EntomoScience
31.6K views | +9 today
Follow
 
Rescooped by Bernadette Cassel from Les laboratoires du CNRS en Midi-Pyrénées dans la presse
onto EntomoScience
Scoop.it!

Restaurer le vivant par le vivant - émission wikiradio du CNRS

Restaurer le vivant par le vivant - émission wikiradio du CNRS | EntomoScience | Scoop.it

Filtrer les eaux usées, anticiper les épidémies, recycler les déchets porcins, les chercheurs sont sur tous les fronts de l'ingénierie écologique. Une émission de la Wikiradio du CNRS, avec Claude Grison, médaille de l'innovation 2014, Thierry Dutoit et Freddy Rey.


Via Le CNRS en Midi-Pyrénées
Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMOSCIENCE :

Ingénieuse écologie


more...
No comment yet.
EntomoScience
Toutes les disciplines scientifiques peuvent s'intéresser aux insectes et autres petites bêtes !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

C'est le début de la saison 2018 des enquêtes de l'Opie !

C'est le début de la saison 2018 des enquêtes de l'Opie ! | EntomoScience | Scoop.it
Les enquêtes continuent en 2018, nous avons besoin de vous !
Comme tous les 6 ans, la France, comme les autres pays de l’Union Européenne, doit faire un bilan des connaissances sur certaines espèces d’intérêt communautaire, dont le Lucane et la Rosalie.
Faisons ensemble en sorte que 2018 soit une année record d'un point de vue de la participation !

Que vous trouviez ou non nos chers insectes, dites-le nous.
Nous avons aussi besoin de vos témoignages de "non observation" durant la période estivale.
En effet, les données d’absence "malgré une recherche active" sont précieuses pour évaluer finement la répartition des espèces et faire la distinction entre les secteurs où il y a peu d’observateurs et les secteurs où les espèces sont vraiment rares.

 

Lucane, Rosalie, phasmes... Continuons d'enquêter ! - OPIE, 02.05.2018

 

 

Bernadette Cassel's insight:

 

[Sciences participatives] Bourdons, papillons, insectes pollinisateurs : les observations de printemps commencent | EntomoScience | Scoop.it - From vigienature.mnhn.fr - April 10, 6:27 PM
 
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le gecko, la fourmi et le physicien | Muséum d'histoire naturelle du Havre

Le gecko, la fourmi et le physicien | Muséum d'histoire naturelle du Havre | EntomoScience | Scoop.it
[Résumé dessiné] Et si observer les autres espèces vivantes pouvait apporter des solutions ? Leur évolution est basée sur des principes diamétralement opposés aux nôtres : économie en éléments chimiques, multi-fonctionnalité, optimisation des déchets… Mais faire beaucoup avec peu a un prix ; c’est la complexité et le désordre dans les structures, toutes choses que nous maitrisons mal. En étudiant les structures photoniques développées principalement par les insectes, nous essayerons de comprendre quelles peuvent être les véritables leçons de la nature.

Une conférence de Serge Berthier illustrée et résumée par Tommy Dessine. Bonne lecture !

 

Publié le 14.05.2018

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment reconnaître un moustique-tigre ?

Comment reconnaître un moustique-tigre ? | EntomoScience | Scoop.it
... voici quelques caractéristiques qui permettent de distinguer le vilain moustique tigre de son presque sympathique cousin commun. D'abord, et ce n'est pas rien, notez que le moustique tigre est un moustique diurne. Il attaque généralement au lever du jour ou alors au crépuscule. Contrairement au moustique commun qui lui, préfère la nuit.

(...)

