Articles de fonds qui m'intéressent
258 views | +0 today
Follow
Articles de fonds qui m'intéressent
Sélectionner l'information utile et ludique pour tous...pour créer du lien
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by CircusConsulting from Consommation collaborative et Economie du partage
Scoop.it!

Jérémie Berrebi (Kima Ventures) : "2014 sera l'année des objets connectés et de la sharing economy"

Jérémie Berrebi (Kima Ventures) : "2014 sera l'année des objets connectés et de la sharing economy" | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it
Le co-dirigeant du fonds d'investissement Kima Ventures décrypte les tendances du numérique en 2014 et identifie les secteurs les plus en vogue cette année.

Via Coplayers
CircusConsulting's insight:

Kima Ventures investit dans l'économie collaborative.

Evidemment, tout le monde peut se tromper. Mais quand on sait que Xavier Niel, un des hommes d'affaires français les plus entreprenants, audacieux, successful, innovants est derrière Kima Ventures, on est tenté de lire attentivement l'article. En tous cas, c'est tout bénéf pour l'économie collaborative d'être étudiée de près par ce genre de fonds VC. Cela montre que l'économie collaborative devient mainstream et repose sur des modèles économiques solides et rentables.

Un danger tout de même à surveiller : les risques de dérives ultra-capitalistes et spéculatoires de ce genre d'investissements VC n'est pas et ne doit pas devenir compatible avec l'économie collaborative.

more...
CircusConsulting's curator insight, June 17, 2014 7:55 AM
CircusConsulting's insight:

Kima Ventures investit dans l'économie collaborative.

Evidemment, tout le monde peut se tromper. Mais quand on sait que Xavier Niel, un des hommes d'affaires français les plus entreprenants, audacieux, successful, innovants est derrière Kima Ventures, on est tenté de lire attentivement l'article. En tous cas, c'est tout bénéf pour l'économie collaborative d'être étudiée de près par ce genre de fonds VC. Cela montre que l'économie collaborative devient mainstream et repose sur des modèles économiques solides et rentables.

Un danger tout de même à surveiller : les risques de dérives ultra-capitalistes et spéculatoires de ce genre d'investissements VC n'est pas et ne doit pas devenir compatible avec l'économie collaborative.

Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

Le "droit à l'oubli" par Google

Le "droit à l'oubli" par Google | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it
CircusConsulting's insight:

Google nous donne le droit à l'oubli. C'est une bonne nouvelle pour les personnes inquiètes pour leur e-réputation. Leur nom n'apparaîtra pas dans les moteurs de recherche. Resteront vos photos, mais surtout le tracking de vos navigations web restent bien conservées, elles.

 

Certes, le "droit à l'oubli accordé" par Google représente un progrès dans la gestion de la e-réputation. Mais arrêtons-nous deux secondes sur la terminologie. Google nous "donne le droit" à l'oubli, c'est à dire nous permet de maîtriser notre e-réputation, dont la résonnance dépasse de loin notre réputation IRL, quand il s'agit de chercher un emploi. Mais encore heureux. Certains penseront que c'est pointilleux de relever le vocabulaire mais je trouve que c'est révélateur du contrôle que nous avons laissé Google prendre sur nos vies numériques. Le "choix" de l'oubli aurait certainement été plus approprié. Mais bon, ceci étant dit, passons et regardons plus attentivement le fond.

Déjà, il existe certaines limites à ce "droit à l'oubli". Vos photos vous poursuivront et vous serez publiquement reconnaissables dans des situations que vous aurez aimé réservées au domaine privé. Ensuite, ce droit à l'oubli se mérite, il faut remplir et envoyer un formulaire. Ce n'est pas le choix par défaut, il faut prendre l'initiative de rester anonyme et donc spontanément rester vigilant sur la Toile. Pourtant, il ne s'agit pas là pour Google d'une prouesse technique de vous accorder ce droit à l'oubli. Ensuite, celui-ci concerne les recherches en Europe. Hors de nos frontières, vous n'aurez plus le droit à l'anonymat.

