Agro Ecologie : sol, biodiversité, eau, énergie...
7.6K views | +0 today
Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Violaines : de l’huile végétale pour mieux brûler les fanes de patates

Violaines : de l’huile végétale pour mieux brûler les fanes de patates | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it

Mercredi, la CUMA Créative a présenté un prototype gavé à l’huile végétale pure et non au gazole ou au fioul.

more...
No comment yet.
Rescooped by PERIG Consultants Environnement from Graines de doc
Scoop.it!

Des arbres et des sols, éléments-clés de fertilité -

Souvent coupable et toujours la première victime de l'érosion des sols (baisse de rendement, abandon  de  terres  stériles,  exploitations  en  faillite...),  l'agriculture  est  pourtant  la plus sûre des solutions pour reconquérir la fertilité et "produire des sols vivants", plus productifs et durables.


Via les documentalistes des Chambres d'agriculture
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

le Rendez-Vous Tech&Bio Bourgogne Franche-Comté

le Rendez-Vous Tech&Bio Bourgogne Franche-Comté | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
le Rendez-Vous Grandes Cultures - Tech & Bio
Bourgogne Franche-Comté
À Aiserey - Côte d'Or (21)
Vendredi 27 mai 2016 de 9h à 18h
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

OSez l'Agro Écologie : Plateforme d'échanges pour la mise en pratique de l'agroécologie

OSez l'Agro Écologie : Plateforme d'échanges pour la mise en pratique de l'agroécologie | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
Osaé, Osez l'agroécologie, facilite la diffusion des savoirs agroécologiques. Solagro, témoin privilégié d'une agriculture novatrice a développer un réseau d'agriculteurs innovants en agroécologie.
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Pommes de terre en Agriculture de Conservation des sols : butter et verdir - A2C le site de l'agriculture de conservation

Pommes de terre en Agriculture de Conservation des sols : butter et verdir - A2C le site de l'agriculture de conservation | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
RÉINVENTER SA CULTURE
La pomme de terre est une culture qui demande beaucoup au sol et à l’environnement mais elle a aussi un fort impact économique. Du Hachis Parmentier à la frite MacDo, la pomme de terre est partout et les ménages la plébiscitent. Par conséquent, la pomme de terre a un avenir économique assuré et, pour la concilier avec nos sols, il nous faudra réinventer sa culture pour la rendre moins impactante.
La pomme de terre en agroécologie est déjà une réalité. Les frères Rockey en Amérique du Nord sont bien avancés sur le sujet et Benoit Leforestier en France cultive l’idée des plantes compagnes. Néanmoins, nous ne sommes qu’au début du « gentil bordel créatif » et les idées et les expériences de chacun ne peuvent que renforcer la dynamique. Le principe « butter et verdir » est présenté et expliqué dans ce billet.
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Les bonnes pratiques de traitement en floraison

Les bonnes pratiques de traitement en floraison | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it

Recommandations sur les périodes de traitements à privilégier*

• Dans les 3 heures après l’heure du coucher du soleil telle que définie par l’éphéméride, ou

• dans les 3 heures précédant l’heure du coucher du soleil telle que définie par l’éphéméride si la température est inférieure à 12°C.

Dans tous les cas, observez vos cultures avant de traiter, rappelle Terre Inovia.

En effet, la faible luminosité diminue leurs facultés d’orientation et les températures fraîches limitent leurs capacités de vol. Pour les abeilles domestiques, les données disponibles montrent que 12°C est un seuil au-delà duquel l’activité commence à devenir significative. Si cette limite de température est associée à une faible luminosité, la fréquentation est d’autant plus réduite. Par conséquent, l'institut recommande fortement de traiter à la tombée de la nuit car la plupart des butineuses ont quitté les parcelles, et le délai entre l’application et le contact des abeilles avec le produit est supérieur à celui obtenu avec une application réalisée le matin.

(*) : Il est interdit de traiter en présence d’abeilles, même si le produit comporte la mention « abeilles ».

