new paradigm
5.6K views | +0 today
Follow
new paradigm
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Guibert del Marmol from Bien commun-Biens communs
Scoop.it!

Les entreprises au secours du « bien commun »

Les entreprises au secours du « bien commun » | new paradigm | Scoop.it

Dans sa chronique mensuelle, le journaliste au « Monde » Antoine Reverchon revient, après le Forum de Davos, sur le débat qui agite économistes, patrons et politiques autour de l’« objet social de l’entreprise ».


Les entreprises au secours du " bien commun " > Antoine Reverchon > 2 February 2018 > Le Monde Éco et entreprise > © Le Monde, 2018. Tous droits réservés. > > 


Réunis du 23 au 26 janvier à Davos pour le Forum économique mondial, > les dirigeants des grandes entreprises ont exprimé leurs préoccupations > face à la montée des catastrophes naturelles et des inégalités sociales. >


 Emmanuel Macron les a appelés à participer au " bien commun " en luttant > contre le réchauffement climatique… ou en payant leurs impôts. > > Le 12 janvier, Larry Fink, patron de BlackRock, l'un des plus gros > fonds d'investissement mondiaux, a demandé aux dirigeants des > entreprises où il investit de poursuivre des objectifs sociaux, > environnementaux et de " bonne gouvernance ", au-delà de ceux de > rentabilité financière. 


En France, le gouvernement souhaiterait inscrire > dans le statut juridique des sociétés des missions environnementales et > sociales. > > Les plus sceptiques seront tentés de ne voir dans tout cela qu'un > hypocrite rideau de fumée pour faire oublier des pratiques aussi peu > avouables que, pour en rester aux révélations récentes, l'évasion > fiscale (" Paradise Papers "), le financement du terrorisme (affaire > Lafarge), le camouflage des émissions polluantes (" dieselgate "), etc. > Mais la nouveauté est que ce retour en force du thème de la > responsabilité sociale des entreprises s'accompagne d'un discours non > plus défensif, mais offensif, affirmant que l'entreprise est la mieux > placée pour œuvrer en faveur du bien commun. > > 


Une nouvelle répartition des missions se profile. 


Les Etats, qui voient leurs ressources financières se raréfier, continuent à réguler > mais ils modifient leur mode d'intervention. Pour faire avancer les > grandes causes environnementales ou sociales, ils nouent des > partenariats avec les entreprises désireuses de s'impliquer davantage > dans les domaines de la responsabilité ", écrivent sans fausse modestie > dans une tribune au Monde les dirigeants d'Engie, Sodexo, Legrand, Suez, > Korian ou Blablacar, membres de l'Institut du capitalisme responsable, > créé il y a un an. 


Dans sa préface à la note de l'Institut de l'entreprise " A quoi servent > les entreprises ? ", son président, Antoine Frérot, PDG de Veolia et l'un des principaux partisans de la réforme du statut juridique des > sociétés, ne dit pas autre chose : " 

Toutes les réponses aux inquiétudes  exprimées par les Français sur l'évolution de leur niveau de vie, de leur employabilité, de leur cadre de vie et de l'environnement ne viendront pas de la puissance publique ; une grande partie de la solution vient déjà – et viendra de plus en plus – des entreprises. "  


Rôle sociétal de l'entreprise  


Pour Pierre-Yves Gomez, professeur à l'EM Lyon, fondateur de l'Institut > français de gouvernement des entreprises et chroniqueur au Monde, œuvrer pour le bien de la planète et de ses habitants tout en la polluant et en captant les richesses sont les deux faces d'une même médaille, celle d'une " recomposition de la gouvernance mondiale " au bénéfice d'entreprises géantes dont la propension à la prise de responsabilité politique croît proportionnellement à la taille. 


