Le volontaire
9 views | +0 today
Follow
Le volontaire
promotion du volontariat
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Maxime Kouadio N'DRI from Ressources d'apprentissage gratuites
Scoop.it!

La porte aux étoiles

La porte aux étoiles | Le volontaire | Scoop.it

Le volontariat est un état d’esprit. Cet état d’esprit consiste à vivre pour les autres comme l’a vécu Jésus, le premier volontaire de notre ère. Vivre pour les autres, c’est se savoir l’autre des autres et se dire qu’autant on fait à l’autre soi qui n’est pas soi-même, c’est à soi-même qu’on fait. Si nous décidons tous en ce jour, de
laver la maison du frère qui en face de nous, alors à tour de rôle nous allons laver la maison de tous le monde. Si nous vidons la poubelle de celui qui est à coté de nous, alors demain il videra la notre. Mais pour arriver à cet état d’esprit, il faut une éducation volontaire accrue. Il faut développer autour de soi, l’alphabétisme grand. En sorte que nous ne considérions plus l’école comme un lieu par excellence d’apprentissage à l’emploi, mais, plutôt qu’un lieu d’apprentissage de bien être social.
Vouloir vivre pour les autres, c’est vouloir se transcender et transcender tout préjugé et présupposé qui tend à nous faire voir nous-mêmes d’abord et à considérer les autres comme nos ennemis premiers. Un
égoïsme qui tue l’altruisme social et véritable. Le bonheur des uns doit se trouver dans celui des autres. C’est pourquoi Mahatma Gandhi soutient «Une vie de sacrifice est le sommet suprême de l'art. Elle est pleine d'une véritable joie.» Lettres à l'Ashram La fraternité est le propre de l’homme d’où la condamnation de l’homme à vivre avec ses frères. Il nous est impossible de nous passer des services des autres. S’il nous arrive de solliciter le service de quelqu’un d’autre aussi petit soit il; alors nous devons nous conformer à la vérité universelle selon Gandhi, «tous les hommes sont des frères». En effet l’enfant qu’on envoie pour nous acheter une marchandise quand on est fatigué est aussi un homme par excellence et par essence.
Nous devons aussi, retenir que notre solidarité que nous montrons envers les autres, ce n’est pas aux autres
que nous nous montrons solidaires mais à nousmêmes. Nos amis et nos frères en face de nous sont notre propre reflet et nous sommes condamnés à vivre avec eux.
Avons-nous la possibilité de nous éloigné de notre ombre ? Si oui, alors nous pouvons vivre solitaire dans se monde en mouvement perpétuel. Dans le cas contraire, je pense que nous n’avons pas la possibilité humaine de vivre sans les qui sont eux notre reflet. Si nous devons nous investir dans le domaine religieux, nous pouvons nous interroger sur le vivre ensemble humaine. Nous pouvons avoir comme hypothèse; l’homme est fait pour vivre en société. Parcourons la genèse et il en assortira que les premières vies humaine sur terre étaient appeler Adam et Eve. Il est leur assigné une mission qui est de se multiplier et de remplir la terre. Une mission qui a été faite car il n’y a mention d’aucune autre vie humaine rivale à celle d’Adam et Eve. Si Adam et Eve se sont multiplié pour remplir la terre, il va sans dire que nous sommes tous les frères et nous nous devons de venir en aide à un frère en difficulté. Il n’existe pas d’autres terres où nous pouvons aller. La seule terre sur laquelle nous pouvons développer notre vie est ici et nulle part ailleurs.


Via Thot - Cursus
more...
No comment yet.
Rescooped by Maxime Kouadio N'DRI from Lettre des étudiants à Mr le Président de la république de Cote d'Ivoire, suite à l'augmentation de la scolarité
Scoop.it!

