Les colocs du jardin
50.4K views | +44 today
Follow
Les colocs du jardin
Des plantes pour les insectes, des insectes pour les plantes... et leur place dans nos espaces !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les sols du monde sont en danger - et donc l’alimentation

Les sols du monde sont en danger - et donc l’alimentation | Les colocs du jardin | Scoop.it
Les sols du monde se dégradent à une vitesse alarmante, constate un rapport international publié lundi 27 mars à Medellin, en Colombie, lors de la réunion de l’IPBES. Cet organisme est l’équivalent du GIEC pour la biodiversité. Déforestation, érosion des sols, étalement urbain sont quelques causes de cette perte constante de sol. Elle menace de faire décroître la production agricole. On fait le point avec Dominique Arrouays, de l’INRA, qui souligne qu’un moyen essentiel d’enrayer cette dégradation est (...)

 

Reporterre sur France Inter, 28.03.2018

 

 La Science de l’environnement, dans « La Tête au carré », avec Reporterre, animé lundi 26 mars par Mathieu Vidard, avec Axel Villard, Hervé Kempf, et Dominique Arrouays, chercheur à l’INRA.

Compléments d’info :
. Communiqué (en anglais) de l’IPBES
. Télécharger le résumé pour les décideurs :

IPBES-Sols-résumé pour les décideurs-mars 2018

Photo : Sol dégradé en Ethiopie (Georgina Smith/CAT, par Flickr)

Reporterre, tous les lundi à 14 h 05 sur France Inter, dans l’émission « La Tête au carré », animée par Mathieu Vidard.

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La réglementation sur les pesticides risque fort d'être allégée

La réglementation sur les pesticides risque fort d'être allégée | Les colocs du jardin | Scoop.it
L’arrêté qui définit les conditions d’utilisation des pesticides est en cours de réécriture. Les associations environnementales ont été écartées des discussions et craignent que le nouveau règlement soit moins protecteur que le précédent.

Dans le milieu, on l’appelle « l’arrêté phyto ». Un simple texte, bien bas dans la hiérarchie des normes, et pourtant primordial, car il fixe les règles d’utilisation des pesticides : à quel moment peut-on les épandre ? comment protéger ceux qui les utilisent ou ceux qui (...)

 

Par Marie Astier. Reporterre, 22.10.2016

 

[Image] Dessin : Félix Blondel

                              

more...
Isabelle clere Escouteloup's curator insight, October 22, 2016 4:26 PM
7min - Glyphosate : l'Europe sous influence - Vox Pop - ARTE https://youtu.be/Dp4kAIGRs_c

la société dissoute échappe à son procès

Des chercheurs réclament des éclaircissements après le refus du financement de leurs travaux sur les pesticides. http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/10/17/pesticides-nutrition-surtout-ne-pas-savoir_5014756_3232.html
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Durant l'été, le jardin sans pétrole a prouvé son autonomie

Durant l'été, le jardin sans pétrole a prouvé son autonomie | Les colocs du jardin | Scoop.it
La canicule a laissé des traces au jardin sans pétrole, où les aromatiques ont attiré un grand nombre d’insectes pollinisateurs. Mais, même avec des soins réduits, le jardin a permis de riches récoltes.

Retour au jardin avec sécateur et sachets de graines après 7 semaines de visites éclair pour cueillir, arroser et contrôler au mieux les herbes folles avant qu’elles ne montent en graine. Des moments volés entre les vacances et le travail qui mettent en lumière la capacité d’autonomie de notre potager. (...)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Malgré la pluie, le Jardin sans pétrole s’épanouit en couleurs

Malgré la pluie, le Jardin sans pétrole s’épanouit en couleurs | Les colocs du jardin | Scoop.it

"... La livèche est reine de la semaine, presque aussi haute que l’artichaut. Celui-ci se débat contre les pucerons encouragés par les fourmis. Cette année, les coccinelles sont présentes en nombre mais je ne vois pas leurs larves gloutonnes qui contiendront l’expansion des pucerons. À quoi bon le savon noir et le bicarbonate avec la pluie qui tombe !"