Comme le montre l'acrimonie des débats sur " l'objet social de > l'entreprise ", ce que certains n'hésitent pas à qualifier de " mutation > du capitalisme " est soumis à un double feu de critiques : ceux pour qui > le capitalisme ne saurait être que destructeur et qui ne voient que > danger à le voir s'enticher du " bien commun ", et ceux pour qui > l'entreprise ne peut être efficace si elle s'assigne d'autres objectifs > que la valeur actionnariale. > > C'est pourquoi des économistes, chercheurs, juristes et dirigeants > d'entreprise s'efforcent de dépasser ces représentations à travers ce > que Virgile Chassagnon, directeur de l'Institut de recherche pour > l'économie politique de l'entreprise, baptise le concept " d'entreprise > comme bien commun privé ". En organisant la production de biens et de > services, l'entreprise participe à la création des biens communs > collectifs : richesse, santé, alimentation, (bonne) gestion des ressources… > > Cette approche a trouvé un allié de poids : le président de la > République, champion de la " start-up nation " et des vertus de > l'entrepreneuriat. La capacité de l'entreprise à produire du bien commun > est la justification de l'inversion à son profit de la hiérarchie des > normes juridiques dans la négociation sociale ou encore de l'inscription > projetée de son rôle " sociétal " dans le code civil. > > 


Mais Jean-Paul Pollin, professeur à l'université d'Orléans et membre du > conseil scientifique de la chaire " bien commun " de l'Institut > catholique de Paris, s'étonne de la confusion entre " biens communs " et > " bien commun ". Certes, les entreprises participent à la > destruction-création des premiers, mais la production des conditions > d'une " vie meilleure " et de la cohésion sociale ne peut procéder de la > nature économique des entreprises. 


Or, rappelle-t-il, le mémoire de DEA de philosophie d'Emmanuel Macron s'intitulait " L'intérêt général. > Lecture et principes de la philosophie du droit d'Hegel ". " Le président sait donc bien que l'intérêt commun est issu des institutions > – y compris l'entreprise en tant qu'institution – c'est-à-dire là où les individus coopèrent pour améliorer leur sort, et non pas du marché où s'affrontent les intérêts particuliers. On ne peut pas d'un côté prôner  la “flexibilité” et l'individualisme, et de l'autre appeler des  entreprises dont la gouvernance est axée sur la satisfaction des marchés > financiers à œuvrer pour le “bien commun”… ". 


 par Antoine Reverchon


Via COMMON GOOD FORUM
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from MILE Leadership
Scoop.it!

5 Strategies to Motivate Employees Without Spending any Money

5 Strategies to Motivate Employees Without Spending any Money | new paradigm | Scoop.it
With a workforce that is increasingly disengaged, costing more to produce the same, more and more companies are looking for ways to motivate employees.

Via The People Development Network
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Eco Village
Scoop.it!

Eco village excites

Eco village excites | new paradigm | Scoop.it
A new eco-housing development in Castlemaine is expected to provide an inspiring model for future developments and to attract nation-wide interest.
Via Flora Moon
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Innovation sociale
Scoop.it!

Ce que la permaculture peut nous apprendre sur les Communs

Ce que la permaculture peut nous apprendre sur les Communs | new paradigm | Scoop.it

Sur son blog, David Bollier consacre un billet approfondi à la question des liens entre la permaculture et des Communs. Au-delà des préoccupations écologiques, il insiste sur l’enjeu de faire évoluer, non seulement les pratiques agricoles, mais aussi le rapport à la nature, les pratiques sociales, la culture et les modes de gouvernance


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Futurable Planet: Answers from a Shifted Paradigm.
Scoop.it!

Slovenia becomes first EU nation to enshrine human right to water in their constitution

Slovenia becomes first EU nation to enshrine human right to water in their constitution | new paradigm | Scoop.it
The move is largely designed to keep corporations away from the country's precious drinking water supplies.

Via Anne Caspari
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Transformation démocratique
Scoop.it!

La "Grande transformation" démocratique

La "Grande transformation" démocratique | new paradigm | Scoop.it
Chaque jour qui passe voit s'élargir le fossé entre la "vieille démocratie" des partis traditionnels et la société civile. Une transmutation qui n'est pas nouvelle…

Via Frédéric Gasnier
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Robotique & Intelligence artificielle
Scoop.it!

Artificial Intelligence: There's Still Hope for the Human Race

Artificial Intelligence: There's Still Hope for the Human Race | new paradigm | Scoop.it
Growing concern that robots will take over the world and render humans useless exaggerate the threat at hand.  Has cognitive computing and robots rapidly evolved? Yes. Computers can now challenge

Via Jean-Pierre Blanger
more...
No comment yet.
Scooped by Guibert del Marmol
Scoop.it!

Could vertical take-off electric planes replace cars in our cities?

