EntomoScience
32.2K views | +12 today
Follow
EntomoScience
Toutes les disciplines scientifiques peuvent s'intéresser aux insectes et autres petites bêtes !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

DDT et lutte contre le paludisme : la réécriture de l’histoire

DDT et lutte contre le paludisme : la réécriture de l’histoire | EntomoScience | Scoop.it

Par Jean-Paul Krivine. Afis - Association française pour l'information scientifique. « Le paludisme est encore responsable, selon l’OMS, d’environ 600 000 décès chaque année. Plus de trois milliards de personnes continuent à être exposées au risque, principalement en Afrique et en Asie du Sud-est. La lutte contre ce fléau avait donné des résultats probants au lendemain de la première guerre mondiale, principalement grâce à l’application de DDT dans les habitations. Les succès ont été impressionnants1   : en une dizaine d’années, le nombre de cas au Sri Lanka est passé de 2,8 millions et 7 300 décès à 17 cas et aucun décès. Des résultats similaires sont obtenus en Inde, en Amérique du Sud, et certains pays ont entièrement éradiqué la maladie [1]. »


[...]


Références

[1] Balancing risks on the backs of the poor. Amir Attaran and al. Nature Medicine – July 2000 – Volume 6 Number 7 – pp 729 – 731

[...]


[Désinformation, paludisme et DDT - Selon que vous serez puissants ou misérables par Jean Brissonnet - SPS n° 260 décembre 2003 - Afis -
http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article497]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment les animaux perçoivent les champs magnétiques

Comment les animaux perçoivent les champs magnétiques | EntomoScience | Scoop.it

Par Henri Brugère. AFIS. « De longue date on a fait l’hypothèse que les animaux pourraient percevoir le champ magnétique terrestre (CMT) afin de diriger leurs déplacements, en particulier les migrations. Bien que l’existence d’une magnétoréception ne soit pas le seul mécanisme explicatif possible, l’hypothèse d’une telle aptitude sensorielle a donné lieu à une activité de recherche soutenue au cours de ces deux dernières décennies, et récemment, plusieurs groupes ont apporté des éléments qui permettent une compréhension cohérente en termes de mécanismes. »

[...]

« C’est néanmoins chez les insectes que l’on a apporté la preuve la plus convaincante de ce qu’un cryptochrome est l’élément responsable de la magnétoréception : la drosophile (mouche du vinaigre) peut être conditionnée à répondre à la présence d’un champ magnétique en choisissant un tube auquel est appliqué un champ magnétique de l’ordre de 500 microTeslas. La réponse dépend de la longueur d’onde de la lumière utilisée. La réponse obtenue sous spectre lumineux complet ne se produit pas chez les drosophiles génétiquement déficientes en cryptochrome, ce qui montre le caractère indispensable à la magnétoréception de ce photopigment. »


more...
No comment yet.