parcours de soins
3.9K views | +0 today
Follow
 
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
onto parcours de soins
Scoop.it!

Distilbène : bienvenue dans l’ère de la toxicité durable

Paris, France – Le suivi des femmes qui, enceintes, ont reçu du diéthylstilbestrol (Distilbène® et Stilboestrol-Borne®, DES) entre 1948 et 1977, se poursuit. A la seconde génération, le risque de malformations génitales après exposition in utero se confirme dans les deux sexes, ainsi qu’un risque tumoral chez les femmes (sein, utérus, vagin) et possiblement chez les hommes (testicule). Avec l’allongement du suivi, on constate maintenant un impact à la troisième génération, avec notamment des questions sur un nombre accru d’infirmes moteurs cérébraux.

Une étude initiée par l’association DES France, vient d’être présentée au Sénat par le Pr Michel Tournaire (Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Paris), qui représentait le comité scientifique [1].

Quand s’est-on permis d’interdire ?

Le diéthylstilbestrol, synthétisé en Grande-Bretagne en 1938, a été prescrit en France de 1948 à 1977 aux femmes enceintes, pour prévenir les fausses couches. En Grande-Bretagne, le produit a été interdit en 1973, aux Pays-Bas et en Belgique, en 1975.

 

En France, quelques 200 000 femmes ont été traitées au DES, et 160 000 enfants ont été exposés in utero. Cette seconde génération, aujourd’hui âgée de 37 à 64 ans, a elle-même eu des enfants.

L’étude présentée par le Pr Tournaire a été menée par questionnaires, adressés aux trois générations. Quelques 10000 questionnaires se sont révélés utilisables.

S’agissant de la première génération, celle des femmes traitées, aucune complication nouvelle n’a été révélée avec le recul. On retrouve l’augmentation d’environ 30% de la fréquence du cancer du sein, connue depuis les études américaines de 1984 et 1993.

A la seconde génération, parmi les femmes exposées in utero au DES pris par leur mère, le risque de cancer du sein semble augmenter. La comparaison de 3436 de ces femmes à 3256 femmes témoins, non exposées, montre un doublement du risque, qui devient comparable à celui des femmes dont une parente au 1 er degré est atteinte.

Ce sur-risque qui concerne aujourd’hui quelques 80 000 femmes en France, semble indépendant de l’âge. L’étude française le retrouve en effet chez des femmes de moins de 40 ans.

Par rapport à la littérature antérieure, ce résultat converge avec une étude américaine de 2006 (qui retrouvait un risque doublé à partir de 40 ans, et triplé à partir de 50 ans), mais contredit une étude néerlandaise de 2010, qui n’avait pas retrouvé de sur-risque de cancer du sein.

Par ailleurs, le risque d’adénocarcinome à cellules claires (ACC, de mauvais pronostic) du vagin et du col de l’utérus est lui aussi confirmé. C’est un risque signalé pour la première fois en 1971…

On relève également des augmentations non significatives des cancers du col autres que les ACC, des mélanomes, des cancers des ovaires et de la thyroïde, et une absence de signal du côté des cancers de l’endomètre.

Enfin, à côté des cancers, on note des excès de malformations génitales, d’infertilité, et de complications lors des grossesses (grossesses extra-utérines, fausses couches, accouchements prématurés), et une possible augmentation des troubles psychologiques et psychiatriques.

Cette notion demande toutefois à être vérifiée, puisque des antécédents de cancers ou de fausse couche sont évidemment des facteurs confondants. L’association DES France demande des études complémentaires.

Quelle surveillance chez les femmes exposées in utéro au DES ?

Pour l’association DES France, les résultats de l’étude « confortent la recommandation de suivi des « filles D.E.S. », d’une visite annuelle chez le gynécologue, même en l’absence de tout symptôme ».

Cette visite comporte :

• un examen gynécologique à la recherche d’anomalies du vagin et de l’utérus ;

• des frottis du vagin et du col ;

• une colposcopie en fonction des résultats du frottis ;

• un examen clinique des seins.

« En fonction de l’ensemble des facteurs de risque, une mammographie sera éventuellement proposée ».

