Luxe 2.0
877 views | +0 today
Follow
Luxe 2.0
Quelles sont les tendances et les faits marquants dans l'univers digital du marketing luxe & art de vivre ?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Franck Prime : "Les marques de luxe sont les plus sélectives"

Franck Prime : "Les marques de luxe sont les plus sélectives" | Luxe 2.0 | Scoop.it
Organisateur du salon Digital Luxe Meeting, Franck Prime explique pourquoi les marques de luxe sont les plus sélectives dans leur stratégie e-commerce
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

L'industrie du luxe remporte-t-elle le pari du digital ?

L'industrie du luxe remporte-t-elle le pari du digital ? | Luxe 2.0 | Scoop.it
Un constat que le luxe a su analyser, comprendre et mettre à profit en faisant notamment appel à de nouvelles manières de communiquer.
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

La mécanique digitale des marques de luxe | ICTjournal

La mécanique digitale des marques de luxe | ICTjournal | Luxe 2.0 | Scoop.it
Les marques de luxe étendent aujourd’hui leur univers via les médias sociaux et des expériences d’interaction innov
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Isabelle Chaboud - Article LinkedIn - 28/03/2018

Le luxe fait rêver… encore et toujours. Il fait rêver les clients grâce à ses produits alliant excellence et créativité, ses marques emblématiques et ses collections sans cesse renouvelées. Il séduit même une clientèle plus jeune issue des générations Y et Z. Il fait rêver les investisseurs, surtout en 2017 avec des résultats records après une reprise du marché chinois, des ventes solides en Europe et aux Etats-Unis et un développement des ventes en ligne. Et, cette année encore, il fait rêver les talents : LVMH, Chanel, Richemont, Hermès et Kering figurent aux premières places du classement LinkedIn Top Companies 2018. Comment expliquer un tel engouement ?


1- Un secteur toujours en croissance et résolument tourné vers l’international

Selon l’étude du BCG Altagamma-True Luxury Global Consumer insight publiée en Février 2017, le marché mondial des produits de luxe était évalué à 860 milliards d’euros en 2016 et devrait atteindre 1183 milliards d’euros en 2023, même si les taux de croissance pour la période 2016-2023 avoisinent les 2-3% pour la catégorie "personal luxury goods" (accessoires, vêtements, montres et bijoux, parfums et cosmétiques) et 5-6% pour la catégorie "experiential luxury goods" (restaurants, vins & spiritueux, hôtels...), les chiffres n’en demeurent pas moins impressionnants. Ils peuvent cependant cacher des disparités car l’industrie du luxe regroupe des acteurs de tailles très hétérogènes. Les petites sociétés, souvent familiales, ne publiant pas leurs chiffres, nous nous attacherons essentiellement ici aux grands groupes. Pour ne donner que quelques repères, LVMH, numéro un mondial du luxe réalisait 20,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2010 avec un effectif moyen de 72 951 collaborateurs. En 2017, le Groupe a annoncé 42,6 milliards d’euros de ventes avec 134 000 collaborateurs et un résultat net dépassant les 5 milliards d’euros. Autrement dit en 7 ans, son chiffre d’affaires a plus que doublé et 60 000 nouveaux collaborateurs ont rejoint le géant du luxe. Bien entendu cette progression est due à une croissance externe avec des rachats successifs tels que Bvlgari en 2011, Loro Piana en 2013, Rimowa fin 2016 (pour ne citer que les plus significatifs), mais également à de nouveaux recrutements. Pour le Groupe Kering, il est plus compliqué de raisonner au niveau consolidé car le Groupe opérait également dans la grande distribution jusqu'en 2013. Il convient donc de regarder uniquement l'évolution du pôle luxe. En 2010, cette activité représentait 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires avec un effectif moyen de 11 941 collaborateurs (document de référence 2010).

En 2017, elle représente 10,8 milliards d’euros pour 23 423 collaborateurs (document financier 2017). Encore une fois, la progression du pôle luxe est remarquable. C'est certainement l'une des raisons qui a motivé Kering à annoncer en janvier 2018 son recentrage stratégique pour devenir un pure player dans le luxe. Dans le même temps, les effectifs ont presque été multipliés par deux. Précisons que cette hausse spectaculaire incombe essentiellement à Gucci avec ses 6,2 milliards d’euros de chiffre d'affaires(+ 44,6% par rapport à 2016 ). Quant à Hermès, la société annonce encore une année 2017 exceptionnelle avec 5,55 milliards d’euros de ventes, une marge opérationnelle en hausse de 13% à 1,92 milliards d'euros(34,6% des ventes, la plus haute du secteur!) et un résultat net en progression de 11%. Non seulement ces Maisons recrutent mais elles offrent aussi des opportunités de formation et de carrières très intéressantes (diversité des métiers, des marques, des secteurs). Hermès qui maintient l'essentiel de sa production en France a par exemple indiqué fin octobre 2017 qu'il allait ouvrir deux nouvelles maroquineries et créer 500 emplois en France. Le groupe Vuitton prévoit l'ouverture d'un nouvel atelier en Vendée pour la fin du premier semestre 2018. Au delà, les grands acteurs proposent aussi des carrières à l’international. Par exemple, LVMH précisait dans son document de référence 2016 que 80% de son effectif travaillait en dehors de l’Hexagone (20% de de son effectif était basé en France). Chez Kering, seulement 6,4% de l’effectif était basé en France en 2016. L’essentiel de ses collaborateurs travaillant ainsi à l’international avec plus de 35% en Europe de l’Ouest et presque 32% en Asie/Moyen Orient.

