L’insolite: moteur d’innovation | Marketing | Scoop.it

Culture RP a rencontré Anne Brunet-Mbappe, Professeur-Chercheur et auteur de « L’insolite, moteur d’innovation » aux éditions Dunod, 2013.

 

 

Pouvez-vous donner quelques exemples de produits et de services insolites ?

 

Des sex toys pour les chiens, un service de rangeurs à domicile, la gym-poussette – des cours de gymnastique conçus spécialement pour les jeunes mamans accompagnées de leur bébé en poussette -, un hôtel offrant aux couples toutes les prestations nécessaires à l’organisation express de leur divorce, des portraits réalisés avec la cendre de défunts, des bijoux végétaux, un gîte agencé comme une cage pour y vivre à la manière d’un hamster ou encore du fumier vendu en coffret cadeau ! Et tous ces concepts ont trouvé leur clientèle.

 

Sur quoi repose l’insolite ?

 

Une innovation est qualifiable d’insolite quand elle est à la fois ressentie comme nouvelle, originale et étrange. Mais l’insolite reste une notion très relative. La construction d’un produit ou d’un service insolite s’accomplit, à l’insu même de son créateur, par l’association d’une base stratégique avec un contexte d’utilisation ou d’activité. J’ai relevé six stratégies productrices d’insolite...