Les bandes-annonces du pire du cinéma
41 views | +0 today
Follow
Les bandes-annonces du pire du cinéma
Même pour les films les plus mauvais, il y a des bandes-annonces
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Jersey Shore Shark Attack - Les acteurs de Jersey Shore font leur cinéma - What a trailer

Certains d'entre vous connaissent certainement la formidable emission de télé-réalité Jersy Shore. Néant apocalyptique, réunion de cerveaux atrophiés guidant maladroitement les corps huilés, siliconnés et musculeux d'hommes shootés aux stéroides et à la bière bon marché et de femmes véhiculant une image de féminité proche de la collectionneuse de MST et qui eu l'herpès en triple une bonne quarantaine de fois.

Véritable ôde à la superficialité et pamphlet réussi sur la dégénérescence de la race humaine qui se mue de plus en plus en une espèce de flasque tube digestif dont les yeux ne lui servent qu'à absorber encore plus de programmes destinés à lui ramollir son cerveau et à lui ôter son manque de discernement, Jersey Shore connait aujourd'hui une adaptation dans un film qui a l'air formidable. Tellement formidable d'ailleurs que j'en fait la pub dans ce topic destiné aux bandes-annonces des navets existants ou en devenir. Et de navet en devenir, Jersey Shore Shark Attack en est certainement un.

 

Des effets spéciaux formidables, un jeu d'acteur extraordinaire, une musique d'enfer, un pitch incroyable. Ca a du être tourné en trois jours, post-produit en cinq, étalonné en deux et pressé en dvd en une matinée. Merveilleux :)


more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Undefeatable - Même les navets ont des bandes-annonces

Connu sur You Tube pour un extrait qualifié de "best fight scene of all time" (http://urls.fr/9qm) dans lequel le grand méchant se prend un porte manteau dans l'oeil avant de finir hameçonné par un croc de boucher puis hissé au plafond par le second, Undefatable est une bouse tellement incroyable et si pénétrée d'une violence exacerbée qu'elle en devient délectable de stupidité et d'exagération.

 

A sa violence demesurée s'additionne le jeu effroyablement médiocre d'acteurs tellement caricaturaux qu'ils font de l'ensemble de l'oeuvre un sommet du kitsch karatekesque des années 90 période à laquelle un certain célèbre karateka Bruxellois aux lettres évocatrices JCVD trustait les sommets du cinéma d'action dans de somptueux pantalons fluos bouffants.

 

Réalisé par celui qu'il conviendrait d'appeller le Ed Wood de Hong-Kong, Godfrey Ho, qui filmait des navets à la vitesse d'un Felix Baumgartner dans le ciel de Roswell, Undefeatable mérite le coup d'oeil (sans mauvais jeu de mot) pour la puissance comique involontaire qu'il déploie et la formidable subtilité de l'acteur Don Niam dans le rôle de Stingray et la cool attitude metrosexuelle avant l'heure de John Miller.

more...
No comment yet.