Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction?
641 views | +0 today
Follow
Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction?
Après l'acte de décès de la lutte contre le réchauffement climatique et lorsque l'écologie politique est sacrifiée sur l'autel de la croissance, il faut prendre la parole et porter les évolutions nécessaires à un monde soutenable pour les générations futures
Curated by onaiche
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by onaiche
Scoop.it!

La plus grande formation d'iceberg jamais filmée en direct

7,4 kilomètres cubes de glace se sont détachés du fjord glacé d'Ilulissat, au Groenland.
onaiche's insight:

Impressionnant !

more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

La France, modèle mondial de l’agroécologie ? - Lettre ouverte à Stéphane Le Foll - Basta !

La France, modèle mondial de l’agroécologie ? - Lettre ouverte à Stéphane Le Foll - Basta ! | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it
L’agriculture française a perdu 160 000 paysans entre 2000 et 2010, soit 21 % de sa population active. Une véritable « hémorragie sociale » qui ne doit pas être ignorée lors de la conférence nationale « Produisons autrement » le 18 décembre. Dans une lettre ouverte au Ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, la fédération internationale de l’agriculture biologique Nature & Progrès appelle à une réforme agraire. L’enjeu, devenir le « modèle mondial de l’agroécologie »
more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Appel urgent pour éviter une nouvelle catastrophe nucléaire mondiale !

Appel urgent pour éviter une nouvelle catastrophe nucléaire mondiale ! | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

Signez cette pétition à l'adresse de l'ONU pour éviter la prochaine catastrophe planétaire à Fukushima au Japon... de nouveaux séismes ont frappé la centrale nucléaire ce samedi matin 

more...
No comment yet.
Rescooped by onaiche from Alimentation21
Scoop.it!

OGM résistants aux pesticides – Désastre dans les champs! - Greenpeace Luxembourg

OGM résistants aux pesticides – Désastre dans les champs! - Greenpeace Luxembourg | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

Aujourd’hui, Greenpeace Luxembourg et des agriculteurs des Etats-Unis ont présenté en présence du Dr Charles Benbrook le court-métrage « Growing Doubt » et le nouveau rapport « Glyphosate tolerant crops in the EU – A forecast of impacts on herbicide use » qui lèvent le voile sur la réalité dans les champs OGM et font des projections alarmantes. Les cultures d’OGM résistants aux pesticides sont un désastre pour l’environnement et les agriculteurs. Greenpeace et les agriculteurs des Etats-Unis tirent la sonnette d’alarme et font un appel d’urgence : l’Union européenne ne doit pas autoriser les cultures d’OGM. En cas de nouvelles autorisations d’OGM, l’agriculture et la biodiversité en Europe subiraient de dommages graves et irréparables !


Via Catherine Closson
more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Vente directe - circuit court : Les agriculteurs tentés par le "drive"

En Gironde, des producteurs dynamisent la vente directe en s'inspirant d'un concept en vogue : le "drive-fermier", qui mêle le concept du circuit-court type AMAP, et le retrait rapide de marchandises.

 

Depuis la mi-octobre, sur le parking d'une coopérative maraîchère d'Eysines (Gironde), au nord de Bordeaux, des voitures passent, leur occupant ouvre le coffre qu'un agriculteur remplit de fruits, légumes, confitures, bouteilles de vin et poulets... S'il a le temps, l'automobiliste discute un peu, goûte une tartine de foie gras, un verre de liquoreux ou un jus de pomme. Uniquement des produits d'agriculteurs girondins.

Ce système de distribution convivial a un nom, le "drive fermier". Lancé par la chambre d'agriculture de la Gironde, il agrège deux concepts dans l'air du temps : celui des circuits courts, du type des réseaux Bienvenue à la ferme en milieu rural ou AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) pour les citadins, et le retrait rapide de marchandises – le "drive" - développé par les grandes surfaces.

more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Japon: Inquiétudes autour de la faille située sous la seule centrale nucléaire en activité - 20minutes.fr

La faille située sous la seule centrale atomique en service au Japon est-elle active? En juin dernier, le Premier ministre japonais a autorisé la compagnie Kansai Electric Power à relancer les tranches nucléaires 3 et 4 d'Ohi (ou Oi), ignorant les alertes de géologues selon lesquels la faille qui passe entre les couples de réacteurs 1-2 et 3-4, et sur laquelle sont installés des équipements de refroidissement de secours, est peut-être active. Créée en septembre, la nouvelle Autorité de régulation nucléaire, sur le papier indépendante, a réuni quatre spécialistes pour se prononcer sur ce cas épineux. Un géologue est formel: elle est active. Un second est presque d'accord et les deux autres se gardent de dire qu'elle n'est pas active, exigeant des études plus approfondies.

more...
No comment yet.
Rescooped by onaiche from Shabba's news
Scoop.it!

