoir davantage, rendez-vous sur leur site internet !

 

 

Réseau Prospactive's insight:
Corporama vous fait gagner en efficacité commerciale #LRP2018
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Mettez vos rendez-vous commerciaux en ordre de bataille

Mettez vos rendez-vous commerciaux en ordre de bataille | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Improvisation ou préparation ?

Dans la vente comme dans beaucoup d’autres domaines la préparation représente 80% du travail!

Il y a toujours des rois de l’improvisation qui vous assureront qu’ils ne préparent pas grand chose et font tout au feeling.

Bien sûr il faut savoir s’adapter et on ne peut tout prévoir, néanmoins une check-list est très utile, même si ça fait scolaire.

AVANT : Préparez vos documents :
> Inutile de sortir l'artillerie lourde et de "déballer" tout ce que vous avez devant votre prospect au risque de le faire fuir.
> Ne vous cachez pas non plus derrière vos flyers ou documents de présentation. Vous devez en fin de compte vous appuyer sur votre documentation pour soutenir vos propos seulement. Si vous avez des témoignages écrit de clients satisfaits, alors servez-vous en !
> N'oubliez évidemment pas vos cartes de visite. Élaborez un plan d'actions :
Ne laissez pas place à l'improvisation qui risquerait de vous faire perdre le contrôle devant votre prospect.
Le déroulé de votre présentation doit suivre une logique. Travaillez votre discours mais attention : Vous n'êtes pas là pour vous vendre mais pour proposer des solutions aux besoins de votre prospect. Faites le plein de sérénité : Évacuez votre stress, faites le plein de sommeil LE JOUR J : Prévoyez quelques minutes d'avance. Inutile d'être là trop longtemps à l'avance : Votre prospect ne vous attend pas avant. Prenez le temps du trajet pour faire le vide et préparer votre sourire et votre bonne humeur. A 5 minutes du rendez-vous, ne répondez plus au téléphone : Un appel pourrait vous distraire ou vous annoncer une mauvaise nouvelle qui altérerait votre quiétude. Devant votre prospect, faites une liste des questions auxquelles vous souhaitez une réponse recommandée.
Un conseil: Ne sortez de votre rendez-vous que lorsque vous aurez des réponses à toutes ces questions. APRÈS : Faites un plan d'actions post rendez-vous : Qui fait quoi et suivi des actions.

Une négociation commerciale se prépare sur le même schéma avec une idée très claire de votre objectif principal avec un objectif de repli.

Sachez quel est votre cap: il n’y a pas de bon vent pour le navigateur qui ne sait pas où il va…..


Et vous, préparez-vous vos rendez-vous commerciaux ?
Réseau Prospactive's insight:
Comment bien préparer ses rendez-vous commerciaux ?
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Protéine, la convivialité au centre d'un club d'entreprises !

Protéine, la convivialité au centre d'un club d'entreprises ! | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Le club d'affaires Protéine®, la convivialité face à l'intelligence artificielle !

L’objectif principal des membres du club d’affaires Protéine est de dynamiser et développer leurs activités. De fait, ils rejoignent le réseau des clubs d’affaires Protéine et bénéficient de l’exclusivité sur leur domaine d’activité. Tout cela dès l’adhésion au service proposé par la marque « Club d’Affaires Protéine ». Au travers des réunions organisées chaque mois, les entrepreneurs peuvent échanger leurs affaires avec une facilité déconcertante dans une ambiance conviviale et chaleureuse. Les clubs d'affaires Protéine possèdent ainsi de vraies valeurs et placent l'humain en premier.

Proche de ses membres, de leurs attentes et de leurs besoins, l’animateur d’un club d’affaires Protéine® est chargé d’organiser des rencontres deux fois par mois, de créer des événements, de faire intervenir des experts dans les domaines utiles aux dirigeants, de s’assurer de la cohérence des activités représentées et ainsi, de faire en sorte que la cohésion génère un esprit d’équipe autour du concept « Clubs d’Affaires PROTEINE®».
« Partage, convivialité, entraide », des valeurs humaines aux services des entrepreneurs.