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

L'apport de connaissance est une une étape essentielle à la meilleure protection de ces insectes en danger que sont les pollinisateurs

L'apport de connaissance est une une étape essentielle à la meilleure protection de ces insectes en danger que sont les pollinisateurs | EntomoScience | Scoop.it
Le Spipoll, Suivi Photographique des Insectes POLLinisateurs, consistant à prendre des photos d’insectes, rassemble aujourd'hui des milliers de clichés sur la faune et les fleurs associées. C'est aussi un espace privilégié pour apprendre à identifier les différentes espèces de pollinisateurs. D’après le chercheur Nicolas Deguines l' apport de connaissance est une une étape essentielle à la meilleure protection de ces insectes en danger. C'est la conclusion de sa dernière étude menée sur les participants du programme

 

Le Spipoll : "une solution ludique pour apprendre la diversité des pollinisateurs" | Vigie Nature, 04.05.2018

 

"... plus les participants envoient ou reçoivent des commentaires au prorata du nombre de photos qu’ils publient, plus ils progressent rapidement. L’hypothèse serait alors qu’une bonne intégration des participants dans la communauté Spipoll augmente l’apprentissage de l’identification des insectes.

 

Comment as-tu procédé pour obtenir ces résultats ?

Les résultats de l’étude sont issus d’une analyse relativement simple. Chaque identification d'insecte effectuée par un "spipollien" est vérifiée par des entomologistes de l’Opie (Office pour les insectes et l’environnement) notamment, puis validée ou éventuellement corrigée. (...)"

 

 

more...
Bernadette Cassel's curator insight, May 17, 10:58 AM

 

"Un décalage entre la volonté de protection et les connaissances écologiques peut engendrer des répercussions négatives pour la conservation de la biodiversité.

 

Par exemple, l’acquisition d’une ruche d’abeilles domestiques ne sauvera pas « les abeilles », mais constitue, au contraire, un accroissement de la compétition pour les ressources (pollen, nectar) entre les espèces de pollinisateurs sauvages, en déclin, et l’abeille."

 

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le Pantone de Darwin | Pour la Science

Le Pantone de Darwin | Pour la Science | EntomoScience | Scoop.it
Charles Darwin avait avec lui un dictionnaire des couleurs qui l’a aidé à décrire le monde. L’ouvrage, dû à un peintre et botaniste écossais, s’inspirait des travaux d’un minéralogiste allemand.

 

Par Loïc Mangin, 27.03.2018

 

 

[Image] La Nomenclature des couleurs de Werner répertorie plus d’une centaine de couleurs et détaille où on peut les voir dans les mondes animal, végétal et minéral.

Crédit : Smithsonian Books

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les écailles de papillons comme repère

Les écailles de papillons comme repère | EntomoScience | Scoop.it
En analysant des écailles de papillons trouvés dans la boue d'un lac au Canada, des biologistes ont daté leurs différentes proliférations sur les 10 000 dernières années. Comme les pollens fossiles ou le charbon de bois dans les couches sédimentaires, les écailles de papillons pourraient servir d'indices pour comprendre l'évolution d'un écosystème.

 

La Recherche - Avril 2018

 

 

[Image] Examples of well-preserved scales extracted from a lake sediment core showing the correspondence with spruce budworm (SBW) morphotypes generated from the shape measurements of thousands of SBW specimen scales.

 

Bernadette Cassel's insight:
 
À (re)lire :
 
Le secret des écailles de papillons | EntomoNews | Scoop.it - From www.lesoleil.com - March 22, 11:35 PM
 
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les reviewers auraient tendance à favoriser les copains quand ils connaissent les auteurs des articles évalués !

Les reviewers auraient tendance à favoriser les copains quand ils connaissent les auteurs des articles évalués ! | EntomoScience | Scoop.it
... L'étude a consisté à comparer deux méthodes de peer-review : le single-blind (le reviewer a le nom de l'auteur, et l'auteur ne connait pas le nom du reviewer) et le double-blind (le reviewer n'a pas le nom de l'auteur, et l'auteur ne connait pas le nom du reviewer). Tous a été bien fait, avec quatre lectures ont été faites pour chaque soumission, à savoir deux single-blind et deux double-blind°.

(...)