The Sky Is Pink - La suite de Gasland VOSTFR

Après Gasland, Josh Fox revient en force avec un mini-documentaire contre les gaz de schiste une fois de plus. Celui-ci met en évidence les dangers qui pèsent sur New-York et sur toutes les régions prêtes à accepter la fracturation hydraulique.

 

Les sous titre sont disponibles dans un menu en haut de la vidéo.


Via Shabba
more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Des maisons de semences paysannes pour se libérer de l'agrobusiness - Souveraineté alimentaire - Basta !

Des maisons de semences paysannes pour se libérer de l'agrobusiness - Souveraineté alimentaire - Basta ! | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

C’est un mouvement mondial : du Brésil à la Grèce, en passant par le Périgord, des maisons et des banques coopératives de semences se multiplient. L’objectif : libérer les agriculteurs des droits de propriété imposés par l’industrie semencière, ne dépendre ni des OGM ni des pesticides, et cultiver la biodiversité. Plus de 300 paysans de quinze pays sont venus témoigner en France de leurs expériences collectives en faveur de la souveraineté alimentaire.

more...
No comment yet.
Rescooped by onaiche from STOP GAZ DE SCHISTE !
Scoop.it!

Débat sur l'énergie : le comité de pilotage pourrait être revu

Débat sur l'énergie : le comité de pilotage pourrait être revu | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

Si le gouvernement veut réussir le grand débat national sur la transition énergétique qui vise à créer une société française sobre en carbone, moins dépendante du nucléaire et où les énergies renouvelables seront prioritaires, il va devoir mettre de l'eau dans son vin. Vite.

La composition du comité de pilotage du débat annoncée samedi 10 novembre par Delphine Batho, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, a largement crispé les ONG. Elles ont été interloquées d'y voir figurer deux partisans de l'industrie nucléaire, Anne Lauvergeon, l'ancienne patronne d'Areva et Pascal Colombani, aujourd'hui président du conseil d'administration de l'équipementier Valeo, mais ex-administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique (...)


Via Stop gaz de schiste
more...
No comment yet.
Rescooped by onaiche from STOP GAZ DE SCHISTE !
Scoop.it!

Les Américains auraient demandé l’exclusivité de l’exploitation du gaz de schiste en Algérie

Les Américains auraient demandé l’exclusivité de l’exploitation du gaz de schiste en Algérie | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

La polémique sur l’exploitation, en Algérie, du gaz de schiste, s’amplifie. Des associations de protection de l’environnement ainsi que des personnalités nationales ont lancé une campagne contre la possibilité d’exploiter ce gaz non conventionnel (...)


Via Stop gaz de schiste
more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Nucléaire: la France doit se préparer à des accidents «inimaginables»

Nucléaire: la France doit se préparer à des accidents «inimaginables» | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it
SECURITE - Selon le directeur général de l'IRSN, ce qui menace le plus les installations nucléaires françaises, ce n'est pas l'accident standard, mais un accident extraordinaire...

La France doit accepter de se préparer à des accidents nucléaires «complètement inimaginables», qui représentent le plus grand danger pour ses installations, comme le prouve la catastrophe de Fukushima, a estimé jeudi le directeur général de l'IRSN, Jacques Repussard.

«Il faut accepter de se préparer à des situations complètement inimaginables parce que ce qui nous menace le plus, ce n'est pas un accident +standard+», a déclaré le responsable de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) lors d'une audition parlementaire. En France, avec EDF, «nous avons un des opérateurs nucléaires parmi les plus compétents au monde, il est donc d'autant moins vraisemblable que nous soyons confrontés à un accident +standard+», a estimé M. Repussard. «Si un accident se produit, le moins invraisemblable est que ce soit un accident absolument extraordinaire, lié par exemple à des effets dominos avec d'autres installations voisines, des aléas naturels ou des actes de malveillance. Il faut se préparer à ce type de scénarios», a averti le responsable de l'IRSN.

more...
No comment yet.
Rescooped by onaiche from Le Côté Obscur du Nucléaire Français
Scoop.it!