Consultez la fiche complète de Terre Innovia

http://www.terresinovia.fr/uploads/tx_cetiomlists/fiche_colza_abeilles_2016.pdf

more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Produire des Cultures Intermédiaires à Vocation Energétique

Produire des Cultures Intermédiaires à Vocation Energétique | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
Produire des Cultures Intermédiaires à Vocation Energétique

Depuis maintenant 8 ans, les Chambres d’agricultures conduisent des expérimentations sur les cultures intermédiaires qui peuvent entrer en complément d'autres substrats dans l’approvisionnement des méthaniseurs.

La production de biomasse de ces couverts présente une extrême variabilité, entre situations pédoclimatiques annuelles, et pratiques agricoles. Nous vous invitons à télécharger la fiche technique qui reprend les grands résultats obtenus sur les potentiels de production de biomasse et sur les leviers techniques permettant de maximiser la production (date et dose de semis, fertilisation, date de récolte, …).

Ces essais se prolongent à l'échelle Nord pas de Calais Picardie afin de poursuivre l'acquisition de données technico-économiques et d'expertises sur les opportunités de production et de valorisation des CIVES dans notre région.

Pour en savoir plus - télécharger la fiche CIVES
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Les intercultures d'automne n'ont pas d'influence sur le développement des colonies d'abeilles mellifères

Les intercultures d'automne n'ont pas d'influence sur le développement des colonies d'abeilles mellifères | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it

es intercultures d'automne n'ont pas d'influence sur le développement des colonies d'abeilles mellifères
Phacélia en fleur. Photo: © FiBL, Thomas Alföldi

L’installation d’un couvert végétal automnal pour couvrir le sol est pratique courante. Si certains apiculteurs-trices se réjouissent de ces possibilités de butinage, d’autres suspectent un affaiblissement des colonies d’abeilles après le butinage sur ces cultures intermédiaires et craignent un épuisement prématuré des abeilles d’hiver. Dans le cadre d'un essai qui a été conduit durant trois ans, il a été montré que le butinage sur des cultures intermédiaires n’a pas d’effet, ni délétère ni positif, sur les populations d’abeilles durant la floraison et dans les mois qui suivent. Les pertes hivernales ne sont pas plus élevées. Des analyses chimiques montrent que des néonicotinoïdes peuvent être présents dans la terre, quel que soit les traitementsphytosanitaires effectués sur le précédent cultural, et que des traces se retrouvent quelquefois dans le pollen rapporté à la ruche ainsi que dans le pain d’abeilles.

Le rapport d'essais a été publié dans la «Recherche Agronomique Suisse», Mars 2016, Numéro 3.

Pour en savoir plus

Rapport d'essai (428 Ko)

more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

L'interdiction du broyage mécanique des jachères au printemps votée par les députés

La commission du développement durable de l'Assemblée nationale a adopté mercredi 9 mars un amendement au projet de loi sur la biodiversité qui vise à interdire la destruction mécanique des jachères entre le 1er avril et le 31 juillet.

La disposition concerne également les bordures de champs et de cours d'eau ainsi que tout terrain à usage agricole sans enjeu économique. L'objectif est de "prévenir la destruction ou de favoriser le repeuplement de toutes les espèces de gibier de faune (sic) et de flore sauvages", indique le texte.

"Les zones sans enjeux économiques (bordures de chemins, jachères, bandes tampons…) sont les réservoirs de biodiversité en zone de culture. Ils concourent aussi à la trame verte. Il convient d'éviter de les broyer en période de reproduction des espèces. Par exemple, la période de reproduction de la perdrix grise s'étend du 1er mai au 15 juillet dans l'Aisne", a justifié le député radical Jacques Krabal, auteur de l'amendement et élu de ce département.
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

INRA - 201603 Intérêt des vers de terre dans la lutte contre le piétin-verse

INRA - 201603 Intérêt des vers de terre dans la lutte contre le piétin-verse | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
De l’intérêt de Lumbricus terrestris sur l’incidence du piétin verse
A la faveur d’une étude expérimentale conduite en serre, des chercheurs de l’Inra et leurs collègues ont analysé la réponse de deux variétés de blé tendre d’hiver à la présence du champignon pathogène responsable, Oculimacula yallundae et de vers de terre de l'espèce anécique Lumbricus terrestris.
Ils ont ainsi mis en évidence que la présence de L. terrestris a un effet négatif sur la maladie fongique, dont elle permet de réduire l’incidence. La fréquence et la sévérité des nécroses diminuent de moitié pour les blés de la variété de blé Soissons, plutôt sensible au piétin-verse et des deux-tiers pour la variété Aubusson, plutôt résistante à la maladie. Ces résultats suggèrent que L. terrestris agit soit directement sur le champignon pathogène, en favorisant sa destruction soit indirectement en augmentant la résistance des plantes à l’infection.
 
