MEEDIA
5 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by ETIENNE Manon from La Nouvelle Télévision
Scoop.it!

Multitask & multiscreen: TiVo survey reveals viewing habits

Multitask & multiscreen: TiVo survey reveals viewing habits | MEEDIA | Scoop.it

TiVo have announced the results of its 2013 Social Media and Multitasking Survey. The survey found that, despite the prevalence of multitasking in everyday life, most are actually actively watching TV programming when their sets are on.

 

Though many viewers report having multitasked at least once while watching TV — by, for example, browsing the Internet (69 percent), cooking (48 percent), or chatting online (23 percent) — more than three quarters (76 percent) of people surveyed report their primary focus is actually watching what’s on TV. In fact, more than 45 percent of TiVo users and 35 percent of non-TiVo users said their attention was directed only towards TV, and not to anything else, while watching.

 

.../...


Via Guillaume de Lafontaine, Clément Morin
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from La Nouvelle Télévision
Scoop.it!

Internet continue de bouleverser la télévision | Internet

Internet continue de bouleverser la télévision | Internet | MEEDIA | Scoop.it
Le marché mondial de la télévision devrait continuer à croître à un rythme soutenu d'ici 2018 mais sera bouleversé par la montée des acteurs de l'OTT (over-the-top),...

Via Clément Morin
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from La Nouvelle Télévision
Scoop.it!

L’utilisation des applications TV sur mobiles se partage entre le visionnage des programmes en direct et le replay, selon une étude MédiaSphère - Offremedia

L’utilisation des applications TV sur mobiles se partage entre le visionnage des programmes en direct et le replay, selon une étude MédiaSphère - Offremedia | MEEDIA | Scoop.it
Les utilisateurs d’applications TV sur leur smartphone ou leur tablette, âgés de 15 à 65 ans, sont un peu plus nombreux à utiliser au moins une fois par semaine leur application pour du replay (64%) que pour du visionnage en direct (55%). Mais cette utilisation est plus occasionnelle, d’après les résultats d’une étude réalisée par l’institut Médiasphère Conseil fin novembre 2013.
Les programmes regardés en replay sont surtout des programmes qu’ils avaient l’intention de regarder mais qu’ils ont ratés (68% régulièrement), avec de ce fait un visionnage en intégralité (59% régulièrement). Mais le bouche à oreille est aussi, plus occasionnellement, un moteur majeur, avec un impact des réseaux sociaux auprès des 15-24 ans : 33% d’entre eux choisissent régulièrement par ce moyen les programmes qu’ils regardent en replay. 

Via Clément Morin
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from La Nouvelle Télévision
Scoop.it!

TV Everywhere: It's Time to Monetize - Broadband Technology Report - Technology news for broadband providers, interactive tv & broadband gear.

TV Everywhere: It's Time to Monetize - Broadband Technology Report - Technology news for broadband providers, interactive tv & broadband gear. | MEEDIA | Scoop.it

Via Mattia Nicoletti, Clément Morin
more...
No comment yet.
Scooped by ETIENNE Manon
Scoop.it!

Comment les nouveaux écrans boostent la télévision

Comment les nouveaux écrans boostent la télévision | MEEDIA | Scoop.it
71% des Français assurent que l'utilisation de leur smartphone/tablette rend leur expérience télévisuelle plus ludique.
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from Cine, TV, Web. Les tendances de l'ère digitale.
Scoop.it!

LeWeb13 - La télévision de demain : multisupports, individualisée et payante !

LeWeb13 - La télévision de demain : multisupports, individualisée et payante ! | MEEDIA | Scoop.it
Le responsable des programmes et développements numériques de France TV et le vice-président de CNN.com étaient au Web13 pour évoquer la télévision du futur.

Via VideobeuZ
more...
VideobeuZ's curator insight, December 18, 2013 5:13 AM

Pour l'instant la TV française utilise internet comme support de 2ème écran. C'est déjà ça et ça marche.

