MA CULTURE DE BANLIEUE
46 views | +0 today
Follow
MA CULTURE DE BANLIEUE
La Banlieue tu l'aimes ou tu la quittes ..
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Cdb Culture de Banlieue
Scoop.it!

CASEY CHEZ MOI

Casey reste un cas à part dans le rap français considéré comme une valeur sûre du rap français « au feminin » avec Diam’s ou Princess Anies elle a toujours su marquer sa différence…

Tout comme ses acolytes d'Anfalsh et de La Rumeur, Casey revendique son rap comme étant du rap de fils d'immigrés et non du rap français. Les thèmes les plus souvent abordés dans sa musique sont les problèmes de racisme, les violences policières, ainsi que le passé esclavagiste et colonial de la France .

 

En 2006 Casey sort trois projets indépendants : Un maxi intitulé Ennemi de l'Ordre, un street CD Hostile au stylo en forme de rétrospective sur onze ans de la carrière de Casey. On y retrouve 64 titres dont 10 inédits.

 

Et surtout son premier album, Tragédie d'une trajectoire, sorti le 27 novembre 2006. L'album comprend un duo avec Ekoué de La Rumeur, On ne présente plus la famille. Casey en profite également pour rapper sur ses origines dans la chanson Chez moi.

Casey a travaillé avec le collectif Zone libre, un projet rock qui associe l'ancien guitariste de Noir Désir Serge Teyssot-Gay, le guitariste de Yann Tiersen Marc Sens et le batteur de Sloy Cyril Bilbeaud. Hamé de La Rumeur et B james (Anfalsh) collaborent également.

Le 8 mars 2010 Casey sort chez Anfalsh son nouvel album solo, "Libérez la bête" avec toujours les même mots d ordre : qualité d’ ecriture, et rage contrôlé ».

 

« Chez moi » est un clip où les lyrics tapent dans le plexus cassant les clichés de la compagnie Créole, réalisé par Chris Macari.

more...
No comment yet.
Scooped by Cdb Culture de Banlieue
Scoop.it!

Wallen - L'Olivier

Wallen fait partie de la deuxième génération des chanteuses d’ R’nb après K-Reen ou Assia.

 

Considéré comme la Aaliyah française, elle a su marquer sa difference par des thèmes et des choix de featurings qui l’on placé rapidement comme une voix à part...

 

C'est grâce au duo avec Shurik'N (du groupe IAM) que Wallen se fait connaitre.avec "Celle qui dit non" qui est extrait de son 1er album "A force de vivre" sorti en septembre 2001.

 

En 2002, à la suite de ce premier opus, elle est nommée aux Victoires de la musique pour l’album R'n'B de l’année, qui sera finalement remporté par Matt Houston avec "R'n'B de rue". La même année, Wallen fait un duo avec Usher "U got it bad".

 

En 2004, elle sort son deuxième album Avoir la vie devant soi, inspiré de son quotidien et de ses origines. Lors de son concert au Bataclan, elle invite Enrico Macias à chanter L'olivier avec elle. Cette chanson est le troisième single de cet album, après "Bouge cette vie" en collaboration avec Lord Kossity " et le titre Donna.

 

Le morceau « L’Olivier » c’est un hymne à la vie et à la mémoire.

more...
No comment yet.
Scooped by Cdb Culture de Banlieue
Scoop.it!

NAP - " JE VIENS DES QUARTIERS "

 

Formé en 1988 dans le quartier du Neuhof, prés de Strasbourg le groupe NAP pour New African Poet se compose d'Abd al Malik, d'Aïssa, de Bilal, de Karim, de Mohammed et de Mustapha.

Les premières années, le groupe se produit sur des scènes régionales, acquérant peu à peu une certaine notoriété dans le milieu du rap.

 

En 1994 leur premier maxi Trop beau pour être vrai, produit par Sulee B, parait sur le label High Skills, label tout juste créé au cœur du Neuhof par Deez Nutz.

 

Leur projet de premier album, l'Art perdu du freestyle, n'aboutira pas en raison de difficultés à trouver un accord avec un distributeur et de demandes d'échantillons refusées.

En 1996 le groupe sort finalement l'album La Racaille sort 1 disque de nouveau chez High Skills, et distribué par Night & Day. Don Lab, producteur local, et Bilal se chargent de la majorité des instrumentaux du disque. Il se vend à 25 000 exemplaire, tandis que paraissent dans la foulée le maxi Je viens des quartiers et son clip.

