Performance des organisations et des entreprises
2.7K views | +0 today
Follow
Performance des organisations et des entreprises
www.consultrade.info : notre veille sur les solutions de sortie de crise
Curated by Consultrade
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Consultrade from Manager 3.0
Scoop.it!

Comment fidéliser la génération Y, SVP ?

Comment fidéliser la génération Y, SVP ? | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it
Comment motiver et fidéliser une génération dont la perception de la réussite se situe à 88% dans les petits bonheurs quotidiens, à 83% dans le fait d'être personnellement épanoui et qui n'accorde que 4% d'importance au prestige professionnel ?

Via MarionBx
more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Réputation de l’entreprise : un capital immatériel appréciable

Réputation de l’entreprise : un capital immatériel appréciable | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

Quand la vertu renforce l'économie : la RSE un investissement de long terme.

 

Dans cet article, le lien est fait entre le capital réputation de l'entreprise et la RSE : vous voyez, les idées avancent !

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

The Real Cost of Bad Bosses

The Real Cost of Bad Bosses | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it
Infographic: Crummy bosses aren't just a pain; they're bad for business. But how bad? We've found the stats--and it's not pretty.

 

Tiens donc : les Chefs seraient à remettre en cause ? Certains par leur comportement seraient contre-producrifs ? Ah ah !

 

360 milliards d'US$ seraient perdus par leur faute... D'ailleurs plus à cause de ce qu'ils ne font pas...

 

3 Salariés sur 4 déclarent que leur chef est la pire et la plus stressante des composantes de leur job, 65% choisiraient de changer de boss plutôt que d'avoir une augmentation de salaire...

Une étude sur 30000 personnes donne ce top 5 des défauts les plus fréquents :

  1- Ne parviens pas à inspirer l'équipe,

  2- Accepte la médiocrité,

  3- Manque de vision claire et de direction d'action,

  4- Incapable de collaborer et de faire preuve d'esprit d'équipe

  5- Ne fait pas de qu'il dit

 

La stat suivante est sur le manque de productivité des salariés qui y soont soumis

 

Je ne sais pas vérifier les chiffres... Cepdendant, ça vaut le coup de bien lire l'article... Et de réfléchir à ses propres pratiques managériales.

 

Mais ces managers ont eux-mêmes des managers, non ? Eux aussi peuvent le lire agir sur eux et sur leurs équipes.

 

Ca vaut jusqu'à Sarreguemines

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Manager ses commerciaux en temps de crise

Manager ses commerciaux en temps de crise | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it
En période de crise, les managers peuvent être tentés par un certain repli sur soi, symbole compréhensible d'une volonté de sauver ses propres acquis dans la tourmente.

Pourtant, c'est plus que jamais dans ces moments de turbulences qu'il faut jouer la carte du collectif, et oser prendre des risques. Les entreprises qui sortiront gagnantes sont celles qui auront su sortir des sentiers battus.

Faire de la mauvaise conjoncture une opportunité de défi collectif.

 

L'auteur, Xavier Sabouraud, préconise un jeu d'équipe : " les individualismes doivent être gommés au profit du collectif", "si une personne baisse les bras, c'est l'ensemble de l'équipe qui en pâtira, chacun doit se dépasser pour sauvegarder la communauté dans son entier"

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Le Climat Social : facteur de productivité

Le Climat Social : facteur de productivité | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

"Avec la crise et les changements structurels profonds, l’attention portée au climat social a fondu comme
peau de chagrin. Et pourtant, le climat social dans les entreprises a rarement été aussi mauvais. La peur du chômage, du licenciement permet de garder- en apparence du moins – le contrôle de la situation.


Mais est-ce vraiment un calcul judicieux?"

 

Un article bien documenté qui permet de prendre la mesure de cet aspect de l'entreprise

Le management par le stress est en augmentation. C'est certainement de la très courte vue. Tout le monde sait qu'une équipe de foot qui s'engueule en entrant sur le terrain va perdre le match. Quand le coach n'a plus la confiance des joueurs : rappelez-vous l'Afrique du Sud...

 

 

 Il ne s'agit pas de "faire du social", l'entreprise n'est ni le patronage ni le couvent des oiseaux. Simplement, le constat que, maintenant, le profit passe par un certain bien-être des équipes.