L’Animateur du club d’affaires Protéine® réunit ses membres deux fois par mois, au cours d’événements pouvant prendre différentes formes :

 Speed Business  Cocktails  Réunions Thématiques  Formation  Déjeuner d’affaires


Venez échanger avec le Club d'affaires Protéine le 13 septembre prochain lors des Rencontres Prospactive ! En attendant, n'hésitez pas à aller visiter leur site internet !

 

Autres partenaires des Rencontres Prospactive 2018:
Dimo Software, au coeur de l'expérience client 
Cyclium

 

Réseau Prospactive's insight:
Protéine, la convivialité au coeur d'un club d'entreprises ! #LRP2018
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Les Rencontres Prospactive 2018 approchent, inscrivez-vous vite !

Les Rencontres Prospactive 2018 approchent, inscrivez-vous vite ! | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Jeudi 13 septembre 2018, à Saint-Paul-Trois-Châteaux (26)

Comment l’intelligence des relations humaines peut-elle trouver sa place dans un monde d’échanges de plus en plus virtuels ? Y a-t-il alors encore une place pour l’homme dans le monde de demain ?
Comment exploiter les mutations en cours pour développer et pérenniser mon entreprise ? Par conséquent, à l’ère du digital, de plus en plus de dirigeants repensent leurs stratégies. Ainsi, le réseau Prospactive et ses partenaires vous proposent donc une journée inédite pour :


• Enrichir et partager vos bonnes pratiques
• Échanger avec d’autres dirigeants
• Découvrir des solutions novatrices et ainsi développer votre entreprise. 

                                                                                                                                                 Un menu riche, à la carte et alternant entre
                                                                                                                       Convivialité, Rencontres B2B et Conférences de haut niveau.
Extraits du programme:

• 10h00 : Accueil convivial
• 11h15 : "L'homme au cœur du digital"  par Vincent Caltabellotta
• 12h30 : Buffet - Déjeuner
• 14h30 : "Automate, robot, Intelligence artificielle : 280 ans d'histoire : Mythe ou Réalité ?" par Jean-Charles Maillol
• 15h15 : "Cybercriminalité, quels risques pour l'entreprise et comment s'en préserver" par Robert Kaufling
• 17h30 : "L'intelligence émotionnelle au service de la performance" par Laurent Jupin
• 18h30 : Apéritif
• 20h00 : Sacrée Soirée

Consultez le programme complet ici 

 

L'inscription à la journée est gratuite, mais obligatoire car il s'agit d'un événement privé.
Le déjeuner et l’apéritif sont donc offerts. Seule une participation vous sera demandée si vous restez pour notre « Sacrée soirée ».

 

Revivez Les Rencontre Prospactive 2017:

Les Rencontres Prospactive s'invitent en Une de Presse Evasion
Les Rencontres Prospactive s'affichent dans la presse 

Réseau Prospactive's insight:
J-50 avant Les Rencontres Prospactive ! Evénement phare du BtoB dans la région du Tricastin à ne pas rater ! Inscrivez-vous vite, les places sont limitées !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Tout ce que vous devez savoir sur la rupture conventionnelle

Tout ce que vous devez savoir sur la rupture conventionnelle | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Vous êtes en CDI et souhaitez quitter votre entreprise ? Seule ombre au tableau : comment aborder votre départ sans devoir démissionner ? Et si vous préfériez une rupture conventionnelle ? Voici tout ce que vous devez savoir pour mieux négocier.  Qu'est-ce qu'une rupture conventionnelle ?

La rupture conventionnelle permet à un salarié en CDI et son employeur de s'accorder conjointement sur la rupture du contrat qui les lie. Cette démarche est possible sous certaines conditions et est sujette à indemnisation. La procédure ne s'applique qu'aux salariés bénéficiant d'un CDI. Mais alors pourquoi cette pratique est-elle de plus en plus appréciée ?

Des avantages pour le salarié.

