Philosophie en France
145.6K views | +12 today
Philosophie en France
Actualités philosophiques : conférences, colloques, rencontres, publications (livres, articles), etc.
Curated by dm
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by dm
Scoop.it!

Entre concepts et représentations : le nihilisme - Philo'Doctes

Intervention du 5 avril 2012 - Colloque Philo’Doctes

Résumé :

Terme polysémique, le nihilisme sonne avant tout comme un terme polémique. Mais derrière il existe une histoire du concept qui traverse l’Europe et fait du nihilisme un indicateur particulièrement fécond sur les craintes et les aspirations des sociétés. Ainsi, nous nous proposons de reconstituer l’histoire de ce concept. Il s’agira de cerner, à travers les nombreuses reprises de ce terme dans l’histoire de la philosophie, les résonances qui se sédimentent. Fortement lié à l’affect, au rejet, le nihilisme est inséré dans un tissu d’imaginaires qui lui est consubstantiel. Sans cette charge critique, reposant sur une forme d’évidence partagée, le nihilisme ne serait pas ce qu’il est. Appréhender un concept, c’est l’appréhender dans son histoire, ses variations, appréhender le travail que la philosophie a fait sur lui. Toutefois, saisir cette dimension ne doit pas nous empêcher de sonder également sa cohérence conceptuelle. Quelle prise a-t-il sur le réel ? Quels liens entretient-il avec les autres concepts philosophiques ?

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

La philosophie expliquée à tous, à travers une manipulation d'objets

La philosophie expliquée à tous, à travers une manipulation d'objets | Philosophie en France | Scoop.it
Actualité Cambrai -

"Marionnettes à l'appui, la compagnie Dominique Houdart nous avait déjà transportés dans l'univers déjanté de  Zazie dans le métro, en 2010. Elle revient à Cambrai pour un nouveau spectacle, tout aussi inventif et original, qui rend la philosophie accessible à tous. Ce sont cette fois des objets que manipule Dominique Houdart. Du tamis de Socrate au porc-épic de Schopenhauer, en passant par l'aimant de Platon, les marteaux de Spinoza et de Nietzsche, ou le roseau de Pascal..."

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Sloterdijk et l'espace thanatologique : un programme symbiotique, et ses accidents de déliaison

Sloterdijk et l'espace thanatologique : un programme symbiotique, et ses accidents de déliaison | Philosophie en France | Scoop.it

Des corps meurtris - et pourtant sans blessures - restés en dehors de sphères semi-protectrices;  des corps    offerts au plaisir mais sans jouissance à l'intérieur de ces mêmes sphères,  c'est bien dans le subtil pointillé argenté de la limite que tient la prouesse artistique,  comme    l'interrogation métaphysique, du Jardin des délices; car dans cette    tentative des ouvertures, on est toujours dans un avant de la formation de toute cicatrice, et aussi hors de tout état stable, malgré l'apparente fixité qui peut émaner en première analyse du    tryptique.

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

« Numérisme et créalisme : la dialectique du siècle à venir ? » : conférence de Luis de Miranda à l'ENS - 17 mars

« Numérisme et créalisme : la dialectique du siècle à venir ? » : conférence de Luis de Miranda à l'ENS - 17 mars | Philosophie en France | Scoop.it

