Deleuze et la musique | Muzibao | Scoop.it

En quoi la philosophie de Deleuze peut-elle servir à des musiciens,

même et surtout quand elle ne parle pas de musique ?

 

Séminaire Musique & philosophie

(Ens, samedi 28 janvier 2006)

 

François Nicolas

 

 

Résumé

 

Quel rapport singulier le musicien (pensif) peut-il entretenir avec la philosophie de Deleuze ?

On entreprendra de clarifier ce point selon quatre axes : ceux de la confiance, de la défiance, de la méfiance et de la signifiance du rapport musicien à toute philosophie.

 

D’abord, cette philosophe n’échappera pas

au rapport de défiance que le musicien entretient avec toute philosophie, défiance face au risque spécifique du philosophème (quand l’énoncé philosophique risque d’être purement et simplement transposé dans un régime musicien d’énonciation) : on sait combien le philosophème d’allure deleuzienne a pu proliférer, à l’écart des écrits de Gilles Deleuze… - ;au rapport de méfiance que le musicien entretient avec la philosophie quand elle parle spécifiquement de musique (le musicien en général n’y reconnaît guère « sa » musique) : on rappellera ici le caractère difficilement recevable par les musiciens de nombre d’énoncés deleuziens sur la musique.

 

On examinera ensuite le triple rapport de confiance que le musicien entretient avec une philosophie pouvant lui servir :

de météorologie (en caractérisant le contemporain c’est-à-dire le temps présent de la pensée conditionnant la pensée musicale),de cartographie (pour l’aider à s’orienter dans la pensée),de géologie (en dégageant les conditions de possibilité des énoncés praticables par le musicien).

On mettra ici en évidence une triple difficulté pour l’auteur de ces lignes :

en matière de météorologie deleuzienne, une difficulté liée au concept deleuzien de temps (et au rôle philosophique dévolu à la mémoire),en matière de cartographie deleuzienne, une difficulté liée au concept deleuzien de territoire (et au rôle philosophique dévolu à la déterritorialisation et au pli),

·       en matière de géologie deleuzienne, une difficulté  liée au concept deleuzien de possible (et au rôle philosophique dévolu au virtuel)...


Via Vincent DUBOIS