 

Les reviewers favorisent-ils les copains : des preuves dans PNAS. Rédaction médicale et scientifique, 18.04.2018

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les TADs et l'organisation spatiale du génome

Les TADs et l'organisation spatiale du génome | EntomoScience | Scoop.it
Lors de la mitose, l'ADN des cellules eucaryotes s'organise en chromosomes condensés et bien délimités. C'est l'image que nous avons tous d'un chromosome. Mais le reste du temps, pendant l'interphase, ces chromosomes ressemblent davantage à une boule de spaghetti emmêlée dans tous les sens: Ce qu'on appelle la chromatine.
Aujourd'hui, les technologies de Capture de Conformation des Chromosomes nous révèlent l'organisation spatiale de cette chromatine, qui en réalité semble loin de l'anarchie mais plutôt organisée de façon fonctionnelle. C'est ce que nous allons découvrir tout de suite avec les TADs (Topology Assocation Domain).

 

Par Sacha Schutz, 08.05.2018

 

(...)

Conclusion

"La découverte d'une organisation spatiale de la chromatine a changé notre vision du génome. Les chromosomes étaient le support rigide de l'information génétique. Ils sont maintenant les acteurs d'une régulation fine contrôlé par l'épigénétique. (...)"

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from KILUVU
Scoop.it!

L'empathie, une affaire de biologie

L'empathie, une affaire de biologie | EntomoScience | Scoop.it
La faculté que nous avons à nous mettre à la place des autres dépend majoritairement de notre éducation et de notre expérience. Mais de récentes études montrent que la bienveillance dépend aussi de nos gènes.

 


Via Yves Carmeille "Libre passeur"
Bernadette Cassel's insight:

 

'empathie' in EntomoScience | Scoop.it
https://www.scoop.it/t/membracides/?&tag=empathie

 

(2 scoops)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les animaux ont eux aussi une vie sociale bien remplie

Les animaux ont eux aussi une vie sociale bien remplie | EntomoScience | Scoop.it
Dans « La vie sociale des animaux », Frank Cézilly, Luc-Alain Giraldeau et Guy Théraulaz font découvrir l'éthologie, la science sociale du vivant qui permet de comprendre pourquoi les paons et les éléphants de mer sont polygynes, les ouistitis et les jacanas prédisposés à la polyandrie et les loups et les flamants roses strictement monogames…
Bernadette Cassel's insight:

 

'insectes sociaux' in EntomoNews | Scoop.it
https://www.scoop.it/t/entomonews/?&tag=insectes+sociaux

 

(60 scoops)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L’alchimie du bleu des fleurs

L’alchimie du bleu des fleurs | EntomoScience | Scoop.it
De l’art de jouer sur l’imperfection pour créer du bleu... et attirer les insectes.

 

Par Florence Rosier, 30.04.2018 (accès limité)

 

"Fleur rime avec couleur. Les mille et une nuances de leurs pétales sont dues, pour l’essentiel, à trois grandes familles de pigments végétaux. Les anthocyanes sont responsables des nuances ­violette, rouge et rose. Les caroténoïdes donnent les couleurs jaune et orange. Et les bêtalaïnes, beaucoup moins répandues, confèrent un rouge-violet très profond, comme celui de la betterave.

 

Couleurs mauves

 

Et le bleu ? « La façon classique de faire du bleu, pour une fleur, est d’utiliser les anthocyanes. Mais la plante doit les coupler à une autre astuce : il faut qu’elle modifie l’acidité de ses cellules, ou qu’elle combine ces pigments à des ions métalliques », indique ­Edwige Moyroud, de l’université de Cambridge (Royaume-Uni). C’est ainsi qu’un sol enrichi en ions métalliques, par exemple, fait virer du rose au bleu la couleur des ­hortensias qui y poussent. Un phénomène bien connu des Bretons"

(...)