 

Le bonheur outil du profit !

 

Monsieur Sylvestre est battu !

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Perfectionnisme : casser le cycle

Perfectionnisme : casser le cycle | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

L'idée de faire bien est vraiment un obstacle à la performance. L'article que je reprends ici décrit bien le mécanisme et ses conséquences. Il s'appuie sur des études récentes qui démontrent que ce type de fonctionnement, favorisé dans les organisations professionnelles par la recherche permanente de l'excellence, conduit à la frustration.

 

Passez de la vision statique " je veux faire bien" à la vision dynamique "je progresse" :

  - C'est meilleur pour le moral : on constate le progrès,

  - "C'est moi qui l'ai fait !"

  - On résoud et on apprend en résolvant, on s'auto-forme

 

Le progrès est une spirale au contraire de l'échec qui est un cercle (vicieux).

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

S’affranchir des réflexes qui nous conduisent à prolonger l’existant

S’affranchir des réflexes qui nous conduisent à prolonger l’existant | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

Nos réflexes nous poussent à privilégier la continuité à la rupture. Nous sommes naturellement stressés face au changement, qui nous demande de recourir à notre capacité d’adaptation. En situation normale, ce stress agit plutôt comme un stimulant, dopant notre créativité. Mais en situation complexe ou difficile, l’excès de stress nous pousse à des réflexes défensifs, certes rassurants, mais qui brident notre capacité d’innovation. Pour demeurer innovant dans un contexte difficile, il faut délibérément veiller à se méfier de certains réflexes.

 

Extrait de la Synthèse Manageris n°213b

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

L'entreprise de demain sera responsable ou ne sera pas

L'entreprise de demain sera responsable ou ne sera pas | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it
« La crise économique et financière que nous vivons est une crise de la responsabilité. Et c’est justement ce déficit de responsabilité qui entraîne l’appauvrissement collectif ».

 

La CCi de Maine et Loire a organisé un congrés sur le sujet les 14 et 15 septembre. Elle parvient aux mêmes conclusions de de plus en plus de monde : l'avenir des entrepirses est dans la RSE !

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Un modèle original de management

Un modèle original de management | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

L’ouvrage intitulé «L’entreprise autrement», de Freddy Sarfati, offre une vue sociale des affaires.

 

La vision d'un créateur qui a utilisé le "social" comme levier de développement par exemple en s'interdisant les licenciements.

 

Parmi d'autres remarques, il note que «Vivre ensemble implique de perdre un peu de sa liberté». A notre époque de "droits", il est parfois bon de rappeler que ces droits sont la contre-partie de devoirs et d'obligations.

 

Il explique également que parmi tous les objectifs qu'il s'est fixés, il n'y a pas eu d'objectif financier.

 

Ma remarque préférée : «Cela prend en général au moins une année pour que les gens apprennent que donner vaut mieux que prendre.»

 

Il parle aussi de la cirse actuelle comme d'une crise de confiance.

 

Plein d'inspirations à y puiser...

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Le RIRE est le meilleur anti-douleur naturel !

Le RIRE est le meilleur anti-douleur naturel ! | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

Notre corps est capable de produire des opiacées naturelles qui ont un effet similaire à celui de la morphine.

Il existe un moyen naturel et simple d'augmenter votre niveau d'endorphines naturellement, et ainsi de diminuer vos douleurs : il suffit de rire et, mieux encore, rire en groupe.

 

Se shooter au rire : voilà une bonne recette !

 

En outre, ça rejoint mes réflexions sur le stress inhibiteur de performance...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Renouer avec l’ingéniosité pour doper sa capacité d’innovation - Synthèse Manageris

Renouer avec l’ingéniosité pour doper sa capacité d’innovation - Synthèse Manageris | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it
Longtemps considérés comme des acteurs à faible valeur ajoutée, les pays émergents font preuve aujourd’hui d’une capacité d’innovation surprenante. Que peut-on apprendre de leur approche de l'innovation ?
more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Les Femmes et la Génération Y Piliers du Développement Durable et de la RSE

Les Femmes et la Génération Y Piliers du Développement Durable et de la RSE | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

Les forces motrices de la conduite du changement en faveur du développement durable et de la RSE sont à l’œuvre, et les historiens qui se pencheront sur la forte pénétration dans la société des idées visant à favoriser l’émergence d’une conscience nouvelle et d’un comportement responsable, remarqueront peut-être que les femmes et la génération Y ont été dans ce processus des acteurs majeurs.