De l’impact de Lumbricus terrestris sur le fonctionnement de la plante
Les scientifiques ont également noté que la présence de L.terrestris n’a pas d’effet sur la biomasse des plants de blé affectés par le champignon. Par contre, elle modifie la répartition des ressources dans la plante, favorisant la présence de carbone et d’azote dans la tige principale et l’épi. Ces résultats sont indépendants de la présence du champignon pathogène et suggèrent plus largement que la présence des vers de terre modifie le fonctionnement de la plante
 
Si cette étude a d’ores et déjà mis en évidence l’intérêt potentiel des vers de terre pour le biocontrôle du piétin-verse, il faut maintenant en préciser les déterminants et mécanismes et envisager l’intégration de cet effet dans des stratégies de protection des cultures au champ.
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

IHSD, une moissoneuse qui détruit 95 % des graines d'adventices à la récolte. - Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture

IHSD, une moissoneuse qui détruit 95 % des graines d'adventices à la récolte. - Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
Les graines à maturité au moment de la récolte sont susceptibles de germer lors de leur retour au sol, ce qui contribue à réalimenter le stock semencier d’adventices. Dans le cas d'adventices résistantes aux herbicides comme les sulfonylurées, cela peut se traduire par une augmentation importante des IFT. Pour limiter leur dissémination lors des chantiers de récolte, le nettoyage de la moissonneuse est une technique efficace mais gourmande en temps et donc pas toujours réalisée.
Le nouveau systèmes appelé IHSD pour Integrated Harrington Seed Destructor a pour objectif de détruire 95 % de la quantité de graine viable qui sort de la moissonneuse à la récolte. Cette technologie repose sur une destruction mécanique des graines. 
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Site de référencement des applicateurs et distributeurs phytosanitaires agréés

Un site du ministère qui référence les agréments phyto

Chacun peut ainsi vérifier que son prestataire ou fournisseur est agréé et les applicateurs peuvent contrôler qu’ils sont bien dans la liste !
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Les interactions plante/microorganismes telluriques au service d'une ingénierie écologique des sols - Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture

Les interactions plante/microorganismes telluriques au service d'une ingénierie écologique des sols - Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
Un des enjeux de l’agroécologie sera de réduire l’usage des intrants chimiques que ce soient les engrais ou les produits phytosanitaires. Dans ce contexte, les sols revêtent une place centrale pour une gestion plus écologique des agrosystèmes. Cela nécessite de comprendre leur fonctionnement pour utiliser tout leur potentiel génétique et maximiser les fonctions clé : structuration et stabilisation, disponibilité des éléments, symbioses… La majorité de ces fonctions impliquent un sol vivant en particulier riche en microorganismes (bactéries, champignons…). La clé d’une bonne ingénierie écologique réside donc essentiellement dans la compréhension des interactions plante/populations microbiennes au sein de la rhizosphère. En effet, les plantes recrutent des populations de microorganismes par l’exsudation de rhizodépôts par les racines formant ainsi des microbiotes rhizosphériques spécifiques à chaque génotype. Si la libération de ces rhizodépôts coûte de l’énergie à la plante, les bénéfices perçus compensent largement ce coût : protection, augmentation de la croissance… Actuellement, ces interactions sont encore peu valorisées par la sélection en situation fertile, entraînant une perte d’aptitude à valoriser le microbiote pour les variétés les plus récentes. Dans le contexte d’agroécologie, cela pourrait être intéressant d’intégrer cette aptitude dans les critères de sélection.
Différentes voies de recherche en ingénierie écologique sont envisagées pour maximiser ces interactions : travailler sur la sélection de graminées inhibant la nitrification, augmenter la performance de la symbiose bactérienne fixatrice d’azote ou encore maximiser les processus de facilitation des associations végétales du type graminées/légumineuses. Le principal enjeu sera alors d’arriver à qualifier le rapport bénéfice/coût de ces pratiques en fonction des services rendus et des milieux dans lesquels elles s’appliqueront.
Quelques travaux sont déjà bien avancés. C’est le cas d’un projet dont l’objectif est d’orienter les populations microbiennes pour une meilleure défense des plantes. Le cas d’étude est la jambe noire de la pomme de terre qui peut occasionner jusqu’à 50% de pertes au champ pour la production de plants. Dans ce projet, les chercheurs ont cherché à perturber le système de communication du pathogène en détruisant les signaux grâce à des bactéries rhizosphériques auxiliaires. Les résultats sont concluants et ils travaillent désormais sur la formulation pour une application efficace au champ. D’autres projets sont encore plus ambitieux comme des travaux qui visent in fine à transférer l’aptitude de la nodulation pour toutes les espèces. Par une connaissance plus précise des phénomènes de nodulation et de mycorhization, les chercheurs ont identifié les fameux facteurs Nod et Myc et se sont rendus compte qu’il existe au moins trois étapes communes dans la transduction de ces facteurs. Cela implique qu’il pourrait être possible de faire acquérir la nodulation grâce à l’appareil de mycorhization présent chez près de 95% des plantes. Un projet ANR est d’ailleurs en cours et dont l’objectif est de trouver un traitement de semences qui permettrait mycorhization, nodulation et stimulation des défenses.
De belles perspectives de solutions pour une agriculture plus durable et moins consommatrice de produits de synthèse grâce à ces interactions plante/microorganismes telluriques !
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Documentaire ARTE : Voyage sous nos pieds - A2C le site de l'agriculture de conservation