« L’homme est le génie de l’équivoque », écrivait Merleau-Ponty. L’épopée humaine est en effet susceptible d’une duelle interprétation. Loin d’être seulement le gardien de l’être, le poète de la Terre (Heidegger), il en est aussi, selon l’expression de Foucault, « le principe ordinateur ». Nous nommons « numérisme » l’activité humaine d’ordination du réel, de nomination, de mesure, d’agencement, de calcul, de codification sans laquelle on ne saurait parler de société. Nous nommons « créalisme », par dialectique, la faculté de renouveler ces codes ordinateurs producteurs de réalité, de démonter puis recomposer le jeu des protocoles sociaux, de hiérarchiser les valeurs idéologiques qui articulent nos formes de vie. Numérisme et créalisme sont sans doute antérieurs à l’invention desdites nouvelles technologies, mais leur dialectique s’est exacerbée avec la modernité. En examinant depuis Leibniz jusqu’à nos jours les archives de l’histoire des computeurs et les discours afférents à la supposée révolution numérique, nous nous demanderons à quelles conditions la liberté reste possible dans un monde de cyborgs. S’il est vrai que le « nouvel esprit du capitalisme » (Boltanski, Chiapello, 1999) s’appuie sur l’idéologie de l’épanouissement personnel, il est fort probable qu’il soit dépassé par les contradictions engendrées par cette idéologie même, intenable en pratique. D’où l’intérêt de penser un « créalisme » avec le numérisme, en tant que nouvel esprit artistique et politique, investi dans le réel mais non désinvesti de l’imaginaire, et dont l’œuvre commune serait la Terre comme mégacyborg ou métacyborg. Loin des peurs mécanistes et des fantasmes d’asservissement par les automates, l’hypernumérisme ne nous permet-il pas d’entrevoir une forme de vie qui intensifie à la fois création personnelle et harmonie collective ?

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

« Peut-on penser une écologie culturelle ? »

Séminaire de recherche 2012-2013 organisé par Mireille Calle-Gruber (CREF&G/LF) et Jean Bessière, professeur à Paris 3.

« Chez l’écrivain, la pensée ne dirige pas le langage du dehors : l’écrivain est lui-même comme un nouvel idiome qui se construit […]. Le prosaïque se borne à toucher par des signes convenus des significations déjà installées dans la culture. La grande prose est l’art de capter un sens qui n’avait jamais été objectivé jusque-là et de le rendre accessible à tous ceux qui parlent la même langue. Un écrivain se survit quand il n’est plus capable de fonder ainsi une universalité nouvelle et de communiquer dans le risque. Il nous semble qu’on pourrait dire aussi des autres institutions qu’elles ont cessé de vivre quand elles se montrent incapables de porter une poésie des rapports humains, c’est-à-dire l’appel de chaque liberté à toutes les autres ».

Telle fut la présentation par Merleau-Ponty de La Prose du monde, ouvrage encore en chantier lorsqu’en 1952 il s’apprêtait à entrer au Collège de France

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Séminaire « Probabilités, décision et incertitude » : " La confiance selon Bayes "

Séminaire « Probabilités, décision et incertitude » : " La confiance selon Bayes " | Philosophie en France | Scoop.it

Responsables : I. Drouet & T. Martin
Denis BONNAY (Institut de recherches philosophiques, Univ. de Paris Ouest Nanterre) & Mikael COZIC (IHPST, Univ.

De quelle manière un agent doit-il prendre en compte les opinions probabilistes d'autres agents au sein d'un groupe ? La réponse bayesienne traditionnelle passera par la règle de Bayes et des probabilités d'ordre supérieure. Dans les années 80, Lehrer et Wagner ont proposé un modèle différent, beaucoup plus simple, fondé sur l'attribution de poids épistémiques exprimant des degrés de confiance. L'intérêt de leur modèle est de permettre une étude détaillée des conditions dans lesquelles un groupe d'agents pourra alors atteindre un consensus (en mettant à jour de façon itérée leurs croyances). Cependant, l'absence de justification bien établie pour le mécanisme de mise à jour de Lehrer et Wagner sème le doute quant à la signification et à l'importance de leurs résultats concernant les consensus potentiels. Dans cet exposé, nous discuterons la possibilité de fournir une telle justification et nous prouverons un théorème de représentation pour la mise à jour à la Lehrer-Wagner relativement à la mise à jour bayesienne.