Pour un salarié désireux de partir, avoir recours à la démission porte aujourd'hui plusieurs désavantages pour lui. (obligation d'effectuer un préavis, des clauses restrictives du contrat de travail, absence d'indemnité de départ et d'allocations chômage, mauvaise image donnée lors de futurs entretiens...). Une rupture conventionnelle est une alternative bénéfiques pour les deux parties. L'avantage principal pour un salarié de demander une rupture conventionnelle est qu'elle vous donne droit à une indemnité de départ et vous ouvre des droits à l'assurance chômage. Un avantage non négligeable, en particulier si vous partez pour créer votre entreprise. Ce capital chômage vous permettra d'investir dans votre nouveau projet.

De plus, une indemnité appelée "indemnité spécifique de rupture conventionnelle" est versée au salarié, celle-ci n'étant pas soumise à imposition. Elle peut être accompagnée d'une compensation aux congés payés si ceux-ci n'ont pas été pris avant la date de rupture du contrat.

D'autre part, la date de départ est une question de négociation avec l'employeur. Il n'est pas forcément nécessaire d'accomplir le délai de préavis imposé dans le cadre d'une démission ou d'un licenciement. Si vous prenez la décision de partir, nombreux sont les employés qui ne sont plus très productifs une fois cette idée en tête.

Avec une rupture conventionnelle, aucun motif de rupture n'est à mentionner. Ainsi, aucun reproche ne vous sera fait lors de prochains entretiens ! "Partez l'esprit libre, avec cette sensation d'avoir accompli votre mission malgré vos nouvelles perspectives".

Enfin, gardez en tête qu'il est toujours préférable de quitter son employeur en bon terme... Cela peut éviter des employeurs qui vous 'savonnent la planche'. Et si vous optez pour la création d'entreprise, il pourrait s'agir de bons prescripteurs !!

Et pour l'employeur alors  ?

La rupture conventionnelle peut être à l'origine de l'employeur à condition que celle-ci ne contienne pas de motif de licenciement. C'est une rupture simple, beaucoup moins complexe qu'un licenciement. Qui dit procédure rapide, dit séparation rapide avec l'employé. Il est parfois plus judicieux de faire partir un employé qui n'est plus motivé afin de ne pas le laisser 'polluer' le reste de l'équipe.

Cependant, l'employeur peut se laisser séduire par bon nombre d'arguments. Au même titre que le bénéfice du salarié, laisser partir son employé en bon terme transmet une bonne image de l'employeur... qui reflète en premier plan l'image de l'entreprise : " Le bien-être d'une entreprise passe aussi par le bien-être de ses salariés ".  Chers dirigeants, n'oubliez pas que vos salariés, présents et précédents sont vos premiers prescripteurs !!

Le choix de la date de départ est également un privilège phare pour l'employeur... A lui aussi de négocier une date, lui permettant d'avoir le temps de recruter une nouvelle personne.

Argument non négligeable : Eviter le litige qui vous pourrait vous conduire aux Prud'hommes. En effet, après validation de la DIRECCTE, c'est un gage de sécurité qui vous éloigne d'une éventuelle opposition post-rupture, de part le salarié. Un refus de ce format de rupture pourrait conduire la salarié à contester une décision de licenciement ou de démission.

Les conditions pour avoir recours à une telle démarche :

les deux partis doivent être liés par un CDI. Nous rappelons que les CDD n'ont pas accès à la rupture conventionnelle. Chaque partie doit s'accorder sur cette pratique de fin de contrat. La DIRECCTE (Direction régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l’emploi) doit homologuer la demande de rupture. Les chiffres de la rupture conventionnelle.

Selon le Ministère du travail, en avril 2018, 34 400 ruptures conventionnelles ont été homologuées par la DIRECCTE.  Le nombre de ruptures conventionnelles a augmenté de 7,5% entre 2016 et 2017. Elle représente 21,4% des ruptures de contrats au sein des petites entreprises de moins de 10 salariés contre seulement 3,8% dans les entreprises de plus de 250 salariés. En mars 2018, la Direccte a refusé d'homologuer seulement 5,8% des ruptures conventionnelles.