Enfin, « des pertes de sang inexpliquées, ou l’apparition d’une anomalie dans un sein, doivent faire rapidement consulter ».

 

A la seconde génération, toujours, mais chez les hommes, les anomalies déjà connues de l’appareil génital sont confirmées (cryptorchidie, kyste de l’épididyme, hypospadias, atrophie testiculaire).

Les résultats montrent par ailleurs un risque accru de cancer du testicule par rapport à la population générale. Les auteurs sont toutefois prudents, puisque ce résultat a été obtenu dans un effectif limité (n=326), qu’il n’est pas référé à un contrôle interne à l’étude, et enfin, que les résultats disponibles jusqu’à présent sont discordants.

L’étude la plus importante (Strohsnitter et coll. 2001) avait toutefois montré une augmentation du risque de cancer du testicule d’un facteur 3, et l’association DES France prône « la vigilance pour ces fils DES ».

La 3ème génération : plus d’infirmes moteurs cérébraux

Enfin, la 3ème génération. Avec le temps, les effectifs deviennent substantiels, puisque l’étude a permis de colliger des données provenant de 2332 filles et 2331 garçons de mère exposée au DES in utéro.

L’information véritablement nouvelle est la mise en évidence d’une augmentation du nombre d’enfants infirmes moteurs cérébraux. Cette augmentation serait liée au taux élevé de naissances prématurées et très prématurées.

S’agissant des malformations, une augmentation du nombre d’atrésies de l’œsophage est constatée dans les deux sexes. Cette anomalie avait déjà été évoquée dans une étude néerlandaise. Un excès de malformations cardiovasculaires apparait également, qui se situe à la limite de la significativité. Une étude américaine de 2010 avait déjà soulevé l’hypothèse. L’association DES France demande des investigations complémentaires sur ce point.

Chez les garçons de 3ème génération, on retrouve une forte incidence des cas d’hypospadias, ainsi qu’une fréquence augmentée de cryptorchidie, l’une et l’autre déjà décrites dans la littérature. Pour les filles de 3ème génération, en revanche, l’augmentation des anomalies génitales, que l’on redoutait, n’est pas confirmée.

Chez les enfants dont le père a été exposé in utero, le profil de risque est identique : des anomalies génitales un peu plus fréquentes chez les garçons, et pas de signal chez les filles. La série est cependant de petite taille (n=406).

Enfin, en ce qui concerne le risque de cancer à la 3ème génération, les incidences relevées sont pour le moment dans la norme. Mais les enfants de 3ème génération inclus dans l’étude n’ont que 15 ans en moyenne.

Les recommandations AFSSAPS/ANSM, réactualisées en 2011 , « restent d’actualité », souligne DES France. Des naissances d’enfants de père ou mère exposé in utéro sont en effet attendues jusqu’en 2020.

Rappelons par ailleurs que les mères exposées in utéro bénéficient d’un congé maternité spécifiques (loi votée le 24 décembre 2004, appliquée depuis 2006 et 2010).

Aujourd’hui, va-t-on vers un suivi de la 4ème génération ? L’association DES France le souhaite, mais beaucoup dépendra évidemment du suivi qui se poursuit sur la 3ème.

 

L’étude a été financée par l’ANSM et soutenue par la Mutualité Française.

 

REFERENCE :

Résultats de l’étude Distilbène, 3 générations

Marie Françoise de Roulhac's insight:

Selon Vincent Bargoin

Lu dans Medscape le 8.12.14

more...
No comment yet.
parcours de soins
Ici, on parle de stratégie de santé ou de parcours, on accueille les discussions et innovations pour le bien des patients
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from Santé, prévention, maladies, patients
Scoop.it!

