Le Quotidien du Théâtre
6.4K views | +1 today
Le Quotidien du Théâtre
Sélections du Quotidien du théâtre, pièces à voir / Plays to see, informations sur l'actualité scénique / stage news, castings de théâtre / theater castings
Curated by I Love Cinema
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Fin de partie de Beckett - Théâtre Essaion par Jean-Claude Sachot

Fin de partie de Beckett - Théâtre Essaion par Jean-Claude Sachot | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it
Théâtre contemporain " Réfléchissez, réfléchissez... Vous êtes sur terre, c'est sans remède ! " Théâtre Essaion à Paris, vos places à partir de 10,00€/pers* au lieu de 20,00€ avec Philippe Catoire, Gérard Cheylus, Marie Henriau, Jérôme Keen mis en scène par Jean-Claude Sachot
more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

M’APPELLE MOHAMED ALI jusqu'au 22/11 THEATRE GERARD PHILIPE - Saint-Denis

M’APPELLE MOHAMED ALI jusqu'au 22/11  THEATRE GERARD PHILIPE - Saint-Denis | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by I Love Cinema from Revue de presse théâtre
Scoop.it!

Semaine spéciale PATRICE CHÉREAU (1/5) : Les débuts, du lycée Louis-le-Grand au Théâtre des Amandiers - France Culture

Semaine spéciale PATRICE CHÉREAU (1/5) : Les débuts, du lycée Louis-le-Grand au Théâtre des Amandiers -  France Culture | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

Entretiens avec Jean-Pierre Vincent, Jack Lang, Catherine Tasca, Richard Peduzzi. Par Laure Adler

 

Patrice Chéreau est mort il y a deux ans. Hors-Champs souhaitait consacrer une semaine à cet homme de théâtre et cinéaste qui fut aussi dans les nombreuses disciplines qu’il embrassa – l’opéra, la scénographie, la direction de théâtres publics - un inventeur. Surgissant dans une période d’après contestation politique, il pensa l’art comme un sacerdoce et croyait  qu’il pouvait non pas changer la vie mais nous la transformer. Il inventa de nouvelles formes, sut prendre l’intensité comme guide dans toutes ses créations, changea ainsi notre rapport à certains textes du patrimoine théâtral mais aussi à des livrets de musique, comme il nous fit découvrir de nouveaux auteurs contemporains. Avec ses compañeras et compañeros, nous tenterons de ressaisir le parcours d’une figure iconique de notre modernité, en essayant modestement de communiquer ses fulgurances.

Laure Adler

 
 
 
"J’ai choisi le théâtre parce qu’il était à portée de la main. Je n’ai pas eu envie de jouer, mais de faire des spectacles. En troisième, au lycée Montaigne, je voyais arriver les affiches du groupe de théâtre amateur de Louis-le-Grand et je me disais ‘J’irais les voir quand j’y serai’. En seconde, personne ne voulait de moi car j’étais très introverti, et faire du théâtre est devenu une thérapie incroyable. Je n’étais même pas mauvais élève, tout m’intéressait, mais j’étais seul, j’avais des problèmes de relations, pas d’amis, je me renfermais en moi. Et quand j’ai commencé à faire du théâtre, je me suis senti un autre homme, un autre jeune homme. Je me suis sorti de l’ornière dans laquelle j’étais."

Patrice Chéreau dans Les Inrockuptibles, 8 novembre 1995

 

Pendant toute une semaine, Hors-Champs rend hommage à Patrice Chéreau (1944-2013), grande figure du théâtre et du cinéma français. Ce soir, pour commencer cette série spéciale, nous évoquerons ses débuts, du lycée Louis-le-Grand à Paris au Théâtre des Amandiers de Nanterre, en compagnie de Catherine Tasca, Jean-Pierre Vincent, Jack Lang et Richard Peduzzi.

 

 

Ecouter l'émission (44mn) : http://www.franceculture.fr/emission-hors-champs-semaine-speciale-patrice-chereau-15-les-debuts-du-lycee-louis-le-grand-au-theat

 


Via Le spectateur de Belleville
more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Le public du théâtre antique : du corpus à la base de données - Université Paris 8

Le public du théâtre antique : du corpus à la base de données - Université Paris 8 | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

Depuis la date de son renouvellement (janvier 2013), le GDR THEATHRE, dirigé par Brigitte Le Guen, Professeur d’histoire grecque à Paris 8, a entrepris d’écrire "l’histoire du théâtre antique par les sources", en choisissant la question du public comme premier terrain d’enquête. Ses membres se sont ainsi lancés dans la collecte des documents de tout type y afférant, qu’ils soient littéraires, archéologiques, épigraphiques ou papyrologiques. Pour chacun d’eux, ils ont rédigé une introduction et un commentaire, systématiquement assortis d’une traduction pour les sources autres qu’archéologiques.