Un accident nucléaire serait une catastrophe nationale qui coûterait des centaines de milliards d'euros

Un accident nucléaire serait une catastrophe nationale qui coûterait des centaines de milliards d'euros | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

"Un accident nucléaire serait une catastrophe nationale qui coûterait des centaines de milliards d'euros", avertit Jacques Repussard.( directeur général de l'IRSN, ndlr)

En cas d'accident avec rejets radiologiques, le territoire impacté correspond tout de suite à une portion de territoire de l'ordre du département. C'est pourquoi la doctrine française ne se donne pas le droit à un accident nucléaire.

 

Ce que déplore Maryse Arditi, pilote du réseau risques et impacts industriels à France Nature Environnement : "on fait tout ce qu'il faut pour éviter que ne se produise un accident [nucléaire] mais on n'a pas de scénario si l'accident se produit", contrairement à ce qui existe à travers les études de dangers exigées des sites industriels.

 

Jean-Luc Andrieux, directeur santé, sécurité, environnement du groupe Areva conteste ce point de vue, relevant qu'il existe des études de sûreté dans le nucléaire. Le problème vient des agressions multiples que peut subir un site. Les évaluations complémentaires de sûreté (ECS) issues de Fukushima doivent pallier les faiblesses qui existaient sur ce point, selon lui.

 

"L'évaluation complémentaire de sûreté des installations nucléaires françaises a soulevé des questions importantes sur quelques sites où la proximité entre risques chimiques et risques nucléaires est importante", confirme Philippe Ledenvic.

 

La catastrophe de Fukushima a aussi montré l'importance des phénomènes extérieurs sur la sûreté des installations, estime le Dreal, alors que "la culture de la prévention des risques se focalise le plus souvent sur la capacité technique et organisationnelle à les prévenir".

 

article complet ici

http://www.actu-environnement.com/ae/news/risques-technologiques-nucleaires-synergies-Fukushima-Assises-Douai-16839.php4


Via Résistances & Alternatives
more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Climat – pic pétrolier : la double-pince se resserre

extrait ...

Du côté des causes, le fugace vent d'optimiste qui depuis quelques mois parcourait l'industrie pétrolière semble en perte de souffle. Depuis juin, cet optimisme était concentré autour d'un rapport rédigé par l'expert pétrolier italien Leonardo Maugeri. Ce rapport, dépecé sur [oil man], soutient que Big Oil pourra sans problème faire face au déclin amorcé par la production des champs pétroliers existants.

L'optimisme affiché par Maugeri a été dans un premier temps complaisamment relayé par de nombreux médias économiques, à commencer par le Wall Street Journal. L'autre grand journal économique global, le Financial Times, était resté jusqu'ici circonspect. Il aura fallu quatre mois au quotidien financier londonien pour s'assurer que 2+2 ne font pas 12.

Dans une longue analyse parue dans son édition du 8 octobre, le Financial Times – après avoir souligné qu'en moyenne, les extractions des champs pétroliers déclinent trois fois plus vite qu'il y a vingt ans – accuse Leonardo Maugeri de "révisionnisme", évoquant à propos de son analyse une "rhétorique de l'abondance". Pas moins.

Le scénario du groupe pétrolier français Total concernant l'avenir de la production mondiale de brut, révélé en détail sur ce blog, est compatible avec celui de Maugeri, et apparaît même nettement plus optimiste que lui sous certains aspects décisifs. Faut-il lui aussi le juger révisionniste ?

Le monde se dirige tout droit vers à la fois un réchauffement brutal et irréversible ("nous allons vers une hausse moyenne des températures  de + 6°C", répète l'Agence internationale de l'énergie - "sécheresses et autres événements climatiques extrêmes vont se multiplier", martèle le New York Times) ET vers une pénurie globale et tout aussi peu réversible d'énergie abondante et pas chère.

more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Catastrophe écologique en Louisiane à cause de la fracturation - Extraction - Basta !