 

Lire l'article complet : http://blog.adhere-rh.com/?p=1879

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Rôle du Conseil d’Administration en matière d’éthique

Rôle du Conseil d’Administration en matière d’éthique | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it
Un accident éthique et c’est toute la réputation d’une entreprise qui peut être compromise ! Rémunérations excessives, fraudes, harcèlement, espionnage, sécurité sanitaire… Aujourd’hui, un grand nombre de crises auxquelles sont confrontées les entreprises trouvent leur origine dans le non-respect de principes éthiques.

Un enjeu de taille qui a poussé la Commission Déontologie de l’Institut Français des Administrateurs (IFA) à se pencher sur la question.

more...
No comment yet.
Rescooped by Consultrade from La gestion de projet en action
Scoop.it!

Process Global : les 7 leviers du succès

Process Global : les 7 leviers du succès | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it
After decades of process reengineering and optimization drives, large corporations are turning to the idea of global process standardization, particularly within their back office and commercial functions.
Consultrade's insight:

Plusieurs nouvelles d'importance dans vet article : la fin du re-engineering (enfin !), les freins que représentent les différets services, départements et divisions de l'organisation, le besoin d'avoir des personnes responsabilisées

 

Certes cette globalisation s'adresse au très grandes entreprises. Cependant, cette réflexion est une source d'inspiration pour des organisations plus petites

 

Voici les 7 leviers du succès que cite l'auteur :

1.Créer un processus responsabilisant sans attendre que le changement vienne des modèles traditionnels d'organisation d'entreprise
2.Mettre un œuvre un modèle robuste d'excellence et d'évolution
3.Changer les modes de fonctionnement
4.Créez une vision qui aille au-delà des seuls coûts de fonctionnement
5.La standardisation des processus doit aboutir à de vraies relations client-fournisseur, des indicateurs de performance et beaucoup d'engagement
6.Les capacités nécessaires pour standardiser les processus sont différentes des compétences opérationnelles
7.Considérer l'initiative de standardisation comme un voyage et non comme un aboutissement

 

Qu'est-ce que j'en retiens :

1.Les organisations traditionnelles sont des freins donc d'autres formes d'organisation permettent de les faire sauter. Lesquelles et comment les instaurer ?

2.Une vision strictement économique c'est un peu un joueur de foot qui a les yeux rivés sur le tableau de marque et qui ne joue pas le ballon

3.Le vrai objectif est d'avoir des équipes (au contraire de "groupes") dont les membres se respectent et s'engagent sur un objectif commun

4.Chaque progrès rend un nouveau progrès envisageable naturellement (le voyage). Mon constat est que les équipes d'abord demandent ces progrès et ensuite en son à l'origine spontanément

 

Belle dynamique à notre portée... Pour peu de le vouloir

more...
Consultrade's curator insight, February 13, 2013 9:08 AM

Plusieurs nouvelles d'importance dans vet article : la fin du re-engineering (enfin !), les freins que représentent les différets services, départements et divisions de l'organisation, le besoin d'avoir des personnes responsabilisées

 

Certes cette globalisation s'adresse au très grandes entreprises. Cependant, cette réflexion est une source d'inspiration pour des organisations plus petites

 

Voici les 7 leviers du succès que cite l'auteur :

1.Créer un processus responsabilisant sans attendre que le changement vienne des modèles traditionnels d'organisation d'entreprise
2.Mettre un œuvre un modèle robuste d'excellence et d'évolution
3.Changer les modes de fonctionnement
4.Créez une vision qui aille au-delà des seuls coûts de fonctionnement
5.La standardisation des processus doit aboutir à de vraies relations client-fournisseur, des indicateurs de performance et beaucoup d'engagement
6.Les capacités nécessaires pour standardiser les processus sont différentes des compétences opérationnelles
7.Considérer l'initiative de standardisation comme un voyage et non comme un aboutissement

 

Qu'est-ce que j'en retiens :

1.Les organisations traditionnelles sont des freins donc d'autres formes d'organisation permettent de les faire sauter. Lesquelles et comment les instaurer ?