 

 

La présente journée d’étude est l’occasion de dresser un état des lieux, de discuter ensemble des problèmes posés encore par certaines traductions et/ou certains commentaires, de l’intégration de nouveaux textes et de la suppression d’autres, mais aussi d’évoquer le traitement spécifique de la documentation archéologique, etc.

C’est également le moment de faire le point sur la visibilité que le GDR souhaite donner à ses travaux, via le site dramantica.org et sa base de données en voie de constitution.

 Informations pratiques

Samedi 10 octobre 2015
De 09h30 à 17h30

Espace G. Deleuze - salle des thèses
Université Paris 8

Entrée libre

 
Contact

brigitte.leguen@worlonline.fr
brigitte.le-guen@univ-paris8.fr

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Critiques et avis sur RICHARD III, Le spectacle du moment

Critiques et avis sur RICHARD III, Le spectacle du moment | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

traduit & mis en scène par Olivier Bruaux. Guerre des Roses, fin du XVe siècle, pour s'emparer de la couronne d'Angleterre, Richard de Gloucester, frère d'Edouard IV, décide de tuer les siens et les héritiers de la couronne d'Angleterre.

avec Frédéric Thérisod, Véronique Multon, Dominique Contestin, Jeannine Milange, Geneviève Jadot, Marie Véronique Raban, Audrey Lange, Love Bowman, Olivier Bruaux, William Ambert, Jérémie Hamon, Marielle Dumas, Clara Beauvois, Béatrice Mandelbrot, Régis Bocquet, José Manuel Saraiva, Franck Delage, Véronick Dugon

more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

La dramaturgie et la lumière. Le rapport entre la scène, la salle et la lumière: histoire de l'extinction de la lumière

La dramaturgie et la lumière. Le rapport entre la scène, la salle et la lumière: histoire de l'extinction de la lumière | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

AVIS DE SOUTENANCE DE  :

MASTER 1 ARTS ETUDES THEATRALES -  M1ATHE

 

Ruixue NIU

 

« La dramaturgie et la lumière. Le rapport entre la scène, la salle et la lumière: histoire de l'extinction de la lumière »

 

N. COUTELET

E. MAGRIS

 

 

 

 

Directeur de Recherche

N. COUTELET

 

 

Soutenance : Mardi 29 Septembre 2015  à  10 H

 

SALLE : A028

 

SOUTENANCE PUBLIQUE

 

 

UNIVERSITE PARIS 8

more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

L’art d’hériter d’un Centre Dramatique National. L’exemple de Philippe Quesne et Nathalie Vimeux à la direction du Théâtre des Amandiers

L’art d’hériter d’un Centre Dramatique National. L’exemple de Philippe Quesne et Nathalie Vimeux à la direction du Théâtre des Amandiers | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

AVIS DE SOUTENANCE DE  :

MASTER 1 ARTS ETUDES THEATRALES -  M1ATHE

 

Léna ROCHE

 

 L’art d’hériter d’un Centre Dramatique National. L’exemple de Philippe Quesne et Nathalie Vimeux à la direction du Théâtre des Amandiers 

 

Membres du Jury

 

M.A. RAUCH

M. POIRSON

    

Directeur de Recherche

M.A. RAUCH

  

Soutenance :  Lundi 28 septembre 2015  à  10 H à 12 H

 

SALLE :  A DETERMINER

 

SOUTENANCE PUBLIQUE

 

 

UNIVERSITE PARIS 8

more...
No comment yet.
Rescooped by I Love Cinema from Revue de presse théâtre
Scoop.it!