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Colloque international “Image et philosophie : les usages conceptuels de l’image”

Colloque organisé conjointement par l’Université Libre de Bruxelles (URT Image et culture visuelle) et les Facultés universitaires Saint-Louis (Centre Prospéro – Langage, image et connaissance). Il aura lieu le vendredi 23 mars à l’ULB (Salle Henri Janne, bâtiment S) et le samedi 24 mars aux FUSL (Local P 61) de 9h00 à 17h20.

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Espaces Réflexifs | Boucles étranges, spirales réflexives et autres tortillons récursifs

Espaces Réflexifs | Boucles étranges, spirales réflexives et autres tortillons récursifs | Philosophie en France | Scoop.it

Présentation : "Ce carnet vise à expérimenter une écriture collective sur le thème de la réflexivité, dans nos pratiques de recherche et d’enseignement, avec pour question de départ, la déclinaison, selon nos disciplines, d’appartenance ou d’origine, de la question posées par Yann Calbérac sur son carnet de recherche (en cours de construction : Le miroir d’Alice) : “Que se passerait-il si les géographes/ les linguistes/ les historiens/ les biologistes/ etcetera, alors qu’ils mènent leurs recherches, se regardaient faire ?”

Ce carnet accueillera des billets individuels ou collectifs, parus précédemment sur nos blogs respectifs ou écrits spécifiquement, mais aussi des billets invités et présentations d’extraits de “grands textes” de la réflexivité, français et étrangers."

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Mag Philo n°29 : « Femmes philosophes et philosophie »

Mag Philo n°29 : « Femmes philosophes et philosophie » | Philosophie en France | Scoop.it

« Femmes philosophes et philosophie » est le projet abouti de ce nouveau numéro du Mag Philo consacré à la place, au rôle et à l’implication active des femmes dans la philosophie.
Cependant, ce projet nous a vite ramenés à l’amer constat que les femmes – hormis quelques exceptions notables – n’avaient guère été mieux traitées et considérées dans l’histoire de la pensée philosophique qu’elles ne l’avaient été dans la plupart des autres champs de la connaissance et dans l’histoire en général. Tout du moins dans la tradition occidentale initiée depuis Platon, les clés de la cité et les responsabilités majeures du savoir et du pouvoir sont restées l’apanage quasi exclusif des hommes. Dans le système éducatif grec dont nous avons hérité, la Paiedeia (voir W. Jaeger) fut un ordre masculin structuré notamment autour de la virilité, un système d’expression de la différence des sexes confondu avec un système d’imposition de la différence des genres et des fonctions dans les diverses hiérarchies. Mag Philo

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Le débat des cinq sens au Moyen Âge et à la Renaissance

Poser la problématique du débat au sujet des cinq sens, c’est une façon particulière de traiter du débat au sujet de l’identité humaine. D’où l’importance de son étude dans la philosophie dès l’Antiquité et ses mises en scènes dans la littérature et les arts. Les cinq sens font l’objet d’une représentation particulièrement riche et complexe dans l’art et les textes médiévaux. Souvent représentés sous la forme d’animaux, leur figuration par des personnages apparaît dès le IXe siècle. Cette journée d’étude, qui fait suite à une première journée d’étude sur le débat des cinq sens dans l’Antiquité, prolonge l’approche interdisciplinaire de la réflexion dans la culture chrétienne médiévale et renaissante et aborde des domaines aussi variés que la littérature, la liturgie, l’histoire de l’art et la philosophie.

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Anne Dufourmantelle - "Blind date - Sexe et philosophie"

Anne Dufourmantelle - "Blind date - Sexe et philosophie" | Philosophie en France | Scoop.it

"L'érotisme est une approbation de la vie jusque dans la mort", écrivait Bataille. La pornographie est-elle une transgression du voir, une transgression de ce que nous serions, dans une société humaine établie, autorisés à "voir" ? Le visible, en ce cas, s'arrête sous la peau. Les manipulations génétiques sont-elles pour autant une pornographie ? L'exposition sur les cadavres d'animaux et d'humains empaillés, éviscérés, gardés dans du formol, est-elle pour autant pornographique ? En quoi la philosophie peut-elle être convoquée dans ce territoire de la non-limite, de la transgression du voir, de la sexualité offerte en marchandise, en objet de consommation généralisée ?