Mais surtout je vous invite à considérer cette bonne nouvelle comme une première étape de la sécurisation et privatisation de nos données personnelles, et non une fin en soi. Car finalement je ne suis pas si étonnée que Google renonce au référencement de votre nom. Quel intérêt Google a-t-il à vous faire reconnaître par vos pairs ?

En revanche, c'est bien vos données personnelles, vos achats, vos goûts, vos centres d'intérêts qui sont précieusement gardés, archivés, exploités par Google et c'est bien l'ensemble de toutes nos données personelles qui leur permettent d'emettre des hypothèses, faire entrer en jeu les entreprises d'intelligence artificielle que Google a récemment rachetées pour générer des algorythmes permettant d'anticiper nos prochains achats, nos prochains centres d'intérêt, formater notre pensée pour qu'elles rentrent encore mieux dans les cases de leurs matrices.

more...
No comment yet.
Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

Rendons notre argent heureux...

Rendons notre argent heureux... | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it
CircusConsulting's insight:

Très belle campagne du CCFD que celle du www.aidonslargent.org.

 

C'est vrai ça, je me suis jamais mis à la place de l'argent.

Pourtant j'ai beaucoup écouté "Pepette" de Java...que je vous recommande d'ailleurs.

 

Si j'étais Monsieur Argent, ça me ferait marrer un temps de me dorer la pilule aux Bahamas mais à priori, ça me saoulerait aussi assez vite.

 

Vivement que Monsieur Argent fasse sa crise de la quarantaine, qu'il fasse une profonde remise en question sur lui-même, qu'il se demande enfin ce qu'il a accompli dans la vie, à quoi il a servi, ce qu'il a fait de bien...

 

Surtout qu'il est pas obligé d'abondonner certains privilèges : Il peut toujours continuer à voyager à l'étranger...avec Babyloan Airlines : www.babyloan.org

 

more...
No comment yet.
Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

La folie des cagnottes d'anniversaire

La folie des cagnottes d'anniversaire | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it

 

 

Peut être suis-je une exception et que ce phénomène n'est observable que dans mon écosystème social (si c'est le cas, pensez à le recycler), mais je reçois toutes les 2 semaines une demande de participation à une cagnotte d'anniversaire...Et ça me saoule.

Qu'est ce qui me saoule vous me demanderez ? Ben, je sais pas exactement. (J'ai d'ailleurs pas mal hésité avant d'écrire ce post... j'aurai peut être pas dû)

 

Est-ce que c'est le fait que je suis maman de 2 petites filles de 3 et 5 ans et que je passe la moitié de mes journées à leur expliquer que c'est pas beau de réclamer.... et que je m'aperçois que mes amis adultes en font autant ?

 

Est-ce que c'est le fait que parfois ces cagnottes atteignent des sommes indécentes pour un bien matérialiste (lunettes de marque, sac à main, objet de déco,...) et que ces cagnottes pour l'anniversaire d'un ami banquier priopriétaire de son appart parisien s'adressent à d'autres potes chômeurs, pères de famille ou les deux à la fois ?

 

Est-ce que c'est le fait que ces cagnottes aux sommes astronomiques prennent l'allure de liste de mariage alors que finalement, la soirée c'est qu'une réunion entre potes dans un bar où chacun paie sa conso ?

 

Parlant de conso, est ce que c'est justement le fait que maintenant quand l'addition des 2 demi arrive sur la table, chacun sorte son billet sans inviter l'autre spontanément mais que une fois par an, en revanche, il faille lâcher des thunes sur injonction de participation de cagnotte d'anniversaire ?

 

Est ce que c'est le fait que ces cagnottes marchent bien parce qu'au fond, les potes préfèrent faire un virement swift que se creuser les méninges pour trouver un truc qui ferait vraiment plaisir, un peu perso ?