Contre les applaudisseurs précoces

Contre les applaudisseurs précoces | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

Une chronique de Judith Sibony parue dans son blog "Coup de théâtre"

 

 

A la fin du festival d'Avignon, je me suis demandé s'il n'y avait pas un lien entre la précipitation avec laquelle le public applaudit et la qualité profonde du spectacle. Un lien "inversement proportionnel", comme on dit. De plus en plus souvent, quand je sors du théâtre, je pense à ce beau texte de Yasmina Reza : « Trente secondes de silence », publié en 1997 dans Hammerklavier (Albin Michel). Un ami de Reza lui raconte avoir assisté en 1958  aux Caprices de Marianne, de Musset, dans la Cour d’Honneur. Spectacle mythique de Jean Vilar, avec Gerard Philipe dans le rôle d’Octave. L’ami en garde un souvenir intact, mais ce qui l’a le plus marqué, c’est le long silence du public, avant les applaudissements. « Trente secondes de silence (…) je te jure », répète-t-il, conscient du caractère extraordinaire de cette entorse faite aux conventions. Je repense à ce texte toutes les fois que, à peine le noir tombé, les mains des spectateurs se mettent à claquer comme si elles n’avaient fait qu’attendre ce moment. Pourquoi tant de hâte ? Ne pourrait-on observer tranquillement la chute de la pièce, la lumière qui meurt, les bruits de pas au loin ? Avec une  merveilleuse sévérité, Reza raille le zèle du public-chic comme un symptôme social : « l’ignoble et nouvelle communauté du public averti, intelligent, les « haut de gamme » de l’humanité, ceux qui sortent, ceux qui en sont (…) Cette communauté surexcitée de faire entendre sa grossière clameur vite, vite, sur le dernier mot la dernière note, impatiente de recouvrir le dernier soupir de son hurlante légitimité… »

 

Je me demande ce que les autres artistes pensent des applaudisseurs précoces. Je me souviens qu’un jour, le metteur en scène Stanislas Nordey m’a raconté combien il avait été ému, lorsqu’il faisait du théâtre pour enfants, par la joie silencieuse des mouflets encore purs de tout empressement poli ou mondain. « Leur maîtresse était gênée, mais nous étions charmés de les voir si contents et si calmes à la fin du spectacle », confiait Nordey.

 

Je suis certaine qu’on pourrait faire une typologie des pièces en fonction non pas de l’intensité des clameurs mais de leur précipitation. Au début du festival d'Avignon, par exemple, quand j’ai vu La Sorcière de Julie Timmerman d’après Michelet dans une toute petite salle, le public n’avait pas envie de se dépêcher d’applaudir. On savourait le temps, et ce joli télescopage qu’avait organisé l’actrice entre le Moyen Age de son héroïne et l’aujourd’hui de la vie… Nous avons donc marqué un silence, et la jeune femme, en souriant, nous a dit « c’est comme ça que l’histoire finit ». Plus qu’un feu vert pour pouvoir battre des mains, le public attendait que se déroule tranquillement ce crépuscule de la pièce, et la comédienne a compris qu’il fallait se réjouir de ce suspens plus que s’en inquiéter.

 

Toujours dans le off, à la fin de Vilar, notes de service, où François Duval nous plonge dans les coulisses du TNP pendant une heure jubilatoire, le silence qui précéda applaudissements et cris d’enthousiasme ressemblait à un recueillement heureux.

 

J’ai vu aussi des spectacles chics et nébuleux où les gens applaudissaient en courant. Etait-ce par impatience de partir ? Ou par fierté d’apporter vite leur touche à l’édifice ésotérique qui les faisait douter d’eux-mêmes ? Gageons que lorsque le théâtre est grand, il nous enseigne la belle patience de l’applaudissement.

 

D'après un texte publié le 24 juillet dans la gazette I/O,


Via Le spectateur de Belleville
more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Spectacles théâtre hispanique en espagnol 2015-2016 : tarifs étudiants/ lycéens

Spectacles théâtre hispanique en espagnol 2015-2016 : tarifs étudiants/ lycéens | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

Spectacle théâtre hispanique 2015-2016 : tarifs étudiants/ lycéens

Las Ideas, de Federico Leon
Théâtre (en espagnol surtitré)
THÉÂTRE DE LA BASTILLE
7-16 octobre - 10€

Cineastas, de Mariano Pensotti
Théâtre (en espagnol surtitré)
NOUVEAU THÉÂTRE DE MONTREUIL
12-22 janvier - 7€

Cuando lleva a casa voy a ser otro, de
Mariano Pensoti
Théâtre (en espagnol surtitré)
NANTERRE-AMANDIERS
16-20 Février - 10€

Questcequetudeviens ?, d'Aurélien Bory
pour Stéphanie Fuster
Danse (flamenco)
LE MONFORT
3, 5-16 avril - 7€

Déshonorée, de Gonzalo Demaria, mise en
scène Alfredo Arrias
Théâtre
THÉÂTRE DU ROND-POINT
20 mai-19 juin - 10€

more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

3 conteurs présentent la pièce OMOTENASHI Vendredi 22 Mai à 16h au Hall du bâtiment A à Paris 8

3 conteurs présentent la pièce OMOTENASHI Vendredi 22 Mai à 16h au Hall du bâtiment A à Paris 8 | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

Nous sommes des étudiantes de théâtre en L3. 3 conteurs (Sophie Paladines, Camille Albert,Sayuri Nakamura ) vous présentent la pièce OMOTENASHI

- Le Mardi 19 Mai à 20h au festival des Jardins de Morangis.