(...)

 

Par Christine Laurent. Reporterre, 04.06.2016

                              

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment vont les sols ?

Comment vont les sols ? | Les colocs du jardin | Scoop.it
Emmanuel Bourguignon est docteur en microbiologie et en écologie. Il travaille au Lams, le laboratoire d’analyses microbiologiques des sols créé par ses parents, Lydia et Claude.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La mauvaise réputation du lierre n'est pas fondée

La mauvaise réputation du lierre n'est pas fondée | Les colocs du jardin | Scoop.it

Le jardin sans pétrole. Reporterre, 14.02.2015


« Par cette belle journée ensoleillée, le lierre a grimpé autour du chêne. Injustement accusée de parasiter les arbres, cette plante est en fait un écosystème en soi et protège les troncs. »

                 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Conseil aux promoteurs de projets inutiles : S'il y a du gazon, alors c'est bon !

Conseil aux promoteurs de projets inutiles : S'il y a du gazon, alors c'est bon ! | Les colocs du jardin | Scoop.it
Un projet de supermarché portant atteinte à des terres agricoles et aux petits commerces locaux. La CNAC (Commission nationale d’aménagement (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les chercheurs s’intéressent à l’agriculture urbaine

Les chercheurs s’intéressent à l’agriculture urbaine | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Aurélie Sobocinski (CNRS). Reporterre. « Le boom de l'agriculture urbaine »


« Toits cultivés, jardins partagés, friches exploitées… Une déferlante verte aux formats nouveaux gagne aujourd’hui le cœur des villes de l’Hexagone et d’Europe, après avoir déjà conquis l’Amérique du Nord. En Île-de-France, de premiers recensements font ainsi apparaître que la surface totale des jardins associatifs pourrait atteindre celle de la surface de maraîchage professionnel ! Et à Marseille, on compte un millier de petites parcelles où sont cultivés des légumes potagers sur une trentaine d’hectares. Loin des canons agricoles classiques, lové dans les plus petits interstices de parfois quelques mètres carrés, le phénomène intrigue les scientifiques. Que cache cette multiplication d’expérimentations entre béton et bitume ? Effet de mode ou mouvement durable ? »


« Pour essayer de mieux saisir le phénomène, le programme Jassur (Jardins associatifs urbains et villes durables), financé par l’Agence nationale de la recherche, a été lancé en janvier 2013. Car l’agriculture urbaine, dont la définition même varie selon les continents, est un sujet plus complexe qu’il n’y paraît : [...] »


[...]


Source : CNRS


[Image] Les jardins ouvriers et familiaux du Castellas, dans le XVe arrondissement de Marseille, comptent 243 potagers avec leur cabane à outils.

                             

___________________________________________________________________


« Le programme Jassur est porté par un consortium de douze partenaires de la recherche et du monde associatif dans sept agglomérations françaises (Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Nantes, Paris et Toulouse). »


« L’un des principaux objectifs du programme Jassur consiste aujourd’hui à quantifier précisément la valeur productive de ces jardins urbains. »

                        

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Terroirs mediterranéens
Scoop.it!

L'agriculture biologique peut nourrir le monde

L'agriculture biologique peut nourrir le monde | Les colocs du jardin | Scoop.it

Reporterre. « L’agriculture biologique n’est pas une aimable fantaisie de bobos en mal de verdure, mais une démarche apte à sortir l’agriculture européenne de l’impasse dans laquelle elle se trouve. Enjeu : nourrir neuf milliards d’habitants. Moyen : changer de paradigme, et sortir de la subvention aux machines. Entretien bousculant avec l’agronome Jacques Caplat. »