2 - Un secteur de plus en plus tourné vers l’innovation, le digital et le développement durable

Le secteur du luxe est un secteur en pleine évolution notamment en matière de digitalisation et d’innovation. Même si dans ce domaine, l’industrie du luxe avait pris du retard, la quasi-totalité des Maisons adopte désormais une stratégie multicanale. Si aujourd’hui les ventes se concrétisent encore souvent en magasin, il est important de noter que plus de sept ventes sur dix sont influencées par des recherches en ligne. Les ventes en ligne devraient être le nouveau relais de croissance pour le luxe. Cette tendance se renforce, selon la dernière étude McKinsey publiée en février 2018, 20% des ventes devraient être réalisées en ligne en 2025. Les marques de luxe investissent de plus en plus dans la transformation digitale. Dernier en date, Richemont, acteur majeur du luxe sur le secteur de la joaillerie et l'horlogerie (Cartier, IWC, Jaeger-LeCoultre, Van Cleef & Arpels...) : 10,6 milliards d'euros de chiffre d’affaires au 31 mars 2017 vient d'obtenir le feu vert de l'autorité de régulation de la Bourse italienne pour son offre de rachat des 51% qu’il ne détenait pas encore dans Yoox-Net-à-porter. Cette acquisition devrait permettre à Richemont de renforcer la distribution de ses produits en ligne et pourquoi pas de développer les ventes de montres sur ce canal.

Face aux défis qui l’attendent, ce dernier intègre l’innovation afin de développer de nouveaux procédés, de trouver des solutions alternatives à la raréfaction de ressources naturelles et bien entendu à l’émergence de nouvelles tendances. Kering par exemple lance en avril 2018 le premier MOOC (Massive Open Online Course) sur le thème « Fashion and sustainability : Understanding Luxury fashion in a changing World » en partenariat avec le London College of fashion.

L’attractivité du secteur du luxe provient aussi des initiatives responsables des grandes Maisons. Qu’il s’agisse de l’engagement et de la communication sur l’environnement ou la protection des droits de la femme à l’instar de Kering qui a créé en 2009 une fondation pour lutter contre les violences faites aux femmes et communique régulièrement en matière de développement durable : création d’un compte de résultat environnemental pour mesurer les impacts du groupe sur l’environnement, décision d’arrêter d’utiliser la fourrure animale pour les collections Gucci à partir de 2018…

3 - Un secteur proactif en matière de recrutements, mais avec des pratiques diverses

Enfin conscientes de l’importance du capital humain, élément stratégique de la performance à court terme, moyen et long terme, les Maisons de luxe sont toutes à la recherche de « talents ». Au-delà des candidatures spontanées que toutes les Maisons reçoivent et des obligations de publication (pour les entreprises cotées), la communication en matière de ressources humaines et les méthodes utilisées différent fortement selon la culture et les valeurs de l’entreprise. Dans les plus grands groupes : LVMH, Kering, Richemont, les sites institutionnels fournissent une information abondante dans la rubrique talents et carrières, travailler ensemble.... A l'inverse, Chanel, entreprise non cotée et dont les capitaux sont privés (principalement détenus par les frères Alain et Gérard Wertheimer) ne communique aucun chiffre sur ses résultats financiers. La société indique qu’elle se veut avant tout indépendante et tient à préserver sa liberté et son intégrité tout en restant fidèle aux valeurs et aux symboles chers à Gabrielle Chanel. Chanel se différencie également d’autres recruteurs du luxe en ne recherchant pas forcément des collaborateurs issus du monde du luxe. Au contraire, la Maison privilégie les parcours différents, les expériences passées dans l’industrie ou le conseil notamment en finance. La communication en matière de recrutement est donc plutôt réservée à des initiés, une communication efficace et basée sur le « storytelling » alimentée par l’héritage laissé par Coco Chanel. Hermès a également plutôt recours à une politique discrète voire confidentielle. L’entreprise ne participe a priori pas à des forums de recrutement mis à part avec L’institut Français de la Mode. Elle capitalise sur le pouvoir de sa marque et son attrait auprès des connaisseurs.

