Légion Etrangère
158.4K views | +19 today
Follow
 
Scooped by Christian Houdet
onto Légion Etrangère
Scoop.it!

Quand sera présentée la nouvelle armée de Terre

Quand sera présentée la nouvelle armée de Terre | Légion Etrangère | Scoop.it
Le CEMAT présentera la nouvelle organisation de l'armée de Terre en janvier ou février prochain,
Plus d'infos »
more...
No comment yet.
Légion Etrangère
Anciens et actuels de la Légion
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Hexception

Hexception | Légion Etrangère | Scoop.it

 

Bonjour ! Après six ans de services aux anciens légionnaires, je ferme ma société HEXCEPTION.

J'ai aidé 250 anciens et surtout trouvé un travail directement pour SOIXANTE DIX d'entre eux.
Je n'ai pris un centime de salaire, jamais versé de dividende et mis 20 000 euros de ma poche.

Evidemment ceux qui ne font rien ont critiqué sans rien savoir.
Je tourne la page pour d'autres aventures et
JE NE REGRETTE RIEN...
Amitiés légionnaires

christian.houdet@gmail.com

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Le colonel Christophe Passerat de la Chapelle nouveau chef de corps du 2e REP

https://vk.com/jalegioner...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Le mamouth: Un mort et 13 blessés en Guyane

Le 3e régiment étranger d'infanterie est en deuil : il a perdu hier le caporal-chef Ibrahima Carima...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Pourquoi les accusations contre Alexis Kohler pourraient avoir un impact plus grave que l'affaire Benalla

Pourquoi les accusations contre Alexis Kohler pourraient avoir un impact plus grave que l'affaire Benalla | Légion Etrangère | Scoop.it
Une enquête est actuellement ouverte contre le bras droit d'Emmanuel Macron, accusé de conflits d'intérêts.
Christian Houdet's insight:

Les militaires veulent la tête de ce techno qui a poussé le Pdt à humilier le Général de Villiers. Copain/coquin : à virer ! Déclenchons la presse contre lui par tous les moyens.

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

La Légion Étrangère les têtes fortes de l'armée française 13DBLE au Mali

Durant 4 mois et quelques , ces hommes venus de tous les horizons ont patrouillé dans ce grand désert du mali. pas de play station pas de livraison de pizza ...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Colonel Jacques Hogard : "La promotion de Benalla au grade de lieutenant-colonel est une imposture qui a choqué profondément le monde militaire."

Le colonel Hogard revient sur le parcours d'Alexandre Benalla au sein de la réserve opérationnelle de la gendarmerie.Il parle d'« imposture » car Benalla avait "zéro formation" et "aucune qualification en matière de sécurité...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Légion étrangère : de l'engagement au combat

Légion étrangère : de l'engagement au combat | Légion Etrangère | Scoop.it
A l'occasion du 50e anniversaire de la présence des légionnaires parachutistes à Calvi, plongée au coeur du camp Raffali, à la rencontre de ses pensionnaires. Pendant plusieurs mois, Cécile de Ménibus découvre les différentes étapes au sein de ce corps prestigieux et convoité de l'armée française,...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Sète : la Légion étrangère recrute

Sète : la Légion étrangère recrute | Légion Etrangère | Scoop.it
Vous avez entre 17 et 40 ans, une bonne condition physique et l’envie de protéger vos concitoyens ?La Légion étrangère...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

La légion étrangère recrute dans l'Hérault

La légion étrangère recrute dans l'Hérault | Légion Etrangère | Scoop.it
News Republic offers complete, up-to-the-minute daily breaking news and headlines from over 2,500 fully licensed and trusted national and international sources...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Quand cessera t-on de galvauder la Légion d'honneur ?

