Civilisation
841 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Jean Ziegler choisit son camp : « Retournez les fusils ! »

Jean Ziegler choisit son camp : « Retournez les fusils ! » | Civilisation | Scoop.it
À mesure que se précise la débâcle dévastatrice du vieux système capitaliste, le citoyen responsable se devrait de prendre position. Le sociologue suisse Jean Ziegler, lui, n'y va pas par quatre chemins : « Retournez les fusils ! »
more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

La “lettre ouverte » d’Alexis Tsipras aux citoyens Allemands sur ce qu’on ne leur a jamais dit sur la dette Grecque

La “lettre ouverte » d’Alexis Tsipras aux citoyens Allemands sur ce qu’on ne leur a jamais dit sur la dette Grecque | Civilisation | Scoop.it
    Alexis Tsipras, le nouveau premier ministre de la Grèce, a envoyé ce courrier [1] au journal Allemand Handelsblatt.   « Chers lecteurs de Handelsblatt, Je sais d’avance que la pl...
Saunoi JF's insight:

Un New Deal à la grecque

more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Nouvelle Donne
Scoop.it!

Podemos, le parti qui fait trembler la gauche et la droite en Espagne

Podemos, le parti qui fait trembler la gauche et la droite en Espagne | Civilisation | Scoop.it
Issu du "mouvement des indignés", le parti anti-libéral Podemos, créé il y un an, affiche une ascension fulgurante. Les médias sont aussi très critiques "Dangereux ! populiste !" :...

Via Nouvelle Donne
Saunoi JF's insight:

Le peuple espagnol dit : "nous pouvons" et le peuple français qu'est-ce qu'il dit ? Nous savons ? Oui nous savons de Marseille à Lille comme Rouget !...

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Le coworking, terreau de nouvelles dynamiques d'apprentissage collectif

Le coworking, terreau de nouvelles dynamiques d'apprentissage collectif | Civilisation | Scoop.it
Toujours plus nombreux, les espaces de coworking permettent de créer de véritables synergies entre les résidents. Parmi ces espaces, La Ruche se présente comme un laboratoire vivant d'innovation sociale. La structure a mis en place un dispositif d'accompagnement original au service des entrepreneurs sociaux.
Saunoi JF's insight:

Pourquoi espace de "coworking" et non espace de coopération ? Pourquoi cette idée développé au XIXè siécle partout en Europe, certes tellement dévoyée depuis, dérange le landerneau universitaire et médiatique ? Est-ce dû à l'ignorance de ces personnes ou au hasard ? On peut en douter...

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Oubliez Airbnb : l’économie du partage va s’étendre bien au-delà

Oubliez Airbnb : l’économie du partage va s’étendre bien au-delà | Civilisation | Scoop.it
Sécurité, santé, énergie : le phénomène de l'économie collaborative va encore grandir, selon un expert du secteur invité à la conférence Le Web.
Saunoi JF's insight:

Croyez-vous que ce soit par hasard que l'anglicisme "collaboratif" soit employé à toutes les sauces à la place de cette belle idée de coopération qui, depuis qu'elle a émergé du despotisme, a subi tant d'outrages ? Coopérer veut dire non seulement travailler, mais opérer, fabriquer, créer ensemble. Collaborer veut dire effectuer un labeur avec ou plutôt pour quelqu'un, comme Sarkozy qui parlait de collaborateur à propos de son 1er Ministre. Le collaborateur est un subordonné qui se met au service d'un plus puissant. Faut-il ignorer notre histoire récente pour se laisser aller à un tel "travestissement de la réalité". Alors, les partisans de la gestionnite, n'hésitez pas à prononcer le seul mot qui vaille : coopératif, à mettre en avant la coopération, la vraie, à mobiliser votre intelligence en faveur de cette cause sans attendre demain. Et arrêtez de vous cacher derrière ce que vous avez appris dans vos plus ou moins grandes écoles dont le programme vous a été directement dicté depuis Chicago.  Merci.

more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Nouvelle Donne
Scoop.it!

Comment insuffler un esprit Scop dans votre entreprise

Comment insuffler un esprit Scop dans votre entreprise | Civilisation | Scoop.it

Via françoise revellat, Nouvelle Donne
Saunoi JF's insight:

Depuis le temps qu'on vous le dit, c'est pas Nouvelle Donne ça ?...

 

more...
françoise revellat's curator insight, November 29, 2014 12:44 PM

Comment mettre en place un management inspiré de l'esprit coopératif pour avoir des salariés plus impliqués et performants, et ce dans une entreprise "classique" ? Une vision originale ....

Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Eloge de la métamorphose, par Edgar Morin

Eloge de la métamorphose, par Edgar Morin | Civilisation | Scoop.it

"Aujourd'hui, la cause est sans équivoque, sublime : il s'agit de sauver l'humanité."

Saunoi JF's insight:

Beaucoup se réclament de ses idées, mais en sont-ils dignes ?

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Barrage de Sivens : « L'arbre qui cache la forêt, le off sur Sivens d'un Paysan Agronome. » Benoit Biteau - une vidéo TV Ferme Val de Seudre Identi'terre

Barrage de Sivens : « L'arbre qui cache la forêt, le off sur Sivens d'un Paysan Agronome. » Benoit Biteau - une vidéo TV Ferme Val de Seudre Identi'terre | Civilisation | Scoop.it
Un film de Stéphanie Muzard
Benoît Biteau, élu et agroforestier avec de multiples compétences, ayant mis en place les alternatives sur sa propre ferme familiale, fervent défenseur des zones humides, du lien terre/mer, de la ressource en eau et des générations futures, a récemment témoigné dans les médias locaux et nationaux au sujet du barrage de Sivens dans le Tarn. Dans ce off de 44 minutes 06, il explique les détails de la gestion de l'eau et de ces projets, avec cette fois, le temps de la «
Saunoi JF's insight:

Bravo à vous deux et merci. Amitiés.

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Remi Fraisse, victime d’une guerre de civilisation

Remi Fraisse, victime d’une guerre de civilisation | Civilisation | Scoop.it
Point de vue. La froide détermination dont fait preuve le gouvernement dans son combat contre une juste est intolérable. Une « vulgate économique » continue d’aveugler nos élus.
Saunoi JF's insight:

Respect M. Morin.

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Un oasis coopératif dans un monde néolibéral : le village utopique de Marinaleda en Espagne

Un oasis coopératif dans un monde néolibéral : le village utopique de Marinaleda en Espagne | Civilisation | Scoop.it
Des maisons autoconstruites à 15 euros par mois, un salaire unique pour tous les membres de la coopérative, des assemblées générales pour décider de (...)
Saunoi JF's insight:

"Une oasis coopérative" ne peut être qu'au féminin...

 

Des hommes et des femmes dans un champ...

 

Merci.

more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Territoires en transition, ESS et circuits courts
Scoop.it!

Points de repères "L'économie sociale et solidaire et les collectivités locales"

Points de repères "L'économie sociale et solidaire et les collectivités locales" | Civilisation | Scoop.it
Destiné aux élus (déjà en place ou nouvellement arrivés) et techniciens à l'ESS, ce document synthétique présente en quatre points le rôle des collectivités dans la mise en œuvre d'une politique ESS et des axes d'interventions possibles.

Via Michel Briand
Saunoi JF's insight:

Avec le Revenu de Base et la Transition Écologique et Citoyenne, voici l'ALTERNATIVE ! Avec Nouvelle Donne ? Faut voir...

more...
Raphael Souchier's curator insight, October 24, 2014 8:13 AM

L'ESS expliquée aux élus. 

Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

En Charente-Maritime, Vinci veut construire un hyper-incinérateur... hyper inutile

En Charente-Maritime, Vinci veut construire un hyper-incinérateur... hyper inutile | Civilisation | Scoop.it
En Charente-Maritime, Vinci mène un projet d’incinérateur de déchets ménagers. Problème : il est inutile. Une politique volontaire de réduction des (...)
Saunoi JF's insight:

Et un autre à Paillé (17) dans une zone moins peuplée, mais tout aussi en danger...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Révolution collaborative : vers une société latérale

Révolution collaborative : vers une société latérale | Civilisation | Scoop.it
Etats, entreprises et consommateurs sont criblés de dettes. Pourtant, cette vie à crédit, c’est à dire au dessus de ses moyens, a des...
Saunoi JF's insight:

L'idée est une évidence. Mais pourquoi utiliser un anglicisme pour parler de la coopération née au XIXè siècle , Les dangers de dévoiement sont toujours aussi puissants. Nous devons soutenir et protéger la Révolution Coopérative, y compris (et surtout) à Nouvelle Donne. Merci.

more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from La Philosophie Augmentée
Scoop.it!

«Contre-Courant» : le débat Badiou-Piketty

Pour la reprise de notre émission « Contre-Courant », une rencontre exceptionnelle entre le philosophe Alain Badiou et l'économiste Thomas Piketty. Au programme bien sûr le rapport de Thomas Piketty à la pensée de Marx et à l'idée de révolution mais surtout une discussion sur les chances d’une réforme de la société qui passerait par une nouvelle répartition des revenus et non par une série de conflits violents.