Could vertical take-off electric planes replace cars in our cities? | new paradigm | Scoop.it
Nasa and a host of aviation startups are developing aircraft that could transform the way we travel, with lower emissions and runway-free landings
more...
No comment yet.
Scooped by Guibert del Marmol
Scoop.it!

Radical new economic system will emerge from collapse of capitalism

Radical new economic system will emerge from collapse of capitalism | new paradigm | Scoop.it
Political adviser and author Jeremy Rifkin believes that the creation of a super internet heralds new economic system that could solve society’s sustainability challenges
more...
No comment yet.
Scooped by Guibert del Marmol
Scoop.it!

Comment la blockchain va tuer le management traditionnel

Comment la blockchain va tuer le management traditionnel | new paradigm | Scoop.it
[Par Charlotte Laurent] La hiérarchie à la papa, les carrières à rallonge au sein de la même entreprise et les promotions canapés ne seront plus qu‘un mauvais souvenir avec l‘avènement du management version blockchain. Voici pourquoi en 7 points.
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Innovation sociale
Scoop.it!

Le portail des communs

Le portail des communs | new paradigm | Scoop.it

Les biens communs, ou tout simplement communs, sont des ressources, gérées collectivement par une communauté, celle-ci établit des règles et une gouvernance dans le but de préserver et pérenniser cette ressource. Des logiciels libres aux jardins partagés, de la cartographie à l'énergie renouvelable, en passant par les connaissances et les sciences ouvertes ou les AMAPs et les épiceries coopératives, les "Communs" sont partout !

En d'autres termes on peut définir les communs comme une ressource (bien commun) plus plus les interactions sociales (économiques, culturelles et politiques) au sein de la communauté prenant soin de cette ressource.

On peut aussi définir les biens communs comme la recherche par une communauté d'un moyen de résoudre un problème en agissant au bénéfice de l'ensemble de ses membres.

Il est important de noter que la définition des communs est un chantier à part entière toujours en cours, à l'image de leur diversité.


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Scooped by Guibert del Marmol
Scoop.it!

De la taille d’un micro-onde, cette mini turbine produit assez d’électricité pour 5 maisons !

De la taille d’un micro-onde, cette mini turbine produit assez d’électricité pour 5 maisons ! | new paradigm | Scoop.it
Cette mini turbine de l'inventeur Miroslav Sedláček peut produire assez d'électricité pour 5 maisons ou un village en Afrique !
more...
No comment yet.
Scooped by Guibert del Marmol
Scoop.it!

Cette oreillette traduit les conversations en temps réel. La barrière de la langue, c’est fini !

Cette oreillette traduit les conversations en temps réel. La barrière de la langue, c’est fini ! | new paradigm | Scoop.it
Pour comprendre et se faire comprendre où que l'on se trouve... Une invention spectaculaire qui devrait lever bien des malentendus !
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Think outside the Box
Scoop.it!

Et si la France inventait la démocratie de demain ?

Et si la France inventait la démocratie de demain ? | new paradigm | Scoop.it

Podcast :

https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=454311cd-b8b5-49bd-a7cb-3486bcf93692

 

 

Émission en partenariat avec le service Planète-Sciences du Monde

Avant son entrée au gouvernement, Nicolas Hulot appelait de ses vœux la mise en place d’une “chambre du futur” ; Emmanuel Macron a fait sienne cette idée novatrice, portée par d’autres citoyens, n’hésitant pas à annoncer, le 3 juillet 2017 à Versailles, la transformation à venir du CESE (le Conseil économique, social et environnemental) en “Chambre du futur”.

 

Face à la « myopie des démocraties », métaphore de Pierre Rosanvallon pour parler de l’incapacité structurelle des démocraties à intégrer le long terme dans les prises de décisions, nos institutions et notre droit semblent pris de court face aux enjeux environnementaux qui nécessitent, justement, de penser le long terme et d’intégrer dans les réflexions politiques d’aujourd’hui le devenir des générations futures…

 

Cette Assemblée citoyenne du futur serait-elle donc en passe d’être créée, aux côtés de l’Assemblée nationale et du Sénat ?

Quelles évolutions constitutionnelles et institutionnelles pourraient voir le jour ? Quels verrous faudra-t-il lever pour y parvenir ? La démocratie du XXIème siècle aura-t-elle pour berceau la France ?