Le volontaire: Paques ou l'égimonie de la réconciliation en pays baoulé

Le volontaire: Paques ou l'égimonie de la réconciliation en pays baoulé | Le volontaire | Scoop.it
more...
Maxime Kouadio N'DRI's curator insight, April 9, 2013 6:00 AM
Tous les moyens sont bons pour mieux faire. Il n'y a pas de temps de grâce ou de temps spéciaux pour réconcilier les ivoiriens. Ce matin, vendredi 29 Mars, les gares roturières refusent de monde. Le peuple Baoulé,  va se retrouver en famille pour partager ce moment de réjouissance. ils y vont avec des amis qui veulent découvrir la fête en pays baoulé. à cette occasion, sous les arbres à palabre ou sous les hangars, on se retrouve pour parler de la ville, du village, ou de développement sans oublier la réconciliation des fils et des filles qui se sont opposés un jours à même d'arriver au poing. Cette aubaine, bien saisie par nos parents, aïeux et grands parents, est la bienvenue pour prononcer le mot "Yaki" fort de sens social et fort de pouvoir culturel. en effet, bien qu'assimilé au mot pardon français, ou forgive Anglais, le lexème YAKI, part bien plus loin.Nous allons analyser ensemble ces lexèmes pour qu'ils soient bien compris. Pardon est un mot composé de PAR et de DON qui vient du verbe donner.exemple: "Pardon mon frère, ne m'en veux pas." peut être expliqué comme suit: Par don ( un don, donné en présent à quelqu'un) laisse ta colère et ne m'en veux pas pour mon erreur.bien qu'on fait des dons sans l’intention de les reprendre, il arrive de voir des chrétiens perdre leur don ou qu'on arrache à une personne la chose donnée qui ne lui est pas utile.Nous voulons dire: si je vous donne des bananes décomposée pour le "claclo" et que vous ne rentrez pas en cuisine, je serai obligé de reprendre mon don pour en offrir à celui dont cela est utile. Aussi, on voit des hommes habiller des demoiselles pour la fête. Mais il arrive par fois qu'ils sont abandonnés par cette dernière et qu'ils la rencontrent dans un autre endroit avec un autre homme; ils lui arrachent tout simplement ses vêtements le don qu'ils avaient fait.  Parlant du "forgive" Anglais, il est composé de for qui se traduit par : PAR, Pour, EN TANT QUE... et give qui lui aussi se traduit par DON. il faut dire que ses deux langues partage le même sens du mot pardon.en plus du sens, les deux langue partage la même sémantique du mot pardon alors que le mot "Yaki" va un peu plus loin. Yaki: c'est un mot composé de "Yà" se traduisant par colère et de "ki" qui vient du mot "kiliè" pour dire totem. le tout donne colère=totem.Phénomène social.Le totem est un phénomène social qui consiste à se priver de certaine nourriture qui nous serait préjudiciable ou qui nous est allergique.Avant l'arrivée de la religion, le totem était très respecté en Afrique en sorte que certaines familles se priveraient de la viande de porc, de la tortue...Fait culturel: "Kiliè" entre dans la culture lorsque certaine portions de forêt sont destinée aux génie protecteur du village, ou nul n'as droit d'y entrer. ceci était une forme de classification de la forêt pour assurer la pluviométrie régulière. Avec la religion chrétienne, ses forêts classés en miniature, ont connue une disparition fulgurante, car, taxé de Lieu de cuisine des sorciers.le totem est aussi culturel en ce sens que certaines personnes, du fait de leur nom, se privent de certains animaux ou aliments, c'est ainsi que le Bamba ne mange pas le crocodile, les Minignan ou les Somda ne mangent pas le piton...le totem est alors un phénomène socio-culturel qui va être au coeur de la vie baoulé.c'est pourquoi, le Baoulé étant respectueux du totem, vas se donner pour totem, la colère c'est à dire il va se priver de la colère gage de mal-être sociale.yaki est un impératif pour dire : la colère, prend pour totem! on a obligation de fuir cette colère là pour éviter de détruire les villages. donnez-moi un village Boualé où il y a eu conflit entre les populations.on traite le baoulé de bête et il rit à gorge déployée au lieu d'être en colère. Au terme de notre analyse, nous voulons dire que les trois mots ont en commun, la composition mais l'un diffère des autres de son sens plus élargie et de son pouvoir imperatif qui s'impose à la population de façon inhérente, depuis leur naissance. nous voulons donc vous demander, d'agir comme le Baoulé, pour éviter les conflit dans notre pays.  Claclo, c'est de la banane pâteuse frite. Source de l'imagehttp://www.torange-fr.com/Holidays/Easter/P%C3%A2ques-oeuf-8220.html