Comment procéder à une rupture conventionnelle de contrat ?

Des démarches spécifiques viennent encadrer la demande de rupture conventionnelle:

Une demande doit être faite de la part du salarié (ou de l'employeur) par lettre. Les deux parties doivent prendre rendez-vous pour convenir des modalités de rupture. Les deux parties doivent remplir et signer le Cerfa n°14598*1 puis l'envoyer à la DIRECCTE pour homologation. Par ailleurs, la DIRECCTE dispose d'un délais de 15 jours pour valider la demande. On considèrera que la DIRECCTE valide la demande d'homologation si elle n'a pas rendu de réponse après 15 jours.

Il n'existe pas de délais légal lors d'une rupture conventionnelle cependant un certain temps est nécessaire pour effectuer les démarches correctement.

Quels sont les motifs recevables de la rupture conventionnelle ?

Vous n'aurez pas à stipuler le motif de la rupture du contrat sur la demande d'homologation, ainsi, il n'existe pas de liste de motifs recevables dans le cadre de cette démarche. La rupture conventionnelle repose avant tout sur un accord des deux parties. Cependant, selon une étude de la Dares (direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques), les principaux motifs de rupture conventionnelle sont:

Une mauvaise entente entre le salarié et l'employeur/équipe (méthodes de travail, organisation...) Le salarié et l'employeur ne s'entendent pas sur le niveau de rémunération. Le salarié ne trouve plus d'intérêt dans son activité. Réorientation professionnelle.

Que la demande soit à l'origine de l'une ou l'autre des parties, chacune est en droit de la refuser sans mentionner de motivation précise.

Dans la majorité des cas, lorsque la Direccte refuse l'homologation d'une demande de rupture conventionnelle, le niveau d’indemnisation est en cause.

Quel avenir pour la rupture conventionnelle ?

Emmanuel Macron a pour projet de réformer l'assurance chômage en 2018. Cette réforme prévoit le droit à l'indemnité chômage en cas de démission. Par conséquent, si le projet de loi voit le jour courant de l'été 2018, le nombre de ruptures conventionnelles risque de chuter considérablement. En effet, dans plus de la moitié des cas, le salarié est à l'origine de la demande, l'ouverture des droits au chômage étant le principal avantage de ce type de rupture.

Autres articles: 
Comment créer sa start up sans levée de fonds ?
La reprise d’entreprise ne se fait pas en un claquement de doigts !

Réseau Prospactive's insight:
Vous souhaitez rompre votre CDI mais ne savez pas comment aborder la question avec votre employeur ? Voici tout ce que vous devez savoir sur la rupture conventionnelle !
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Mettez vos rendez-vous commerciaux en ordre de bataille

Mettez vos rendez-vous commerciaux en ordre de bataille | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Improvisation ou préparation ?

Dans la vente comme dans beaucoup d’autres domaines la préparation représente 80% du travail!

Il y a toujours des rois de l’improvisation qui vous assureront qu’ils ne préparent pas grand chose et font tout au feeling.

Bien sûr il faut savoir s’adapter et on ne peut tout prévoir, néanmoins une check-list est très utile, même si ça fait scolaire.

AVANT : Préparez vos documents :
> Inutile de sortir l'artillerie lourde et de "déballer" tout ce que vous avez devant votre prospect au risque de le faire fuir.
> Ne vous cachez pas non plus derrière vos flyers ou documents de présentation. Vous devez en fin de compte vous appuyer sur votre documentation pour soutenir vos propos seulement. Si vous avez des témoignages écrit de clients satisfaits, alors servez-vous en !
> N'oubliez évidemment pas vos cartes de visite. Élaborez un plan d'actions :
Ne laissez pas place à l'improvisation qui risquerait de vous faire perdre le contrôle devant votre prospect.
Le déroulé de votre présentation doit suivre une logique. Travaillez votre discours mais attention : Vous n'êtes pas là pour vous vendre mais pour proposer des solutions aux besoins de votre prospect. Faites le plein de sérénité : Évacuez votre stress, faites le plein de sommeil LE JOUR J : Prévoyez quelques minutes d'avance. Inutile d'être là trop longtemps à l'avance : Votre prospect ne vous attend pas avant. Prenez le temps du trajet pour faire le vide et préparer votre sourire et votre bonne humeur. A 5 minutes du rendez-vous, ne répondez plus au téléphone : Un appel pourrait vous distraire ou vous annoncer une mauvaise nouvelle qui altérerait votre quiétude. Devant votre prospect, faites une liste des questions auxquelles vous souhaitez une réponse recommandée.
Un conseil: Ne sortez de votre rendez-vous que lorsque vous aurez des réponses à toutes ces questions. APRÈS : Faites un plan d'actions post rendez-vous : Qui fait quoi et suivi des actions.