« L’agriculture biologique pourrait alimenter neuf milliards d’êtres humains et être plus productive que notre agriculture conventionnelle. C’est l’idée iconoclaste défendue par Jacques Caplat. Il est agronome, ancien conseiller agricole, fils d’agriculteur et auteur d’un ouvrage intitulé L’Agriculture biologique pour nourrir l’humanité (Actes Sud). Il y démonte les idées reçues sur l’agriculture biologique et rappelle que notre agriculture occidentale contemporaine n’est pas le seul modèle possible. »


Via Nicolas Senil
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Il a abandonné le labour et ses terres s'en portent très bien

Il a abandonné le labour et ses terres s'en portent très bien | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Campagnes solidaires. « Pour moi, c’est le sol avant tout : il faut le nourrir en permanence, donner de la nourriture en surface et se rapprocher au maximum de la couverture permanente. Je crois à cette technique et les rendements sont là ! »


« Il faut d’abord essayer sur les bonnes terres : on ne teste pas une nouvelle technique sur un sol fatigué qui, quoi que l’on fasse, donnera des mauvais résultats. En cas d’échec, on accusera la technique testés, alors que c’est avant tout le sol et les techniques passées qui sont en cause. »


« Les problèmes de semelles de labour et de compactage mettent plusieurs années à se résoudre, il faut un travail mécanique (fissuration ou décompactage) pour réparer le sol en profondeur au démarrage. »


[Image] « Semis direct sur mulch »

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from ECO13
Scoop.it!

Pour la biodiversité, adoptons les bonnes vieilles méthodes agricoles, propose l'ONU

Pour la biodiversité, adoptons les bonnes vieilles méthodes agricoles, propose l'ONU | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Elisabeth Schneiter, Reporterre. « Pour préserver la biodiversité, il faut redécouvrir des modes d’agriculture ancestraux plus respectueux de l’environnement. C’est ce qu’affirme l’IPBES, organisme de l’ONU chargé de prévenir l’extinction des espèces. »



Via Pescalune, Elodie C.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un jardin collectif en danger sur le campus de Grenoble‏

Un jardin collectif en danger sur le campus de Grenoble‏ | Les colocs du jardin | Scoop.it
Nés des mouvements étudiants contre le CPE sur le campus universitaire de Grenoble, Les Jardins d’utopie est un espace collectif, ouvert à tous, de partage de savoir, de discussions..., qui perdure malgré l’acharnement de l’administration du campus à s’en débarrasser. Cet espace de liberté fait tache dans le projet de pôle international universitaire dont rêve l’administration. Elle veut raser les jardins pour un projet "d’esplanade conviviale à dominante verte" et les poursuit en justice.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'incompréhensible obstination des décideurs politiques à tuer le rail

L'incompréhensible obstination des décideurs politiques à tuer le rail | Les colocs du jardin | Scoop.it

"Tous les arguments sont là pour faire du rail un modèle d’avenir, explique notre chroniqueuse, de la sécurité routière à la santé publique en passant par le climat et le coût pour la collectivité. Et pourtant, les décideurs politiques s’obstinent à tuer le train. Pourquoi ?

Corinne Morel Darleux est secrétaire nationale à l’écosocialisme du Parti de gauche et conseillère régionale Auvergne - Rhône-Alpes.

Cette chronique fait suite à « Crains qu’un jour un train ne t’émeuve plus »."

 

Par Corinne Morel Darleux. Reporterre, 01.12.2016

Crédit Photo : Corinne Morel Darleux

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Au jardin sans pétrole, c'est le temps de la cueillette automnale

Au jardin sans pétrole, c'est le temps de la cueillette automnale | Les colocs du jardin | Scoop.it
... Les quelques pieds palissés sur le grillage offrent une petite production de mûres, sur lesquelles vivent de drôles de punaises à la carapace luisante comme un cuir bien ciré avec un rebord en forme de bouclier. C’est de cet aspect qu’elle tire leur nom savant, Coreus marginatus. La corée marginée est une punaise gourmande, (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La loi Biodiversité enfin adoptée : des progrès, des regrets, voici le bilan