- Le Vendredi 22 Mai à 17h au Hall du bâtiment A à Paris 8  Omotenashila rencontre des langues et des cultures « Omotenashi » du verbe japonais « Motenasu » signifie accueillir.

Ce mot est utilisé en japonais quand une personne est invitée pour l’accueillir chaleureusement et la régaler avec de la cuisine faite maison. Notre plat spécial est un Rakugo trilingue.

La pièce s’inspire de cette forme de théâtre populaire japonaise. Cette forme artistique s’établit à l’époque Edo (17e siècle) au Japon. Normalement il s’agit d’un conteur sur scène qui raconte une histoire avec une chute drôle à la fin. Codifié et étudié cet art se joue dans la rue ainsi que dans des théâtres spécialisés pour le spectacle. Fait pour le peuple, c’est un art qui est avant tout une transmission d’enseignements par le rire. À partir de 2 contes populaires japonais Jugemu et Manjyu-Kowai, 3 conteurs (Sophie Paladines, Camille Albert,Sayuri Nakamura) montent une pièce, qui transforme la forme traditionnelle du Rakugo, en parlant dans 3 différentes langues. Par le rythme et le travail du corps, elles cherchent à transmettre deux histoires sans avoir recours aux sous-titres ou aucune autre forme de traduction indirecte. Le spectateur est convié à déguster les langues, écouter différentes sonorités, apprécier les gestes et les formes d’autres cultures. On vous attend!

more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Nanterre sur Scène - Festival des Arts de la Scène-Appel à candidature pour la création étudiante !

Nanterre sur Scène - Festival des Arts de la Scène-Appel à candidature pour la création étudiante ! | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

6ème édition du Festival Nanterre sur Scène - Festival des Arts de la Scène : appel à candidature pour la création étudiante !

 

Contact : Jules Gasté / jules.gaste@u-paris10.fr / 01 40 97 71 74
Informations et inscriptions sur www.nanterresurscene.com

more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

La Maison du conte recherche un stagiaire

La Maison du conte recherche un stagiaire | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

M’APPELLE MOHAMED ALI: interview sur RadioParis8.net

M’APPELLE MOHAMED ALI: interview sur RadioParis8.net | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

M'APPELLE MOHAMED ALI: Jean Hamado Tiemtore présente son spectacle au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis

 

Radio Paris 8.net: expression locale, label mondial!, Web radio participative.

 chroniques, art et spectacle, Maison de l'étudiant, cinema, théâtre, musique, tango, creation et débat concerts, bal, voyage

more...
No comment yet.
Rescooped by I Love Cinema from Revue de presse théâtre
Scoop.it!

Le fonds d'aide aux salles de spectacles doté de 4 millions d'euros

Le fonds d'aide aux salles de spectacles doté de 4 millions d'euros | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it
Le fonds de solidarité destiné à aider les salles de spectacle face aux annulations dues aux attentats et aux dépenses de sécurité est abondé à hauteur de 3,5 millions d'euros par les pouvoirs publics et 500.000 euros par la Sacem, a annoncé mercredi la ministre de la Culture Fleur Pellerin.


"C'est un début car je souhaite que d'autres contributions viennent compléter ce montant", a souligné la ministre lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale .
Elle avait évoqué ce fonds pour la première fois lundi.
"Le gouvernement est aux côtés des lieux de culture avec un double objectif: d'abord assurer la protection du public et de tous les acteurs culturels qui déjà reviennent dans les musées et les salles de spectacle". Ensuite "anticiper les difficultés que vont rencontrer les acteurs du spectacle vivant, notamment les plus fragiles d'entre eux du fait des annulations, de la baisse de fréquentation des lieux, ou des investissements de sécurité à engager", a expliqué la ministre.
"Je travaille également avec la Fédération des salles de cinéma sur le renforcement de leur sécurité. J'ai demandé que les dépenses d'équipement de sécurité soient éligibles aux aides du CNC (Centre national du cinéma) ce qui sera fait dans les prochains jours", a ajouté Fleur Pellerin.
"La France dansera à nouveau, chantera à nouveau, dessinera de nouvelles caricatures et notre culture restera fière, insolente et libre", a-t-elle conclu sous les applaudissements de l'hémicycle.