 

[Image] Scientists genetically engineer the world’s first blue chrysanthemum | Science, 26.07.2017 http://www.sciencemag.org/news/2017/07/scientists-genetically-engineer-world-s-first-blue-chrysanthemum

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Le halo bleu des fleurs attire les abeilles | EntomoNews | Scoop.it - From www.sciencesetavenir.fr - December 25, 2017 7:55 PM

 
more...
Bernadette Cassel's curator insight, May 5, 5:39 AM

 

À (re)lire :

 

Certaines fleurs produisent un halo bleu sur leurs pétales pour attirer les pollinisateurs | EntomoNews | Scoop.it - From www.sciencesetavenir.fr - October 23, 2017 12:21 AM
 
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Mai 68 : sous les pavés, la science

Mai 68 : sous les pavés, la science | EntomoScience | Scoop.it
Pour l’ouverture du cycle de conférences Le progrès a-t-il un avenir, la cité des sciences et de l’industrie programme, en partenariat avec l’Inserm, une soirée spéciale Mai 68 ! L’occasion de revenir sur l’impact de cet événement historique sur le milieu scientifique et la science elle-même.

 

L’occasion de découvrir aussi "Mai 68 : la science s’affiche", une série de 8 court-métrages produits avec le soutien de l’Inserm.

 

 

Mardi 15 mai 2018, 18h - 20h30

Cité des sciences et de l’industrie, Paris

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La colocation des termites célibataires

La colocation des termites célibataires | EntomoScience | Scoop.it
Avant de fonder une termitière, une reine termite est fécondée par un seul roi parmi des centaines de prétendants. On imagine bien la vie que peut mener le couple royal, mais comment les mâles célibataires finissent leur vie ?

 

Par Hugo Le Chevalier – Ad Naturam, 03.03.2018

 

  • Mizumoto, N., Yashiro, T., & Matsuura, K. (2016). Male same-sex pairing as an adaptive strategy for future reproduction in termites. Animal Behaviour, 119, 179-187.

 

[Image] Couple de termites mâles reproducteurs construisant un nid ensemble après le vol nuptial. (photo : Nobuaki Mizumoto)

 

Bernadette Cassel's insight:
 
Les terribles raids de termites homosexuels dans la vie de couple hétérosexuel | EntomoNews | Scoop.it - From www.gurumed.org - August 20, 2016 11:58 PM
 
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La climatisation, mauvaise solution contre la canicule

La climatisation, mauvaise solution contre la canicule | EntomoScience | Scoop.it
Selon Gulrez Azhar, la climatisation n'est pas la solution idéale pour faire face à la hausse des températures mondiales.

 

Publié le 03.05.2018

 

Lecture rapide

  •  La climatisation est énergivore et contribue aux émissions de gaz à effet de serre
  • De nouvelles techniques de construction et de refroidissement s'imposent
  • On peut maintenir la qualité de vie avec moins d'énergie et des technologies intelligentes

 

Crédit image: G.M.B. Akash/Panos

 

___________________________________________________________________

 

10 techniques de survie sans clim - Ooreka
https://climatisation.ooreka.fr/tips/voir/134164/10-techniques-de-survie-sans-clim

 

Fraîcheur sans clim' - Recherche Google
https://www.google.fr/search?q=Fra%C3%AEcheur+sans+clim%27&ie=UTF-8

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Gulrez Shah Azhar est un ancien élève d'Aspen New Voices. Il est chercheur assistant à la RAND Corp., une organisation non-partisane et à but non lucratif et doctorant à la Pardee RAND Graduate School aux Etats-Unis.
 
Cet article a été produit par l’édition Asie et Pacifique de SciDev.Net.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'homosexualité animale, la nature au grand jour !

L'homosexualité animale, la nature au grand jour ! | EntomoScience | Scoop.it
Les scientifiques et éthologues ont longtemps utilisé des termes ‘détournés ‘tels que « pseudo-copulation », « comportement sexuel aberrant » ou même « contre nature »… pour qualifier tout simplement l’homosexualité qui se donne à voir naturellement dans le monde animal.

 

Par Aurélie Luneau, 15.04.2018

 

 

"L’homosexualité est dans la nature, et nous en parlons avec Fleur Daugey, éthologue, journaliste scientifique et auteure du livre « Animaux homos. Histoire naturelle de l’homosexualité » paru chez Albin Michel, Thierry Lodé, biologiste, professeur d’écologie évolutive à l’université de Rennes et de Angers, auteur du livre « La guerre des sexes chez les animaux » paru chez Odile Jacob.