2.Une vision strictement économique c'est un peu un joueur de foot qui a les yeux rivés sur le tableau de marque et qui ne joue pas le ballon

3.Le vrai objectif est d'avoir des équipes (au contraire de "groupes") dont les membres se respectent et s'engagent sur un objectif commun

4.Chaque progrès rend un nouveau progrès envisageable naturellement (le voyage). Mon constat est que les équipes d'abord demandent ces progrès et ensuite en son à l'origine spontanément

 

Belle dynamique à notre portée... Pour peu de le vouloir

Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Le présentéisme, ce mal qui fait parler de lui....

Le présentéisme, ce mal qui fait parler de lui.... | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it
Le coût du présentéisme et de l'absentéisme, même combat ? Après avoir beaucoup parlé de l'absentéisme et de son coût pour l'entreprise, voici le fléau du présentéisme qui fait de plus en plus parler de lui....

 

De quoi s'agit-il ?
Le présentéisme se trouve dans 2 cas de figure, lorsque des salariés :
  -1- passent plus de temps au bureau que leur travail ne l'exige réellement ou

  -2- sont présents sur leur lieu de travail mais pas complètement en possession de leurs moyens, avec un niveau de concentration très faible, bref pas motivés pour 2 sous...

En bien, il semble même que le présentéisme coûte encore plus cher à l'entreprise que l'absentéisme !

 

Ce "présentéisme" c'est un manque d'intérêt pour son travail, un stress trop important...

 

Etre présent sur son lieu de travail et travailler sont bien 2 choses différentes...

 

J'ai travaillé dans des groupes Nord-Américains dans lesquels on demandait au workoholic s'il avait des problèmes lorsqu'il restait après les heures plusieurs jours dans la semaine. A l'inverse, dans d'autres groupes, dont un très récemment dans l'est de la France, les cadres de haut niveau s'interdisent de s'isoler pour réfléchir et sont disponibles par téléphone 24h sur 24. Dans cette dernière entreprise les résultats sont inquiétants. Vraiment.

 

Où en est votre organisation ?

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

L’humain au cœur des objectifs 2013

L’humain au cœur des objectifs 2013 | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

l’enjeu que les DRH considèrent comme le plus important pour les 2 années à venir est l’engagement des collaborateurs (61 %), loin devant les risques psycho-sociaux (44 %) ou encore la gestion des talents (43 %), la conduite du changement (42 %) ou la Responsabilité Sociale et Environnementale (42 %).

 

Un lien intéressant est fait dans cet article : "le désengagement croissant des collaborateurs et une démotivation qui, à terme, génère un mal être au travail"

Les conséquences constatées : l’absentéisme, du turnover, mais aussi de « l’absentéisme moral », avec des conséquences de coûts et de satisfaction clients.

 

2 billets plus tôt, il me semble bien que j'en parlais déjà, non ?

 

Il est très largement temps que cette préoccupation dépasse la seule fonction RH dans l'entreprise !

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

La crise expliquée aux nuls (humour)

La crise expliquée aux nuls (humour) | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

Marcel est propriétaire d'un bistrot. Il réalise soudain que tous ses clients
sont des alcolos qui n'ont pas le temps de bosser et ne peuvent donc plus
fréquenter son comptoir, car ils ont vite dilapidé leur RSA.
Il imagine alors un plan marketing génial : "Picole aujourd'hui, paie plus tard"

 

Avec une explication comme celle-là forcément on comprend !

 

En plus, cet article représente un vrai coin de ciel bleu : il est écrit par un journal financier sérieux. Vous voyez : même les financiers ont de l'humour. Qui l'aurait pensé ?

 

Lisez bien jusqu'à la fin : la chute est elle aussi excellente !

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Réduction des coûts : une vraie bonne idée si et seulement si...

Réduction des coûts : une  vraie bonne idée si et seulement si... | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

Résumé : Quand les temps sont durs les entreprises n’ont qu’une préoccupation : réduire les coûts. Une altitude salvatrice pour peu qu’on ne la confonde pas avec sa lointaine cousine : la réduction des dépenses.

 

Cet article reprend bien toutes les idées sur le sujet :

 

Il s'agit de réduire des coûts de fonctionnement. La question qui se pose est donc : comment obtenir la mêm valeur en dépensant moins.

 

Besoin N°1 : obtenir la même valeur !