 

L'autre jour, j'ai reçu un mail "save the date" où on me rancardait dans un bar à 20h pour les 30 ans d'un pote. Puis l'organisateur suggérait qu'on vienne avec un petit cadeau perso qui représenterait un bon souvenir avec le futur trentenaire. Et là, je me suis dit "Top, back to the basics, au old school"... mais nan, j'en étais qu'au 2ème paragraphe du mail. Le 3ème c'était le l'important, celui qui parlait du cadeau (le bidule à rapporter au 2ème paragraphe, c'était l'équivalent du papier cadeau et encore) ...à 900 boules (boules d'euros), donc en francs -  pour faire ma vioque, ben ouais, je suis déja trentenaire et comme une conne, j'ai pas fait de cagnotte alors que ça m'aurait payer mon nouveau salon - en francs, donc ça nous fait du 5 850 francs, un smic.

 

Il y a maintenant des outils web qui vous permettent d'organiser ces cagnottes - elles relançent pour vous, font le travail de commercial, pas franchement approprié au sein de relations amicales. Et ces cagnottes permettent de voir qui a participé ou pas (et même pour les flambeurs, tu peux montrer combien tu as mis) comme si ta participation ou non était proportionnelle à l'amitié que tu portais au bénéficiaire de la cagnotte, que ça devenait un critère de si on est ami ou pas... ou combien on est ami.

 

Bref, dans 10 ans, ce sera monnaie courante. Et ce seuil, presque inévitable que doit franchir, la mort dans l'âme, tout parent au moment de l'adolescence de son enfant, de mettre une enveloppe avec des biftons sous le sapin plutôt qu'un cadeau, sera devenu la norme entre potes.

 

On vit vraiment une époque formidable.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

Comment faire sortir son CV du lot ou l'infographie

Comment faire sortir son CV du lot ou l'infographie | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it

Devinette : que représente cette image ?

a/ un mode d'emploi de tri des déchets

b/ une page listant les logos des sponsors de Christiano Ronaldo

c/ un cv

 

tic tac tic tac...

Voici vraisemblablement la collection automne - hiver 2012 de votre CV, si vous voulez qu'il fasse mouche.

 

Je ne suis pas pour succomber à toutes les modes web du moment, mais il est vrai que recevant une vingtaine de CV par semaine, je me demande comment certains candidats osent encore envoyer un doc word pour postuler dans une start up ?

 

 

Aujourd'hui, trouver un job est une galère et sera demain un combat.

Il y a plusieurs façons de se préparer : trouver ce qu'on veut faire et ce pour quoi on est bon (la base et pas forcément le plus simple); travailler et élargir son réseau; s'entraîner à l'oral pour savoir se présenter (ou vendre, quel mot affreux) au mieux... mais il y a de toute façon un passage obligatoire, le sésame vers votre futur job: votre CV! 

Et il faut bien que celui-ci, reçu parmi des dizaines d'autres, ressorte du lot.

Une mise en page sympa (et adpaté au métier ou secteur d'activité dans lequel vous postulez) est essentielle. L'infographie en est l'illustration poussée à l'extrême.

Encore faut-il posséder les outils ...Et même le talent graphique. Mais la mise en avant des informations importantes reflétera nombre de qualités que recherchent les recruteurs (analyse, restitution des dossiers, organisation de l'info...)... Et c'était déja le cas à l'époque du bon vieux CV word.

 

Donc visitez cette page pour voir des exemples : http://www.vincentabry.com/curriculum-vitae-infographie-17741

Et demandez à un pote qui s'y connaît de refaire avec vous votre CV

ou allez vous entraîner sur des outils comme infogr.am ou visual.ly, mais ces outils restent basiques et vous serez très vite limités dans ce que vous voulez mettre comme info.

Mais je parie ma chemise que dans moins de 3 mois, une start up aura développé un module on line pour vous permttre d'infographiser votre CV.

