Richard III d'Angleterre (2 octobre 145222 août 1485), duc de Gloucester, fut le dernier des rois Plantagenêt d'Angleterre, de 1483 à 1485. Il était le frère du roi Édouard IV.

Fils de Richard Plantagenêt, duc d'York († 1460), et de Cécile Neville († 1495), il était l'avant-dernier des douze enfants du couple, le plus jeune des quatre fils et des trois filles qui survécurent à la petite enfance. Jusqu'à sept ans, il vécut au château de Fotheringhay. En 1460, le sort de la guerre des Deux-Roses étant défavorable aux York, il fut envoyé aux Pays-Bas (dépendance du duché de Bourgogne) avec son frère Georges. Quelques mois après, son frère Édouard (dix-neuf ans) gagna la bataille de Towton et la couronne du royaume. Richard put alors regagner l'Angleterre. À neuf ans, il reçut le titre de duc de Gloucester. Il entra pour parfaire son éducation dans la maison de Richard Neville, comte de Warwick, le « faiseur de rois ». Il passa dans le château de Middleham l'essentiel des trois années qui suivirent, en compagnie des deux filles du comte, Isabelle et Anne. Isabelle épousera son frère Georges en 1469 et Anne deviendra sa femme en 1472. À douze ans, il fut nommé commissaire pour la levée de troupes dans neuf des vingt-deux comtés du pays, preuve de confiance de son frère le roi. Son frère Georges, duc de Clarence, de trois ans son aîné, ne reçut pas une telle charge.

Pendant le règne de son frère, Richard montre une loyauté absolue, sa devise est d'ailleurs « Loyauté me lie ». Il est l'un des conseillers les plus valables du roi et aussi un soldat très remarqué.