Mais l'exemple de Netflix nous confirme un truc que les gens de télé ont tendance à oublier, bientôt 30 ans après les débuts de l'aventure Canal+ : les viewers sont toujours prêts à payer pour un contenu de qualité.

Gael Chatellier's curator insight, December 20, 2013 2:26 AM

oui... encore faut il que le contenu soit de qualité !

Rescooped by ETIENNE Manon from TV | marché nord-américain
Scoop.it!

Pour les consommateurs, la télévision payante est sur le déclin « Mediamerica

Pour les consommateurs, la télévision payante est sur le déclin « Mediamerica | MEEDIA | Scoop.it

Via Mediamerica
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from Directions Générales
Scoop.it!

Canal+, les abonnements stagnent, la chaine cryptée cherche un deuxième souffle

Canal+, les abonnements stagnent, la chaine cryptée cherche un deuxième souffle | MEEDIA | Scoop.it
Face à la stagnation de ses abonnements et à une concurrence accrue, le leader de la télévision payante se cherche...

Via Les Echos Business
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from DocPresseESJ
Scoop.it!

Les chaînes thématiques à la recherche d'un second souffle

Les chaînes thématiques à la recherche d'un second souffle | MEEDIA | Scoop.it

Prises en tenaille entre la crise et la concurrence de la TNT gratuite, leurs recettes publicitaires sont en recul. 
Les chaînes demandent que leurs obligations d'investissement dans la production soient revues à la baisse. 

 

Lire aussi "La télévision payante en plein essor dans le monde" (http://bit.ly/16pN06K) et "Gérald-Brice Viret: «Nous subissons une concurrence sauvage de la part des services de vidéo sur Internet»" (http://bit.ly/18MxhF0)


Via DocPresseESJ
more...
DocPresseESJ's curator insight, July 10, 2013 5:33 AM

la majorité des petites chaînes thématiques oscillent entre 0,1% et 1% maximum de part d'audience.

Rescooped by ETIENNE Manon from (Media & Trend)
Scoop.it!

Les chaînes thématiques cherchent à se maintenir dans un marché disputé

Les chaînes thématiques cherchent à se maintenir dans un marché disputé | MEEDIA | Scoop.it

Pour s'imposer dans un marché dominé par la télévision gratuite, les chaînes du câble, du satellite et de l'ADSL doivent proposer des contenus disponibles nulle part ailleurs. La télévision connectée ne facilite pas leur travail.

 

Après les chaînes historiques TF1, M6, France 2 , c'est maintenant le tour des petites chaînes thématiques de faire leur rentrée. Chaque année, elles décalent les annonces sur leurs nouveaux programmes pour ne pas être dans l'ombre des « grandes » chaînes et faire entendre leur voix dans un marché aujourd'hui dominé par la TNT, le principal mode de réception de la télévision en France. Diffusées sur le câble, le satellite et l'ADSL, qui offrent une poignée de chaînes gratuites et des bouquets en option payante, elles touchent un peu plus de 38 millions d'individus. Mais quel peut être leur avenir, perdues au milieu d'une TNT qui va encore s'enrichir de six chaînes gratuites en décembre, des offres VOD qui se développent à vitesse grand V et de l'arrivée de la télévision connectée ?

D'après l'Association des chaînes du câble et du satellite (ACCeS), les recettes d'abonnement des chaînes thématiques ont progressé de 60 % entre 2000 et 2010. Les revenus divers (téléachat, paiement à la séance) sont au même niveau que les recettes publicitaires (12 % du chiffre d'affaires), qui, crise oblige, reculent de 5 % (net) au premier semestre. Très thématisées et pour la plupart payantes, ces chaînes ne touchent qu'un public de niche. Dans le classement de Médiamétrie, les plus regardées sont TV Breizh, Disney Channel ou encore Canal+ Sport. Téva, RTL9, Paris Première, Eurosport et 13 e Rue sont aussi dans le haut du palmarès. Mais le total des abonnés à une offre payante du câble, satellite et ADSL est en retrait au premier semestre de 2012 (14,243 millions, contre 16,56 millions un an plus tôt).