Thierry Lodé l'a dit :

Beaucoup d'espèces animales ne sont pas homosexuelles exclusives, certaines espèces sont bisexuelles.

Les animaux font l'expérience de l'orgasme. 

La formation du couple est une particularité humaine qui n'existe pas chez toutes les espèces. 

L'incompréhension de l'homosexualité animale nous vient du darwinisme : l'évolution c'est la reproduction. Dès lors comment comprendre qu'un comportement non reproducteur puisse se maintenir et se perpétuer dans la nature alors qu'il n'y a pas a priori de descendance ?

Fleur Daugey l'a dit :

C'est d'abord le plaisir que les animaux recherchent qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels. Le plaisir existe même chez les insectes."

(...)

Bernadette Cassel's insight:

 

Via Aurelie Luneau sur Twitter, 15.04.2018 :

 

"#Homosexualite animale, la nature au grand jour ! Pourquoi le sujet reste t'il tjs tabou ? Réponse auj ds #DCAeffets sur @franceculture a 16h av @FleurDaugey et Thierry Lodé @OdileJacob @AlbinMichel Et aussi #Bure av Fabrice Caterini @6mois #animaux #environnement #nucleaire… https://t.co/poUS7t02OX"


https://twitter.com/LuneauAurelie/status/985516526185873410

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Élevage Vers de Farine Ténébrions

Élevage Vers de Farine Ténébrions | EntomoScience | Scoop.it
Parmi les élevages très faciles de l’OPIE, les Ténébrions sont très intéressants.

Les Ténébrions sont des coléoptères, c'est-à-dire que ce sont ces insectes dont une paire d’ailes est transformée en étuis, ou élytres, afin de protéger l’autre paire d’ailes qui leur sert à voler. Parmi eux il y a les coccinelles, les scarabées, les charançons, etc.
Ces insectes ont le même développement que les papillons, c’est-à-dire que les larves ne ressemblent pas aux adultes et passent par une métamorphose complète de leur corps pour devenir des adultes. Ce stade s’appelle la chrysalide chez les papillons et la nymphe chez les coléoptères. Chez les espèces dont les larves vivent dans la terre, la nymphe est protégée dans une coque de terre fabriquée par la larve. Les larves et les adultes ont des modes de vie très différents.

Parmi les élevages très faciles de l’OPIE, les Ténébrions sont très intéressants car la nymphe (étape de la métamorphose en adulte) est bien visible et ils n'ont pas besoin de beaucoup d'espace.

 

[Image] Tenebrio molitor par Didier Descouens — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15954199

 

___________________________________________________________________

 

SUR LE MÊME THÈME :

→ Le petit ver de farine Tribolium castaneum : élevage et utilisations | Planet-Vie, 01.05.2004 https://planet-vie.ens.fr/article/1528/petit-ver-farine-tribolium-castaneum-elevage-utilisations

 

→ Tribolium rouge de la farine - Tribolium castaneum (Herbst) - Insectes ravageurs primaires http://www.grainscanada.gc.ca/storage-entrepose/pip-irp/rfb-trf-fra.htm

 

→ red and confused flour beetles - Tribolium Spp.
http://entnemdept.ufl.edu/creatures/urban/beetles/red_flour_beetle.htm

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les coléoptères dominent le monde !

Les coléoptères dominent le monde ! | EntomoScience | Scoop.it
... Actuellement le nombre d’espèces décrites dépasse les 400 000. Comparé aux 5 500 mammifères, aux 10 000 oiseaux et aux 85 000 mollusques, les coléoptères dépassent de loin tous les autres organismes multicellulaires.

(...)

 

 Par Mathieu Vidard. L'édito carré, 9 mai 2018
 

Mais qu’est-ce qui explique le succès de ces coléoptères ? 

Et bien très tôt après leur apparition, au Carbonifère entre 350 et 300 millions d’années, ces animaux se sont diversifiés dans un temps relativement court. Ils ont profité de chacune des opportunités qui s’offraient à eux pour aller squatter tous les milieux. 

 
(...)