En attendant, lâchez Word et allez vous créer votre CV en ligne sur DoYouBuzz (http://www.doyoubuzz.com/fr/).

æ

Mais n'oubliez pas, le plus important reste le contenu de votre CV...

more...
No comment yet.
Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

Notoriété de l’ESS et attentes des jeunes « Jeun-ess.fr

Notoriété de l’ESS et attentes des jeunes « Jeun-ess.fr | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it
Notoriété de l’ESS et attentes des jeunes...
more...
No comment yet.
Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

Coup de coeur : très bon site e-commerce par le ... WWF

Coup de coeur : très bon site e-commerce par le ... WWF | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it

Certes un peu culpabilisant mais renvoie très efficacement le consommateur face à ses responsabilités.
Pas vraiment de la dernière fraîcheur, mais je ne me lasse pas de le faire connaître

more...
No comment yet.
Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

En France, vaut mieux posséder un Picasso qu'investir dans une start up...Ca vous évitera de payer l'ISF

En France, vaut mieux posséder un Picasso qu'investir dans une start up...Ca vous évitera de payer l'ISF | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it

Autant dire les choses comme elles le sont, j'ai voté pour le changement !

Et c'est exactement ce que j'attends d'une gauche qui ne doit pas se tromper de combat en faisant la guerre aux plus riches mais en encourageant l'entreprenariat... qu'il s'agisse d'encourager cet état d'esprit auprès du plus grand nombre de français ou de favoriser l'investissement dans des PME auprès des particuliers fortunés.


Marc Simoncini, le fondateur de Meetic, explique dans la vidéo ci-dessous une abbération de l'ISF: En gros, si je possède un Picasso, je ne paie pas d'ISF dessus (être collectionneur d'art n'est apparemment pas considéré comme un signe extérieur de richesse....) mais si j'investis dans une PME ou start up, je paierai l'ISF sur la valorisation de cette start up même si celle-ci est virtuelle et n'a pas généré chez moi un gain financier effectif (je paie l'ISF même si je n'ai pas vendu mes actions de cette start up...et donc si je la vends alors qu'elle a perdu de la valeur, j'aurai quand même payé l'ISF sur sa valorisation virtuelle... idem si la start up fait finalement faillite..).
Malheureusement cette logique n'aura pas pour vertu d'éviter la survalorisation parfois grotesque des start up, mais fera qu'en France, on y viendra pour admirer des oeuvres d'art dans nos musées mais pas pour y travailler !
 

Regardez l'interview de Marc Simoncini sur BFM... très didactique :
http://www.bfmbusiness.com/interview/puisque-le-changement-c%E2%80%99est-maintenant-profitons-en-pour-changer-l%E2%80%99isf-154306

more...
No comment yet.
Rescooped by CircusConsulting from Content Marketing & Content Strategy
Scoop.it!

7 Essential Free Tools for Social Media Design

7 Essential Free Tools for Social Media Design | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it
These resources can help turn your Social Media content from mediocre to professional.

Via Stefano Principato
CircusConsulting's insight:

Voilà un kit système D pour ceux qui n'ont pas les moyens de se payer une licence photoshop. Utile aussi pour les start up qui démarrent et que ne peuvent pas encore investir dans les outils mais qui ont pourtant autant besoin de communiquer de façon professionnelle

more...
No comment yet.
Rescooped by CircusConsulting from Une vie liquide... et du bouillon 2.0 !
Scoop.it!

Google : "Au XXIe siècle, qui contrôle l’intelligence artificielle contrôle le reste"

Google : "Au XXIe siècle, qui contrôle l’intelligence artificielle contrôle le reste" | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it

Considéré comme un gentil moteur de recherche, Google est aujourd’hui en tête pour développer l’intelligence artificielle la plus développée au monde. Une IA plus performante encore que les capacités de l’être humain. Entretien avec Laurent Alexandre, expert en technologies du futur.


