#ALZHEIMER : Les #AINS en question dans la #prévention #sante #hcsmeufr  | Les actualités du GIE GERS - Groupement pour l'Elaboration et de Réalisation Statistiques | Scoop.it
Cette petite étude a examiné un test salivaire qui mesure les niveaux de la protéine bêta amyloïde (Aβ42), caractéristique de la maladie. Les chercheurs soutiennent ici en effet que des taux d’Aß42 supérieurs à la moyenne pourraient être un signe précoce de développement de la maladie d'Alzheimer. Ensuite, les chercheurs suggèrent que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), dont l'ibuprofène en particulier, pourraient constituer un traitement préventif possible contre ces niveaux élevés de protéine bêta amyloïde. Des données, présentées dans le Journal of Alzheimer's Disease, issues d’un tout petit échantillon et qui n’apportent pas la preuve d’efficacité des AINS contre l’Alzheimer.