Si le secteur du luxe fascine toujours autant les clients et les investisseurs et attire également les talents, c’est qu’il combine de forts atouts. Il se réinvente en permanence, met au cœur de sa stratégie l'innovation et intègre progressivement la dimension environnementale, démontre sa capacité d’adaptation en se lançant dans l'aventure digitale. Une réactivité aux changements qui lui permet de rebondir et de progresser même dans des contextes géopolitiques ou économiques incertains en s'appuyant sur la multiplicité de ses marques et de ses implantions internationales. Il donne l’image d’un secteur dynamique et relativement jeune. Rappelons-le, chez LVMH ou chez Kering, la moyenne d’âge des collaborateurs est de 36 et 35,3 ans respectivement. Les Maisons cultivent également de plus en plus l'esprit d'entrepreneur et l’audace. Comme le disait Coco Chanel : « Si vous êtes née sans ailes, ne faites rien pour les empêcher de pousser ». Enfin, le luxe est omniprésent dans les médias, qu’il s’agisse de la nomination d’un nouveau directeur de la création, du buzz des défilés sur Instagram... ou dernièrement de "l'affaire Gucci" avec des révélations qui pourraient bien, cette fois, venir ternir l'image que l'industrie du luxe s'efforce de développer en matière de responsabilité sociale et environnementale.

more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Hermès passe à l'offensive dans le digital

Hermès passe à l'offensive dans le digital | Luxe 2.0 | Scoop.it
Après les Etats-Unis, la nouvelle plate-forme numérique d'Hermès sera lancée dans les prochaines semaines e
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Luxe : le retour des rêves de grandeur

Luxe : le retour des rêves de grandeur | Luxe 2.0 | Scoop.it
Temps fort pour le secteur du luxe, la rentrée se prépare depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. Ce n’est pas tout. Cette industrie, qui a tôt fait de la mondialisation un atout, ne connaît pas de trêve estivale. Elle vit au rythme de ses marchés, autant dire en éveil permanent. À cela s’ajoutent les exigences du numérique, soit de l’instantané, et les ventes en ligne qui gagnent du terrain.
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Let's get phygital

Let's get phygital | Luxe 2.0 | Scoop.it
Intelligence artificielle, chatbot, data, réalité virtuelle... Le luxe détient de nouveaux outil
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Entre tech et tradition, le luxe réinvente les codes de sa relation client

Entre tech et tradition, le luxe réinvente les codes de sa relation client | Luxe 2.0 | Scoop.it
Après avoir donné l'impression de tarder à adopter les codes du digital, beaucoup de maisons de luxe ont aujourd'hui compris l'intérêt de conjuguer leur patrimoine de marque avec la technologie pour sublimer l'expérience en magasin ou multiplier les contacts avec de nouveaux clients plus jeunes.
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Chanel à rebours du secteur du luxe face au digital

Chanel à rebours du secteur du luxe face au digital | Luxe 2.0 | Scoop.it
La marche du luxe vers le digital ne peut plus être arrêtée. Et la petite phrase de Bruno Pavlovsky, Président des activités mode de …
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Chanel ne veut pas de e-commerce pour sa mode et ses accessoires

Chanel ne veut pas de e-commerce pour sa mode et ses accessoires | Luxe 2.0 | Scoop.it
Chanel n'a pas besoin d'un nouveau canal de distributionChanel ne veut pas "tout donner à tout l
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Mode et digital

Mode et digital | Luxe 2.0 | Scoop.it
Mode et digital - Les Echos Études - Face à un marché du luxe qui s’essouffle et à un marché de l’habillement en recul, le digital représente une opportunité business incontournable à saisir pour le secteur de la mode.
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Le luxe se convertit de gré ou de force au numérique

Le luxe se convertit de gré ou de force au numérique | Luxe 2.0 | Scoop.it
Finies l’internalisation à tout crin et la flambée des prix, l’industrie de luxe cherche dans le digital un nouveau relais de croissance. Les code
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Luxe et digital : 24Sèvres, le quitte ou double e-commerce de LVMH

Luxe et digital : 24Sèvres, le quitte ou double e-commerce de LVMH | Luxe 2.0 | Scoop.it
D’ici quelques jours, lors de la deuxième semaine de juin, le site 24Sevres.com et son App mobile vont ouvrir. C’est le grand …
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Luxe et digital, un mariage de raison

Luxe et digital, un mariage de raison | Luxe 2.0 | Scoop.it
Digital Luxe Meeting : comment le business du luxe s'adapte à l'ère numérique ? Des éléments de réponses avec un panel d'acteurs comme Luxurynsight, Gemmyo, Precouture et HikiTag.
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Les lieux du Luxe au service de la relation client