Via Le spectateur de Belleville
more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Piaf & Cerdan s'y rencontrèrent: Théâtre du Nord-Ouest, Paname

Piaf & Cerdan s'y rencontrèrent: Théâtre du Nord-Ouest, Paname | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it
Cette fois, point d'exception : les 11 tragédies sont mises en scène. Et aussi l'unique comédie : Les Plaideurs. Cette intégrale est donc, une fois encore, une premiè mondiale !

Nous vous proposons de nombreuses lectures autour de son œuvre, mais aussi quelques reprises de succès de nos saisons passées : un peu de Sartre, de Marivaux, de Charlotte Delbo, de Molière... Fidèles à notre mission de lieu de création, nous avons aussi ménagé de la place pour quelques créations...

more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Intégrale Jean Racine: programme jusqu'au 3 janvier 2016 au Théâtre du Nord-Ouest

Ne râtez pas cette extraordinaire chance de pouvoir découvrir TOUTES les pièces de Jean Racine au Théâtre du Nord-Ouest, Métro Grands Boulevards sur la ligne 9 & 8. 2 salles de spectacles et des dizaines de lectures de textes et pièces autour de l'auteur d'Athalie, Andromaque.

more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Théâtre en travail : mutations des métiers du spectacle (toujours) vivant• Centre national du théâtre •

Théâtre en travail : mutations des métiers du spectacle (toujours) vivant• Centre national du théâtre • | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it
Rencontre initiée et modérée par Martial Poirson, professeur de l'Université Paris 8 et Emmanuel Wallonprofesseur de sociologie politique à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense. 
Avec Marcial Di Fonzo Bo directeur/ou Jacques Peigné directeur délégué de la Comédie de Caen, CDN de Normandie, Alain Herzog, Administrateur Général (par intérim) de l'IRCAM et Françoise Peyronnet, directrice technique du Théâtre de la Ville

A l'occasion de la parution du dossier "Théâtre en travail : mutations des métiers du spectacle (toujours) vivant", de la revue Théatre/Public

Entrée libre - Réservation indispensable au 01 44 61 84 85 ou accueil@cnt.fr
more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

THE BIOGRAPHY OF BIOGRAPHIES : LE PROJET THEATRAL DE MARINA ABRAMOVIC. MYTHOLOGIE ET HISTOIRE D’UNE DICTATURE

THE BIOGRAPHY OF BIOGRAPHIES : LE PROJET THEATRAL DE MARINA ABRAMOVIC. MYTHOLOGIE ET HISTOIRE D’UNE DICTATURE | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

AVIS DE SOUTENANCE DE  :

MASTER 1 ARTS ETUDES THEATRALES -  M1ATHE

 

Sabrina PENNACCHIETTI

 

 

THE BIOGRAPHY OF BIOGRAPHIES : LE PROJET THEATRAL DE MARINA ABRAMOVIC. MYTHOLOGIE ET HISTOIRE D’UNE DICTATURE.

 

 

Membres du jury :

 

N. COUTELET

R. DOYON

    

Directeur de Recherche

N. COUTELET

  

Soutenance :  Jeudi 24 septembre 2015  à  11 H

 

SALLE : SALLE A028

 

SOUTENANCE PUBLIQUE

 

 

UNIVERSITE PARIS 8

more...
No comment yet.
Rescooped by I Love Cinema from Revue de presse théâtre
Scoop.it!

« Hamlet », un pudding lourd et insipide

« Hamlet », un pudding lourd et insipide | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

Publié par Fabienne Darge dans Le Monde :

 

Depuis quelques semaines, une étrange folie s’est emparée de Londres. Benedict Cumberbatch, acteur devenu mondialement célèbre grâce à la série télévisée « Sherlock », doté de millions de fans et de « followers » sur Internet, joue, jusqu’au 31 octobre, Hamlet sur la scène du Barbican Centre. Et la médiatico-twittosphère s’affole, suscitant des phénomènes tout à fait inédits dans le noble royaume du théâtre britannique.