 

La reconnaissance de la scène hip-hop et de l'industrie musicale permettent la sortie[réf. nécessaire], en 1998, en licence avec BMG, de leur deuxième album La Fin du monde. Celui-ci est marqué par de nombreuses participations, telles que Wallen (sur le titre Si loin Si proche), Rockin Squat du groupe Assassin et Radical Kicker (Propos sur le pouvoir), Shurik'N (Pas même un sourire) et Freeman (Triangle des Bermudes) du groupe IAM, Rocca (Sans regret) ou encore Faf Larage (5 ans de répit).

 

Le groupe signe par la suite un contrat d'artiste avec BMG pour sortir son troisième album : À l'intérieur de nous. High Skills est par ailleurs racheté en 2004 par la société Clair 2 Lune.

Le best-of est sorti le 17 novembre 2008, la sortie du best-of " UN MONDE PERDU". Album collector 2 CD et 1 DVD. On y retrouve notamment les participations de Rockin' Squat (Assassin), Shurik'n et Freeman (IAM), Rocca, Faf La Rage, Wallen, Sté Strausz, . . .

 

Un premier CD avec les versions originales, un second avec des versions remixées par DJ Nelson, et enfin un DVD de clips, vidéos et interviews.

 

« Je viens des quartiers » est leur premier clip qui sent la rage , cette soif de revendiquer et qui avait pour ambition de mettre Neuhof sur l échiquier du rap français

Fait rare le clip il a eu la chance de passer sur M6 tard la nuit

more...
No comment yet.
Scooped by Cdb Culture de Banlieue
Scoop.it!

La rumeur - L'ombre sur la mesure

La Rumeur est le groupe de rap français composé de Ekoué, Hamé, le Bavar, Mourad et de deux DJs, Soul G et Kool M. Ils sont originaires notamment d'Élancourt, de Maurepas (77).

 

Leur conception du rap et de son engagement est sans concession , ce qui marque leur difference dans le paysage musical....

 

La Rumeur se considère comme un groupe de rap underground hardcore, souhaitant se différencier en cela du milieu du rap français qui, en grande partie selon eux, adapte ses textes aux exigences des radios, quitte à perdre son caractère subversif (cf Nous sommes les premiers sur... sur l'album Regain de Tension). Aussi, ils refusent d'atténuer leurs textes pour être diffusés sur des radios commerciales telles Skyrock ou Fun Radio.

 

La Rumeur et Anfalsh ( Casey B-JAMES ...) sont assez proches dans leurs rapports aux médias, et dans leur conception du rap. Ils ont d'ailleurs écrit et interprété plusieurs morceaux ensemble. Ils définissent leur rap comme du Rap de Fils d'Immigrés par opposition au rap français.

La Rumeur est proche aussi de certains groupes de rock. Ainsi Serge Teyssot-Gay, guitariste de Noir Désir, apparaît sur deux albums du groupe. De même, Hamé a collaboré avec Casey et le groupe Zone Libre, sur l'album L'Angle mort, qui croise rock expérimental et rap hardcore.

 

En juillet 2002, le groupe est attaqué en justice par le Ministère de l’Intérieur, alors dirigé par Nicolas Sarkozy. Leur sont reprochés des propos issus d'un article[3] signé Hamé, publié le 29 avril 2002 dans le fanzine La Rumeur Magazine no 1, accompagnant l'album L'Ombre sur la mesure[4]. Hamé est assigné à comparaître devant le Tribunal de Grande Instance pour « diffamation publique envers la Police nationale ».

 

Le 25 juin 2010, la Cour de cassation rejette le pourvoi, estimant « qu’ayant exactement retenu que les écrits incriminés n’imputaient aucun fait précis, de nature à être, sans difficulté, l’objet d’une preuve ou d’un débat contradictoire, la cour d’appel en a déduit à bon droit que ces écrits, s’ils revêtaient un caractère injurieux, ne constituaient pas le délit de diffamation envers une administration publique ».

Cette décision met fin a un « marathon judiciaire » qui a duré huit ans.

 

« L ombre sur la mesure » est le premier clip du groupe réalisé par Tcho Antidote

more...
No comment yet.
Scooped by Cdb Culture de Banlieue
Scoop.it!

Le Qatar investit en banlieue : la faute à qui ? -

Le Qatar investit en banlieue : la faute à qui ?  - | MA CULTURE DE BANLIEUE | Scoop.it

Après le PSG, ce sont les banlieues françaises qui vont bénéficier de fonds en provenance du Qatar. Pourquoi ? À qui profite l'opération ?Agaçant, visible, ambitieux, les qualificatifs pour désigner le Qatar ne manquent pas : depuis quelques années, l'émirat ne laisse pas indifférent.