Catastrophe écologique en Louisiane à cause de la fracturation - Extraction - Basta ! | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it
Elle n’a fait l’objet que de quelques manchettes et c’est pourtant une catastrophe écologique sans précédent qui s’est déroulée le 3 août dernier en Louisiane (Etats-Unis). En l’espace d’une nuit, plus de trois hectares de forêts marécageuses ont été engloutis, laissant place à un gouffre géant rempli d’eau, de saumure, de pétrole et de gaz naturel. D’après le site Truth-Out, les premiers signes du désastre sont apparus au printemps 2012 avec l’apparition de bulles dans les bayous, ces étendues d’eau formées par les anciens bras du Mississippi. Puis les résidents du comté d’Assumption Parish ont commencé à ressentir de petits tremblements de terres. Avant que la terre ne finisse soudainement par céder. Elle n'a fait l'objet que de quelques manchettes et c'est pourtant une catastrophe écologique sans précédent qui s'est déroulée le 3 août dernier en (...)
more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Réacteur EPR : la facture dépasse 8,5 milliards d'euros - Nucléaire - Basta !

Réacteur EPR : la facture dépasse 8,5 milliards d'euros - Nucléaire - Basta ! | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it
EDF a annoncé le 3 décembre un surcoût de 2 milliards d’euros pour son réacteur EPR, en construction à Flamanville (Manche). Le coût de ce réacteur dit de troisième génération, conçu par Areva, avait déjà été quasiment doublé en 2011 : 6 milliards d’euros contre 3,3 milliards annoncés initialement en 2005. La note vient officiellement de dépasser les 8,5 milliards d’euros. En cause, selon le groupe, « l’évolution du design de la chaudière », « les études d’ingénierie supplémentaire », « l’intégration des nouvelles exigences réglementaires », ainsi que « les enseignements post-Fukushima ». EDF évoque également des « aléas industriels » à l’instar des consoles, énormes pièces métalliques entourant le bâtiment réacteur, ayant du être remplacées après la découverte de défauts de soudure... Autre cause de l’envolée de la facture : la révision totale des systèmes informatiques de sécurité, jugés trop fragiles.

Cette question avait donné lieu à une déclaration commune de trois autorités de sûreté nucléaire (l’ASN en France, la HSE au Royaume-Uni et l’autorité finlandaise) il y a trois ans. Elles s’interrogeaient sur l’interdépendance des systèmes de contrôle – utilisés lors de l’exploitation normale du réacteur – et de sécurité, activé en cas d’incidents ou de défaillances. Il semble qu’une faille informatique aurait pu neutraliser ces deux systèmes. « Si un système de sûreté est appelé à servir en cas de perte d’un système de contrôle, alors ces deux systèmes ne doivent pas faillir simultanément. La conception d’EPR, telle que proposée initialement par les exploitants et le fabricant, Areva, n’est pas conforme à ce principe d’indépendance dans la mesure où il y a beaucoup d’interconnexions complexes entre les systèmes de contrôle et de sûreté », alertaient les trois autorités.
more...
No comment yet.
Rescooped by onaiche from Environnement : Politiques Publiques et Stratégie
Scoop.it!

L’agriculture intensive alimente… un gaspillage tout aussi intensif

L’agriculture intensive alimente… un gaspillage tout aussi intensif | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it
Sans les performances de l’agriculture intensive, pas question de nourrir la planète ! Combien de fois avons-nous entendu cette antienne ?

Via AgroParisTech DOC IST
more...
No comment yet.
Rescooped by onaiche from Alimentation21
Scoop.it!

Growing Doubt

Growing Doubt | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

Le court-métrage « Growing Doubt » documente la réalité dans les champs OGM en Argentine et aux Etats-Unis, deux des principaux pays de cultures d’OGM au monde. Les effets négatifs des monocultures du modèle agricole OGM-pesticides deviennent de plus en plus évidents. L’environnement, la biodiversité, les agriculteurs et les populations rurales font les frais d’un système agricole rétrograde. « L’expérience des Etats-Unis en dit long. Le système OGM-pesticides ne fonctionne pas à la longue. Aux Etats-Unis on dénombre près de deux douzaines de ‘mauvaises herbes’ qui ont développé des résistances aux pesticides et herbicides. Les faits le montrent de plus en plus clairement, le modèle agricole basé sur OGM et pesticides est un modèle en faillite ! », commente Maurice Losch, chargé de campagne OGM et agriculture chez Greenpeace Luxembourg.


Via Catherine Closson
more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Pologne : l’exploitation du gaz de schiste est-elle une bonne idée ?

Selon les experts interviewés par la Voix de la Russie , la coopération des États-Unis avec la Pologne dans le domaine de la production de gaz de schiste peut causer des problèmes à la Pologne.