Lire aussi : Pourquoi Shakespeare fait le siège des nuits d’été

Toutes les places ont été vendues un an à l’avance, pour cette production qui fait le buzz depuis de longs mois, et dont la première a eu lieu, enfin, le 5 août. La première ou plutôt l’avant-première, puisque les producteurs du spectacle avaient décidé d’organiser trois semaines de « previews », avant d’autoriser la presse et les invités de marque à assister à l’événement.

Mais comme décidément les bonnes manières ne sont plus ce qu’elles étaient, même dans la royale Angleterre, certain(e)s journalistes ont bien sûr acheté leurs places incognito pour cette nuit du 5 août. A commencer par la critique du vénérable Times qui, dès le lendemain, le 6 août, sans respecter l’embargo imposé à la presse, a publié sur le site du journal un papier peu amène, commençant par ces mots : « Alas, poor Benedict… » (« Hélas, pauvre Benedict »), déclenchant un tollé sur la Toile de la part des fans, les « cumberbitches ». La critique du Telegraph, elle, révélait que – so shocking ! – le célèbre monologue d’Hamlet, « To be or not to be… », avait été déplacé au tout début du spectacle, alors qu’il se situe à l’acte III de la pièce. Tempête médiatique. Quelques jours plus tard, nouvel épisode de ce passionnant feuilleton, on apprenait que le « To be or not to be » avait bien été remis à sa place. Ouf.

Michael Billington, le très respecté critique du Guardian – sans doute l’homme qui a vu le plus grand nombre d’Hamlet dans sa vie–, a, lui, attendu sagement d’assister à la première « officielle », le 25 août, pour écrire son papier. Un papier sévère comme cet homme toujours mesuré et plein d’humour en signe rarement, parlant d’un spectacle « décevant », « morne » et « fourre-tout », allant même jusqu’à évoquer une forme de « stupidité », ce qui, sous sa plume, est tout à fait inhabituel. Le coup de grâce.
Un gentil scénario de série télévisée

On ne va pas lui donner tort, pour avoir vu le spectacle le lendemain, au soir du 26 août, dans une salle du Barbican peuplée majoritairement de femmes. Cet Hamlet, que signe la metteuse en scène Lyndsey Turner (ah oui, au fait, il y a une metteuse en scène dans cette entreprise…), aurait pu être le point de rencontre entre une culture de masse, qui se véhicule sur Internet, et la pièce des pièces, le chef-d’œuvre du théâtre occidental.

Cela aurait pu être, si cet Hamlet avait un quelconque rapport avec Hamlet, au lieu de faire de la pièce un gentil scénario de série télévisée racontant l’histoire d’un « good guy » obligé de faire semblant de perdre la boule face à un monde qui, lui, la perd vraiment (la boule). Même si le « To be or not to be » a été remis à sa place, le début du spectacle informe d’emblée sur la dimension spectaculaire, pour ne pas dire hollywoodienne, choisie par les producteurs de cet Hamlet, gommant ainsi ce qui fait de la pièce un chef-d’œuvre : ses dimensions à la fois humaniste, politique, métaphysique et romantique.

La première scène de la pièce, celle qui voit le spectre du roi mort, le père d’Hamlet, assassiné par son frère, apparaître aux gardiens d’Elseneur, a ainsi été escamotée, pour que le rideau puisse se lever directement sur Benedict Cumberbatch, seul dans sa petite chambre – ah bon, Hamlet est un ado perturbé ? Il écoute des disques sur son tourne-disque vintage ? Or cette première scène d’Hamlet a toute son importance : c’est elle qui donne à la pièce tout son climat nocturne, poétique et fantomatique, son mystère inaltérable, ce qui fait qu’Hamlet n’est pas qu’un scénario, justement, mais une œuvre d’art où le théâtre se pose comme miroir du monde, dans toutes ses dimensions, visibles et secrètes.

Et tout est à l’avenant, dans cet Hamlet. Certes le spectacle est spectaculaire, et Lyndsey Turner a accordé beaucoup de soin au décor et à l’image, empruntant ici et là de multiples références, sans jamais créer un style propre.
Tous les clichés britanniques

Notre ami Billington évoque, à propos du palais baroque qu’elle a imaginé, la forteresse des Ceausescu. On dira pour notre part que l’on dirait plutôt du sous-sous-Luchino Visconti. Le spectre, quand il apparaît enfin, semble, lui, tout droit sorti de La Nuit des morts-vivants. Et certaines scènes évoquent irrésistiblement les vidéo-clips de Michael Jackson des années 1980 (au cas où vous n’auriez pas compris qu’Hamlet est un thriller qui vous met le frisson).