 

Dans les dunes de Namibie où il ne pleut jamais, un petit scarabée possède la capacité extraordinaire de collecter l'humidité du brouillard en levant l'abdomen dans le sens du vent. Cette technique constitue jusqu'à 40 % de son poids corporel !

 

Mais leur résistance à toute épreuve réside aussi dans leurs élytres, ces ailes dures et cornées qui recouvrent l'aile inférieure à la façon d'un étui. 

 

L’élytre c’est la cuirasse qui lui permet de se protéger des prédateurs et de bénéficier de nombreux avantages face aux conditions environnementales extrêmes."

 
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Au Ghana, les moustiques résistent aux insecticides, et compliquent la lutte contre le paludisme

Au Ghana, les moustiques résistent aux insecticides, et compliquent la lutte contre le paludisme | EntomoScience | Scoop.it

"... Le Ghana est le premier pays d'Afrique à avoir introduit à grande échelle un insecticide de "3e génération", auquel les moustiques ne peuvent plus résister."

 

Par Stacey KNOTT, 13.05.2018
 

"À Obuasi, région d'extraction de l'or, il existe également un laboratoire pour étudier la résilience des insectes et développer de nouvelles formules répulsives.

 

Les petits moustiques sont élevés dans des bocaux pour être ensuite étudiés par des scientifiques spécialisés.

 

Paul Osei-Bonsu est l'un d'eux. Il explique que si un seul moustique survit aux produits chimiques, il développe des anticorps qui seront ensuite transmis aux futures générations, rendant la lutte toujours plus complexe.

 

"A force d'utiliser le même produit sur des années, on finit par avoir 90% de la population de moustiques qui survit. C'est ce qu'il se passe désormais", explique le chercheur.

 

Ce sont des "insectes intelligents", renchérit Samuel Asiedu, le directeur du laboratoire, qui a aidé à développer SumiShield 50WG, un nouveau produit répulsif, dès 2016."

(...)

 

[Image] Un moustique examiné au Centre de recherches en entomologie d'Obuasi, dans la région d'Ashanti, au Ghana, le 1er mai 2018 (AFP - CRISTINA ALDEHUELA)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Illustration scientifique | Renaud Chabrier

Illustration scientifique | Renaud Chabrier | EntomoScience | Scoop.it
Illustrations réalisées pour différents groupes de recherche de l'institut Curie.

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Quelles différences entre coléoptère et punaise ?

Quelles différences entre coléoptère et punaise ? | EntomoScience | Scoop.it

"Les insectes commencent à ressortir, parmi eux le fameux gendarme rouge et noir, mais savez-vous vraiment à quelle famille d'insecte il appartient ?"

 

Vidéo Ceci n'est pas n°17 : Ceci n'est pas un coléoptère !

Par Sébastien Poiret, 30.04.2018

 

Bernadette Cassel's insight:

 

"Découvrez en vidéo les différences entre les punaises et les coléoptères."

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Insect Archive
Scoop.it!

L’histoire de Zika, virus émergent transmis par les moustiques

L’histoire de Zika, virus émergent transmis par les moustiques | EntomoScience | Scoop.it
Zika, virus de la famille des arbovirus, fait actuellement des ravages en Amérique Latine. Quelle est son histoire ? Et pourquoi a-t-il émergé à nouveau ?

 

Par Christophe Paupy, 02.02.2016

 

(...)

 

L’épisode de Yap constitue un fait marquant car il donne lieu, outre l’évasion du virus en dehors de la zone Afrique-Asie, à la première documentation d’une épidémie de ZIKV, à la mise en évidence de sa réalité clinique et surtout de son potentiel épidémique. Les épidémies actuelles ou récentes permettent de le vérifier avec en outre, la description de graves complications.