Les sportifs eux-mêmes ne sont, bien entendu, en rien responsables de cette tradition bananière.
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

ALÈS Opération de recrutement de la Légion étrangère

ALÈS Opération de recrutement de la Légion étrangère | Légion Etrangère | Scoop.it
Le groupement de recrutement de la Légion étrangère organise une opération d’information et de recrutement le mardi 24 juillet sur le parvis du Cratère à Alès. Pour l’occasion, le car-podium de la Légion étrangère sera ouvert de 9h à 17h30 sans interruption.
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

FOB – Forces Operations BlogUne légion étrangère dans la Bundeswehr ?

FOB – Forces Operations BlogUne légion étrangère dans la Bundeswehr ? | Légion Etrangère | Scoop.it
Le Times de Londres a publié ce lundi un article qui, sur un ton alarmiste, relaie une inquiétude de nos voisins d’Outre-Manche : l’Allemagne risque de créer une « armée de mercenaires » avec son plan de recrutement d’étrangers pour pallier le manque criant d’effectifs par rapport à ses tables...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Trump secoue l’Alliance. Une fêlure sérieuse, mais la cassure est évitée

Trump secoue l’Alliance. Une fêlure sérieuse, mais la cassure est évitée | Légion Etrangère | Scoop.it
(B2 au siège de l'OTAN - exclusif) C'est au deuxième jour du sommet de l'OTAN, jeudi (12 juillet), que la tornade Trump, tant redoutée, s'est abattue sur les alliés Plusieurs des dirigeants européens se sont évertués, tel Emmanuel Macron, à bien distinguer entre les tweets de Donald Trump et ce qui se passait dans la salle. La réalité est légèrement différente. Au petit-déjeuner, Trump attaque bille en tête Le premier acte se déroule mercredi, lors d'un petit-déjeuner avec Jens Stoltenberg, à l'ambassade US à Bruxelles. Une rencontre qui ressort plutôt de l'ordinaire de l'Alliance Atlantique. Les collaborateurs sont présents de chaque côté. Le tout est filmé par les caméras officielles de l'OTAN. L'habitude est plutôt d'avoir, du moins sous cet œil public, une conversation tout en sourires. Il n'en est rien. Donald Trump attaque bille en tête, ses alliés, et en particulier l'Allemagne, accusée de pactiser avec la Russie, devant l'air plus que gêné de l'ambassadrice US et du secrétaire général de l'OTAN, qui se tortille de désespoir. « Nous protégeons l’Allemagne, la France, … et un certain nombre de ces pays créent un pipeline avec la Russie. […] Nous devons les protéger contre la Russie, mais ils lui paient des milliards de dollars. Ce n’est pas vraiment juste. Et l’ancien chancelier allemand est le président de ce pipeline de gaz. L’Allemagne aura automatiquement 70% de son gaz contrôlé par la Russie. Dites-moi : est-ce juste ? (…) Je pense que non. (…) Et pendant ce temps, l’Allemagne dépense à peine 1% de son PIB pour la défense tandis que les USA plus de 4% », fulmine le président américain. Une séance de travail plutôt convenue, les craintes se dissipent Le second acte se produit lors de la séance de travail de l'après-midi consacrée, pour partie, au partage du fardeau. Après les discours de bienvenue d'usage, le président Trump prend la parole. Chacun craint son opprobre, après les tweets de la veille et l'entrevue du matin. Il n'en est rien. « Cela se passe plutôt bien », constate un témoin de la scène. Donald Trump évoque bien la nécessité d'atteindre rapidement le 2%, mais ne mentionne l'objectif de 4% que comme une possibilité qu'il serait bon d'atteindre. Le speech est court : 2-3 minutes. Il ne suscite que peu de commentaires, excepté celui du président bulgare qui se demande comment