more...
Laetitia 's comment, July 18, 2012 10:04 AM
Bonjour, je suis celle qui détient le blog jeuserieux.blogspot.com et suis bien heureuse qu'il ait été mis en lien sur votre page.
Belle journée.
Laetitia, qui vient de finir son mémoire en philosophie de l'art et s'intéresse à des blogs comme le votre !
dm's comment, July 18, 2012 12:16 PM
:-))
Scooped by dm
Scoop.it!

Rouen le 25 février : table ronde sur l'utopie avec Pierre MACHEREY, Anya THIKOMIROVA et Bernard DESMARS

Rouen le 25 février : table ronde sur l'utopie avec Pierre MACHEREY, Anya THIKOMIROVA et Bernard DESMARS | Philosophie en France | Scoop.it

Un débat sur la notion d’utopies sociales à travers des points de vue artistique, historique ou philosophique. « L’utopie ne correspond-elle pas au sentiment diffus que quelque chose ne va pas dans la société, à quoi il faudrait de toute urgence remédier, ce qui fait d’elle l’expression d’un manque ? ». Une rencontre autour de la citoyenneté, de la connaissance et des rapports entre les différents systèmes sociaux.

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Le toucher, entre objets et objectivité. Jeanne-Marie Roux

Le toucher, entre objets et objectivité. Jeanne-Marie Roux | Philosophie en France | Scoop.it

Travailler sur ce que peut être l’objet du toucher impose de renoncer à toute définition préliminaire de ce que peut être un objet perceptuel. Car l’un des intérêts principaux d’un tel travail, dont le programme nous a été proposé par Roberta Locatelli et Pauline Nadrigny à l’occasion des journées d’étude sur « L’objet de la perception », consiste à tenter de penser l’objet de la perception hors du paradigme visuel, paradigme dont on pense généralement qu’il domine la philosophie de la perception selon une idée qui dispose d’une indéniable justesse historique, bien qu’existent – en nombre limité certes, même si son accroissement semble s’accélérer ces derniers temps – des travaux consacrés à d’autres sens, ou attentifs à leur spécificité....

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

L'étrange et passionnante invitation de Ruwen Ogien

L'étrange et passionnante invitation de Ruwen Ogien | Philosophie en France | Scoop.it

On imagine volontiers Ruwen Ogien en garçon espiègle et malicieux. Le philosophe aime à sauter dans les flaques. Ca éclabousse, assèche et au final il ne reste plus grand chose. Ainsi de la morale qu'il souhaite minimale. Dans son dernier essai, "L'influence de l'odeur des croissants chauds sur la bonté humaine" (Grasset), premier prix Procope des Lumières, il invite le lecteur à se projeter au coeur d'expériences de pensée. Pas par pur plaisir de la provocation mais simplement pour éprouver la solidité de nos convictions morales. Passionnant, stimulant... et diablement embarassant.


Retrouvez ici l'intégralité de l'entretien accordé par Ruwen Ogien au Télégramme

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Rencontre doctorale du Centre Michel Foucault les 2-4 mai 2012

L’Association pour le Centre Michel Foucault propose pour la quatrième année consécutive une école doctorale visant à réunir les doctorants travaillant sur, avec et autour de la pensée de Michel Foucault.

L’objectif est, comme les années précédentes de mettre en relation, le plus agréablement possible et de manière assez informelle, les jeunes chercheurs afin de constituer un réseau de travail national et international.

Cette rencontre aura lieu 2, 3, 4 mai 2012 à l’IMEC, à l’Abbaye d’Ardenne à Caen (avec un départ de Paris le mercredi 2 mai au soir et retour le vendredi 4 mai en fin de journée).

