Philippe Laloux (Le Soir) : "De nouveaux profils essentiels mais peu recherchés" | Association des journalistes professionnels - Etats généraux des médias d'information | Médias et communication | Scoop.it

"Il faut avoir une certaine agilité numérique, être à l’aise dans ce monde-là et ce n’est pas si évident. C’est à tous les étages qu’il y a ce besoin d’acquisition de ces compétences. La fracture numérique n’est pas seulement socio-économique : elle aussi dans la capacité à maîtriser cet environnement. Je vais être un peu dur en disant que dans les rédactions aujourd’hui, il y a des gens qui n’ont ni vision ni compétence. Ce constat-là ralentit les mutations dans les organisations médias tant dans les organes de presse que dans les instances sectorielles et que dans les écoles et facultés de journalisme."