 

Si cette idée centrale est perdue de vue, la réduction se trompe de cible et devient donc très destructrice.

 

Je me souviens d'une réunion de riverains dans une mairie qui se plaignaient de ce que leur rue était embouteillée par la circulation et donc qu'il ne pouvaient aller et venir librement. La réponse de la mairie était de citer les mesures prises pour limiter le flux de véhicules dans la rue...

La mesure la plus radicale eut été de construire un mur à chaque extrémité de la rue... En matière de liberté de mouvement la question n'aurait aps été résolue pour autant...

Il s'agissait plutôt de limiter le trafic à ceux qui devaient être favorisés et d'empêcher les autres véhicules d'emprunter cet itinéraire.

 

Le paralèlle avec la réduction des dépenses peut être fait ici : quelles dépenses sont utiles à la production de la valeur et lesquelles ne le sont pas ? Comment ne pas entraver les premières et limiter les secondes ?

 

L'organisation du travail, l'efficacité de chacun doit être questionnée si l'on veut produire mieux. Se focaliser sur les montants qui sortent sans s'occuper de l'objectif poursuivi est contre-productif

 

La réduction des coûts est un moyen qui sert une stratégie

 

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Blog | Consultrade | Luxembourg

Blog | Consultrade | Luxembourg | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

Je travaille sur l’organisation, les organisations depuis des années maintenant. Il est une forme qui est très en vogue depuis quelques années et qui continue à se répandre, à se développer et à s’enrichir c’est la gestion par projet et donc bien sur, la gestion de projet.Bien au-delà d’un phénomène de mode, ce type de gestion est un des plus performants que je connaisse. D’ailleurs, j’enfonce une porte ouverte puisque d’énormes pans de l’activité professionnelle l’ont adopté depuis bien longtemps :
- Quelle automobile est conçue autrement ?
- Les applications informatiques empruntent cette voie, il n’y a qu’à regarder les offres d’emploi dans le domaine,
- La recherche scientifique également : depuis 2009, je travaille avec le CEA sur sa mise en œuvre,
- L’aéronautique l’a adoptée… On pourrait continuer des heures

Une des caractéristiques de ce mode de gestion c’est sa plasticité, sa capacité à s’adapter à l’objet à gérer, à concevoir, à produire, à créer.

Les formes qu’elles prend sont donc très diverses mais les principes qu’elle met en œuvre sont présents de façon très stable. Je l’ai expérimenté il y a peu : dans une formation que j’animais pour le CEA, un autre formateur a participé, que je ne connaissais pas du tout jusque là. Nos backgrounds respectifs, nos trajectoires professionnelles sont totalement différentes : informatique bancaire pour lui, industrie pour moi. Pourtant, sans concertation, nos conclusions étaient les mêmes. Nous l’avons réalisé avec les positions identiques que nous prenions dans nos réponses aux participants

Aucune méthode n’est reproductible d’une activité à une autre, mais il existe des principes intangibles qui s’appliquent différemment suivant les activités, la culture d’entreprise, la maturité des personnes et des organisations… Sans compter les évolutions que nous offrent les réseaux et médias sociaux, la technologie collaborative actuelle.

Ca m’intéresse !

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Le Japon, pays de la récession heureuse : inspiration pour la France ?

Le Japon, pays de la récession heureuse : inspiration pour la France ? | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

Après deux décennies de « déclin », le Japon de 2012 offre au quotidien l'image étonnante d'une « crise » particulièrement apaisée...

 

Ce qui surprend dans cet excellent article paru sur le site des Echos c'est le nombre de poncifs qu'il bat en brèche, en particulier pour la France

 

Par exemple, "la performance japonaise s'explique avant tout par la très grande flexibilité de son marché du travail".

 

Le jour où Moodys abaisse la notation AAA de la France, ça devient une vraie question.

Parmi les commentaires, j'ai entendu ce matin que le "CDI [Français] était jugé trop protecteur" par cette agence.

Evidement, ces gens-là ont des avis marqués par un grand libéralisme économique, des agents du capitalisme. Pourtant la réalité semble leur donner raison.

 

Faut-il faire le rapprochement avec le livre de Sophie Pedder, journaliste à The Economist : "Le déni Français - Les derniers enfants gâtés de l'Europe"

Cette publication est vue par certains comme le journal le plus objectif et intransigeant au monde dans le domaine économique.

