Blog de Marie Potvin
426 views | +0 today
Follow
Blog de Marie Potvin
Blog d'auteur de Marie Potvin
Curated by Marie Potvin
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

Les Héros, ça s’trompe jamais vu par les blogueuses

Les Héros, ça s’trompe jamais vu par les blogueuses | Blog de Marie Potvin | Scoop.it
Tweet Depuis sa sortie, la série « Les Héros, ça s’trompe jamais » a eu reçu les hommages et commentaires des plus importants « critiques littéraires »,  ces blogueuses dévoreuses de lecture et de nouveauté qui savent ce qu’elle veulent et comment...

 

Voici les liens de quelques blogs qui en parlent.

Bouquiner avec Sonia Alain

Livres papier et livres numériques

Période de lecture

Les Rives littéraires de Rachel Graveline

Quand Pauline lit

L’Irrégulière – Le blog cultur’elle

Christy Saubesty – Le blog

Si vous en parlez aussi sur votre blog, mais que je ne vous ai pas listé(e), veuillez m’en faire part ici à info@mariepotvin.com

Naturellement, je remercie ceux et celles qui en parlent!

more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

L'Aventurière des Causes perdues - Marie Potvin - Numériklivres

Capsule du roman "L'Aventurière des Causes perdues" de Marie Potvin Publié par Numériklivres Paroles et musique de PANDEV - Yes She Did www.numériklivres.com...
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

Le Retour de Manon Lachance - Marie Potvin - Numériklivres

Capsule du roman "Le Retour de Manon Lachance" de Marie Potvin publié par les Éditions Numériklivres, avec la chanson HOME de Pandev. www.numeriklivres.com w...
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

Le roman d’amour

Je voulais depuis longtemps tenter de définir ou du moins exprimer ma démarche et mon intention en tant qu’auteure, alors voici un billet qui tentera faire le tour de la question. Un bien petit tour…

J’ai toujours dit que mes livres étaient des « comédies romantiques », peut-être à défaut d’un terme plus précis qui n’existe pas car, en réalité, il est difficile se placer dans un seul créneau et en plus, le définir précisément. Je dis donc « comédie » car mes héroïnes ont toutes un point commun: l’auto-dérision et la capacité de rire d’elles-même sans se rabaisser. Je n’aime pas moi même les comédies trop loufoques alors ce n’est pas ma direction. J’aime l’humour « spirituel » , l’ironie, voire sarcasme lorsque pertinent pour la scène donnée. J’aime passer d’un coup de théâtre à l’autre et voir comment le personnage réagira. C’est moi qui choisis, direz-vous? Oui, c’est moi qui l’écris mais le plus souvent, le choix s’impose de par la nature du personnage, le timing, le contexte. Mais je m’égare encore, ce que j’essaie bien maladroitement de définir, c’est mon « genre ». Mais avant de parler de « genre » au sens catégorisé du terme, j’aimerais dire ceci; mon intention est d’aller chercher la situation qui fait soit rêver, soit frémir et d’y ajouter un ingrédient primordial, la preuve d’amour qui permet de donner la chair de poule aux points culminants.

Donc! Si on veut parler de catégorisation, bien que j’écrive avec une consonance très québécoise, incluant dans ma prose des expressions comme « trou de c*** » et tabarn***, et qu’on sente très vivement la culture d’ici dans mes histoires, ma principale influence est anglaise et américaine. J’aime écrire mes histoires comme si elles étaient un film. Mes héroïnes ont souvent un « projet », bon ou pas (souvent « pas bon ») et mettent le héros dans une situation très inconfortable. Le héros pourrait simplement prendre la poudre d’escampette mais il tient bon (parce que, ne l’oublions pas, c’est un héros!) et à travers ses propres erreurs, l’héroïne mûrit, et le héros grandit. De la « paralittérature », me direz-vous? Oui, en un sens, puisque j’assume pleinement mon intention de combler les papilles émotives du cœur de mes congénères. On connaît la fin. Cependant, on ne sait pas comment ni pourquoi et c’est ce à quoi on désire assister.

Voilà pour ce soir, je pourrais faire un livre complet sur la question sans jamais vraiment le terminer. Le roman d’amour est une science, un art, un plaisir… et j’espère humblement contribuer à faire avancer la « science » juste un petit peu
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

Les romantiques finies

Vous le savez, j’ai déjà montré mes couleurs, ce que vous lirez sous ma plume ne sera pas une prose où le sang déferlera (quoi que… c’est encore drôle! hihi) et d’où les monstres jailliront (encore là… parfois, je suis tentée! haha), mais où les personnages auront des hauts et des bas, une réflexion humoristique et parfois un peu folle ou « drama queen » mais toujours, oh Seigneur! Toujours en chemin vers un mur de brique… hum, oui, quelques murs de briques pour ensuite survivre au bonheur.

