Mercredi prochain, le 8 février, aura lieu l'audience en correctionnelle de deux militants No Border. Accusés de rébellion, ils font partie des 400 personnes arrêtées pendant la semaine du No Border Camp à Bruxelles. Leur tort ? Avoir manifesté dans la capitale de l'Europe et exigé la liberté de circulation pour tous et partout. Appel au rassemblement mercredi à 8h30 au Palais de Justice.