Autant de questions que nous allons aborder avec nos invités, Floran Augagneur, conseiller scientifique de la Fondation Nicolas Hulot, co-auteur du livre « Inventer la démocratie du XXIe siècle », paru aux éditions Les liens qui libèrent et Corinne Lepage, avocate spécialiste des questions environnementales, ancienne ministre de l’environnement et ancienne eurodéputée, présidente de Cap 21, auteure des livres « Mains propres : plaidoyer pour la société civile au pouvoir », et « À bout de confiance. De la morale en politique », parus chez Autrement.

 

Déclarations de Corinne Lepage

Défendre le long terme contre le court terme veut dire faire des choix qui seront coûteux aujourd’hui et qui ne rapporteront que demain, c’est très difficile en politique.      

L'Assemblée nationale n’est pas très forte politiquement, et le pouvoir est en fait concentré dans un très petit nombre d’hommes autour du président de la république dont le souci de la société civile n’est pas le souci principale.

Déclarations de Floran Augagneur

L’idée est de créer une troisième chambre parlementaire qui soit le contrepoids des deux chambres existantes, pour imposer et garantir la prise en compte du temps long dans le processus législatif.    

La question métaphysique du siècle : pourquoi est-ce qu’on sait, mais qu’ on n’agit pas ? Il faut recréer le chaînon manquant entre le savoir et l’action, un pouvoir qui permette d’imposer ce savoir dans l’action politique.    

Le fait que cette chambre ait du pouvoir est la condition de son succès.


Via Jacques Le Bris
more...
No comment yet.
Scooped by Guibert del Marmol
Scoop.it!

[DOCUMENTAIRE] Soigneurs de terres - Le choix de l'agro-écologie

[DOCUMENTAIRE] Soigneurs de terres - Le choix de l'agro-écologie | new paradigm | Scoop.it
Claude et Lydia Bourguignon nous emmènent à la découverte du sol et du sous-sol au travers de ce reportage bien documenté entre la France et l'Italie.
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Innovation sociale
Scoop.it!

Le département A380 d'Airbus Saint-Nazaire se libère

Le département A380 d'Airbus Saint-Nazaire se libère | new paradigm | Scoop.it

Le programme A380 du site Airbus de Saint-Nazaire comprend 7 mini-usines. Elles ont entrepris un processus de libération (de responsabilisation dit-on dans l’entreprise) depuis un an et demi. Déjà, les 1ers résultats montrent une augmentation de la créativité, une baisse de l’absentéisme, de fortes montées en compétences des salariés


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Scoop.it!

Réseaux sociaux et démocratie : « Facebook et Twitter ne peuvent ÉCHAPPER à leurs responsabilités »

Réseaux sociaux et démocratie : « Facebook et Twitter ne peuvent ÉCHAPPER à leurs responsabilités » | new paradigm | Scoop.it
Lawrence Lessig est une icône. Il est l’un des premiers intellectuels à avoir réfléchi aux rapports entre Internet et démocratie, dès les années 1990, et anticipé certains débats qui occupent aujourd’hui le devant de la scène. Professeur de droit à Harvard, initiateur de la licence Creative Commons, qui permet de partager des œuvres sur le Web, auteur de la formule emblématique « code is law » (le code est loi), il a aussi été candidat à l’investiture démocrate, avant de renoncer, faute d’obtenir assez d’intentions de vote.

Un mois après la victoire de Donald Trump dans la course à la Maison Blanche, et alors que le rôle d’Internet dans cette élection fait plus que jamais débat, Lawrence Lessig était invité au Sénat dans le cadre du quatrième sommet mondial du Partenariat pour un gouvernement ouvert, qui se déroulait à Paris, du mercredi 7 au vendredi 9 décembre. Rencontre.

Pensez-vous que Facebook et les réseaux sociaux en général soient responsables de la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine ? Certains leur reprochent d’avoir permis la diffusion massive de fausses informations et d’avoir enfermé les utilisateurs dans leurs propres opinions.

Il va y avoir une liste infinie de raisons qui vont être apportées pour expliquer l’élection de Donald Trump. Que ce soit la décision du directeur du FBI de lancer une enquête sur les e-mails d’Hillary Clinton, ou le refus de Clinton de s’engager contre la corruption. Mais je crois que les fausses informations ont eu un profond impact.