Au fil de mes découvertes, j’ai croisé quelques romantiques finies comme moi. J’ai entre autre découvert une jeune auteure au talent fou pour nous tordre les boyaux et j’ai nommé Amélie Bibeau l’auteure de Lili la lune, un roman dont le second tome vient de sortir, s’adressant aux adolescent(e)s. À qui? Aux ados? Ah bon… J’ai dû avoir un dédoublement de personnalité, car du haut de mes 39 ans j’ai été si saisie par l’adresse de sa plume que j’ai moi-même rêvé au prince charmant, l’espace d’un matin chaotique pendant lequel mes enfants en ont profité pour faire les 100 coups! Sérieusement, ce livre s’adresse aux ados de plus de 13 ans, car il contient des scènes un peu trop torrides pour les fillettes. Amélie, si jamais un jour tu écris pour les adultes, toutes les mamans t’attendront dans le détour! Mamans et papas, lisez ce roman avant ou après votre ado, et jasez avec lui ou elle par la suite. Il contient des sujets de discussion très importants. C’est plus que du Harlequin québécois.

Encore une fois, merci de m’avoir lue et garrochez vous à la librairie, le tome II d’Amélie devrait y être
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

Collection ROMAN DE FILLE – bien accueillie

Collection ROMAN DE FILLE – bien accueillie | Blog de Marie Potvin | Scoop.it
L’hiver 2011-2012 tire à sa fin. Depuis novembre que le premier numéro de la collection ROMAN DE FILLE a vu le jour sous le drapeau des éditions Numériklivres. Seulement 4 mois, déjà 4 romans sur la toile, des lectrices (et lecteurs!) enthousiastes! J’en profite pour partager avec vous quelques-uns des événements de la jeune vie de la collection!
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

La romance, c’est du fantastique!

J’ai toujours dit que ce que je fais, ce sont des comédies romantiques, des fables à l’amour! En y repensant bien, je me paye aussi traite sur les clichés, qui sont sommes toutes, ce qui a si bien fonctionné pour le géant de l’industrie de la romance. Une de mes scènes favorites est tenue dans « L’Aventurière des Causes perdues « où Évangéline découvre un personnage extraordinaire.

— Regarde là-bas, l’homme avec la chemise grise. Il n’est pas mal, non ?

L’homme qu’elle m’a mis en mire devait mesurer un mètre quatre-vingt-dix et peser quatre-vingt-douze kilos. Il avait le dos en V, la mâchoire carrée, les fesses musclées.

— Oh ! Mais je le connais, ce gars-là !

Géraldine m’a dévisagée avec surprise et espoir.

— Ah oui ? Qui est-ce ?

— C’est l’homme sur la couverture du dernier Harlequin de ma mère ! Il est hot ! Riche, viril, passionné… je crois qu’il est propriétaire d’une raffinerie de pétrole au Texas…

— Tu n’es pas drôle !

Elle m’a flanqué une taloche.

— C’est toi qui n’es pas drôle, d’essayer de m’envoyer me planter devant un mannequin pour Old Spice.

J’avoue nonchalamment que le vrai héros d’Évangéline n’est pas si différent de cet énergumène fantastique. Il est même pire, car il a une âme, un cœur vaillant et un lui porte un amour inconditionnel qu’il n’avouera peut-être jamais ! Qui sait ? Un jour, je ferai peut-être dans le non fantastique. Le héros se vautrera sur son sofa et offrira un aspirateur à l’héroïne le jour de son anniversaire. Ça serait chouette de vraiment se reconnaître non ? J’y songerai lorsque je serai à court d’idées.

Sur ce bon mot, j’en profite pour vous souhaiter de très joyeuses fêtes.