atteindre pareil objectif. A peine son discours terminé, le président Trump quitte la salle pour quelques bilatérales. Tout le monde sort soulagé de la réunion, confiant que la tempête s'est éloignée. Un dîner hallucinatoire sur la Corée du Nord Le troisième acte se produit mercredi soir, ou plutôt il ne se produit pas. La séance est extraordinaire au dire d'un témoin. Invité à parler de la Russie, et de ses relations avec Vladimir Poutine, comme des négociations avec la Corée du Nord, le président Trump ignore volontairement le premier sujet et se concentre sur le second. De façon plutôt hallucinatoire, son intervention décousue évoque certes sa rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, mais surtout des détails anachroniques : le fait que celui-ci ne connait même pas Elton John, ou un coup de fil avec un golfeur. « On avait plutôt affaire à un comique ou un amuseur de salles », commente un témoin. Chacun sort, assez perplexe, de ce « dîner de travail » qui ne se révèle pas à hauteur des attentes. Le trio libéral — le Français Emmanuel Macron, le Belge Charles Michel, le Luxembourgeois Xavier Bettel — s'en va manger une frite et boire une bière à la Grand Place de Bruxelles, au Roi d'Espagne, pour se détendre. La tornade Trump se répand sur la réunion Ukraine Le quatrième acte se produit jeudi (12 juillet) au matin. Alors que la réunion a déjà démarré avec la Géorgie et l'Ukraine, le président américain qui n'a pas assisté aux premières prises de parole arrive, s'assied et demande la parole. Le tour de parole s'interrompt. « Quand un président américain le demande, il est d'usage de lui donner la parole », rappelle un observateur. Donald Trump a devant lui une feuille de papier avec quelques notes et chiffres. Trump semble furieux. Et il part d'emblée sur son thème favori : les États-Unis paient trop, les alliés européens paient peu. Et il désigne les pays et les dirigeants qui non seulement ne respectent pas l'objectif de 2% mais en sont très loin : Angela Merkel (Allemagne), Pedro Sanchez (Espagne), Charles Michel (Belgique) sont clairement nommés, voire montrés du doigt. 2% immédiatement, 4% plus tard La diatribe continue durant plusieurs minutes qui paraissent longues (environ 15 minutes). Il faut atteindre l'objectif de 2% « immédiatement », « avant la fin de l'année », et dépenser davantage ensuite pour atteindre 4% ensuite. Un chiffre que les États-Unis atteignent déjà, le dépassant même puisqu'ils sont à 4,2% (NB : un chiffre qui ne correspond pas à la méthode de calcul de l'OTAN. Dans ses dernières statistiques, les États-Unis sont à 3,50%). L'ambassadrice Kay Bailey Hutchison note fébrilement tout ce que dit son président. Certains membres de la délégation américaine sont blêmes. « Apparemment, ils n'ont été prévenus ni des intentions ni du ton employé par le président », constate un témoin. Le ministre de la Défense, James Mattis, qui semble excédé, s'éclipse quelques minutes. Passé l'intervention du président américain, tout le monde est sonné. Le tour de table reprend, les intervenants mêlant alors une réponse à l'objectif demandé par Donald Trump et le discours prévu en direction du dirigeant ukrainien toujours présent. « Un moment très gênant », relate un observateur. Profitant d'une intervention (celle du Premier ministre polonais, semble-t-il), Angela Merkel se rapproche de Jens Stoltenberg et Donald Trump qui coprésident la réunion. On évacue la question ukrainienne. Et une réunion d'urgence est convoquée dans la foulée à 29 chefs, seuls, pour s'expliquer. Les ministres, diplomates et autres personnes présentes quittent la salle. Une réunion