Globalisation

Pour l’heure on explique mal les facteurs responsables du changement brutal de l’épidémiologie du ZIKV. Néanmoins on peut incriminer l’accélération de la globalisation de l’économie observée au cours des dernières décennies. Notamment, le changement d’échelle opéré dans le secteur des transports de biens et de personnes. L’augmentation du trafic aérien se traduit non seulement par l’augmentation du nombre de voyageurs porteurs du virus, mais également par la création de nouvelles connexions, offrant ainsi des opportunités quasi illimitées pour la dissémination rapide de virus (qui pourront être transmis à d’autres personnes au point d’arrivée si les porteurs de virus sont piqués par des moustiques compétents) y compris dans des lieux extrêmement isolés.

 

Par ailleurs le transport de marchandises aide à la diffusion des moustiques vecteurs, et à l’homogénéisation de leurs distributions géographiques comme c’est le cas pour Aedes albopictus, le moustique tigre présent aujourd’hui sur tous les continents en régions tropicales et tempérées, mais aussi pour son cousin Aedes aegypti présent dans toute la zone intertropicale.

 

Pour résumer, de nombreux territoires sont, du fait de la présence de l’une ou l’autre de ces espèces de moustiques, à risque en cas d’introduction du virus ZIKV. Il est tentant de faire le parallèle avec le virus Chikungunya, lui aussi découvert en Afrique, lui aussi transmis par des Aedes, qui a lui aussi connu une période de latence de plusieurs décennies en Afrique et en Asie, et qui a lui aussi finalement émergé durant la dernière décennie causant des épidémies explosives en différents points du globe et donnant lieu à la description de formes graves de la maladie.

 

Dans le grand village planétaire, les virus doivent sans cesse s’adapter aux conditions locales, notamment à la variabilité des hôtes humains ou des vecteurs. Ces changements intempestifs exercent une énorme pression sélective sur les virus et peuvent engendrer l’apparition de nouveaux variants doués d’une capacité de transmission accrue et responsables de nouvelles pathologies.

 

Les émergences de virus transmis par moustiques sont de plus en plus fréquentes (virus west-nile, fièvre de la vallée du rift, dengue, chikungunya, zika…) et de nouvelles sont attendues dans les prochaines années. Les zones tropicales et en particulier les forêts regorgent de nombreux virus qui pourraient quitter leurs niches forestières pour être transférés d’hôtes animaux réservoirs vers de nouveaux hôtes dont l’homme, puis diffusés à des échelles locales ou planétaires.

 

Ce risque est particulièrement grand dans les interfaces entre les environnements naturels et anthropisés. L’empreinte croissante de l’homme sur ces milieux rend l’hypothèse encore plus plausible. En Afrique Centrale par exemple, le moustique tigre est désormais présent en forêt où il pique l’homme et les animaux sauvages. On conçoit donc très bien qu’il pourrait faciliter des transferts de nouveaux virus vers l’homme. Plus que jamais il est crucial d’accentuer les efforts de recherche dans de telles interfaces, afin de comprendre les modalités et les risques d’émergences d’arbovirus zoonotiques, et de prévenir précocement leur diffusion.

 

Les arbovirus engagent avec nous une grande partie d’échecs : Ils ont pour eux la patience, nous la capacité d’anticipation."

 

 

 

[Image] Christophe Paupy, Entomologiste médical, Institut de recherche pour le développement (IRD)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Assurer l’équité hommes/femmes lors d’événements scientifiques ?

Assurer l’équité hommes/femmes lors d’événements scientifiques ? | EntomoScience | Scoop.it
Les chercheurs ont collecté des données sur le genre des orateurs invités lors d’événements scientifiques et en ont interrogé les organisateurs. Il apparait que la proportion de femmes parmi les orateurs invités augmente avec la proportion de femmes parmi les organisateurs, et lorsque les organisateurs prennent en compte le genre des personnes qu’ils invitent. L’étude a été publiée le 21 avril 2018 dans la revue Evolution Letters.

 

CNRS - Sciences biologiques - Parutions, 25.04.2018

 

Figure : La proportion de femmes parmi les orateurs invités est plus élevée lorsque les organisateurs ont tenu compte du genre des personnes invitées. La ligne tiretée correspond à la proportion estimée de femmes scientifiques en poste dans le domaine.

