Les médias face à leur destin
58.5K views | +0 today
Follow
Les médias face à leur destin
Quel avenir pour les journalistes et les journaux? Quelle stratégie pour la presse face à la concurrence des réseaux sociaux?
Curated by Béatrice D.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

La profession de journaliste en chiffres: moins de cartes de presse, plus de précarité

La profession de journaliste en chiffres: moins de cartes de presse, plus de précarité | Les médias face à leur destin | Scoop.it
36 317 cartes d’identité de journalistes professionnels attribuées en 2014. Le nombre de cartes décroît, depuis le pic atteint en 2009 (37 390).
1 748 nouvelles cartes attribuées en 2014. Soit un tassement sensible par rapport …
Béatrice D.'s insight:

Le nombre de cartes de presse en France décroît, depuis le pic atteint en 2009 (37.390 contre 36.317 en 2014).

A noter aussi que les femmes journalistes sont beaucoup plus touchées par la précarité que les hommes. Cela va de pair avec un autre chiffre qui n'est pas donné dans ce bilan de 2014, à savoir que le salaire moyen des femmes journalistes reste très inférieur à celui des hommes à cause d'une sous-représentation des femmes dans les postes à responsabilité.

more...
Nouha Belaid's curator insight, May 2, 2015 8:45 AM

LE JOURNALISME EN #FRANCE

Guillaume Laurens's curator insight, May 4, 2015 4:06 PM

La profession de #journaliste en chiffres : moins de cartes de #presse, plus de précarité. #Médias

Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Grève des tweets aux « Echos »

Grève des tweets aux « Echos » | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Les journalistes du quotidien économique protestent contre l’utilisation du compte Twitter du journal à des fins commerciales.
Béatrice D.'s insight:

La publication d'un tweet à la tonalité publicitaire dans la time line du compte Twitter des Echos a poussé les journalistes à faire la grève des tweets le vendredi 13 mars. Ils entendaient protester « contre un mélange des genres de plus en plus prononcé dans la presse en général et aux Echos en particulier».

Le brand content est loin d'être entré dans leurs moeurs journalistiques, ce qui peut se comprendre. Son recours devrait être encadré par des règles déontologiques mieux définies qu'elles ne le sont actuellement. 

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Serge July: «Plus il y a d’Internet, plus il faut vérifier et plus il y aura besoin de journalistes»

Serge July: «Plus il y a d’Internet,  plus il faut vérifier et plus il y aura besoin  de journalistes» | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Cofondateur de «Libération», Serge July publie un «Dictionnaire amoureux du journalisme», dans lequel il défend la tradition écrite, partie prenante d’une révolution numérique impliquant prises de risque et expérimentations.
Béatrice D.'s insight:

Interview de Serge July, cofondateur de «Libération», à l'occasion de la sortie de son livre (900 pages): «Dictionnaire amoureux du journalisme».

Lire aussi cet article dans Telerama "Le journalisme de A à Z avec S comme Selfie, mais sans I comme Internet".

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

13 choses à savoir sur les journalistes et les médias français

13 choses à savoir sur les journalistes et les médias français | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Si les journalistes parlent souvent des autres secteurs, les analyses sur les médias sont bien plus rares. Après les 13 commandements du consommateur de médias, l’article du jour liste treize infor...
Béatrice D.'s insight:

Article de Nil Sanyas, journaliste citoyen québécois. 

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Affaire Fillon/Jouyet: vers la fin du secret en politique? Les journalistes vont en pâtir

Affaire Fillon/Jouyet: vers la fin du secret en politique? Les journalistes vont en pâtir | Les médias face à leur destin | Scoop.it
LE PLUS. Difficile de garder un secret aujourd'hui, surtout en politique. Depuis quelques jours, l'affaire Fillon/Jouyet montre que les rapports entre politiques et journalistes sont modifiés, les confidences, divulguées. Comment expliquer cette tendance ? Quelles en sont les conséquences ? L'analyse de Pierre-Emmanuel Guigo, doctorant à Science-Po.
Béatrice D.'s insight:

La fin du off n'est peut-être pas le gain que l'on croit pour la démocratie, comme l'explique bien Pierre-Emmanuel Guigo, doctorat à Science-Po.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Logiciels, algorithmes, robots : journalisme sous influence

Logiciels, algorithmes, robots : journalisme sous influence | Les médias face à leur destin | Scoop.it
« Le numérique dévore le monde », prévient, depuis quelques années, le gourou de la Silicon Valley, Marc Andreessen, et il est en train d’absorber le journalisme. Pour le meilleur ou pour le pire ?...
Béatrice D.'s insight:

LES POINTS PRINCIPAUX DE CET ARTICLE LONG ET RICHE

> Google passe à la vitesse supérieure. On s'achemine vers des algorithmes d’intelligence artificielle sur la base d’informations sémantiques issues des métadonnées, des cartographies, de la robotique, des technos de reconnaissance. Google est en train de passer à l’intelligence à la demande.

Facebook est devenu pour de nombreux médias, en quelques mois, la principale source de leur audience en ligner Mais ces derniers ignorent tout du fonctionnement, des objectifs, des algorithmes, qui dissocient, fractionnent et réarrangent incessamment l’information. Aujourd’hui, 20% de l’humanité (1,3 milliard de personnes !) est sur Facebook.

La plupart des contenus sont ignorés. Mais ce qui est retenu se propage très vite par ces réseaux sociaux et les mobiles.

> "En somme, résume Eric Scherer, chez Facebook, qui ne vous montre pas tout, vous n’entendrez pas beaucoup parler de certains de vos amis ; chez Google, vous ne verrez que ce que le moteur de recherche veut bien vous montrer ; et chez Twitter vous en verrez plus que ce que vous souhaitiez !"

> Plus de 50% du trafic du NYT vient des mobiles, via les réseaux sociaux le plus souvent (si bien que Facebook, LinkedIn, YouTube prennent de plus en plus la place du New York Times, de la BBC ou du Monde dans le débat d’idées de la Cité... comme diffuseur. > NDLR: Faut-il alors demander aux réseaux sociaux de reverser une partie de leurs bénéfices aux médias. Il y a des chances qu'ils finissent totalement dématérialisés > Mais alors quelle sera leur indépendance?)

> Au milieu de la surabondance d'info, une idée fait son chemin:  « l’info finira bien par me trouver »Et si l’info nous trouve, c’est grâce aux algorithmes des réseaux sociaux, capables aujourd’hui de prioriser, classer, associer, filtrer, masquer, notifier. Proclème, ces algorithmes ne sont pas transparents. Et chaque jour Facebook engloutit 500 fois plus de données que Wall Street.

> Quid de la sélection de l'info et de la liberté d'expression.

> Les applis de résumés algorithmiques (Yahoo, Circa, Flipboard) deviennent les nouvelles « homepage » de l’info.

Avec la pub programmatique en temps réel, l’intelligence artificielle se met aussi au service des annonceurs et profite aux nouveaux distributeurs en ligne au détriment des médias traditionnels en faisant chuter les prix, privant le journalisme d’une partie de son oxygène.

> Les robots-journalistes, atouts ou inconvénients?

Entre les éditeurs et les algorithmes, pourquoi ne pas essayer d'emprunter une voie hybride, tirant partie du meilleur des deux mondes, via le « push » personnalisé.

> NDLR : les curateurs ont de l'avenir.

more...
No comment yet.