DOCUMENTAIRE ARTE : VOYAGE SOUS NOS PIEDS

Voyage sous nos pieds (1/2), L’épiderme de la terre
jeudi 12 mai à 19h00 (43 min) et Rediffusion dimanche 22.05 à 13h45
En deux parties, une exploration à la verticale des mondes souterrains, théâtres vivants d’événements insoupçonnés. Ce premier épisode nous plonge dans les tout premiers mètres au-dessous du sol, un univers incroyablement habité et actif.
Ce premier épisode nous plonge dans les tout premiers mètres au-dessous du sol, un univers incroyablement habité et actif. Animaux, végétaux, champignons, bactéries et virus... : à la fois créatures et créateurs du milieu souterrain, ces habitants sont chargés de nettoyer et de transformer la surface au profit de la terre nourricière. Ainsi, sur un hectare, travaillent ardemment plus de 250 000 vers de terre. Plus en profondeur, se déploie l’extraordinaire réseau des racines.
http://www.arte.tv/guide/fr/051133-001-A/voyage-sous-nos-pieds-1-2
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Lutter contre l'érosion et produire de la biomasse

Lutter contre l'érosion et produire de la biomasse | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it

Innobioma : lutter contre l'érosion et produire de la biomasse

Depuis 2011, la Chambre d’agriculture de Seine Maritime travaille au développement d’un nouvel aménagement d’hydraulique douce répondant à des critères d’efficacité et de rentabilité : les bandes ligneuses ou bandes lignocellulosiques (BLC).

Ces bandes permettent de lutter contre les ruissellements et l’érosion des sols tout en étant produisant de la biomasse.
Les BLC sont des cultures de plantes pérennes, à croissance rapide et à forte production biologique. Elles peuvent être implantées et exploitées pendant plus de 20 ans. Les principales espèces utilisées sont le saule, le peuplier ou encore le miscanthus.

 

Pour en savoir plus :
http://www.chambre-agriculture-76.fr/fileadmin/user_upload/Normandie/Fichiers_communs/PDF/ENERGIES/fiche_accomp_CA76_innobioma.pdf

more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Légumineuses - Les atouts de la luzerne de plus en plus appréciés des producteurs

Légumineuses - Les atouts de la luzerne de plus en plus appréciés des producteurs | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
Selon une enquête commanditée par Coop de France Déshydratation, les atouts de la culture de la luzerne sont de plus en plus connus des agriculteurs. Aujourd'hui plus de la moitié des producteurs considèrent que la culture est rentable et 20 % d'entre eux envisagent d'augmenter leurs surfaces.
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Agro-écologie : de nouveaux chantiers prioritaires et une « nuit de l’agro-écologie » le 23 juin | Alim'agri

