Cette étude de l’Université de Bristol montre toute l’importance de la continuité de la surveillance et des soins primaires chez les patients âgés. Cette large analyse des données de 10.000 patients âgés de 65 ans et plus, révèle une relation inverse entre la continuité de la « relation » patient-médecin et le risque d'hospitalisation en urgence, ce risque étant plus que multiplié par 2 pour les patients les moins régulièrement suivis. L’étude appelle donc à développer les interventions permettant un suivi continu du patient âgé par son médecin traitant.