d'urgence en format chefs seuls, pour s'expliquer C'est le cinquième acte du sommet : une réunion « apparemment rude, difficile » selon nos informations, où Donald Trump répète son laïus. Il faut atteindre l'objectif de 2% du PIB consacré à la défense « immédiatement avant la fin de l'année, et 4% dans les années à venir », répète Donald Trump. Et il assortit cela d'une menace elliptique : « Sinon... »,  sans finir sa phrase. Le mot revient à trois reprises. « Sinon, on fera autrement », lâche-t-il finalement. (NB : contrairement à ce que prétendent certains médias, notamment Der Spiegel, il ne menace pas alors de quitter l'OTAN, laissant des points de suspension sur les possibles mesures de rétorsion). Au passage, il assassine l'organisation de l'Alliance, toute cette bureaucratie, le bâtiment qui a coûté deux milliards de $, etc. Le secrétaire général est vert. En fait, ce que Donald Trump n'a pas apprécié est l'attitude des médias, et surtout des autres dirigeants de l'OTAN, qui n'ont pas vraiment saisi la mesure de ses demandes. Un sentiment de mépris que l'ancien homme d'affaires a fait sentir à ses partenaires. Jens Stoltenberg comprend qu'il faut redresser la barre et donner le sentiment au principal actionnaire de l'Alliance que ses volontés ont été entendues. Stoltenberg remet Trump au centre du jeu Le dernier acte se produit à la conférence de presse de Jens Stoltenberg. Soucieux de préserver l'image de sauveur du président américain, le secrétaire général de l’OTAN a expliqué que « tous les alliés ont reçu fort et clair le message du président Trump ». « Nous avons compris que ce président américain est très sérieux quant aux dépenses de défense. Et cela a un réel impact. (…) En fait, depuis que le président Trump a pris ses fonctions, les alliés européens et le Canada ont augmenté leurs dépenses de défense d’un montant additionnel de 41 milliards de dollars », a poursuivi Jens Stoltenberg. Et d’ajouter pour ceux qui n’auraient pas encore compris : « Il y a un nouveau sentiment d’urgence dû au leadership fort du président Trump sur les dépenses de défense ». Conclusion : « Aujourd’hui, tous les alliés ont convenu de redoubler leurs efforts et cela rendra l’OTAN plus forte ». (NGV et OJ) De la substance et la communication Pour le Premier ministre du pays hôte de la réunion, la réunion a tourné au « parler vrai » sous l’effet de Donald Trump. Charles Michel laisse entendre cependant que le coup de théâtre improvisé, jeudi matin, par le président américain relevait de la communication, la substance du sommet se trouvant dans le communiqué final. Il y a eu « un souhait d’une plus grande contribution européenne, de dépenser plus et plus vite », mais il faut « tenir compte des réalités budgétaires de chaque pays ». Pour Charles Michel, s’il y a lieu de « renforcer la solidarité dans l’Alliance » et d’investir davantage dans la défense comme tous les alliés s’y sont engagés lors du sommet du Pays de Galles, il faut aussi « utiliser convenablement l’argent public » et « atteindre 2% du PIB en 2019 n’est pas réaliste ». Selon le Premier ministre belge, le président américain n’a pas menacé de quitter l’OTAN, laquelle sort renforcée de ce sommet. En définitive, l’éclat de Donald Trump a permis de « se parler franchement les yeux dans les yeux, de renforcer la confiance, d’affirmer une ambition, de prendre nos engagements au sérieux et, sur la base des résultats déjà engrangés de 33 milliards de dollars, peut-être plus de faire mieux ».
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Le blog officiel de Bernard Lugan: Bernard Lugan présente Histoire de la Libye