Via dm
more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

www.anticor.org – Protection des lanceurs d’alerte contre le délit de diffamation

www.anticor.org – Protection des lanceurs d’alerte contre le délit de diffamation | Civilisation | Scoop.it
Saunoi JF's insight:

Que reste-t-il de notre démocratie ? SI les "lanceurs d'alerte sont bâillonnés ? Je vous le demande... Merci.

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Interview de Thomas Piketty - PSE-Ecole d'économie de Paris

Interview de Thomas Piketty - PSE-Ecole d'économie de Paris | Civilisation | Scoop.it
« La crise que nous traversons interroge en profondeur chaque modèle national […] les citoyens ont la volonté de comprendre et d’analyser ce qui est en jeu (...)
more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Nouvelle Donne
Scoop.it!

La revanche des Scop

Les sociétés coopératives et participatives (Scop) françaises, gouvernées afin de privilégier leur pérennité et leur ancrage territorial, présentent de belles réussites, tous secteurs d'activité confondus.

Via Ressources Solidaires, Nouvelle Donne
more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Collaboratif-coopératif : une autre intelligence pour demain

Collaboratif-coopératif : une autre intelligence pour demain | Civilisation | Scoop.it
Comment allons-nous faire pour concilier les exigences économiques modernes à nos obligations durables ? Que devons-nous changer ? Avons-nous un...
Saunoi JF's insight:

Coopératif ? Cachez ce mot que je ne saurais voir ! Croyez-vous que ce soit par hasard que l'anglicisme "collaboratif" soit employé à toutes les sauces à la place de cette belle idée de coopération qui, depuis qu'elle a émergé du despotisme, a subi tant d'outrages ? Coopérer veut dire non seulement travailler, mais opérer, fabriquer, créer ensemble. Collaborer veut dire effectuer un labeur avec ou plutôt pour quelqu'un, comme Sarkozy qui parlait de collaborateur à propos de son 1er Ministre. Le collaborateur est un subordonné qui se met au service d'un plus puissant. Faut-il ignorer notre histoire récente pour se laisser aller à un tel "travestissement de la réalité". Alors, les partisans de la gestionnite, n'hésitez pas à prononcer le seul mot qui vaille : coopératif, à mettre en avant la coopération, la vraie, à mobiliser votre intelligence en faveur de cette cause sans attendre demain. Et arrêtez de vous cacher derrière ce que vous avez appris dans vos plus ou moins grandes écoles dont le programme vous a été directement dicté depuis Chicago.  Merci.

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Nouvelle Donne
Scoop.it!

Michel SERRES : " A nous d’INVENTER un lien social nouveau ! "

Michel SERRES : " A nous d’INVENTER un lien social nouveau ! " | Civilisation | Scoop.it

Philosophe, enseignant depuis un demi-siècle (Panthéon-Sorbonne, Stanford), auteur de nombreux ouvrages sur la philosophie et l’histoire des sciences, membre de l’Académie française, Michel Serres est aujourd’hui l’un des intellectuels français majeurs et aussi l’un des plus populaires. Docteur ès lettres, il propose une vision du monde qui associe les sciences et la culture. L’arrivée des nouvelles technologies se traduit, à ses yeux, par un bouleversement radical dans la vie de l’humanité. L’avènement de la « civilisation de l’accès » favorise la diffusion du savoir, provoque un nouvel équilibre entre les détenteurs « historiques » des connaissances et des pouvoirs, et les « autres ». Encore faut-il inventer de nouveaux liens entre générations pour faire émerger une société démocratique.


Via pbernardon, Florence Chemille / sensibilisation, participation DD, Faire Territoire, association concert urbain, Nouvelle Donne
Saunoi JF's insight:

Notre ami que l'on aime...

more...
DocBiodiv's curator insight, November 24, 2014 8:45 AM

Toujours intéressant l'auteur de "Petite Poucette" !

association concert urbain's curator insight, November 29, 2014 4:48 PM


via Michel Briand

@michelbriand 

acteur des réseaux coopératifs, du numérique dans la cité, de l'innovation sociale ouverte, des en-commun et des pratiques collaboratives

Brest

a-brest.net/auteur2.html

Elisabeth Falcone's curator insight, November 30, 2014 8:16 AM

De telles visions et un tel optimisme sont tellement déterminantes !

Rescooped by Saunoi JF from Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Scoop.it!