Thèse : Utilisation des applications de santé et des objets connectés par les médecins et les pharmaciens d’officine français en 2017

Thèse : Utilisation des applications de santé et des objets connectés par les médecins et les pharmaciens d’officine français en 2017 | parcours de soins | Scoop.it


L’avènement des smartphones et des tablettes a donné un élan de créativité aux développeurs d’applications. La « santé mobile » est l’un des domaines privilégiés par les fabricants d’objets connectés. Les applications de santé pullulent sur les stores d’Apple ou de Google tandis que l’internet des objets est en pleine croissance.
Un développement technologique qui a pour cible principale le patient car celui-ci tend à devenir un véritable acteur de sa propre santé. Ses plus proches soignants sont-ils prêts à cette évolution ?
Méthodologie :
Deux questionnaires différents ont été distribués à des médecins et à des pharmaciens d’officine en France métropolitaine. Nous leurs avons demandé quelle utilisation actuelle ils font de la santé mobile et comment ils voient son évolution et son développement dans le futur. Leur niveau de connaissances sur le sujet et l’intérêt qu’ils y portent ont pu être mis en évidence.



Via Vigipharm
more...
Jean-Christophe Lévêque's curator insight, February 5, 4:15 AM

Manifestement l'adhésion des pharmaciens et des médecins aux applications de santé ou aux objets de santé connectés reste encore à développer en France. Un gros travail de formation et de gestion de l'écosystème reste à faire pour que ces technologies, qui mettent le patient au coeur du système, atteignent le niveau d'adhésion qu'elles promettent. #MBAMCI #hcsmeufr #esanté

Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from innovation & e-health
Scoop.it!

Cancer : la réalité virtuelle au service des patients

Cancer : la réalité virtuelle au service des patients | parcours de soins | Scoop.it
La réalité virtuelle envahit toutes les strates de la société. Et la médecine ne fait pas exception. Ainsi, des chercheurs de l’Institut Curie ont voulu savoir si ces nouvelles technologies pouvaient présenter un intérêt dans la prise en charge de patients atteints d’un cancer. Les casques de réalité virtuelle promettent de nombreuses choses, comme par […]

Via Jerome Leleu
more...
Patrice FACIN's curator insight, December 13, 2017 6:10 AM
« A l’Institut Curie, nous avons voulu étudier dans quelle mesure la réalité virtuelle pouvait aider les patients à mieux vivre la pose de PAC (le port-à-cath qui permet d’administrer les chimiothérapies) », explique Marie-Catherine Penot, cadre de santé.
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
Scoop.it!

Oublier pour produire des neurones

Oublier pour produire des neurones | parcours de soins | Scoop.it
La perte de souvenirs, souvent perçue comme un échec, est en réalité un mécanisme essentiel de la mémoire, d’après une étude de l'université de Toronto.
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
Scoop.it!

LifeInABox : réfrigérateur mobile pour médicaments

LifeInABox : réfrigérateur mobile pour médicaments | parcours de soins | Scoop.it
La start up innovante LifeInA lance un réfrigérateur mobile pour la conservation des médicaments : LifeInABox. Découverte.
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
Scoop.it!

Evaluer la douleur des bébés avec des électrodes

Evaluer la douleur des bébés avec des électrodes | parcours de soins | Scoop.it
.
more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from Qualité et sécurité des soins
Scoop.it!

L'Assurance-maladie s'organise face au renoncement aux soins - Les Echos

L'Assurance-maladie s'organise face au renoncement aux soins - Les Echos | parcours de soins | Scoop.it

L'Assurance-maladie a mené une enquête pointant un fort taux de renoncement. Pour inciter les malades à se faire soigner, elle multiplie les plates-formes locales d'accès aux droits.


Via Florentin Clère
more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from Patient Hub
Scoop.it!

Le patient-expert : un nouvel acteur de santé au service de l’éducation thérapeutique ?

Le patient-expert : un nouvel acteur de santé au service de l’éducation thérapeutique ? | parcours de soins | Scoop.it
Le patient-expert : un nouvel acteur de santé au service de l’éducation thérapeutique ? Former les malades pour en faire des experts au service d’autre patients.
Via Philippe Marchal
more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from Big data, Data,Open Data, Medecine predictive
Scoop.it!

Une intelligence artificielle conçue pour éviter les erreurs de prescription - CRIP

Une intelligence artificielle conçue pour éviter les erreurs de prescription - CRIP | parcours de soins | Scoop.it
Une intelligence artificielle conçue pour éviter les erreurs de prescription Grâce à un système basé sur l’intelligence artificielle, deux médecins françai

Via Bruno Demay
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
Scoop.it!