Via Christian Dhinaut
more...
CircusConsulting's curator insight, May 30, 2014 3:50 AM

Complètement en phase avec ce que je dénonçais dans mon article sur les dérives possibles de l'économie collaborative reposant sur les infrastructures des géants comme Google et Facebook dont la puissance dépasse celle des Etats et dont les intentions ne sont pas seulement de nous faciliter la vie...

 

Voir article sur les dérives possibles de l'économie collaborative : http://circusconsulting.over-blog.com/2014/02/il-ne-faut-pas-se-tromper-sur-les-derives-possibles-de-l-economie-collaborative.html

Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

Mais au fait, qui est le gros c... qui a inventé les paradis fiscaux ?

Mais au fait, qui est le gros c... qui a inventé les paradis fiscaux ? | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it
CircusConsulting's insight:

 

Les paradis fiscaux: si c'est pas le plus grand hold up ça ?
Les mecs qui ont inventé le concept de paradis fiscal (ou ceux qui ont laissé faire) ont bien réussi leur coup.

Ca paraît tellement technique et opaque que le plus grand nombre s'y est toujours désinteressé...sauf que là, c'est plus possible.

 

C'est la crise et on cherche à taper partout pour créer des revenus pour l'Etat : les allocs, les retraites, les taxes aux entreprises créatrices d'emplois... sans vraiment remettre en cause les paradis fiscaux.

Et là, notre ex ministre du budget, supposé lutter contre la fraude et l'évasion fiscales, est mouillé (du liquide caribéen) jusqu'au cou.

 

Alors forcément, ça interpelle et c'est tant mieux parce qu'en se penchant sur les notions et chiffres clés des paradis fiscaux, on réalise certaines choses qui ne peuvent pas nous laisser indifférents - en voici un petit best of:

 

 - 4 critères définissent un paradis fiscal :

impôts inexistants et insignifiants   /    absence de transparence    /   législation empêchant l'échange d'informations   /   tolérance avec les sociétés-écrans ayant une activité ficitive     

(si c'est pas des préoccupations d'ultra riches ça..)

 

 

- Les ïles vierges britanniques comptent 830 000 sociétés pour 25 000 habitants.... ( vive l'économie réelle ! )

 

 

- A l'échelle mondiale, ce serait plus de 200 milliards d'euros de recettes fiscales par an, soit autant que l'aide au développement consentie par les pays riches de l'OCDE

 

 

- A l'échelle de la France, le manque à gagner pour le budget de l'Etat serait de 50 milliards d'euros, soit l'équivalent du remboursement des intérêts de la dette...

 

Dis-donc, on la tiendrait pas notre solution au déficit budgétaire de l'Etat ?

Ca pose question tout de même. On critique Hollande et ses 75% de taxe qui n'engendraient que des revenus symboliques pour l'Etat. Certes, il ferait mieux de s'attaquer aux paradis fiscaux, mais cette taxe a le mérite de symboliquement exprimer que la solution de notre déficit est à chercher plutôt du côté des riches fraudeurs, cupides et qui en veulent toujours plus en toute impunité que du côté des des classes moyennes.

 

 

Evidemment, ça ne résoud pas tout et il y a un gros travail de fond à faire sur l'état d'esprit des Français (et du gouvernement), finalement moins préoccupé par les finances de l'Etat que par leurs "acquis" sociaux que rien ne pourraient remettre en cause. Mais ça c'est une autre histoire et donc certainement un futur article qu'il faut que je me décide à écrire.

more...
No comment yet.
Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

Meet Claude Bourguignon, ingénieur agronome, qui nous parle de l'avenir de notre Terre

Je viens de regarder plusieurs vidéos de Claude Bourguignon que je ne connaissais pas il y a quelques heures...et je vous en propose une ici, qui résume sa pensée et son talent de pédagogue. Avec lui, ce n'est pas rasant d'entendre parler de ion positif et d'argile...et on comprend même que c'est nécessaire.

