Merveilles - Marvels
27.3K views | +1 today
Follow
Merveilles - Marvels
Cabinet des curiosités, coups de coeurs, trouvailles probables ou improbables, très très loin ou tout près, produites par la main de l'homme ou par la nature...
Curated by Alcofribas
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Alcofribas from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Une Bellevilloise sans histoire

Une Bellevilloise sans histoire | Merveilles - Marvels | Scoop.it

« Ménilmontant mais oui madame ; c’est là que j’ai laissé mon cœur... » Trenet a composé la chanson juste avant la guerre de 1939, pour célébrer le quartier de son enfance. Quatre-vingts ans plus tard, la « petite église » du premier couplet, Notre-Dame-de-la-Croix, surplombe toujours la colline. Mais l’ancienne gare, qui fut en service jusqu’en 1985 (« Où chaque train passait joyeux »), a été remplacée par une barre d’immeubles modernes, aux 7 et 11 rue de la Mare. La dépose des rails qui a suivi a donné naissance à la « coulée verte » ; les temps changent. Mais restons à Ménilmontant, donc, puisque c’est là que ça se passe, Ménilmuche, et remontons la rue en pente qui part de la station de métro homonyme. On dépasse là des bistrots où la pression mousse à deux euros au comptoir, et des traiteurs asiatiques ; XXe arrondissement, entre Belleville et l’Asie majeure. En haut de la bosse et en sueur, la rue Boyer dévoile sur sa droite, du 19 au 25, les édifices imposants, mais à la simplicité art déco manifeste, de feue la Bellevilloise : façades de briques et de béton armé, baies vitrées. Une plaque de la mairie de Paris rappelle que se déploya là l’une des plus belles aventures coopératives de la IIIe République : « Achat direct au producteur, vente directe au consommateur. » Dans le mur et en vis-à-vis se découpent en mosaïque les mots « Science » et « Travail », et puis : « La Bellevilloise, 1877-1927 ». Noces d’or de la coopérative avec le petit peuple parisien - justement la couleur des carreaux de faïence. Demeure l’air entêtant de Trenet : autre époque. Ou douce France....

more...
association concert urbain's curator insight, December 12, 2012 4:44 AM

 

Aujourd’hui, l’endroit est devenu « un lieu branché et arty » (Art actuel), « le dernier salon de gauche où l’on cause » (Les Influences), etc., 2000 m⊃2; à « l’ambiance berlinoise » (Elle) fragmentés en un loft, un club, un forum, un café-terrasse, dans une architecture de grands volumes et d’art brut, et qui ne laisse de séduire... autant le supplément « Sortir » de Télérama que les guides touristiques anglo-saxons ; autant d’avant-gardistes stylistes qui y organisent leurs défilés qu’Arnaud Montebourg qui y tint convention en octobre dernier pour y faire de la retape pour sa VIe République : comme si la Bellevilloise était devenue la dernière frontière. Un tel unanimisme cependant finit par interroger, et demande que l’on aille voir ce qu’il y a derrière la façade (décrite plus haut, mais en trompe-l’œil ?). Façade verbale d’abord. À la tête du lieu en effet, un « trio d’agitateurs issu du spectacle vivant, de la production et des médias » (ainsi qu’ils se présentent) qui manie assez bien la novlangue survitaminée de « My little Paris » : « workshop », « nouvelle cuisine bistro », « installations » - et bien sûr l’ineffable « jazz brunch » (deux sessions le dimanche : midi, puis 15h).

Rescooped by Alcofribas from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

L'histoire des Antilles et de l'Afrique: Underwater Sculpture Honoring Africans Thrown Overboard...during the slave trade ....(3 centuries !)

L'histoire des Antilles et de l'Afrique: Underwater Sculpture Honoring Africans Thrown Overboard...during the slave trade ....(3 centuries !) | Merveilles - Marvels | Scoop.it

This is located in the Caribbean Sea off the coast of Grenada under water... Pass it along so more people will know about this wonderful work of art in honor of those who perished so tragically. Artist, Jason De Caires Taylor...

more...
No comment yet.