Agro-écologie : de nouveaux chantiers prioritaires et une « nuit de l’agro-écologie » le 23 juin | Alim'agri | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it

Dans une logique pragmatique et partenariale, Stéphane LE FOLL a annoncé, à l’occasion de cette réunion, qu’il souhaitait que les pratiques agro-écologiques soient prises en compte dans l’application de la directive nitrates, et des normes qui en découlent.  Le Ministre a également indiqué qu’il souhaitait la mise en place d’une mesure agro-environnementale spécifique dédiée à l’agriculture de conservation des sols.

Afin de dépasser les oppositions entre l’agriculture et l’environnement et de valoriser les démarches vertueuses, le Ministre a annoncé le lancement de « La nuit de l’agro-écologie » le 23 juin prochain dans toutes les régions de France. Cette soirée sera l’occasion de proposer aux citoyens de venir à la rencontre des agriculteurs dans les cafés, les maisons des associations, etc. ,ou les lycées agricoles pour leur faire découvrir les pratiques agro-écologiques et en débattre, sous une bannière commune.

more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

detail_actu - Picardie

detail_actu - Picardie | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
La première Ferme Agro-écologie 3.0 vous ouvre ses portes le 2 juin

La Chambre d'agriculture de la Somme et Agro-Transfert Ressources et Territoires vous invitent à l'inauguration de la première Ferme Agro-écologie 3.0  à Aizecourt-le-Haut (Somme) le 2 juin à partir de 10h.

Démonstrations dynamiques d'innovations technologiques et robotiques, conférences et découverte des aménagements de la Ferme sont au programme de cette journée exceptionnelle (à partir de 10h).

La Ferme Agro-écologie 3.0 est  :

LA VITRINE PERMANENTE des innovations agronomiques, technologiques et robotiques mises en oeuvre «grandeur nature» sur une véritable exploitation agricole pour en mesurer l’acceptabilité sociale, économique et technique.
UN PÔLE D’EXPERIMENTATION de systèmes de culture «en rupture» pour répondre aux enjeux de l’agriculture de demain : bio-économie, fertilité des sols et recours minimal aux produits phytosanitaires.
Contact : ferme3.0(at)somme.chambagri.fr
more...
No comment yet.
Rescooped by PERIG Consultants Environnement from Graines de doc
Scoop.it!

Agroécologie-Elevages de volailles en plein air

Le site web du Casdar Parcours Volailles 2011-2014 est en ligne. Retrouvez l’essentiel des productions (protocoles, reportages vidéos) - parcoursvolailles.fr


Via les documentalistes des Chambres d'agriculture
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

20 % de rendement en plus avec des pollinisateurs

20 % de rendement en plus avec des pollinisateurs | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
L'agroécologie passera nécessairement par moins de chimie, mais pas forcément par moins de rendement. C’est en tout cas ce qu’une étude internationale révèle pour les cultures pollinisées dont le rendement dépend de la fréquentation par les insectes. Les cultures pollinisées par les insectes assurent plus du tiers de notre alimentation à l’échelle mondiale selon l’Inra. Or, augmenter le nombre et la diversité des insectes pollinisateurs permettrait d’accroître le rendement de ces cultures de près de 20% en moyenne partout sur la planète. Suite à la publication des résultats de cette étude dans Science le 22 janvier 2016, l’Inra indiquait dans un communiqué de presse :

Une équipe internationale constituée de 35 chercheurs a appliqué le même protocole de terrain sur 344 parcelles représentant 33 types de cultures dans 12 pays à travers le monde (principalement Afrique, Asie et Amérique du Sud) sur 5 ans. Elle a ainsi réussi à quantifier les relations entre les rendements agricoles, l’abondance et la diversité de la faune pollinisatrice.