Fin de vie : une campagne pour informer les soignants

Fin de vie : une campagne pour informer les soignants | parcours de soins | Scoop.it
Les conditions d'accompagnement de la fin de vie ont changé. Pour en informer les professionnels de santé, une campagne est organisée par le ministère de la Santé.
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
Scoop.it!

Maladies de longue durée : une étude remet en cause la réalité de la couverture à 100 %

Maladies de longue durée : une étude remet en cause la réalité de la couverture à 100 % | parcours de soins | Scoop.it
Les patients qui bénéficient d’une prise en charge totale ne sont couverts qu’à 88 %, du fait des dépassements d’honoraires.
more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from Jeunes Médecins et Médecine Générale
Scoop.it!

Le syndrome de susceptibilité inappropriée

Le syndrome de susceptibilité inappropriée | parcours de soins | Scoop.it
Soigner, par essence, c’est violent. C’est faire face à une vérité presque inacceptable : nous allons tous, un jour ou l’autre, mourir. C’est lutter contre une tendance « naturelle » qu’a notre corps à faiblir, à défaillir, et à tomber. C’est faire se dresser des êtres humains, en blouse, nus ou en civil, pour en aider d’autres à se relever, encore une fois, avant la dernière chute, qui viendra de toute façon. « La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute » (Confucius).

Via SNJMG
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
Scoop.it!

Médicaments génériques : pourquoi la France est à la traîne

Médicaments génériques : pourquoi la France est à la traîne | parcours de soins | Scoop.it
Les ventes de génériques plafonnent en France, contrairement aux autres pays européens. Et ce, malgré de nombreuses mesures incitatives.
more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from eHealth mHealth HealthTech innovations - Marketing Santé innovant
Scoop.it!

Digital Transformation of Healthcare: IoMT Connectivity, AI, and Value Streams

Digital Transformation of Healthcare: IoMT Connectivity, AI, and Value Streams | parcours de soins | Scoop.it
The Digital Transformation (DX) of Healthcare is imminent. A number of key advances in technology as well as digital transformation best practices are paving the way for a watershed year in Healthcare. In addition to the staggering and continuously rising cost of Healthcare, silos within Healthcare value streams as well errors in diagnostics and inconsistencies in patient data are some of the pervasive challenges in the healthcare industry. Consider this. Medical errors are the third leading cause of death in the United States!

These formidable challenges of Healthcare impact our pocketbooks and wellness. However, the Digital Transformation of Healthcare is also becoming a reality with tremendous benefits to patients, providers, and payers. More specifically, three complimentary technologies are now the pillars for Healthcare DX:

1.Internet of Things Connected Wellness and Medical Devices: This year also at CES 2018 there were 200 Digital Health technologies focusing on Wellness and Medical Devices with concrete benefits for the consumer. In addition medical devices are becoming increasingly intelligent, connected, and robust for delivering optimized healthcare services. There is even an acronym for it: Internet of Medical Things (IoMT) that aggregates connectivity of medical devices with Information Technology (IT).

2. Artificial Intelligence in Healthcare: AI for discovering patterns from connected healthcare monitoring devices as well as patient transactions are providing tremendous opportunities for preventive care. There are many different types of AI preventive care models. In addition to aggregating and mining models from patient data another benefit of AI in healthcare is to opt for a system of continuous learning within the system itself. Furthermore, the knowledge harvested from various medical sources including patients, connected devices, and medical staff such as doctors and nurses, can be digitized and automated. The combination or even “champion challenge” between care options mined and discovered from patient data vs. the knowledge of experts (e.g. doctors and nurses) provides increased opportunities in optimizing the patient care.

Via Dominique Godefroy
more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from Buzz e-sante
Scoop.it!

Déserts médicaux: un centre de santé municipal signe un partenariat inédit avec l'AP-HP

Déserts médicaux: un centre de santé municipal signe un partenariat inédit avec l'AP-HP | parcours de soins | Scoop.it
Rapprocher médecine de ville et hôpital: un partenariat inédit en Ile-de-France a été signé mercredi entre l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et le centre de santé de Gennevilliers, près de Paris, pour renforcer l'accès à des médecins spécialistes sans dépassement d'honoraires.

Via Rémy TESTON
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
Scoop.it!