Facebook et Twitter ne peuvent pas échapper à leurs responsabilités. Ils ne peuvent pas se contenter de dire qu’ils donnent aux gens ce qu’ils veulent, parce qu’ils le font comme un dealer de crack donne aux gens ce qu’ils veulent. Dans le contexte actuel, cela produit un effet très négatif.

 

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/12/09/reseaux-sociaux-et-democratie-facebook-et-twitter-ne-peuvent-echapper-a-leur-responsabilite_5046530_4408996.html


Via association concert urbain
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Innovation sociale
Scoop.it!

“La Fab City, c’est bien plus qu’une ville remplie de Fab Lab"

“La Fab City, c’est bien plus qu’une ville remplie de Fab Lab" | new paradigm | Scoop.it

La Fab City, ville localement auto-suffisante et globalement connectée, nous invite à repenser l’impact de la fabrication numérique au-delà du Fab Lab, pour relocaliser la production industrielle, alimentaire et énergétique sur le territoire urbain. Elle sera à l’honneur jeudi 10 novembre, lors d’une soirée organisée par OuiShare dans le cadre du Disruptive Innovation Festival, et de notre programme d’exploration sur le futur des villes. Rencontre avec Tomas Diez, fondateur de IAAC et du Fab Lab Barcelone, et instigateur du programme Fab City.


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Scooped by Guibert del Marmol
Scoop.it!

How social entrepreneurs can solve the talent problem | McKinsey & Company

How social entrepreneurs can solve the talent problem | McKinsey & Company | new paradigm | Scoop.it
Three steps can help.
more...
No comment yet.
Scooped by Guibert del Marmol
Scoop.it!

How technology will solve the planet’s hardest problems

How technology will solve the planet’s hardest problems | new paradigm | Scoop.it
As you’re choking down your latest serving of Trump Clinton Brexit Racism Terrorism Wealth Gap Climate Change Casserole, you could use some good news.
more...
No comment yet.
Scooped by Guibert del Marmol
Scoop.it!

Clean energy won’t save us – only a new economic system can

Clean energy won’t save us – only a new economic system can | new paradigm | Scoop.it
It’s time to pour our creative energies into imagining a new global economy. Infinite growth is a dangerous illusion
more...
No comment yet.
Scooped by Guibert del Marmol
Scoop.it!

7 applications possibles de la technologie blockchain

7 applications possibles de la technologie blockchain | new paradigm | Scoop.it
[Par Charlotte Laurent] Elle ‘pourrait changer le monde‘ pour The Economist. Demain, nous parlerons peut-être de ‘blockchainisation‘ de l‘économie (ceci est un néologisme). Voici 7 secteurs que cette technologie pourrait bouleverser.
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Innovation sociale
Scoop.it!

Conversation sur la blockchain...

Conversation sur la blockchain... | new paradigm | Scoop.it

Une technologie à la fois P2P, sous contrôle centralisé, et avec un but de profit peut bien sûr paraître contre-intuitive, mais Facebook en est un bon exemple. Avec Facebook, plus de 2 milliards de personnes peuvent se connecter en P2P, ce qui crée de formidables capacités d’auto-organisation ; pourtant, les utilisateurs ne contrôlent ni le design, ni les données, et l’entreprise en capte tout le profit monétaire.

La blockchain, elle, à cause de son association avec Bitcoin, se place dans un autre croisement. A mon sens, elle est pour l’instant une technologie P2P dédiée au profit et avec un contrôle décentralisé : c’est ce que j’appelle le capitalisme distribué.


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Rescooped by Guibert del Marmol from Innovation sociale
Scoop.it!

Classe inversée coopérative

Classe inversée coopérative | new paradigm | Scoop.it

La classe coopérative 2.0 est une classe dans laquelle l’élève est placé au centre de ses apprentissages auxquels des outils numériques s’adjoignent au service de ceux-ci.


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Scooped by Guibert del Marmol
Scoop.it!

H&M et Petit Navire : le boycott s’organise d’une façon encore jamais vue en France !

H&M et Petit Navire : le boycott s’organise d’une façon encore jamais vue en France ! | new paradigm | Scoop.it
Organisée, virale et planifiée, une nouvelle forme de boycott veut exercer une réelle influence sur les grandes marques du moment. Explications.
more...
No comment yet.