 

Notre Terre nourricière est baffouée, assassinée sous nos yeux depuis un demi-siècle mais comme on a oublié ce à quoi ressemblait l'agriculture de nos grands parents ou même à quoi sont supposés ressembler les champs que nous traversons assis dans nos berlines et monospaces, on pense que tout va bien.

D'autant plus qu'on vit une époque très confortable, on a le choix de plein de choses dans nos assiettes, de plus en plus facile à préparer en plus... oui, mais faut pas oublier que notre génération compte 17% d'obèses chez les jeunes.

Peut être faudrait-il se demander ce qu'il y a justement dans nos "assiettes ready-to-take away" ?

Pierre Rabhi (philosophe, ouvrier agricole, auteur de la "sobriété heureuse") dit souvent que bientôt on ne se souhaitera plus "bon apétit" avant de passer à  table mais "bonne chance".

 

Il est temps de changer nos modes de consommation mais aussi et surtout nos modes de production, pour que le manger sain et bio ne soit pas réservée qu'à une élite de bobo cools et conscients.

 

Pour changer notre agriculture, des solutions concrètes existent :

 

1. Repenser nos modes de production en respectant le métabolisme naturel des sols et en s'inspirant de ce qui se faisait avant (exit la monoculture intensive et robotifiée)

2. Attendre (redonner à Mère Nature le temps de se regénérer - c'est un organisme vivant, il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton on/off)

3/ Mesurer la revitalisation progressive des sols, constater que ça marche et continuer

 

Bizarrement, c'est l'étape 2 - d'attente- que nous devons réapprendre le plus.

 

Vraiment, je vous conseille vivement de prendre une demi-heure et de regarder quelques vidéos sur le sujet. Je vous fais une petite sélection.

Et comme je sais que certains n'auront pas le temps (enfin, parlons franchement, ne le prendront pas), un petit best of ci-dessous

 

 

               Citations et chiffres clés de Claude Bourguignon : 

 

- Depuis que nous avons commencé à cultiver les sols, il y a 6000 ans, nous avons détruit 2 milliards d'ha de terres agricoles : il y a 6000 ans, les déserts recouvraient 11% de la surface du globe, ils en recouvrent aujourd'hui 32%.

Et sur ces 2 milliards en 6000 ans, nous en avons détruit la moitié en 100 ans....

"En 1 siècle, nous avons détruit autant de terres que 6000 ans d'agriculture qui nous a précédé".

 

- Il faut ajouter à cela le bétonnage des sols: La France bétonne tous les 7 ans l'équivalent d'un département français....

 

- La Révolution verte c'est l'abandon de l'Etat de son rôle de nourrir la population au profit des industries agro-alimentaires, qui elles, ont pour rôle de faire du profit. 

 

- "L'agriculture intensive, la Révolution verte, représente 40% des émissions de gaz carbonique sur la Planète"

 

- Il faut comprendre que l'agriculture de Monsanto est appelée "intensive" du fait de sa productivité par paysan et non par m2 de terre agricole. Aujourd'hui, l'agriculteur achète des engrais et des machines à l'industrie agro-alimentaire et n'a plus du tout le même rapport à la Terre qu'autrefois.

 

- Il n'y a qu'une seule industrie qui autrefois rendait plus que ce qu'on lui donnait, c'est l'Agriculture. On sème un grain de blé, on en récolte 100. C'était vrai avant la Révolution Verte. Aujourd'hui on dépense de l'énergie. Prenons l'exemple des tomates hors sol du Maroc, c'est 36 calories fossiles dépensées pour produire 1 calorie agricole"

 

- l'agriculture respectueuse des sols est demandeuse de bars. En France, il y a 50 ans, il y avait 4 millions d'agriculteurs, aujourd'hui, ils ne sont plus que 400 000. (A noter qu'en France, il n'y a plus d'agriculteurs mais 4,5 millions de chômeurs)

 

 