Comment s’appelle, déjà, ce gâteau anglais dans lequel on recycle des ingrédients un peu rassis ? Ah oui… le pudding. Hamlet est un gros pudding à la fois lourd et insipide, dans lequel Lyndsey Turner semble avoir eu à cœur de rassembler tous les clichés britanniques les plus éculés – on a même droit aux soldats en vareuse rouge et bonnet à poils qui gardent Buckingham Palace.

C’est d’autant plus dommage que Cumberbatch est un bon acteur, qui tire plutôt bien son épingle du jeu, dans cet « Hamlet pour les nuls », notamment dans ces morceaux de bravoure que sont les fameux monologues du prince du Danemark. Mais il est bien seul.

Tout ça pour ça, ne peut-on s’empêcher de se dire, un peu triste, en sortant de l’énorme bloc de béton du Barbican Centre. Une tempête dans une tasse de thé tiède.

Fabienne Darge (Londres, envoyée spéciale)
Journaliste au Monde


Via Le spectateur de Belleville
more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Richard III : bande-annonce officielle Mise en scène d'Olivier Bruaux, William Shakespeare Compagnie Theatre & Cinema

La bande-annonce officielle de RICHARD III de William Shakespeare est arrivée!
Un spectacle de la Compagnie Théâtre & Théâtre et cinéma .com
https://youtu.be/5yRwXJDN1Js

Site officiel: www.richard3.fr

Mise en scène d'Olivier Bruaux / A theatre & Cinema production avec Frédéric Thérisod, Jeannine Milange, Véronique Multon, Geneviève Jadot, Audrey Lange, Lov...

more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Gratuit: Dionysiens en Scène au Théâtre de la Belle Etoile

Dionysiens en Scène

Samedi 20 juin et dimanche 21 juin dès 13h30au Théâtre de la Belle EtoileEntrée gratuite
 
Pour la 9ème édition, les artistes amateurs de Saint-Denis investissent la Belle Etoile afin de vous faire découvrir leurs nouvelles créations. Au programme : chant, danse, théâtre, fanfare, capoeira pendant tout le week-end. L’occasion de choisir votre activité artistique de la rentrée ! Soyez nombreux pour les applaudir !Les Dionysiens en scène, rendez-vous des pratiques amateurs à la Belle Etoile

Programme 


Samedi 20 juin à partir de 13h30
Les petits masques : théâtre enfants & ados 
Compagnie Elolonguè Junior : danse enfants 
Association Essima  : chant & danse enfants 
Diony’Danse : danse 
Compagnie Censure : danse moderne adultes 
Flamenco Arts et Mémoire : danse enfants & adultes

Dimanche 21 juin à partir de 13h30
- Compagnie Jolie Môme : chanson-fanfare adultes 
- Théâtre d’or : théâtre enfants & ados 
- Compagnie Censure : danse enfants 
- Compagnie Jolie Môme : théâtre ados
- Compagnie Censure : danse moderne ados 
- Diony’Danse : danse ados & adultes 
- Compagnie Jolie Môme : théâtre adultes 
- Lado Polyphonie russe : chants du monde adultes 
- Capoeira Viola capoeira : chant & musique enfants & ados


Plus d'infos 

Article dans le Journal de Saint-Denis : http://www.lejsd.com/index.php?s=21&r=28727


Manifestation organisée par la Direction de la culture de Saint-Denis avec la participation de la Compagnie Jolie Môme.



-----------------------------------
INFOS PRATIQUES
Dionysiens en scène
samedi 20 et dimanche 21 juin 
au Théâtre de la Belle Etoile

Spectacles tous publics
Entrée libre

Théâtre de la Belle Etoile
14 rue Saint Just
93200 Saint-Denis

Quartier de la Plaine

Renseignements

Direction de la culture - Ville de Saint-Denis : 01 49 33 66 53 // 01 49 98 39 20 (Cie Jolie Môme)

Plan : ici

Accès 
• RER B : arrêt La Plaine Stade de France
• M° 12 : arrêt Front Populaire puis 5 minutes à pieds
• Bus 153, 302 : arrêt Église de la Plaine
• Bus 239 : arrêt Métallurgie
• Voiture : de la porte de la Chapelle, prendre la direction La Plaine Saint-Denis, puis de l’avenue Wilson prendre la 3ème à droite, l’allée Saint-Just. http://ville-saint-denis.fr


 

____________________________________


Si vous ne souhaitez plus recevoir d'informations culturelles de notre part, merci de nous le signaler et nous ne vous embêterons plus !