La loi Biodiversité enfin adoptée : des progrès, des regrets, voici le bilan | Les colocs du jardin | Scoop.it

"[...] Pour les jardiniers amateurs, le droit d’échanger et d’acheter des semences et plants issus de variétés « libres », c’est-à-dire non inscrites au catalogue officiel, est reconnu… mais la loi demande l’application des mêmes normes sanitaires que celles conçues pour les semenciers industriels. « On ne voit pas comment ces règles pourraient être respectées par des amateurs qui font une bourse aux plantes un dimanche du mois de mai. C’est contre-productif ! » s’inquiète Émilie Lapprand, du Réseau semences paysannes. Autre restriction, seules les associations peuvent vendre ces plants et graines, les paysans et artisans semenciers ne sont pas reconnus."

 

Par Marie Astier. Reporterre, 29.07.2016

 

[Image] Les néonicotinoïdes seront interdits à partir du 1er septembre 2018, avec des dérogations jusqu’en 2020.

                                 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un projet absurde d’autoroute menace l’Eure-et-Loir

Un projet absurde d’autoroute menace l’Eure-et-Loir | Les colocs du jardin | Scoop.it
En Eure-et-Loir, la machine administrative s’est mise en branle pour porter un projet d’autoroute payant, l’A154, au détriment de l’intérêt général. Les écologistes font valoir l’inutilité, le coût exorbitant et les dommages environnementaux de cette opération. D’autant qu’une alternative existe, utilisant en partie les voies disponibles.

Il y a des départements en France qui n’ont pas de chance. D’abord parce qu’ils sont près de Paris et qu’ils doivent en subir tous les désavantages, à commencer par deux (...)


"Un projet classé en bonne place dans les GPII, ces « Grands Projets inutiles et imposés » dont vous trouverez la liste ici."


→ Grands projets inutiles imposés
http://www.reporterre.net/+-Grands-projets-inutiles-imposes-+

                         

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Il faut entretenir l’humus de nos sols

Il faut entretenir l’humus de nos sols | Les colocs du jardin | Scoop.it
Les humus du sol résultent de la décomposition - recyclage - des matières végétales et animales, sous l’effet des organismes (exemple : microorganismes, invertébrés / vers de terre, etc., vivant dans la terre) qui se nourrissent de ces matières organiques, libérant des nutriments pour les plantes. Humus et argiles « s’associent ». Cet ensemble vivant forme la base de la fertilité et de la durabilité des sols. Le tout constitue aussi le carrefour des cycles de l’eau, de l’azote et du carbone, notamment, localement et sur la Planète.


Par Bernard K. Martin. Reporterre, 15.09.2015


[Image] Sans l’humus, le sol devient désertique. Or la plupart des sols agricoles, faute d’humus, s’approchent de la stérilisation. Il est urgent, explique le spécialiste Bernard K. Martin, que l’homme cesse « de considérer les terres agricoles comme des mines à ciel ouvert. »    

               

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Economie Responsable et Consommation Collaborative
Scoop.it!

À la fac de Bordeaux, les étudiants choisissent l'option jardin

À la fac de Bordeaux, les étudiants choisissent l'option jardin | Les colocs du jardin | Scoop.it

Sur le campus de l’université de Bordeaux, l’association AOC (Appellation Origine Campus) cultive son jardin et sème des graines de nature et de vivre ensemble.
Un idéal de campus pour le XXIe siècle ?


Via Bernard BRUNET, Aurélien BADET
more...
Stratégie Marketing's curator insight, January 26, 2015 5:47 AM

L'environnemental est un sujet à suivre parmi les grandes tendances sociétales, à relier avec le collaboratif. c'est pourquoi je scoope cet article, bien qu'il soit loin du marketing. L'initiative est rafraîchissante!

Rescooped by Bernadette Cassel from Sustainable imagination
Scoop.it!

Les fourmis élèvent les pucerons, ce qui n'est pas bon pour les plantes

Les fourmis élèvent les pucerons, ce qui n'est pas bon pour les plantes | Les colocs du jardin | Scoop.it

"Par Christine Laurent. Chronique du jardin sans pétrole. Reporterre.

