Pollution accidentelle des eaux (+ déchets plastiques)
20.6K views | +4 today
Follow
Pollution accidentelle des eaux (+ déchets plastiques)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Cedre
Scoop.it!

RDC : la ville de Kinshasa croule sous les déchêts plastiques | Africanews / 20.06.2017

RDC : la ville de Kinshasa croule sous les déchêts plastiques | Africanews / 20.06.2017 | Pollution accidentelle des eaux (+ déchets plastiques) | Scoop.it
À Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, il est devenu monnaie courante d'observer d'énormes couches et nuages de bouteilles et sachets plastiques usagers dans des cours d'eau.
more...
No comment yet.
Scooped by Cedre
Scoop.it!

Pollution en RDC : des cultivateurs indemnisés par deux entreprises chinoises / Afrik.com du 19/06/2014

Pollution en RDC : des cultivateurs indemnisés par deux entreprises chinoises / Afrik.com du 19/06/2014 | Pollution accidentelle des eaux (+ déchets plastiques) | Scoop.it
Les entreprises chinoises Comilu et Cimo ont payé une indemnisation individuelle de 500 dollars auprès de 248 cultivateurs de Kapolowe Gare, ce mercredi 18 juin. Ces derniers les accusent, depuis...
more...
No comment yet.
Scooped by Cedre
Scoop.it!

Dans une région minière de RDC, une rivière tellement contaminée qu’elle explose / 22.09.2016

Dans une région minière de RDC, une rivière tellement contaminée qu’elle explose / 22.09.2016 | Pollution accidentelle des eaux (+ déchets plastiques) | Scoop.it
Suivez l'actualité internationale avec les meilleures images amateurs et témoignages de nos Observateurs. Tous les contenus sont vérifiés et expliqués
more...
congruence-RSO's curator insight, September 23, 2016 12:44 PM
(...) Selon l’entreprise sino-congolaise des mines (SICOMINES, issue d’un partenariat entre la Gécamines -  une entreprise publique congolaise -  et un regroupement d’entreprises chinoises pour extraire du cuivre et du cobalt), il s’agit d’un simple accident. Contacté par France 24, Jean Nzenga Nkongolo, le directeur général adjoint, a ainsi affirmé : « Nous avons un bassin de rétention des déchets toxiques. Le 7 septembre, il a débordé : c’est un accident. Du kérosène et de l’acide sulfurique ont coulé dans la rivière."