Les lieux du Luxe au service de la relation client | Luxe 2.0 | Scoop.it
Louis Vuitton, Moynat ou encore Le Bon Marché figuraient parmi les invités de la dernière édition de la Cité du Luxe, organisée par l'EIML Paris. L'occasion de revenir sur la transformation des lieux du Luxe et l'impact sur le cycle de vente
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Luxe aux Etats-Unis : le top des marques dans un pays digitalisé

On parle beaucoup des acheteurs de luxe chinois et européens, mais le principal marché du luxe se situe aux Etats-Unis, avec ses 79 milliards d’euros de chiffre d’affaires (hors voitures et immobilier de luxe), se situant ainsi très largement devant le Japon (20 milliards), la Chine (18 milliards), la France et l’Italie.
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

"Face au 'new normal', les marques de luxe doivent inventer d'urgence une manière de conquérir le Net", prévient Olivier Abtan du B.C.G.

"Face au 'new normal', les marques de luxe doivent inventer d'urgence une manière de conquérir le Net", prévient Olivier Abtan du B.C.G. | Luxe 2.0 | Scoop.it

Après avoir longtemps considéré qu'Internet n'était pas fait pour elles, les marques de luxe vont-elles trouver leur salut en ligne ? 

Pour Olivier Atban, associé et responsable monde du secteur du luxe au B.C.G. (Boston Consulting Group), la question se pose de façon urgente. 

Car derrière les belles façades et les produits qui font rêver, le secteur connaît sa première crise structurelle d'ampleur. 

Dans l'entretien qu'il nous a accordé, il explique les enjeux de la grande transformation d'un monde qui jusqu'ici a parié sur la tradition. Passionnant.
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Haut de gamme : «Le grand enjeu du luxe aujourd’hui, c’est de réussir sa transformation digitale» - News Économie: Argent & finances - tdg.ch

Haut de gamme : «Le grand enjeu du luxe aujourd’hui, c’est de réussir sa transformation digitale» - News Économie: Argent & finances - tdg.ch | Luxe 2.0 | Scoop.it
René Engelmann, le directeur du CREA, se dit positif quant au secteur du luxe à Genève mais ne cache pas que les défis sont énormes.
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

L’industrie du parfum et le digital réunis : Chanel, Guerlain et Sephora

L’industrie du parfum et le digital réunis : Chanel, Guerlain et Sephora | Luxe 2.0 | Scoop.it
L'industrie du parfum s'invite peu à peu dans l'univers digital grâce aux nombreux leviers qui soutiennent les marques sur la toile. Influenceurs et influenceuses, expériences digitales, e-commerce.... Chanel, Guerlain, Sephora, Perfumes Club... prennent le virage du numérique. | Le Journal du Community Manager c'est l'actualité Community Management | Social Media | Marketing
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Luxe : la révolution digitale en marche

Luxe : la révolution digitale en marche | Luxe 2.0 | Scoop.it
Pour capter une clientèle ultra-connectée, les marques de luxe accélèrent à présent leur développement on line sur un marché fortement compétitif. Et doivent affronter des acteurs spécialisés déjà implantés dans l'e-commerce.
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Les enjeux du secteur du luxe en 2018

Les enjeux du secteur du luxe en 2018 | Luxe 2.0 | Scoop.it
Eric considère que le secteur du luxe a une énergie incroyable et est en pleine réinvention.
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Luxe : Le E-Commerce En Hausse | Forbes France

Luxe : Le E-Commerce En Hausse | Forbes France | Luxe 2.0 | Scoop.it
De nouvelles cibles et de nouveaux comportements de consommation : le digital amène à repenser l’offre du luxe. La France était longtemps à la traîne.
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Réalité augmentée, boutique-maison : le luxe invente le shopping du futur

Réalité augmentée, boutique-maison : le luxe invente le shopping du futur | Luxe 2.0 | Scoop.it
Enquête. - L’e-commerce met-il en péril les magasins de luxe dans les villes ou au contraire les pousse-t-il à réinventer une nouvell
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Digital or die, quel choix pour les maisons de luxe? - Stratégies

Digital or die, quel choix pour les maisons de luxe? - Stratégies | Luxe 2.0 | Scoop.it
Le secteur du luxe et de la mode traverse une période particulièrement difficile. L’Europe, Paris en particulier, et les marchés traditionnels du luxe, comme Hongkong et Macao, souffrent du manqu
more...
No comment yet.
Scooped by Arnaud Petitbon
Scoop.it!

Mode et luxe : innover pour surmonter la crise

Mode et luxe : innover pour surmonter la crise | Luxe 2.0 | Scoop.it
Comme la plupart des ETI à la recherche d’une nouvelle compétitivité, les entreprises du secteur de la mode e
more...
No comment yet.