Jardiner dans la grande ville ? Difficile. Alors Christine s'échappe toutes les fins de semaine, pour maraîcher et observer la nature. Tout va bien... sauf les colonies envahissantes de pucerons, soigneusement entretenues par les fourmis. Il va falloir sévir… au savon noir."



Via Laurence Serfaty
Bernadette Cassel's insight:


SUR LES COLOCS DU JARDIN :

Chronique du jardin sans pétrole - Des bourdons et des chatons


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Chronique du jardin sans pétrole - Des bourdons et des chatons

Chronique du jardin sans pétrole - Des bourdons et des chatons | Les colocs du jardin | Scoop.it
Jardiner dans la grande ville ? Difficile. Alors Christine s'échappe toutes les fins de semaine, pour maraîcher et observer la nature. Et édifier (...)
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Attitude BIO
Scoop.it!

Le cojardinage, une forme d'agriculture urbaine

Le cojardinage, une forme d'agriculture urbaine | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Sébastien . Reporterre. « Je te prête mon jardin, tu me prêtes ta main verte »


« D’un côté, des particuliers ayant un jardin, mais pas le temps ni l’envie de s’en occuper. De l’autre, des passionnés à la main verte n’ayant pas de terrain. Le site Internet Savez-vous planter chez nous propose de les mettre en relation. Une initiative maligne (et non lucrative !) qui remet l’échange et la nature au cœur du lien social… »


[...]


« On pouvait s’attendre à ce que les gens soient réticents à l’idée de laisser des inconnus entrer dans leur demeure et profiter de leur jardin. Pourtant, en à peine deux ans d’existence, le site plantezcheznous.com compte déjà des milliers d’annonces et propose des échanges dans tous les départements français et même quelques pays frontaliers.

"Plusieurs facteurs expliquent cet engouement, analyse Chantal Perdigau, co-fondatrice du site avec son frère. C’est tout d’abord une idée solidaire et avantageuse pour les deux parties. Et puis c’est dans l’air du temps, dans la continuité de tous ces échanges de bons procédés comme le covoiturage et les échanges de services, c’est du cojardinage !" »


« Non contente d’être conviviale, la pratique vient aussi opportunément répondre à une demande croissante de traçabilité alimentaire et d’une agriculture respectueuse de l’environnement dans les aires urbaines.

"En plus de la prise de conscience de l’importance d’une bonne alimentation, ajoute Chantal, il y a aussi l’idée d’investir les lieux publics et ramener la biodiversité en ville ». Le site héberge même quelques annonces d’apiculteurs cherchant des terrains pour installer leurs ruches. « Le problème des abeilles est important, précise-t-elle, car les potagers manquent souvent d’abeilles pour polliniser les légumes". »


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Mes passions natures
Scoop.it!

Chômage ? On peut créer 600 000 emplois dans l'agriculture !

Chômage ? On peut créer 600 000 emplois dans l'agriculture ! | Les colocs du jardin | Scoop.it
Alors que le chômage atteint en France un nouveau sommet, économistes et politiques ressassent les mêmes idées qui ne marchent pas, "politique de (...)

Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Ce jardinier réinvente l'agriculture sur moins d'un hectare

Ce jardinier réinvente l'agriculture sur moins d'un hectare | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Christine Laurent. Reporterre. « Dans sa ferme des "Jardins de la Grelinette", au sud de Montréal, Jean-Martin Fortier, l’auteur de Jardinier-maraîcher, cultive des légumes bio sur moins d’un hectare. "Le nouveau paradigme est de comprendre que nous faisons partie de la nature et que l’on peut s’inspirer d’elle. Nous sommes au début de cette nouvelle vision de l’agriculture." Entretien. »


[...]


[Article repéré via Napakatbra : "Les mots ont un sens, mais finalement on s'en fout !"]


more...
No comment yet.