♥ Marie ♥

Mes romans publiés chez Numériklivres sont disponibles dans la plupart des librairies numériques incluant iTunes/iBooks, Bookeen, Amazon/Kindle, Kobo Store…
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

Les héros ça s'trompe jamais - Marie Potvin | Facebook

Les héros ça s'trompe jamais - Marie Potvin | Facebook | Blog de Marie Potvin | Scoop.it

Page Facebook officielle de "Les Héros, ça s'trompe jamais"

more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

Suzie et l’Homme des bois

Suzie et l’Homme des bois | Blog de Marie Potvin | Scoop.it

Après avoir avalé cul sec sa bière, Suzie Bertrand se croyait forte lorsqu’elle a accepté, relevant imprudemment un défi, de servir de cuisinière à un groupe de douze travailleurs dans un camp en plein cœur de la forêt.

more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

Suzie et l'Homme des bois - Marie Potvin - Numériklivres

Capsule du roman "Suzie et l'Homme des bois" de Marie Potvin www.numériklivres.com www.mariepotvin.com www.ivanpandev.com...
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

Marie Potvin - Biographie

Marie Potvin - Biographie | Blog de Marie Potvin | Scoop.it
J’ai étudié en lettres, oui, le temps d’une session au Cégep. En 1989, à l’époque où on pouvait encore fumer au café étudiant et dans nos chambres de résidence, à même le bâtiment du collège, à Valleyfield. J’ai lu du Proust, Romain Gary, Albert Camus, Émile Zola… puis j’ai décidé d’aller étudier en psychologie pour tâcher de comprendre ce que j’avais lu. De là, je suis arrivée à Montréal à l’UQAM en sexologie. Mes années d’Université m’ont appris à me débrouiller à la dure pour payer mon loyer et mes frais de scolarité. J’ai dû faire au bas mot cent cinquante mille appels de télémarketing pendant mes études à Montréal pour survivre. Ce qui veut dire que si vous habitiez au Québec entre 1993 et 1995, je vous ai probablement téléphoné à la maison juste au moment où vous déposiez votre assiette de spaghetti sur votre table à côté de votre verre de vin rouge.Sérieusement, j’ai toujours voulu écrire. J’étais en sixième année et lors d’un concours d’écriture où le grand prix était un ordinateur IBM de 64 k. Rappelons-nous que nous parlons de 1983. J’avais écrit en pattes de mouche, l’équivalent de trois pages sur une seule page pour ne pas sortir du cadre limite établi. J’avais gagné dans ma classe, mais l’ordinateur avait été tiré au sort parmi les gagnants. Évidemment, je n’ai pas gagné la fameuse bête électronique, mais j’en ai tellement rêvé que j’y ai presque goûté.

Bref, au lieu de parfaire ma sexologie, je suis allée travailler à temps plein. À la vraie école de la vie. Celle du huit heures et demi à cinq heures, avec une heure pour luncher. Pis apporte ton lunch au lieu d’aller au restaurant parce que t’as d’affaire à placer des REER tout de suite, même à vingt-quatre ans parce que t’auras pas de retraite en 2050! Avoir su, j’aurais investi dans l’immobilier en 1996, pendant qu’il était encore temps. Nous aurions pu nous mettre en gang, du haut de nos revenus de treize mille dollars par année chacun, nous aurions pu acheter la maison de Manon Lachance.

J’ai fait mon chemin comme ça, à travailler loyalement et avec le sourire, jusqu’à aujourd’hui.

Mes romans sont désormais édités et publiés chez Numériklivres. Mes romans sont disponibles sur iBooks, Numériklivres, Amazon/Kindle, etc.

C’est moi ça, la fille qui se prend la tête. Un de mes meilleurs moments sans doute! Ça donne le goût de lire mon écran hein!

Sur ce, bonne lecture …

♥ Marie Potvin ♥
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

L’art de lire une comédie romantique

Au courant d’une année, on passe par toutes sortes de lectures. Y’a les romans historiques, le journal, les blogues, les livres de référence, les romans noirs… puis, y’a cette lecture qui fait tomber le stress, qui nous fait entrer dans un état second, où tout est possible, pour lesquels on ouvre la valve pour être ému (e), fâché (e), impatient (e), touché (e), triste et réconforté (e). Pour moi, cette lecture, ça s’appelle des comédies romantiques ou drames romantiques. Ces livres où, comme je l’ai déjà mentionné, on sait que l’héroïne finira dans les bras du héros. On ne sait juste pas “comment” et par quels détours ils y arriveront.

Donc! Pour vraiment apprécier ce genre de lecture, il faut connaître quelques principes de base. De un, les oreillers. Ça en prend au moins 4. Trois pour le dos, et un sous les jambes. Un autre oreiller peut être suggéré comme appui pour le bouquin. Les miens sont lourds, de vraies briques, alors ça prend du soutien. Comme pour une bonne poitrine de maman.

