PARADOXE de l’#OBÉSITÉ #IMC : Comme tout #surpoids, il doit être réfuté #santepublique #hcsmeufr  | Les actualités du GIE GERS - Groupement pour l'Elaboration et de Réalisation Statistiques | Scoop.it
Cette étude menée sur près de 300 000 participants remet clairement en question le « paradoxe de l'obésité » ou l’idée que l’obésité pourrait, dans certains cas, être un facteur de protection contre le risque cardiaque. Ses résultats, présentés dans l’European Heart Journal, réfutent totalement cette hypothèse et confirment une relation dose-dépendante au-delà d’un IMC >22 entre l’IMC et le risque « cardiaque ».