Si la TNT a fait du mal à des chaînes comme LCI (lire ci-dessous), en offrant gratuitement des thématiques payantes sur le câble et le satellite, elle a aussi servi de produit d'appel pour des offres payantes.

Bertrand Meheut, le patron de Canal+ en est convaincu, « l 'émergence de chaînes gratuites va rendre plus attractifs les contenus de valeur des chaînes payantes, lesquels ne pourront pas être financés par les chaînes gratuites », trop nombreuses à se partager le gâteau publicitaire. Ces chaînes sont néanmoins dépendantes des redevances des opérateurs qui les distribuent  : 76 % de leur chiffre d'affaires et jusqu'à 95 % pour certaines, comme Animaux ou Toute l'Histoire. Pour Florence le Borgne, responsable télévisions et contenus numériques à l'Idate, la plus grande menace, c'est la télévision connectée. « A partir du moment où du contenu Internet débarque sur le téléviseur, on a accès à des chaînes de télé en ligne proposant toutes les thématiques des chaînes du câble et du satellite ». Dès lors, à quoi bon conserver un abonnement ? Dans cet univers mouvant, les distributeurs de chaînes tentent de s'adapter, comme CanalSat (lire ci-dessous). Les services ADSL se définissent souvent comme les précurseurs de la télévision connectée, ayant développé le même type de services. Le câble n'est pas en reste. « Chez nous, la stratégie consiste à intégrer la télé connectée à travers la box, ce qui nous permet de proposer de nouvelles chaînes et des services absents de la TNT comme la "catch-up", ou les contenus sur tablette et smartphone », plaide Jérôme Yomtov, DG délégué de Numericable.

Les tendances ne sont pas les mêmes pour tous: alors que la réception télé via le satellite et le câble recule en France, l'ADSL a le vent en poupe. Mais il ne couvre pas l'intégralité du territoire et son développement dépend en grande partie de la fibre optique, dont le déploiement en France sera long et onéreux. A l'avenir, les chaînes thématiques devraient aussi compter avec l'arrivée en France de Netflix et Amazon, proposant des films et séries en VOD à prix sacrifiés. Ils font déjà fureur aux Etats-Unis, où des centaines de milliers de foyers se sont désabonnés du câble depuis le début de l'année, souvent pour ne garder que Netflix ou Hulu et leur TNT gratuite.


Via Virginie Colnel
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from La Nouvelle Télévision
Scoop.it!

Study: TV Viewers Prefer Not to Multitask

Study: TV Viewers Prefer Not to Multitask | MEEDIA | Scoop.it
Good news for the television industry: Even with smartphones, the Internet, Twitter and other distractions, TV viewers overwhelmingly prefer to focus on the shows they are tuned in to rather than multitask.

Via Vikram R Chari, Criscenti, Ludovic Bostral, Clément Morin
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from La Nouvelle Télévision
Scoop.it!

L'usage de la TV connectée s'intensifie

68% des téléspectateurs français ont une TV connectée à l'internet mais si l'usage de ces nouvelles fonctionnalités progresse, il est encore limité par de nombreux freins, selon une étude de CCM Benchmark. 59% des Français équipés d'un téléviseur sont connectés via la box de leur opérateur tandis que 9% ont une télévision connectée ou "smart TV" qu'ils branchent directement sur internet, détaille cette enquête dévoilée mardi au cours de la conférence "TV connectée et multi-écran". Selon CCM Benchmark, 6% des téléspectateurs se connectent aussi via une console de jeu ou un lecteur blu-ray, et 2% via un boîtier indépendant de la télé (Google TV, Apple TV...) alors que 32% d'entre eux disposent toujours d'un téléviseur à l'ancienne, sans connexion. "Les usages se sont intensifiés nettement", a souligné Auriane Guzzo, chef de projet études de CCM Benchmark: "l'an dernier 23% des répondants n'avaient jamais utilisé les services internet, contre 9% aujourd'hui".


Via Clément Morin
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from La Nouvelle Télévision
Scoop.it!