Je suggère un grand verre d’eau ou un bon café en accompagnement. Il ne faudrait pas avoir à se lever au milieu d’un chapitre parce qu’on a soif. Je ne suggère pas les croustilles, car ça rend les doigts gras et ça pourrait salir votre beau livre. Non, le chocolat est toujours la meilleure alliée pour lire un livre de fille. Non que je veuille vous encourager à gâcher votre diète du jour-là hein! Ne m’écrivez pas pour vous plaindre d’avoir gagné un kilo à cause de Max Grondin! Mdr! Je laisse la modération à votre discrétion

Avez-vous des rituels de lecture? Venez les partager! Parfois, on aime avoir de nouveaux trucs pour l’évasion parfaite de la Wonder Woman en nous qui prend une pause bien méritée! Et je n’exclus pas les hommes de cette requête. Vous aussi, Messieurs, pouvez manger du chocolat en lisant un livre d’amour, y’a aucune gêne à l’avouer…

Bonne lecture

♥ Marie ♥
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

Collection ROMAN DE FILLE – disponibilité

Collection ROMAN DE FILLE – disponibilité | Blog de Marie Potvin | Scoop.it

La collection ROMAN DE FILLE, éditée et présentée par Numériklivres, est disponible dans plusieurs librairies sur le web. Voici une liste (presque) complète des distributeurs:

iTunes/iBooks, Archambault, Livres Québécois.com, Amazon.com, Bookeen, Kobo Store, L’Entrepôt Numérique,Numériklivres, Immatériel.fr, Rue du Commerce, Abebooks.fr, Amazon.fr, Amazon.co.uk, DLivre,Rue des Libraires, Livremoi.ma(Maroc), Librairie Delamain, Ma Librairie Numérique, Fnac.com, alapage.com

more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

L’Aventurière des Causes perdues

L’Aventurière des Causes perdues | Blog de Marie Potvin | Scoop.it
Enfin, après plusieurs mois d’attente, Évangéline prendra son envol dans le cybermonde.En effet, les Éditions Numériklivres l’ajoutent à la collection ROMAN DE FILLE 100% numérique.

Une comédie romantique « polar » qui frôle le conte, car il évoque une légende. Évangéline Bellefontaine, c’est celle qui a perdu son fiancé le jour de son mariage, emporté dans un grand bateau. Elle passe sa vie à le chercher. Celle que nous suivrons ici n’est pas sans points communs avec celle de notre imaginaire collectif. À son grand désarrois. Pauvre elle.

Date de sortie: Décembre 2011

Catégorie: machine à papillons

Nombre de pages: ça dépend de la police

Merci de me lire. Plus vous lisez, plus j’écris.
more...
No comment yet.
Scooped by Marie Potvin
Scoop.it!

Le Québécois parle like… super bien quoi!

Le Québécois parle like… super bien quoi! | Blog de Marie Potvin | Scoop.it
J’ai lu Cuirassée de Julie Frontenac en peu de temps. Je connais quelqu’un qui l’a lu deux fois en 24 heures. HA! Je ne suis pas la seule à l’avoir aimé ce roman qui est très particulier! Pas que j’aie besoin de support moral pour m’aider à apprécier une œuvre, loin de là, mais c’est le fun de savoir qu’y en a des plus fous que moi. Les comédiens de scène ont souvent touché au thème des différences entre les Français et les Québécois, et ceux-ci devraient certainement faire appel à Julie pour les aider dans leur texte. Et je cite (je vous suggère d’avaler votre gorgée de café avant de lire) :

(la narratrice est d’origine française et trouve que nous Québécois, exagérons quand on cite leurs anglicismes, voici ce qu’elle en dit)

« Le fait que les Québécois écoutent les tunes, organisent des partys, bitchent sur leur boss avant de se faire slaquer, fassent la guerre à la compétition, switchent de jobs, flashent avant de prendre un virage, checkent la route sur la map avant de partir en road-trip, cruisent dans les bars, bronzent sur leur deck, prennent une chance, pètent une fuse, flushent leur blonde après lui avoir raconté des jokes au coin du foyer, se lâchent loose, opèrent une usine, déposent des patentes, assument qu’il fera beau demain, se prennent des tickets parce qu’ils ont mal parké leur char, trouvent l’hiver ben rough… »

J’arrête là car le paragraphe est carrément proustien! Cool HEIN? LOL!

La plume de Julie est mordante, tordante, touchante… J’ai beaucoup à apprendre d’elle.

Ceci n’est pas une revue littéraire, je ne donne pas de note, je ne résume pas l’histoire, je ne fais que vous parler d’amour, comme d’habitude. Si vous l’avez lu, talkez-moi z’en.

♥ Marie ♥
more...
No comment yet.