Le blog officiel de Bernard Lugan: Bernard Lugan présente Histoire de la Libye | Légion Etrangère | Scoop.it
Site officiel de l'historien africaniste Bernard Lugan, professeur à l'Université Lyon III et expert au tribunal international d'Arusha...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Ainsi va le monde !: La représentation française au centenaire de la bataille d’Amiens

Le commentaire du Courrier picard est aigre. Sous le titre « l’affront est double », le quotidien, ce matin, regrette que le président de l...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Le mamouth: Lynx se termine à la fin du mois

Le mamouth: Lynx se termine à la fin du mois | Légion Etrangère | Scoop.it
Après quatre mandats, la mission Lynx assurée par la France au profit de l'OTAN à l'est de l'Europe...
Christian Houdet's insight:

Enfin ! Cette mission contre les Russe était une provocation de l'OTAN qui a démontrés suivisme des américains.

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Le mamouth: Le retex Plan Familles au 100e CSFM

La minarm sera vendredi face au conseil supérieur supérieur de la fonction militaire -dont c'est la...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Le mamouth: Le tiercé du Challenge Damien Boiteux

Le mamouth: Le tiercé du Challenge Damien Boiteux | Légion Etrangère | Scoop.it
Chaque année, les tireurs d'élite des unités dépendant du commandement des opérations spéciales...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Le mamouth: 9 Nageurs pour Hubert, 3 pour la DGSE

Le mamouth: 9 Nageurs pour Hubert, 3 pour la DGSE | Légion Etrangère | Scoop.it
C'était hier à l' école de plongée de Saint Mandrier (Var) : les brevets de nageurs de combat étaient...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

14 Juillet : dernier défilé pour ce légionnaire

Après 40 ans de service dont 18 ans passés à la musique de la Légion étrangère, le tambour major défile pour sa dernière fois sur les Champs-Élysées. Un mome...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Le Puy du Fou : le beau, le bien, le vrai. Le plus fou, c'est son succès !

Grands-parents, si vous ne deviez faire avec vos petits marmousets, cet été, qu’une seule activité, ce serait celle-là.
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Aveyron : la ministre des Armées rencontre la 13e demi-brigade de Légion étrangère – Les guerres d'hier au jour le jour

Florence Parly, ministre des Armées, se rendra dans l’Aveyron au camp du Larzac, le mardi 17 juillet 2018 à la rencontre de la 13e Demi-brigade de Légion étrangère (13e DBLE), une unité prestigieuse dont on se souvient des faits d’armes déjà au service de la France Libre puis de la France Combattante pendant la Deuxième Guerre mondiale. La ministre présidera la cérémonie de passation de commandement du chef de corps du régiment. Installée en 2016 sur le camp du Larzac, la 13e DBLE est rapidement montée en puissance dans sa nouvelle garnison. Elle a été engagée de manière permanente dans le cadre de l’opération Sentinelle. Cette période s’est conclue par une projection extérieure massive du régiment au premier semestre 2018, dans le cadre de l’opération Barkhane, mais aussi à Mayotte et au Levant. La ministre des Armées visitera un régiment désormais pleinement opérationnel qui atteint un effectif de 1300 cadres et légionnaires. La 13e DBLE poursuit sa montée en puissance par la qualification et la spécialisation de ses derniers effectifs. Elle entamera prochainement un nouveau cycle d’entrainement en vue de ses projections extérieures futures. Depuis 2016, le 13e DBLE a également participé au développement de l’économie locale; la construction de nombreux bâtiments et l’arrivée de familles de militaires ayant contribué de manière déterminante à l’emploi et à la croissance économique de plusieurs communes aveyronnaises. A l’issue de cette visite, la Ministre se rendra à la mairie de Rodez afin d’y tenir une réunion publique sur le thème de « l’Engagement des jeunes en Europe », dans le cadre des consultations citoyennes organisées par le gouvernement.
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

La Légion Étrangère montre ses muscles dans le centre-ville de Nîmes [Vidéo]

La Légion Étrangère montre ses muscles dans le centre-ville de Nîmes [Vidéo] | Légion Etrangère | Scoop.it
18/07/2018 – 20h25 Nîmes (Lengadoc Info) – C'est une démonstration peu commune de la Légion Étrangèr...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Au cœur de l'histoire: La légion étrangère (Franck Ferrand)

La résistance inouïe, héroïque, de la Légion Etrangère à Camerone, au Mexique, en 1863, dépasse à peu près tout ce que l’on peut imaginer. Franck Ferrand pro...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Defilé des Légionnaires de la 13ème Demi brigade de Légion étrangère 14 juillet 2018 Millau

Defilé des Légionnaires de la 13ème Demi brigade de Légion étrangère lors du 14 juillet 2018 à Millau...
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Houdet
Scoop.it!

Donald Trump chez la reine d’Angleterre : un éléphant au salon de thé ?

Donald Trump chez la reine d’Angleterre : un éléphant au salon de thé ? | Légion Etrangère | Scoop.it
Service en porcelaine minimum, la pince à sucre pour se boucher les narines.
more...
No comment yet.