Et pas plus depuis que le lundi 24 septembre, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a approuvé la création d'un fond à financement qatari pour les banlieues françaises déprimées. Légitimement, on peut s'interroger sur le but d'un tel geste de la part du Qatar.

La France n'est pas le Mali

Tout d'abord, il faut écarter l'hypothèse d'un fond que le Qatar utiliserait afin de financer des acteurs politico-militaires de la mouvance islamiste en France. Cette stratégie existe certes de la part du Qatar, mais elle est réservée à des zones bien particulières, à savoir l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Les services français, en outre, seront particulièrement vigilants sur ce point et le Qatar n'y a aucun intérêt.

Par ailleurs, l’État français et son administration vont contrôler les flux financiers de ce fond, qui sera de fait un outil de développement économique. Les responsables qataris sont des hommes d'affaires avisés qui ont vu le potentiel de beaucoup de personnes de nos banlieues. Il est vrai qu'un certain nombre de jeunes français, notamment issus de l'immigration, sont partis ces dernières années au Qatar faire de belles carrières.Une telle opération a néanmoins plusieurs avantages pour les Qataris.Un outil du soft power qatariTout d'abord, et répétons-le, il s'agit investissements financiers. Ils s'inscrivent dans le cadre d'une stratégie de diversification des actifs qataris dans le monde – visible dans de nombreux pays, du Kenya en Chine, en passant par l'Europe – afin de doter l'émirat d'actif solides pour préparer l'après pétrole. En France, de tels investissements se retrouvent dans de nombreux secteurs économiques avec des participations notamment dans de grandes entreprises.

Ensuite, c'est une opération de séduction. Envers l’État français tout d'abord, afin de montrer que ce projet qui avait été entrepris sous la présidence Sarkozy (puis mis en attente pendant l'élection) fonctionne également avec le président Hollande. Les Qataris souhaitent en effet soigner leur relation avec la France, un partenaire économique, politique et militaire de premier plan (tout particulièrement au moment où les manœuvres qataries au Mali indisposent les occidentaux).

Séduction également vers de jeunes entrepreneur français que le climat économique de nos banlieues ne porte pas. Le Qatar espère par cette opération fait naître de futures élites économiques, voire politiques – comme l'ont fait les États-Unis à une époque – afin de tisser des liens solides et de long terme entre nos deux pays. Il s'agirait également d'éventuellement les faire venir s'installer au Qatar pour faire des affaires (le taux de croissance exponentiel du PIB de l'émirat fait qu'il est en pénurie de cadres bien formés).

Un mini plan Marshall ?Finalement, cette opération en dit plus sur la France que sur le Qatar. La crise de nos finances publiques fait que nous acceptons un fond d’investissement étranger dans nos banlieues, ce qui aurait été impensable il y a quelques années.Quel que soit son origine, symboliquement – et bien que ce ne soit pas un fond de reconstruction – ce plan d'investissement nous renvoie aux précédentes aides que nous avons connues : le plan Marshall, le FEDER européen, etc. Il prouve une fois de plus l'urgence d’une action efficace et décisive dans nos banlieues.Pour finir, ce fond surprend car il change le regard que nous avons sur nos banlieues paupérisées et déprimées : avec des investissements, il peut s'y passer des choses positives. Bref, un peu de décentration ne fait pas de mal.

more...
No comment yet.
Scooped by Cdb Culture de Banlieue
Scoop.it!

TheSeventhLetter: Revok, Rime & Roids Cross Country

REVOK est une des gachettes du graffiti US par excellence , reconnaissable entre mille il fait mal au crâne par le choix des couleurs et de l emboîtement de ses lettres...

Toujours sous pression il a cette capacité de se remettre en question, à la recherche d'un "flow" tout en gardant une fraicheur des jeunes loups.

 

Malgré des deboires judiciaires il expose actuellement.

 

Revok organise sa première exposition personnelle à Motor City, où il vit et travaille depuis 2011.

Comme son nom l'indique, Ordinary Things traitera du quotidien, des choses de la vie de tous les jours. Quoi de plus normal en effet pour un artiste qui assemble ses œuvres à partir de morceaux de bois issus de maisons détruites ? Des trottoirs de Détroit aux cimaises de ses galeries, les fragments de ces bâtisses abandonnées se voient là offrir une seconde vie.

 

 

 

more...
No comment yet.