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Manuel Rebuschi : Le Cogito sans engagement

Manuel Rebuschi : Le Cogito sans engagement | Philosophie en France | Scoop.it

Cet article propose une analyse logico-sémantique non standard du cogito cartésien, à partir de logique libre et de quantification substitutionnelle. L’analyse permet de rendre compte de l’effectivité du cogito dans les cas de fiction.  Les travaux en sémantique formelle pour les langues naturelles portant sur la présupposition et sur l’analyse du pronom personnel « je », conduisent à relativiser le sujet au contexte d’évaluation du discours. Après avoir introduit les contextes de simulation, on montre qu’ils constituent le cas le plus général d’interprétation du discours en première personne, et que l’analyse du cogito pour les cas de fiction doit être étendue aux cas sérieux.

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

iPhilo - "La philosophie en poche"

iPhilo - "La philosophie en poche" | Philosophie en France | Scoop.it

iPhilo est la première application de philosophie proposée pour iPhone et pour smartphones Android. Elle met au goût du jour ce que les Anciens avaient déjà entrepris quand la philosophie était pratiquée sur l’Agora. Mais l’Agora a changé, elle est aujourd’hui virtuelle. Culture philosophique, lien avec l’actualité du monde et la vie quotidienne sont les grandes lignes d’iPhilo. Quand l'actualité défile à toute vitesse sur nos écrans, la philosophie est une aide précieuse pour mettre de l'ordre, du calme et surtout donner du sens. Mais encore faut-il pouvoir donner du sens en temps réel, aussi rapidement que l'information nous parvient. Avec iPhilo, la philosophie est en poche et investit le monde des smartphones.

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Théâtre et philosophie : La Mort de Danton | MC93 - Du 9.03 au 1.04/2012

Théâtre et philosophie : La Mort de Danton | MC93 - Du 9.03 au 1.04/2012 | Philosophie en France | Scoop.it

La Mort de Danton fait date. Si Georges Lavaudant, metteur en scène, y revient, c’est qu’il y a aujourd’hui urgence. Rappelez-vous, c’était hier ou presque, quatre jours plus tôt pour être précis, le 21 Avril 2002 : on se croyait entrés dans la fi n de l’Histoire. On se persuadait que l’économie seule régissait nos vies. La politique n’était plus qu’un jeu d’ombres. Tout paraissait joué…Dix ans plus tard, la recréation de La Mort de Danton est l’occasion de reformuler des interrogations essentielles. Devant nous, avec nous, les protagonistes débattent de grandes questions historiques, esthétiques, métaphysiques - politiques, toujours. L’exercice de la pensée est omniprésent tout au long du drame.Dans cette pièce qui appartient au théâtre de l'histoire, Georg Bûchner montre le cours implacable de l’Histoire, le moment où la Révolution semble complètement échapper aux personnages. Un spectacle politique, en période électorale, de quoi interroger nos propres engagements…Réservation : 01 41 60 72 72

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Representations des autres et alterite (22 mars, Villejuif)‏

CNRS Centre Jean Pépin UPR 76 Histoire des doctrines de l’Antiquité

Journée internationale d’études sous la responsabilité de Roger-Pol Droit (CNRS, UPR 76)

UPR 76 Campus CNRS de Villejuif Salle de Conférence Batiment D

Jeudi 22 mars 2012

de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h

REPRÉSENTATIONS DES AUTRES ET ALTÉRITÉ

Cette journée d’études a pour objet de confronter, dans divers domaines de recherche et plusieurs aires culturelles, les représentations des autres et les conceptions de l’altérité.

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Théâtre grec et philosophie : le site et le non-lieu. Rencontre avec Jean Lauxerois

Théâtre grec et philosophie : le site et le non-lieu. Rencontre avec Jean Lauxerois | Philosophie en France | Scoop.it

Évoquant, dans La République, le conflit séculaire qui opposerait poésie et philosophie, Platon nous leurre, notamment sur un point : il s’agit moins de la poésie que du théâtre, et surtout de la tragédie. Platon, en effet, veut en finir avec Dionysos, avec lethéâtre dans la Cité, avec la manière dont le théâtre articule et situe, symboliquement, les mortels et les dieux dans l’architexture d’un monde. La philosophie, elle, disloque et délocalise, ouvrant l’homme à l’illimité du non-lieu de l’espace-temps. Dans notre aventure aujourd’hui planétaire, le théâtre aurait-il vocation à renouer avec le sens de la limite et du site ?