Une négociation commerciale se prépare sur le même schéma avec une idée très claire de votre objectif principal avec un objectif de repli.

Sachez quel est votre cap: il n’y a pas de bon vent pour le navigateur qui ne sait pas où il va…..


Et vous, préparez-vous vos rendez-vous commerciaux ?
Réseau Prospactive's insight:
Comment bien préparer ses rendez-vous commerciaux ?
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Cybercriminalité, quels impacts pour ma "petite entreprise" ?

Cybercriminalité, quels impacts pour ma "petite entreprise" ? | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it

Cybercriminalité, cyberdélinquance, e-criminalité... des mots que l'on entend partout sans trop s'y attarder... Et pourtant, ne devrait-on pas s'y intéresser de plus près ? Et oui, la cybercriminalité ne vise pas que le grand public !

Mais alors,  vous PME, êtes-vous au point et SURTOUT bien protégé contre la cybercriminalité ?
Petit tour d'horizon pour y répondre :

Avant-tout, qu'est ce que la cybercriminalité ?

La cybercriminalité, c'est une forme de délinquance passant du domaine physique au virtuel. La cybercriminalité peut s'inscrire sous plusieurs formes, elle peut être de l'ordre du racisme, de la pornographie ou de l'antisémitisme. Mais elle peut également s'associer à du vol de données ou à de la contrefaçon. Ces pratiques s'articulent via les outils informatiques qui en sont là, la cible.

Contre qui ?

Les attaques les plus importantes touchent principalement les grands groupes, dans des buts stratégiques ou bien de destruction. L'Etat mais aussi toutes les grandes institutions sont également les cibles de nombreuses cyberattaques de masse. Cependant, les TPE-PME ne sont pas à négliger. En effet, elles en sont les premières victimes. En France, on estime que les entreprises subissent près de 121 incidents de cybersécurité par jour. Les dégâts causés sur l’activité des entreprises les plus vulnérables peuvent être fatals.

 

même si très peu d'études mettent en exergue les chiffres les concernant. En effet, les délinquants du web ne visent pas uniquement à générer de gros impacts mais ils cherchent aussi à toucher les plus faibles en matière de protection. Ainsi, on observe que très peu de petites et moyennes entreprises sont informées sur le sujet et surtout en sont protégées.

Bien souvent, les dirigeants de TPE-PME n'ont pas conscience de ce que représente leur savoir-faire. Ils ont tendance à juger de leur poids économique uniquement par leur chiffre d'affaire ou par la taille de leur structure. D'autre part, les dirigeants de ces petites entreprises s'estiment trop peu digitalisés pour susciter un intérêt. La petite part des dirigeants qui se préoccupe de l'aspect digital ne se focalise bien souvent que sur l'aspect juridique (dépôt de brevet par exemple). En somme, ils ne s'attardent que peu à l'arme que représente les outils informatiques pour porter atteinte à ces biens (publicité mensongère, espionnage etc...).

A l'échelle des TPE-PME, comment déjouer ces attaques malveillantes ?
Voici quelques bonnes pratiques. Sensibiliser les dirigeants.

Pour les dirigeants de TPE-PME, il est important de s'informer sur les risques encourus face à la cybercriminalité. Un dirigeant averti sera un dirigeant beaucoup plus sur ses gardes et qui sensibilisera davantage ses collaborateurs.