De -30 à +20% de rendement selon l’approche

L’Inra précise que beaucoup de travaux récents portent sur le déclin des insectes pollinisateurs, au premier rang desquels figurent les abeilles sauvages et l’abeille mellifère, tant en abondance qu’en diversité. Mais rares sont les études qui examinent les conséquences sur les productions agricoles engendrées par un déficit de pollinisation. L’équipe de scientifiques engagée dans ce travail a réussi à émettre certaines hypothèses. Le communiqué de presse présente les principaux résultats :

Le déficit d’insectes pollinisateurs est aujourd’hui responsable d’une proportion importante du déficit de rendement des cultures pollinisées. Ainsi, l’abondance des insectes pollinisateurs contribue à expliquer 31% du déficit de rendement dans les parcelles de moins de deux hectares. Dans les parcelles plus grandes où la diversité de la faune pollinisatrice est souvent plus faible avec une large prédominance de l’abeille mellifère, les chercheurs ont trouvé un gain de productivité lorsque la faune pollinisatrice est diversifiée. Lorsque cette diversité est faible, le gain de productivité est nul. Lorsque l’on augmente le nombre et la diversité des insectes pollinisateurs, on accroît le rendement des cultures de plus de 20% en moyenne à l’échelle mondiale.

Les résultats obtenus dans cette étude tendent à montrer que cette intensification écologique crée des situations mutuellement bénéfiques pour la biodiversité et pour le rendement des cultures.

 
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Une plateforme web gratuite consacrée à la lutte biologique - Campagnesetenvironnement.fr

Une plateforme web gratuite consacrée à la lutte biologique - Campagnesetenvironnement.fr | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it

La semaine pour les alternatives aux pesticides se déroule du 20 au 30 mars pour lancer un site internet de promotion de la lutte biologique par conservation des habitats. « Il s'agit bien d'une plateforme dédiée aux agriculteurs et à leurs conseillers, précise Caroline Gibert, responsable du projet chez Solagro. Elle montre les différentes manières d'offrir le gîte et le couvert aux insectes auxiliaires des cultures, pour qu'ils soient plus nombreux à s'attaquer aux parasites. »

Les observations de plus de 200 références techniques et scientifiques ont été compilées pour indiquer clairement les plantes et aménagements à mettre en place à proximité des cultures pour favoriser des chaines alimentaires vertueuses.

« Pour coller au plus près à la réalité du terrain, les informations sont hiérarchisées en fonction de leur efficacité avérée, culture par culture et en prenant en considération les pratiques de l'agriculteur », précise encore Caroline Gibert. 

Accéder à Herbea. www.herbea.org

more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

LE COLZA ASSOCIÉ AVEC DES LÉGUMINEUSES GESTION DE LA FERTILISATION AZOTÉE - A2C le site de l'agriculture de conservation

LE COLZA ASSOCIÉ AVEC DES LÉGUMINEUSES GESTION DE LA FERTILISATION AZOTÉE - A2C le site de l'agriculture de conservation | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it

PRODUCTIVITÉ RAREMENT DÉFAVORABLE À L’ASSOCIATION
En intégrant des couverts de légumineuses au colza, on espère bénéficier d’intérêts écologiques. La compétition vis-à-vis des adventices, la perturbation des insectes, la croissance optimisée du colza, tout au long du cycle doivent aboutir à un meilleur comportement global, qui permet l’expression d’un potentiel au moins identique à celui obtenu en colza seul, mais avec un itinéraire technique réduit en intrants. Les graphes ci-contre nous montrent les écarts de productivité entre colza associé et seul, les colzas associés ayant reçu 30 unités d’azote en moins, des programmes de désherbage, voire insecticide d’automne, réduits. Certes les écarts sont faibles mais rarement défavorables au colza associé. On note la robustesse du système mis en place. On obtient autant, voire plus avec moins. Ceci est confirmé en tests pratiqués en parcelles agriculteurs (graphes ci-contre) dans le Berry.
Ces comparaisons confirment la fiabilité de cette pratique. Lorsque l’on compare le colza associé avec un itinéraire réduit (azote/insecticide/désherbage), on obtient des résultats similaires à un colza seul ayant un ITK complet. Cette réussite est complètement liée au colza installé. Dès lors que son implantation est réussie, son comportement est optimisé qu’il soit seul ou associé. De l’association sont attendus des bénéfices agronomiques et écologiques. Par effets cumulatifs ou interactions, avec l’intégration d’autres leviers, des améliorations sont espérées sur le sol et le système de culture.
Dans les zones de production où les performances tant agronomiques qu’économiques sont moyennes et irrégulières, cette évolution positive du milieu ainsi que le soin apporté à l’implantation des cultures, doivent permettre de déplafonner des rendements insuffisants. Inévitablement, l’évaluation du potentiel mis en place va influencer les prévisions en matière de fumure azotée, en particulier. Notre objectif est bien de caractériser l’évolution de la fertilité du milieu pour produire plus avec moins ou autant d’azote. Pour cela, il convient de bien connaître le devenir de l’azote accumulé et restitué par les légumineuses, au niveau du système de culture. Ce travail est en cours avec des réseaux d’exploitations en Berry en particulier.