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Les sens du mot. l'essence du mot.

Les sens du mot. l'essence du mot. | Philosophie en France | Scoop.it

Dans toutes les langues européennes, il existe un terme qui désigne un élément du langage senti comme distinct, grammaticalement ou sémantiquement et qui correspond en français au terme mot.
Mais cela pose plusieurs questions. Le mot est-il une catégorie universelle, il n’est pas certain que, dans toute les langues, il existe une telle unité signifiante perçue comme autonome, si l’on s’en tient à la tradition greco-romaine une telle unité s’est constituée avec le processus de grammatisation, enfin la désignation de cette unité a fait l’objet d’enjeu politique et religieux jusqu’à la fin du XVII ème siècle. Dans les langues a écriture logographique comme le chinois l’unité est iconique et ne correspond pas toujours a une image acoustique fixe.
Aujourd’hui il est encore difficile de définir le terme mot, doit-on le définir à partir de critère grammaticaux ou sémantiques. Le «De interpretation» d’ Aristote construit sur le couple onoma, rhéma, «nom, verbe» le constitutif du logos, les traductions et les commentaires médiévaux, en latin, introduisent la dictio «le mot» comme terme générique regroupant nomen et verbum. (...)

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Les apories du pardon dans la philosophie française et allemande contemporaine

Colloque franco-allemand
organisé par Marc Crépon et Verena Rauen
Département de Philosophie de l’Ecole Normale Supérieure
Archives Husserl de Paris

vendredi 23 et samedi 24 mars 2012Le pardon de l’impardonnable – c’est au plus tard depuis Vladimir Jankélévitch et Jacques Derrida que ce problème est connu comme l’aporie essentielle du pardon. Mais cette aporie du pardon n’est pas limitée au problème d’une culpabilité pour laquelle aucune punition juridique ne suffirait et aucune définition langagière ne serait adéquate.

Plus profondément, c’est par le langage même que l’affaire du pardon qui devrait être privée, singulière et non-remplaçable devient une scène politique. Alors que les conditions du pardon étaient déterminées dans le discours judéo-chrétien par «la confession de culpabilité» et «la prière du pardon», ces conditions minent la singularité absolue dès leur première articulation qui évoque tant la singularité que la pluralité de la communauté. Alors, la liberté d’un «nouveau commencement», tel que Hannah Arendt avait caractérisé l’acte singulier du pardon, renvoie toujours aussi à la pluralité de la communauté et aux intérêts politiques qui lui sont imposés.
Sur le fond de ces apories du pardon et au-delà d’une simple détermination normative du pardon comme «action morale», reste la difficulté de s’approcher de ce phénomène aporétique d’une manière descriptive. Les questions les plus importantes qui seront posées dans ce colloque franco-allemand sont alors les suivantes: Les paradigmes traditionnels dans le discours du pardon, comment ont-ils changés au 20ème siècle? L’articulation langagière, la représentation médiale, la structure temporelle, la mémoire ainsi que la perspective historico-culturelle, quels rôles jouent-elles dans le discours du pardon?
Les auteurs qui seront importants dans ce contexte sont, entre autres, Friedrich NIETZSCHE, Hermann COHEN, Walter BENJAMIN, Hannah ARENDT, Jean AMÉRY, Vladimir JANKÉLÉVITCH, Jacques DERRIDA, Paul RICŒUR et Emmanuel LEVINAS.