Être attentifs aux mots de passe.

Choisir un mot de passe ne se fait pas si simplement. Un mot de passe se choisi de manière réfléchie, n'utilisez jamais de mots de passe prédéfinis, ni de suites de chiffres comme des dates de naissance ou suites logiques. Pensez également à changer vos mots de passe régulièrement. Vous pouvez étudier en amont, entre collaborateurs, une règle judicieuse pour les fixer.  Il est également primordial de ne jamais les enregistrer sur des appareils externes à l'entreprise.

Sauvegarder régulièrement les données de l'entreprise.

Les données d'une entreprise sont la matière première de son activité.
>>> Pensez donc à effectuer régulièrement des sauvegardes de l'ensemble de vos données afin d'anticiper une possible cyberattaque et de limiter les risques d'une perte totale de ces données.

Être prudent lors de l'ouverture des emails.

Malgré la quantité importante de mail que l'on reçoit chaque jour, il ne faut pas négliger le temps passer à les ouvrir de manière intelligente. N'ouvrez jamais d'emails provenant d'adresses inconnues et suspicieuses. Ne téléchargez jamais de pièce jointe inhabituelle et effectuez une analyse antivirus si possible dans les cas suspects. De même lorsque vous téléchargez un logiciel, faites-le systématiquement sur les sites officiels et ne téléchargez jamais de logiciels complémentaires.

 

Un intervenant spécialisé vous donnera les clés des bonnes pratiques pour se protéger de la cybercriminalité le 13 septembre prochain à Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Rejoignez-nous aux Rencontres Prospactive 2018,
événement phare du BtoB.

Un événement gratuit et privé. Réservez vos places...elles sont limitées !

Autres articles:
La place de l'intelligence artificielle (IA) en France
TPE-PME êtes-vous assez présentes sur la toile ? 

Réseau Prospactive's insight:
Cybercriminalité, quels impacts pour ma "petite entreprise" ?
more...
No comment yet.
Scooped by Réseau Prospactive
Scoop.it!

Le capital-santé du dirigeant de PME : Premier actif immatériel d'une entreprise

Le capital-santé du dirigeant de PME : Premier actif immatériel d'une entreprise | Prospactive, référence du développement commercial | Scoop.it
Le dirigeant de PME est-il en bonne santé ? Bilan 2018

3.5 millions , c'est le nombre de TPE-PME (très petites et petites et moyennes entreprises) que compte notre pays.
99,8 % est la part que représente ces entreprises sur le total des entreprises françaises.
Une fois ce chiffre retenu, il est incontestable que les TPE-PME  jouent un rôle déterminant dans le tissu économique français. Ces très petites et moyennes entreprises pèsent donc tout autant que les grands groupes.
L'équilibre de ces 3.5 millions d'entreprises est étroitement lié avec les 3.5 millions de dirigeants, créateurs de richesse. Le sujet sur la santé du dirigeant est un sujet qui reste encore peu abordée. C'est pour cela que la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur a mandaté Opinion Way pour questionner 1 500 entrepreneurs par téléphone afin de réaliser son 4ème baromètre sur la santé du dirigeant.

Un baromètre bien plus enthousiaste et optimiste en comparaison à l’année passée.
Et si le bien être d’une entreprise devait passer avant tout par la santé du dirigeant ? Souvent laissé pour compte, le dirigeant, bien trop perçu comme le symbole du leadership, laisse souvent trop de place à quelconque expression de faiblesse.

Retour sur les résultats impressionnants de ce sondage : CLIQUEZ ICI

A l’instar de cette étude; et fidèles à eux-mêmes, ce sont des dirigeants bien plus combatifs et positifs sur leur avenir en entreprise malgré des facteurs néfastes avec lesquels ils vivent au quotidien.