 

« Le gaz de schiste ne sera extrait qu’en petites quantités mais ne pourra pas faire concurrence aux livraisons de centaines de milliards de mètre cube par an », explique l’expert de l’Association  gazière de Russie, Mikhaïl Ermolovitch.

La seule chose réelle est le dommage qui peut être causé à l’Europe par ces projets. L’attitude des États-Unis  envers le gaz de schiste change à vue d’œil. Dès que les exploitations se sont approchées des régions peuplées, les habitants locaux, les écologistes et les hommes politiques  se sont opposés contre elles. En Europe, il n’y a pas de grands territoires libres, cela signifie que les problèmes commenceront tout de suite, cela seront des problèmes communs pour toute l’Europe, selon l’expert  de l’Institut de l’énergie  et des finances Serguei Kondratiev.

more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Fukushima s'enfonce-t-il ?

Fukushima s'enfonce-t-il ? | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

L’expert nucléaire Arnie Gundersen vient, avec d’autres, de sonner l’alerte : le bâtiment n°4 de Fukushima s’enfoncerait dans le sol de façon inégale. lien

Information inquiétante si l’on veut bien se souvenir que c’est dans la piscine de refroidissement de ce bâtiment que se trouvent un très grand nombre d’assemblages nucléaires.

 

En effet, ce bâtiment se détériore rapidement, et si la piscine, laquelle se trouve perchée à 30 mètres de hauteur, (photo) venait à basculer, les 264 tonnes, représentant 1535 assemblages nucléaires, monteraient en température provoquant une situation quasi ingérable. lien

Ce qu’a confirmé Robert Alvarez, ancien haut responsable du département de l’énergie sous Bill Clinton : « si un tremblement de terre ou tout autre évènement venait à affecter cette piscine, il pourrait en résulter un incendie radiologique catastrophique, avec près de 10 fois la quantité de césium 137 qui s’est propagée à la suite de l’accident de Tchernobyl ».

more...
No comment yet.
Rescooped by onaiche from STOP GAZ DE SCHISTE !
Scoop.it!

Russie: L’époque du pétrole de schiste arrive

Russie: L’époque du pétrole de schiste arrive | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

Vers 2020, les Etats-Unis peuvent dépasser les leaders pétroliers – la Russie et l’Arabie Saoudite - par le volume du pétrole produit. Tel est le pronostic de l’Agence Energétique Internationale. Selon ses données, la mise en valeur des gisements pétroliers de schiste pourrait aider les Etats-Unis à devenir le producteur principal des hydrocarbures. D’autres experts sont d’un autre avis : les stocks russes de schistes sont également très prometteurs (...)


Via Stop gaz de schiste
more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Le prix du soja flambe, les éleveurs s'affolent - Agriculture - Basta !

Panique à bord chez les agriculteurs ayant recours au soja importé pour nourrir leurs animaux : le prix de la tonne a doublé ces derniers mois, et (...)...
more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

La Commission européenne pousse à privatiser l'eau - Néolibéralisme - Basta !

La Commission européenne pousse à privatiser l'eau - Néolibéralisme - Basta ! | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

La privatisation des services de l’eau, notamment en Grèce et au Portugal, est l’une des conditions imposées dans le cadre des plans de sauvetage. Cette privatisation est vivement encouragée par la Commission européenne. Ce qu’elle reconnait explicitement dans un courrier fin septembre adressé à une large coalition de mouvements citoyens qui l’a interpellée sur le sujet. La privatisation des services hydriques peut « contribuer à la réduction de la dette (…), accroît les performances des entreprises, et, par extension, la compétitivité de l’économie, en rendant attractifs les investissements directs étrangers », répond une haut fonctionnaire de la Direction générale des Affaires économiques et financières de la Commission.

En adoptant cette position, la Commission européenne enfreint des articles clés du Traité de l’Union européenne prévoyant sa neutralité concernant le régime de la propriété des services de l’eau [1]. Dans une seconde lettre, la société civile exige de la Commission qu’elle mette un terme à toutes les pressions visant à imposer la privatisation des services de l’eau. « La Commission pousse à la privatisation sans prendre en compte le fait que celle-ci n’a pas donné les résultats escomptés que ce soit en Europe ou dans le monde ».

more...
No comment yet.
Rescooped by onaiche from STOP GAZ DE SCHISTE !
Scoop.it!

Gazprom à la conquête du pétrole de schiste avec Shell

Gazprom à la conquête du pétrole de schiste avec Shell | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

La filiale pétrolière de Gazprom se lancera conjointement avec Shell dans l'extraction d'huile de schiste (...)