Voici un extrait de la présentation du livre sur Amazon : "Plus les Français tarderont à agir, plus leur modèle aura de chance d'exploser. On ne peut pas conserver un marché du travail qui ne fonctionne que pour favoriser les chômeurs et les emplois précaires. Il faut rapidement s'inspirer des exemples allemands et suédois pour redynamiser l'économie et stimuler l'esprit d'entreprise. Pour le monde, les atouts français sont incontestables mais les hommes politiques sont nos meilleurs ennemis en nous berçant d'illusions et en étant incapables de nous révéler la vérité. La France n'a encore rien vu."

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

La RSE au coeur des stratégies

La RSE au coeur des stratégies | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it
Nous connaissons une crise économique majeure qui succède à la crise boursière de 2008 et à celle de l'endettement des Etats. Or, non seulement la RSE est toujours là, mais elle s'est renforcée.

 

Certes le green washing existe toujours mais la RSE progresse et se développe malgré la crise économique.

Elle commence à être perçue par des décideurs comme un moyen pour renforcer ses profits

Voilà endore une raison de persévérer et de rester optimiste !

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

France : les salariés avides de formations et d'horaires aménageables

France : les salariés avides de formations et d'horaires aménageables | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

"Selon les conclusions de l'étude 2012 HR Beat, réalisée auprès de managers recruteurs et des professionnels des RH dans différents pays, un salaire plus élevé et les possibilités de promotion demeurent les priorités principales des candidats et des salariés en poste."

 

Pourtant, à la lecture de l'article, on distingue d'autres réalités d'autres priorités

 

Des rappels mais aussi une étude intéressante sur les générations X et Y, les conditions de travail qui vont "motiver" les salariés

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Le sport au travail pour doper l'efficacité de l'entreprise

Le sport au travail pour doper l'efficacité de l'entreprise | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it

Le sport, c'est la santé ! Certains employeurs l'ont compris. Chez Microsoft, les salariés bénéficient d'une salle de gymnastique intra-muros. Total, lui, procure à ses équipes des piscines. Tandis que la société Emailvision coache, chaque année, une poignée de collaborateurs volontaires pour gravir des sommets. Et pour cause ! Aux yeux des autorités sanitaires, la pratique sportive, vecteur de bien-être, est plus que jamais considérée comme un outil efficace de lutte contre des pathologies qui n'épargnent plus le monde du travail : stress, troubles musculo-squelettiques, cancers...

more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

Des idées à l’action

Des idées à l’action | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it
Le principal obstacle à l’innovation n’est pas la difficulté à trouver des idées pertinentes ou originales : c’est de savoir les concrétiser. Et si l’innovation était avant tout une question de discipline personnelle ?
more...
No comment yet.
Scooped by Consultrade
Scoop.it!

La rentabilité de la confiance

La rentabilité de la confiance | Performance des organisations et des entreprises | Scoop.it
Best seller outre-Atlantique, le livre "Smart Trust" sera prochainement traduit en français. L'un des co-auteurs, Greg Link, revient pour le JDN sur le rôle de la confiance dans les affaires.

 

Les statistiques montrent que les organisations qui inspirent confiance sont trois fois plus rentables que les autres. Les personnes et les organisations connues pour leurs succès ont 5 points communs : choisir de croire dans la confiance, commencer par soi-même, toujours déclarer ses intentions et supposer les intentions positives chez autres, tenir ses promesses et accorder sa confiance aux autres.

 

Pour qu'une entreprise puisse se développer, il faut déléguer les responsabilités et faire confiance aux compétences des collaborateurs. Warren Buffet fournit un exemple parlant. On le sait peu, mais il ne fait pasqu'investir dans des entreprises, il en achète et les dirige de façon indépendante... Il gère 78 organisations différentes et reçoit chaque mois 78 rapports de ses directeurs à qui il a délégué la gestion de ses entreprises. Buffet ne leur accorde pas une confiance aveugle. Au contraire, il les tient responsables du maintien des hauts standards decomportement, de moralité et des résultats qu'il leurs imposent.

more...
Gabrielle M.'s curator insight, October 9, 2014 6:28 AM

Généraliser la notion de confiance à l'autodéclaration des compétences?