Difficulté à concilier vie professionnelle et vie privée pour un dirigeant

La recherche d’un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est l’enjeu majeur pour les chefs d’entreprises. Un défi qui se révèle bien plus ambitieux dans les TPE et PME. En effet, le dirigeant est vu comme le « couteau suisse de la boîte ». Difficile donc pour ce patron de concilier son temps, son énergie et ses compétences à tous ceux qui le sollicitent. A noter également que dans les très petites entreprises, le conjoint du dirigeant, fait lui aussi souvent partie prenante de l’entreprise (comptabilité, secrétariat,…)… De quoi entremêler parfois les relations… et les sujets de discussions, le soir au repas.

Quand le stress, le manque de sommeil, la faiblesse physique et le déséquilibre alimentaire mettent en danger la santé du dirigeant. L'épée de Damoclès du dirigeant d'entreprise. 


Malgré une meilleure forme des dirigeants et une meilleure confiance en l’avenir, il est primordial d’accompagner au mieux ces PATRONS, pour qui une baisse de moral peut-être fatale à leur business.

Alors, voici quelques conseils pratiques

Savoir gérer son temps, déléguer et prioriser ses objectifs… et ses envies

Gérer votre temps

Apprenez à privilégier les tâches urgentes, et qui ne peuvent pas attendre ; dont vous SEUL êtes en mesure d’y répondre. Prioriser ainsi tous vos tâches journalières et quotidiennes de façon à déléguer et/ou à reporter les actions moins importantes.
Pour mieux évaluer urgences et importances, prenez du recul et quelques minutes pour tester par exemple la méthode Eisenhower.

Passez maître dans l’art de la gestion de votre temps si vous ne voulez pas perdre le contrôle.

Trouver des alliés

Vous ne pouvez pas être sur le front tous les matins. Il deviendra difficile de porter seul vos actions et la motivation qu’elles réclament. Aussi, vous affrontez forcément des périodes de doute et de découragement où la solitude vient déstabiliser vos émotions. Conclusion : Vous avez besoin d’alliés, au-delà de la nécessaire délégation de tâches, pour vous accompagner et vous soutenir sur ce nouveau terrain.

Ces alliés, vous les trouverez peut-être au sein de votre équipe. En effet, si vous partagez les mêmes convictions avec vos collaborateurs, alors bâtissez un projet commun. Vous avancerez plus sereinement, plus vite et plus efficacement.
Si vous ne comptez pas d’alliés en interne, appuyez-vous sur un expert extérieur. N’oubliez pas que vous demandez à vos équipes d’opérer une rupture : il faudra ainsi expliquer, convaincre, négocier, imposer parfois. Vous êtes le décideur. L’expert que vous aurez choisi vous apprendre à prendre du recul et à considérer les difficultés sous un autre angle ; à la lumière d’expériences antérieures, il voudra vous aider à argumenter et à entrainer vos équipes.

Il vous donnera ainsi la possibilité d’exprimer vos doutes, vos inquiétudes, vos interrogations, toute chose qu’il est parfois difficile de faire avec un collaborateur.

Trouver des alliés, c’est croire que le succès se construit à plusieurs.

Prioriser vos objectifs… et surtout vos envies

Vous êtes votre propre patron : C’est l’occasion de profiter de votre liberté pour vous octroyer des moments en semaine, HORS du bureau. Rappelez-vous que vous avez 4 vies : Votre vie professionnelle, votre vie sociale,  votre vie familiale et votre vie à vous.
Et OUI, vous avez le droit de prendre du temps pour vous ! Pour recharger les batteries, faire le vide, pour évacuer le stress…
Et NON, tout le monde n’a pas à savoir pourquoi vous quitter le bureau en pleine semaine. Vous n’avez pas à culpabiliser parce que vous avez décidé de faire une heure de sport ou parce que vous allez chercher vos enfants pour profiter de votre après-midi avec eux… Faites confiance à vos équipes et permettez-vous parfois d’apposer un « rendez-vous perso » dans votre agenda partagé…

Ainsi, il est devenu impératif de prendre conscience que la santé du dirigeant est essentiel au bon développement de son entreprise et à sa pérennité.

 

Réseau Prospactive's insight:
Le capital-santé du dirigeant de PME : Premier actif immatériel d’une entreprise !
more...
No comment yet.