Via Stop gaz de schiste
more...
No comment yet.
Scooped by onaiche
Scoop.it!

Quand France 2 escamote un reportage sur le gaz de schiste

Quand France 2 escamote un reportage sur le gaz de schiste | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it
Enerzine.com : le magazine de toutes les énergies. Tenez vous informés de l'actualité énergétique.

L'association 'No Fracking France' a organisé fin août un voyage d'études sur le gaz de schiste au Québec et (elle) a proposé à des journalistes de l'accompagner.

 

Extrait

 

L'équipe journalistique de France 2, omniprésente sur les différentes rencontres et sur les différents sites visités, n'a en définitive rien retransmis de ce qu'elle a pourtant filmé en intégralité déplore l'association. Le reportage reste axé sur la personnalité d'un élu de Lot et Garonne, Monsieur Raymond Girardi et sur la délégation de 7 élus du Conseil Général du Lot-et-Garonne (47), alors en mission d'information, donc "en neutralité", aucun d'eux ne devaient se positionner ou se démarquer.

De plus, France 2 a accompagné la délégation française sur sa première étape au Québec mais ne s'est pas déplacée jusqu'en Pennsylvanie.

"La journaliste de France 2 n'a pas respecté ses engagements de départ." Nous ressentons une grande injustice au regard de la pertinence d'informations qu'auraient pu recevoir les téléspectateurs français sur ce sujet tant controversé de l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels, et sur la problématique de la fracturation.

André Picot, chimiste, directeur de recherche au CNRS, président de l'ATC, (auteur du Rapport toxicologie-chimie lié aux exploitations d'hydrocarbures de roche mère), Séverin Pistre, hydrogéologue, co-auteur d'un rapport de l'Université Hydrosciences sur les risques géologiques liés aux exploitations de gaz de schiste, Alain Ducroux, médecin, chirurgien hospitalier, se sont exprimés face à la caméra de France 2 avec des arguments scientifiques implacables et fondés qui confondent les lacunes de cette industrie du gaz de schiste.

"Nous sommes atterrés que cela n'est pas été diffusé !"

'No Fracking France' a laissé France 2 aux avant-postes des interviews, aux avant-postes des rencontres, aux avant-postes des sites visités, se privant parfois du bénéfice des échanges pour laisser place à la caméra et à la prise de son.

Le fait d'avoir "perturbé" le bon déroulé de la mission de cette délégation française, de citoyens, d'élus et de scientifiques, en se positionnant sur le devant de chacune de nos prises d'informations et pour finir par ne rien retransmettre aux téléspectateurs français suscite chez nous la plus grande incompréhension. N'avoir pas cité dans le reportage les scientifiques présents, les élus présents, les citoyens présents et l'association No Fracking France organisatrice de ce déplacement relève d'une regrettable malhonnêteté intellectuelle.

 

Il ne fait aucun doute pour les participants que l'intention est volontaire de la part de la rédaction de France 2 de ne pas avoir expliqué la démarche d'objectivité de cette délégation française en mission scientifique indépendante et de ne pas avoir cité le nom de l'association initiatrice. Ce ne peut être un oubli !

La journaliste Lucie Boudaud, jointe par téléphone, nous a déclaré être totalement désolée et avoir été dépossédée de son reportage.

Le récit de la Mission d'évaluation au Québec et en Pennsylvanie est disponible à cette adresse internet : ici

more...
No comment yet.
Rescooped by onaiche from Le Côté Obscur du Nucléaire Français
Scoop.it!

L'énergie des courants approche de la maturité

L'énergie des courants approche de la maturité | Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction? | Scoop.it

En 2011, Tony Lewis, professeur à l'université de Cork (Irlande), a été chargé de rédiger le chapitre consacré aux énergies de la mer dans un rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

 

"Nous avons eu un mal fou à chiffrer précisément le potentiel de ces énergies, car il existe des multitudes d'estimations, toutes réalisées avec des méthodologies différentes, explique-t-il. La conclusion à laquelle nous avons abouti est que le potentiel est tellement énorme – de huit à dix fois la demande mondiale d'électricité – qu'en donner une estimation précise n'a plus d'importance."