Patrick Viveret : L’INNOVATION sociale, clé du XXIe

Patrick Viveret : L’INNOVATION sociale, clé du XXIe | Civilisation | Scoop.it

Selon le philosophe Patrick Viveret, la période de régression sociale actuelle peut laisser la place à la construction

d’une société du « bien-vivre ».

Penser le progrès,
au-delà de la croissance

Keynes, écrivant au tout début de la crise des années 30, invitait ses contemporains à ne pas se tromper de diagnostic. Dans son célèbre article Economic possibilities for our grandchildren, il annonçait qu’une ère de prospérité exceptionnelle était à leur porte. Bientôt, le « problème économique » serait réglé, prédisait-il, comme l’avait été, un siècle auparavant, le problème alimentaire… L’heure était venue de renoncer à l’avarice, la prudence…, toutes dispositions héritées des âges de misère. Il suffisait d’apprendre à jouir, à consommer ici et maintenant, sans souci du futur, pour donner tout son potentiel à la croissance économique. Bientôt, concluait-il, les hommes pourront travailler deux à trois heures par jour et se consacrer aux tâches vraiment importantes : l’art, la culture, la religion…


Hélas! la culture et les problèmes métaphysiques ne sont pas devenus les questions majeures de notre époque. La peur de la paupérisation, des inégalités, du chômage est restée centrale. La prospérité matérielle demeure plus que jamais la quête des sociétés modernes, en dépit du fait qu’elles soient devenues six fois plus riches que dans les années 30. Keynes, ce géant de l’histoire intellectuelle, a échoué sur ce point simple et fondamental : la société matérialiste ne s’est pas érodée avec l’accumulation de richesses.


Vouloir toujours plus

Les économistes font de l’utilité, de la satisfaction que procure la jouissance d’un bien, la pierre cardinale de l’« Homo economicus ». Mais cette utilité ne peut évidemment pas se concevoir « intrinsèquement », comme un besoin naturel, comme le boire ou le manger. Le désir, selon Hegel, est toujours le désir du désir de l’autre. C’est cela qui le rend illimité. Le paradoxe d’Easterlin, selon lequel le bien-être d’une société ne progresse pas avec la richesse du pays, s’explique, en partie, par ce souci obsessif des humains de se mesurer aux autres. Quand on demande aux millionnaires le niveau de fortune qui serait nécessaire pour qu’ils se sentent « vraiment à l’aise », ils répondent tous de la même manière, quel que soit le niveau déjà atteint : le double de ce qu’ils possèdent déjà…

Le cœur du problème est toutefois que les humains n’anticipent pas leur propre capacité d’adaptation, qu’elle soit psychologique ou mimétique. La hausse « à venir » du revenu fait toujours rêver, même si, une fois réalisée, cette hausse n’est jamais suffisante. Car les gens comparent leur revenu futur à leurs aspirations courantes, sans prendre en compte l’évolution inéluctable de celles-ci… Ainsi s’explique, in fine, pourquoi la croissance, davantage que la richesse, est importante au fonctionnement de nos sociétés en donnant à chacun l’espoir, éphémère mais toujours entretenu, de se hisser au-dessus de sa condition.

D’où la question centrale : la croissance reprendra-t-elle ? Et qu’adviendrait-il si la réponse était négative ? Un grand schisme divise ici les économistes. Pour les pessimistes, dont le chef de file est Robert J. Gordon, la croissance potentielle sera beaucoup plus basse qu’au siècle passé. La révolution industrielle que nous vivons a donné le smartphone, ce qui est bien, mais ne se compare pas aux inventions spectaculaires du siècle passé : l’électricité, l’automobile, l’avion, le tout-à-l’égout, le cinéma, la télévision, les antibiotiques… Pour les optimistes, la loi de Moore va permettre « the digitization of just about everything » (« la numérisation de tout »). Déjà Google fait conduire des voitures sans chauffeur, des robots s’occupent des personnes âgées au Japon… La croissance est à nos portes !

 

Le facteur environnemental

Qui faut-il croire ? Notons que ces thèses ne répondent pas exactement aux mêmes questions. Les unes s’intéressent aux consommateurs, les autres aux machines. Ce n’est pas la même chose. La première révolution industrielle, au début du XIXe siècle, avait favorisé ces dernières. Il fallut plus de cinquante ans avant qu’elle ne libère du pouvoir d’achat ouvrier. La seconde révolution industrielle, au XXe siècle, celle dont Gordon a la nostalgie, était tout entière portée par la consommation de masse, et le pouvoir d’achat avait immédiatement suivi. Si l’on suit cette analogie, et a fortiori si l’on intègre les problèmes environnementaux, il faut se préparer à ce qui ressemble à une contradiction dans les termes : une révolution industrielle sans croissance.