                                   Vidéos à voir et liens à cliquer

 

Un état des lieux de l'humanité et la planète en 2010 : http://www.youtube.com/watch?v=CGZtf_Srkqo&feature=related

 

Blog de Pierre Rabhi : http://www.pierrerabhi.org/blog/index.php?static/biographie

 

Extrait de "Solutions locales pour un désordre global" de Coline Serreau : 

 http://www.youtube.com/watch?v=CI7nMaLnUa4&feature=related

 (allez directement à 2mn30, le générique est un peu long)

 

Une vidéo de 1 mn qui résume bien l'abérration de la situation: http://www.youtube.com/watch?v=jqDpy5CkLwI&feature=related

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

Je suis donneuse d'organes

Je suis donneuse d'organes | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it

 

Voilà quelque chose de magnifique : devenir donneur d'organes...

 

 

 

Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, j'ai cliqué sur une pub Internet: une pub qui faisait la promot... - euh pardon, déformation générationnelle -  une pub qui faisait de la sensibilisation sur le don d'organes.

J'ai cliqué, regardé la vidéo (25 secondes) et me suis rendue sur le site pour savoir comment signaler qu'on était donneur d'organes...

 

Et c'est magnifique.

Pas le fait d'être donneur d'organes (enfin si, je trouve ça magnifique), mais la façon de devenir "officiellement" donneur d'organes. Attention, vous êtes prêts, il faut faire un truc qui n'a plus aucune valeur aujourd'hui: IL SUFFIT D'EN PARLER A UN PROCHE.

Avoir une carte de donneur c'est bien, mais ça n'a aucune valeur légale car le médecin devra se renseigner auprès de vos proches pour savoir si vous étiez vraiment donneur d'organes. Et le simple fait de leur avoir dit, de leur en avoir parlé, suffit.

Que quelque chose d'aussi beau que de donner la vie après la mort soit possible en faisant quelque chose d'aussi simple (et devenu beau) que d'en parler à un proche sans paperasse, queue interminable à un guichet, tampon administratif, je trouve ça magnifique... et je le partage avec vous.

 

Et j'en profite aussi pour vous dire (même si on est pas vraiment proches) que je suis donner d'organes.

more...
No comment yet.
Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

1er kit pédagogique pour sensibiliser les élèves à l'économie sociale et solidaire

1er kit pédagogique pour sensibiliser les élèves à l'économie sociale et solidaire | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it

Le Développement Durable a désormais sa place dans les salles de classe. Mais si on demande aux générations futures ce que c'est que le Développement Durable, ils vous répondront à l'unanimité que c'est le recyclage, l'écologie, éteindre les lumières, ne pas faire couler le robinet.

 

Certes... mais quand est ce qu'on aborde les 2 autres piliers du DD que sont le social et l'économique ?

 

Voilà enfin le 1er kit pédagogique qui permet aux professeurs de parler d'économie sociale et solidaire à nos enfants. Il est téléchargeable gratuitement sur www.maclassesolidaire.fr

 

 

Il est très bien fait, et je dis pas ça parce que c'est moi qui l'ai co-écrit....

more...
No comment yet.
Scooped by CircusConsulting
Scoop.it!

Ce qui se passe sur Internet en 60 secondes (infographie)

Ce qui se passe sur Internet en 60 secondes (infographie) | Articles de fonds qui m'intéressent | Scoop.it

D'un côté il faut certainement se réjouir de cette prise de parole du plus grand nombre... et la disponibilité croissante de l'info.

 

De l'autre, on comprend le décalage intergénérationnel que peut créer Internet:  J'ai 30 ans, je me sens déja à la masse.

 

Mais surtout, il y a toujours un pile et un face: A toute cette création d'info correspond la création de déchets... comment est traitée la gestion des déchets numériques, la surconsommation sur le Web? Internet ne serait-il pas l'écosystème le plus pollué ? Quand et qui paiera la facture ??

more...
No comment yet.