Cordialement,

Amel Dahmani

Amel Dahmani
Médiatrice culturelle
Direction des Affaires Culturelles
T : 01 49 33 65 29 - F : 01 49 33 71 60
Boite e-mail : amel.dahmani@ville-saint-denis .fr

Mairie de Saint-Denis
Boite postale 269 - 93205 Saint-Denis cedex



 

 

Votre message a été envoyé.
more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Jean-Loup Philippe, auteur, acteur & metteur en scène, interprétera quelques unes de ses dernières créations SAMEDI 13 JUIN 15H-17H30, HALLE ST-PIERRE

Jean-Loup Philippe, auteur, acteur & metteur en scène, interprétera quelques unes de ses dernières créations SAMEDI 13 JUIN 15H-17H30, HALLE ST-PIERRE | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it

SAMEDI 13 JUIN 15H-17H30, HALLE ST-PIERRE :
L'après-midi du samedi 13 juin comprendra deux volets d'une heure chacun.

- Dans une première partie, Jean-Loup Philippe, auteur, acteur et metteur en scène, interprétera pour nous quelques unes de ses dernières créations.

 

- Dans une seconde partie, la chanteuse Aruna nous fera voyager en chansons.


Ami intime de Supervielle, de Jean Tardieu et de Henri Michaux, Jean-Loup Philippe a mis en scène, avec leur collaboration, plusieurs de leurs textes. De 1956 à 1960, il a joué "Thé et sympathie" avec Ingrid Bergman, occupant avec elle les deux premiers rôles. Il a joué dans de nombreuses pièces de théâtre ainsi que dans une vingtaine de films. Il a créé au début des années soixante, avec Jean-Clarence Lambert, le Domaine Poétique pour promouvoir, après les futuristes et Dada, une poésie sonore expérimentale. Ont travaillé avec lui au sein du Domaine Poétique Gherasim Luca, Bernard Heidsieck et Robert Filliou.

 

Aruna est une chanteuse hors normes à la voix grave et chaude, tout à fait exceptionnelle. Partie de son Béarn natal à l’âge de 16 ans, elle a voyagé et chanté avec les gitans qui l’ont adoptée. Elle parcourt le monde, et tout particulièrement l’Inde ou l’Amérique Latine, et chante pour les publics les plus défavorisés. Elle revient du Mexique où elle a réalisé une mission humanitaire de six mois, chantant dans les prisons, les hôpitaux, les quartiers déshérités. Son répertoire comprend ses propres chansons mais aussi les plus belles chansons françaises, espagnoles, sud-américaines. Dans la veine d’une Mercedes Sosa, elle donne vie à des chants oubliés. Elle s’accompagne à la guitare, instrument qu’elle joue de manière instinctive, avec des accents gypsy. (On peut entendre deux de ses chansons sur YouTube à Free Live Sessions).


Un verre de l'amitié, offert à la fin du spectacle, permettra de prolonger les échanges.


Halle Saint-Pierre, 2 rue Ronsard, métro Anvers, auditorium.

more...
No comment yet.
Scooped by I Love Cinema
Scoop.it!

Séminaire Corps à corps. Récits de théâtre italien, consacrée à Spiro Scimone

Séminaire Corps à corps. Récits de théâtre italien, consacrée à Spiro Scimone | Le Quotidien du Théâtre | Scoop.it
Chers Amis, chers Tous,

Nous sommes très heureux de vous annoncer la cinquième séance de la deuxième édition du séminaire Corps à corps. Récits de théâtre italien, consacrée à Spiro Scimone. 
La séance sera en langue italienne et aura lieu le vendredi 22 mai 2015 de 17h à 19h dans le Salon de l'Institut Culturel Italien de Paris, 73 rue de Grenelle. L'entrée est gratuite.
Nous aurons le plaisir et le privilège d'écouter:
Anna Frabetti(Maître de Conférences, Université de Strasbourg)
Spiro Scimone(Comédien, metteur en scène, dramaturge)
Formes et témoignages du théâtre sicilien contemporain La Compagnia Scimone Sframeli
Veuillez trouver ci-jointe une présentation de la séance.
Au grand plaisir de vous retrouver nombreux, n'hésitez pas à faire circuler l'annonce autour de vous.
Très cordialement,
Emanuele De LucaArianna Berenice De SanctisVincenzo MazzaGabriele Sofia
more...
No comment yet.