© F. Débarre

 

 

En savoir plus

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des chercheurs de pays du Sud veulent voiler le Soleil

Des chercheurs de pays du Sud veulent voiler le Soleil | EntomoScience | Scoop.it
Douze experts prônent l’utilisation des techniques de géoingénierie pour tenter d’enrayer la hausse des températures, qui touche en premier lieu les pays du Sud. Des projets extrêmement périlleux.

 

Publié le 05.05.2018 (accès limité)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Voilà pourquoi il faut cohabiter avec les araignées chez nous au lieu de les tuer

Voilà pourquoi il faut cohabiter avec les araignées chez nous au lieu de les tuer | EntomoScience | Scoop.it
... Une seule araignée nous débarrasse de milliers d’insectes : elle mange son poids en insectes chaque jour. Mouches, cloportes, cafards, puces, acariens, moustiques sont autant de bons repas pour elle. « Si elles n’étaient pas là, on serait envahis par les insectes », explique à Sciences et avenir Christine Rollard, arachnologue du Muséum national d’Histoire naturelle.

Au total, ce serait 400 à 800 millions de tonnes de proies par an que les 45 000 espèces d’araignées mangeraient chaque année dans le monde, selon une étude parue dans la revue The Science of Nature en mars 2017.

 

Epoch Times, 28.01.2018

 

 

Bernadette Cassel's insight:
 
Les araignées dévorent 400 à 800 millions de tonnes d’insectes par an | EntomoNews | Scoop.it - From tempsreel.nouvelobs.com - March 15, 2017 6:25 PM
 
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Maladie de Lyme : les renards à la rescousse

Maladie de Lyme : les renards à la rescousse | EntomoScience | Scoop.it
La maladie de Lyme a peut-être enfin rencontré sa némésis. La présence dans les forêts de renards réduirait le nombre de tiques infectées par la bactérie Borrelia burgdorferi.

 

Par Jonathan Herchkovitch, 03.08.2017

 

(...)

Le renard parti, les souris dansent avec les tiques

Pour arriver à un stade reproductif, les tiques doivent procéder à trois repas de sang, qui lui permettent en particulier d’évoluer du stade de larve à celui de nymphe, puis à sa forme adulte. En forêt, les larves, en principe dépourvues de toute infection, s’accrochent au premier animal venu qui, dans ces écosystèmes, sont souvent de petits mammifères : campagnols, souris, ou autres rongeurs. 

Or, ces espèces sont souvent porteuses de nombreux agents pathogènes, dont la Borrelia. Après la piqûre, les tiques sont infectées, et peuvent à leur tour transmettre la bactérie à d’autres animaux, et en particulier à l’homme. 

 

Mais lorsque les renards rôdent, les rongeurs se font plus discrets, et les arachnides se trouvent quelque peu dépourvus. Ils ne dégotent pas de victime, ou se rabattent sur d’autres espèces, parfois sur des oiseaux. Des espèces moins – ou pas du tout – porteuses de la bactérie. Ainsi, mécaniquement, le taux de tiques infectées baisse."

 

[Image] (A) A simplified web of interactions involved in the ecology of Lyme disease. Solid lines indicate negative interactions, such as predation or parasitism. Dotted lines indicate resulting state transitions of ticks. Susceptible larva, St, infected nymphs, It, uninfected nymphs, Jt, and small-mammal hosts, Nm, broken into susceptible, Sm, and infected, Im, classes are dynamically modeled. The density of dilution hosts, F, and predators, P, are incorporated into the model with parameters. Reproductive hosts are included with a parameter for the birth rate of ticks, ν. Our model uses ecologically realistic assumptions, such as logistic population growth, a type II functional response for ticks, and a type III functional response for generalist predators. (...)

 

[via] Deer, predators, and the emergence of Lyme disease | PNAS, 03.07.2012 http://www.pnas.org/content/109/27/10942

 

Bernadette Cassel's insight:
 
Qui veut la peau du renard ? | EntomoNews | Scoop.it - From www.sciencesetavenir.fr - December 3, 2017 7:19 PM
 
more...
No comment yet.