more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Opter pour des sols préservés en 15 questions-réponses

Opter pour des sols préservés en 15 questions-réponses | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
Opter pour des sols préservés en 15 questions-réponses
Installé en 1991 en Gaec avec son frère, Philippe Houdan compte sur ses sols pour nourrir ses plantes. Il les travaille le moins possible, implante des couverts entre toutes ses cultures, utilise des macérations végétales contre les parasites et les adventices..
more...
No comment yet.
Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

Les trophées de l'agro-écologie | Alim'agri

Les trophées de l'agro-écologie | Alim'agri | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
Découvrir les lauréats 2015

Lauréat du « Grand prix de la démarche collective » : Trophées de l'agro-écologie : le prix collectif décerné au GIEE Cendrecor du Limousin (Haute-Vienne, 87) qui a amélioré la qualité agronomique des sols agricoles de ses 80 adhérents en utilisant des déchets cendreux d'une usine papetière pour l’épandage. L'association a également augmenté l'autonomie alimentaire de ses élevages et a travaillé avec les acteurs de son territoire en cultivant les réserves foncières communales pour remettre gracieusement les productions à la Banque alimentaire.

et

Lauréat du « Prix de l'innovation » : Gaec de la pie : l’innovation locale et collaborative  des Pays-de-la-Loire (Sarthe, 72), récompensé pour son travail en agriculture biologique sur la complémentarité entre ses élevages composés à la fois de vaches laitières et de poulets de Loué et les cultures de l’exploitation, sans oublier une complémentarité avec des activités « énergétiques » (panneaux photovoltaïques, bois énergie).
more...
AJISSE's curator insight, March 18, 2016 10:33 AM

#agroecologie

Scooped by PERIG Consultants Environnement
Scoop.it!

La culture à grande échelle de micro-algues pour l’alimentation animale suffirait à limiter la hausse de la température planétaire à environ 2,1 degrés à horizon 2100

La culture à grande échelle de micro-algues pour l’alimentation animale suffirait à limiter la hausse de la température planétaire à environ 2,1 degrés à horizon 2100 | Agro Ecologie :  sol, biodiversité, eau, énergie... | Scoop.it
D’après une étude de l’International Institute for Applied Systems Analysis (IIASA) parue en décembre 2015 dans la revue Carbon Balance and Management, la culture de micro-algues, à grande échelle, pourrait à terme contribuer à la réduction des émissions de CO2. Cette étude est l’une des premières à examiner le potentiel d’utilisation des algues dans l’alimentation animale, en lien avec l’utilisation des terres, la sécurité alimentaire et les émissions de gaz à effet de serre.

De manière générale, les auteurs ont considéré que les systèmes de production de micro-algues seraient implantés sur des terres dégradées ou à faible potentiel agricole, et que leur usage comme alimentation du bétail permettrait de libérer des surfaces consacrées au pâturage et aux cultures fourragères. De plus, le contenu nutritionnel des aliments à base d’algues est comparable à celui du tourteau de soja et de la farine de poisson, et devrait rivaliser avec ces derniers en termes de coûts.

Les chercheurs ont utilisé le modèle feliX et plusieurs scénarios : un scénario tendanciel (scénario BAU) et trois scénarios d’utilisation des micro-algues en alimentation animale (Alg-Feed), pour la production d’électricité (BioEnergy) ou pour la production de biodiesel (BioFuel). Par hypothèse, dans le scénario Alg-Feed, 40 % de la demande en alimentation animale sont couverts par les micro-algues et les surfaces alors « épargnées » (estimées à 1,8 milliard d’ha) sont converties en plantations forestières.
more...
No comment yet.