Antibiotiques : la pénurie menace les patients anglais

Antibiotiques : la pénurie menace les patients anglais | parcours de soins | Scoop.it
Ces problèmes d'approvisionnement ont été causés par l'explosion d'une usine de médicaments en Chine.
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
Scoop.it!

MÉMOIRE : Chaque souvenir allume sa team de neurones perso

MÉMOIRE : Chaque souvenir allume sa team de neurones perso | parcours de soins | Scoop.it
réseau de professionnels de santé
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
Scoop.it!

Quelle influence des autres sur nos décisions quotidiennes ?

Quelle influence des autres sur nos décisions quotidiennes ? | parcours de soins | Scoop.it
À quel point le comportement de nos voisins inspire-t-il nos décisions ? Pour le savoir, des chercheurs de l'Inserm ont réalisé une série d'expériences.
more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from innovation & e-health
Scoop.it!

Télémédecine : en finir avec les idées reçues sur la consultation en ligne par Mathilde Le Rouzic, fondatrice d'Hellocare

Télémédecine : en finir avec les idées reçues sur la consultation en ligne par Mathilde Le Rouzic, fondatrice d'Hellocare | parcours de soins | Scoop.it
Voici 4 idées reçues dont une seule est vraie.

Via Jerome Leleu
more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from "Patient empowerment throughout the world: health literacy, health education, ehealth literacy, public health promotion, narrative tools & social media, e-patients, patient expertise, patient advocacy, shared health decision making" by VAB Traductions
Scoop.it!

Language should not be a barrier to quality care

Language should not be a barrier to quality care | parcours de soins | Scoop.it

Read the article, “Speaking their language” for a look at some special roles bilingual nurses in meeting the needs of the diverse patient populations they serve. Patients’ safety and recovery depend on good communication all along the care continuum, and bilingual staff, as well as interpretation and translation services play a vital role in making that happen. •


Via VAB Traductions
more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from Responsabilité médicale et Santé publique
Scoop.it!

Médicaments: un Français sur deux ne suit pas ses prescriptions

Médicaments: un Français sur deux ne suit pas ses prescriptions | parcours de soins | Scoop.it
La moitié des Français oublie ou adapte les prescriptions médicales, selon un sondage Ifop.
Via Responsabilité Médicale et Santé publique
more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from PHARMA NEWS, MULTICHANNEL & CROSSCHANNEL MAKETING
Scoop.it!

Top 10 Pharmaceutical Companies 2016

Top 10 Pharmaceutical Companies 2016 | parcours de soins | Scoop.it
The global prescription pharmaceuticals market was estimated to be USD 1,114 billion in 2015. The market is mature and highly consolidated. The top-10 pharmaceutical companies in this market had share of over 30% in 2015. These companies are large and established organizations that are primarily located in U.S. and Europe. They offer drug products for…

Via Lionel Reichardt / le Pharmageek
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
Scoop.it!

70% des décès dans le monde sont dus au mode de vie

70% des décès dans le monde sont dus au mode de vie | parcours de soins | Scoop.it
Les maladies non transmissibles causent plus de décès que les pathologies liées aux virus et aux bactéries.
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Françoise de Roulhac
Scoop.it!

Assurance maladie obligatoire et complémentaire de plus en plus inégalitaires

more...
No comment yet.
Rescooped by Marie Françoise de Roulhac from Jeunes Médecins et Médecine Générale
Scoop.it!

Hey ! Vous auriez une échelle ? C’est pour être objectif !

Hey ! Vous auriez une échelle ? C’est pour être objectif ! | parcours de soins | Scoop.it
Entre deux tentatives à la première année commune aux études de santé (PACES), j’ai fait un saut dans le grand bain du monde hospitalier. FFAS, RCA, ASH… des acronymes pour simplement dire que j’étais embauché un mois dans un service d’endocrinologie afin de pallier l’absence d’un aide-soignant de nuit pendant ses congés (je n’utilise pas le terme remplacé, car sans formation, autant dire que j’ai plutôt eu une formation éclair aux bases nécessaires pour s’engager dans les métiers de soignants qu’été vraiment un aide-soignant de substitution)

Via SNJMG
more...
No comment yet.