 

Le potentiel électrique des courants, marées, vagues, vents marins, différentiels de température ou de salinité était au cœur de la quatrième conférence internationale sur les énergies marines, qui s'est tenue à Dublin du mercredi 17 au vendredi 19 octobre. L'occasion pour les acteurs industriels, institutionnels et scientifiques de faire le point sur l'état de l'art dans un secteur encore loin d'être arrivé à maturité.

 

Des représentants du département américain de l'énergie y côtoyaient le fondateur d'Idénergie, une start-up québécoise qui a l'intention de commercialiser dès 2013 une hydrolienne fluviale à 10 000 dollars (7 800 euros) l'unité, pendant que Stephen Salter, 74 ans, pionnier des énergies marines de l'université d'Edimbourg, donnait une conférence iconoclaste intitulée "Les hydroliennes sont-elles presque toutes mal conçues ?"

 

L'ÉNERGIE DES COURANTS A PRIS DE L'AVANCE SUR L'ÉOLIEN

Les grands groupes industriels, qui jetaient jusqu'à il y a peu un regard curieux mais lointain sur ces turbines destinées à transformer l'énergie cinétique des courants en électricité – comme une éolienne le fait avec l'air –, ne se posent visiblement pas cette question.

 

Une des sociétés leaders en matière de technologie, la britannique Marine Current Turbines (MCT), dont le prototype de double hydrolienne est testé dans le nord de l'Irlande, a été rachetée à 100 % par Siemens en février. Alstom a annoncé, en septembre, avoir trouvé un accord avec Rolls-Royce pour le rachat de Tidal Generation Limited, autre concepteur d'hydroliennes.

 

Et le français DCNS doit décider d'ici à la fin d'année s'il fait jouer – ou non – l'option qui lui permettrait de prendre le contrôle de l'irlandais OpenHydro, dont il détient déjà 11 % du capital et qui doit fabriquer les quatre engins qu'EDF compte immerger en 2014 au large de l'île de Bréhat (Côtes-d'Armor), dans ce qui serait le premier parc expérimental d'hydroliennes raccordé au réseau électrique dans le monde.

 

De leur côté, l'électricien espagnol Iberdrola et l'énergéticien suédois Vattenfall multiplient les partenariats, alors que le japonais Kawasaki doit bientôt tester sa première hydrolienne aux îles Orcades, au nord de l'Ecosse.

"Le fait marquant de cette conférence, c'est l'arrivée à maturité de la technologie hydrolienne", estime Frédéric Le Lidec, directeur des énergies marines renouvelables de DCNS.

 

L'énergie des courants a pris de l'avance sur l'éolien flottant, encore au stade expérimental, et surtout sur l'énergie tirée des vagues. "A la différence des courants, où l'on observe une convergence technologique, on ne s'est pas encore forgé de conviction en matière d'énergie houlomotrice, reprend le représentant de DCNS. C'est encore foisonnant, on y recense plus de cent technologies différentes en développement."

 

RELATIVE INNOCUITÉ ENVIRONNEMENTALE

Les experts estiment que l'exploitation commerciale des énergies de la mer n'est pas envisageable avant – au mieux – 2020. "Cela passera par une réduction des coûts, assure David Ainsworth, directeur du développement de MCT. L'énergie des courants ne sera viable que si elle arrive à concurrencer les autres énergies renouvelables."

 

Les défis que devront surmonter les énergies marines dans les années à venir sont de plusieurs ordres : améliorer leur efficacité énergétique et leur fiabilité, dans un milieu pas forcément hospitalier, trouver des solutions de maintenance et de raccordement aux réseaux électriques qui ne fassent pas exploser les coûts, démontrer leur relative innocuité environnementale...

 

En France, trois années ont été nécessaires pour parvenir à constituer une plateforme technologique baptisée France Energies Marines, qui faisait à Dublin la promotion des cinq sites d'essais en voie de réalisation autour de l'Hexagone. En septembre, en conclusion de la Conférence environnementale, Jean-Marc Ayrault a demandé que soit réalisée avant la fin de l'année une étude sur le potentiel de la filière.

 

Un signe encourageant, alors que les industriels piaffent, dans l'attente d'un appel d'offres portant sur l'installation d'hydroliennes au raz Blanchard. Situé au large du Cotentin et du cap de la Hague, ce "hotspot" de l'énergie des courants compterait pour la moitié dans le potentiel hydrolien européen

 

source

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/10/19/l-energie-des-courants-approche-de-la-maturite_1777970_3244.html

 


Via Résistances & Alternatives
more...
No comment yet.