Qu’adviendrait-il de nos sociétés si la croissance devait durablement ralentir ? La question n’est pas d’actualité immédiate, car nos économies vivent aujourd’hui, du fait de la crise, en deçà de leur potentiel. Mais elle ne tardera pas à devenir centrale. Les économistes peuvent l’éclairer. En soulignant la fragilité des prévisions en matière de croissance, ils aident à réfléchir aux moyens de rendre les sociétés moins dépendantes de celle-ci. En désarmant le mythe du consommateur clairvoyant, ils peuvent contribuer à repenser le besoin de protection sociale. Bref, en faisant part de leurs propres incertitudes sur les ressources économiques et psychiques disponibles, ils participent utilement au débat démocratique.


La septième édition des Jéco

Les Journées de l’économie (Jéco) auront lieu cette année du 13 au 15 novembre, à Lyon. Au programme : 54 conférences sur le thème « Le progrès social a-t-il un avenir ? ». L’objectif de ces journées est de rendre accessible l’analyse économique au plus grand nombre. Elles sont organisées chaque année depuis 2008 par la Fondation pour l’Université de Lyon sous la direction de Pascal Le Merrer, professeur d’économie internationale à l’Ecole normale supérieure (ENS) de Lyon, avec le soutien de l'ensemble des universités, des grandes écoles lyonnaises, des collectivités et organisations professionnelles locales et de plusieurs entreprises. Au fil des ans, les Jéco sont devenues le lieu et le moment où se croisent les différentes institutions et associations qui animent l'enseignement, la recherche et le débat économique en France. Entrée libre. Inscriptions obligatoires sur www.journeeseconomie.org.


Via association concert urbain
more...
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

« L'origine des problèmes aujourd'hui réside dans le dogme de la croissance économique »

« L'origine des problèmes aujourd'hui réside dans le dogme de la croissance économique » | Civilisation | Scoop.it
Ce mardi 4 novembre, Arte diffuse à 20h50 « Sacrée croissance ! », le nouveau documentaire de Marie-Monique Robin. Rencontre avec une journaliste, une (...)
Saunoi JF's insight:

Pour servir, Nouvelle Donne doit intégrer cet enseignement. Merci.

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Les proches de Rémi Fraisse témoignent : « Il n'a pas mesuré ce qui l'attendait »

Les proches de Rémi Fraisse témoignent : « Il n'a pas mesuré ce qui l'attendait » | Civilisation | Scoop.it
Ils n’ont voulu parler qu’à Reporterre et ne s’exprimeront plus dans les médias. Anna, l’amie de Rémi Fraisse, sa soeur Chloé, et des amis proches (...)
more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Économie de proximité
Scoop.it!

Serge Guérin : «L’ESS n’attend pas tout de la croissance et du marché, elle invente une nouvelle économie“

Serge Guérin : «L’ESS n’attend pas tout de la croissance et du marché, elle invente une nouvelle économie“ | Civilisation | Scoop.it
Questions-réponses avec les participants à la Semaine de l'entrepreneuriat social.

Via Franck Dupessey Pro
Saunoi JF's insight:

Innovation, proximité et convivialité.

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Un Homme Réussit Enfin À Expliquer Comment L'école Tue La Creativité

Un Homme Réussit Enfin À Expliquer Comment L'école Tue La Creativité | Civilisation | Scoop.it
Cet Homme a réussi à expliquer d'une façon à la fois émouvante et amusante comment l'école tue la créativité. Une vidéo que tout le monde doit voir!
Saunoi JF's insight:

Il a dit : "Notre système éducatif à miné notre esprit de la même manière que nous avons épuisé la terre".

 

Si toutes les abeilles mourraient, l'humanité s'arrêterait. Si tous les humains disparaissaient, la diversité de la vie refleurirait sur terre.

 

Stoppez la nuisance des hommes de "pouvoir", la démocratie renaîtra.

 

Merci.

more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Planete DDurable
Scoop.it!

Le capitalisme détruit le climat : le dernier livre de Naomi Klein

Le capitalisme détruit le climat : le dernier livre de Naomi Klein | Civilisation | Scoop.it

Dans son dernier livre, This Changes Everything Capitalism Vs. The Climate, l’auteure de La stratégie du choc, démontre de façon limpide les liens entre l’économie capitaliste et le dérèglement climatique.« Il est toujours plus facile de nier la réalité que d’abandonner notre vision du monde », écrit Naomi Klein, qui en appelle au sursaut des consciences. Un livre fort et passionné, facile à lire, où l’urgence sonne à chaque page.

 

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.