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Subjectivité philosophique - subjectivité tragique

Subjectivité philosophique - subjectivité tragique | Philosophie en France | Scoop.it

« On mesure l’intelligence d’un homme à la dose d’incertitude que son esprit est capable de supporter » affirme Nietzsche. Quelle est donc cette dose d’incertitude sinon l’insignifiance qui dépouille l’homme de sa prétention philosophico- religieuse ? Quelle est cette expérience qui peut permettre de produire une décristallisation de l’idole – cet homme sensé, omnubilé par la signification supposée de toutes choses ?

 

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Marie Gérard : Canguilhem, Erwin Straus et la phénoménologie : La question de l’organisme vivant

Marie Gérard : Canguilhem, Erwin Straus et la phénoménologie : La question de l’organisme vivant | Philosophie en France | Scoop.it

Il s’agit de nuancer l’opposition massive, mise en place par Michel Foucault dans sa préface à la traduction anglaise du Normal et le patho­logique, entre la tradition phénoménologique et l’épistémologie française. Cette opposition est raffinée sur la base d’une confrontation entre la pensée de Georges Canguilhem et celle du psychiatre allemand Erwin Straus, qui tâche, dans son ouvrage majeur Vom Sinn der Sinne, de poser les fondements d’une psychologie phénoménologique. La confrontation s’organise autour de deux thématiques abordées de manière centrale par les deux auteurs, l’une portant sur la physiologie, le problème du réflexe et les rapports entre le vivant et son milieu, l’autre sur les notions de normal et de pathologique.

more...
Dominique Demartini's comment, October 19, 2012 4:06 PM
Merci beaucoup pour ce lien : ) Il donne une idée : n'y aurait-il pas un article à écrire sur Canguilhem, Maldiney et la phénoménologie ???
Rescooped by dm from PLASTICITIES « Between matter and form, between experience and consciousness, the active plasticity of the world »
Scoop.it!

Fontenelle ou la pluralité des points de vue. De Isabelle Mullet - FABULA

Fontenelle ou la pluralité des points de vue. De Isabelle Mullet - FABULA | Philosophie en France | Scoop.it

Article de Christophe Schmit (Fabula) à propos du livre d'Isabelle Mullet, Fontenelle ou la machine perspectiviste, Paris : Honoré Champion, coll. « Les Dix-huitièmes Siècles », 2011. 

"Les Entretiens sur la pluralité des mondes, ouvrage de Fontenelle publié en 1686, présentent le nouveau système du monde issu de révolution copernicienne dans le cadre d’une philosophie naturelle cartésienne (tant par son contenu, la théorie des tourbillons, que par son épistémologie, un art de raisonner résultant de la nouvelle méthode scientifique). Dialogue entre un philosophe et une Marquise offrant une vulgarisation en cherchant l’adhésion du public, les Entretiens sont parfois jugés comme un livre mi‑plaisant mi-sérieux, rentrant dans les codes d’un genre et d’un art de la conversation, opinion en partie fondée mais ne rendant pas compte de la profondeur de l’écrit. Isabelle Mullet déploie, par une analyse érudite et convaincante, les rouages et enjeux d’un livre qu’elle considère comme la matrice de toute l’œuvre fontenellienne. Toute l’analyse repose sur la notion de point de vue. Le perspectivisme auquel se réfère le titre du livre renvoie au thème de la relativité des points de vue, ce dernier étant associé à une réflexion sur les limites du savoir et sur le caractère construit des représentations du monde. Le décentrement et la multiplication des points de vue — qui résultent pour une large part de l’effondrement du cosmos antique — conduit à un usage sceptique et critique du perspectivisme (c’est le cas chez Montaigne). Au‑delà de cet aspect, il est au xviie siècle « un véritable paradigme général d’intelligibilité » (p. 198) : le rapport au réel est placé sous le signe de la vision, et la notion et le lexique du point de vue s’appliquent à la situation de l’homme dans l’univers sur le plan ontologique, phénoménologique, politique et moral... "


Via Marc Williams DEBONO (Plasticities Sciences Arts)
more...
No comment yet.