Télévision connectée : un fort taux d'équipement mais un usage limité

68 % des téléspectateurs français possèdent une télévision connectable à Internet. Si les usages s'intensifient, ils demeurent limités par l'existence de nombreux freins selon l'étude de CCM Benchmark.

Via Clément Morin
more...
No comment yet.
Scooped by ETIENNE Manon
Scoop.it!

Décoder les conversations sociales est clé pour une bonne mesure d'audience | L'Atelier: Disruptive innovation

Décoder les conversations sociales est clé pour une bonne mesure d'audience | L'Atelier: Disruptive innovation | MEEDIA | Scoop.it
Lorsque l’on parle de l’avenir de la télévision, on a tendance à mentionner les innovations technologiques comme la télévision connectée et le « second screen. » Mais un autre enjeu majeur est celui de l’analyse des conversations sociales.
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from Médiathèque SciencesCom
Scoop.it!

L'avenir de la télévision en 6 points

L'avenir de la télévision en 6 points | MEEDIA | Scoop.it
Ernst & Young a publié aujourd'hui un papier sur l'avenir de la télévision dans le nouvel environnement "où le public a pris le contrôle". Résumé en six points :   1 Le "storytelling" va évolue...

Via DocSciencesCom
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from Iliad Free
Scoop.it!

L'Autorité de la concurrence encadre la distribution de chaînes par CanalSat

L'Autorité de la concurrence encadre la distribution de chaînes par CanalSat | MEEDIA | Scoop.it

L'Autorité force CanalSat à la transparence dans la distribution de chaînes exclusives. Les fournisseurs d'accès à Internet comme Orange, Bouygues ou Free vont bientôt pouvoir proposer de nouvelles chaînes de télévision à leurs abonnés. C'est, du moins, ce qu'espère l'Autorité de la concurrence, qui veut à tout prix qu'ils puissent concurrencer CanalSat, le tout-puissant bouquet satellitaire de Canal+ et la première offre de télévision payante avec environ 4 millions d'abonnés.


Via media veilleur
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from Culture & Entertainment - Digital Marketing
Scoop.it!

LeWeb13 - La télévision de demain : multisupports, individualisée et payante !

LeWeb13 - La télévision de demain : multisupports, individualisée et payante ! | MEEDIA | Scoop.it
Le responsable des programmes et développements numériques de France TV et le vice-président de CNN.com étaient au Web13 pour évoquer la télévision du futur.

Via Tilda HOEDTS
more...
Tilda HOEDTS's curator insight, December 13, 2013 3:55 AM

Des pistes de développement pour la TV du futur...

Rescooped by ETIENNE Manon from Box & OTT
Scoop.it!

Les services « over the top » vont s'installer grâce au deuxième téléviseur

Les services « over the top » vont s'installer grâce au deuxième téléviseur | MEEDIA | Scoop.it

Etes-vous « over the top » ? Pour faire partie du gratin de l'audiovisuel, il faut avoir un pied dans le monde d'Apple, Netflix, Google et autres Lovefilm, explique Analysys Mason dans une étude parue la semaine dernière au sujet de la télévision payante en Europe. Un bel avenir s'ouvre à ces acteurs, qu'on surnomme « OTT » parce qu'ils n'ont pas de réseau physique mais viennent se greffer « par dessus » ceux des opérateurs avec leurs services et applications à valeur ajoutée.


Via Porte Raphael
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from CLEMI - Veille sur l'Education aux médias et à l'information
Scoop.it!

La télévision payante en plein essor dans le monde | Les Echos

Près de 1 milliard de foyers seront abonnés à la télévision payante en 2018. L'Asie-Pacifique est le continent moteur...

Via CLEMI - Centre de Liaison de l'Enseignement et des Médias d'Information
more...
No comment yet.
Rescooped by ETIENNE Manon from Narration transmedia
Scoop.it!

Télévision - Article - Transmédia à la française : la rentrée des séries interactives

Télévision - Article - Transmédia à la française : la rentrée des séries interactives | MEEDIA | Scoop.it

via @sfaure et @_GYO_


Via Kuenca
more...
No comment yet.