LE DON DU SANG
7 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Salim Djelouat
Scoop.it!

Gmail: Email from Google

Gmail: Email from Google | LE DON DU SANG | Scoop.it
10+ GB of storage, less spam, and mobile access. Gmail is email that's intuitive, efficient, and useful. And maybe even fun.
more...
No comment yet.
Scooped by Salim Djelouat
Scoop.it!

Le Centre national de transfusion sanguine rassure les hémophiles - libération

Le Centre national de transfusion sanguine rassure les hémophiles - libération | LE DON DU SANG | Scoop.it
Le Centre national de transfusion sanguine rassure les hémophiles libération Le facteur VIII ou facteur anti-hémophilique A est une protéine contenue dans le plasma (sang débarrassé de ses globules rouges et de ses globules blancs) à l'état de...
more...
No comment yet.
Scooped by Salim Djelouat
Scoop.it!

Insolite : donner son sang réduit le risque d'infarctus - TopSanté

Insolite : donner son sang réduit le risque d'infarctus - TopSanté | LE DON DU SANG | Scoop.it
TopSanté Insolite : donner son sang réduit le risque d'infarctus TopSanté Voilà une nouvelle qui va peut-être augmenter le nombre de donneurs de sang : selon une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association, donner son sang...
more...
No comment yet.
Scooped by Salim Djelouat
Scoop.it!

Viens donner ton sang le Mercredi 24 Novembre - ESSEClive

Viens donner ton sang le Mercredi 24 Novembre - ESSEClive | LE DON DU SANG | Scoop.it
Viens donner ton sang le Mercredi 24 Novembre
ESSEClive
Mercredi 24 Novembre entre 12h30 et 18h en salles F36 et F37. Dans ta liste des "100 choses à faire avant mes 30 ans" ... on peut trouver "faire un don" au niveau de la 99e entrée.
more...
No comment yet.
Scooped by Salim Djelouat
Scoop.it!

LE DON DU SANG

LE DON DU SANG | LE DON DU SANG | Scoop.it
Salim Djelouat's insight:

LE DON DU SANG

Par : SALIM DJELOUAT

Un don de sang est un processus par lequel un donneur de sang est volontaire pour se voir prélever du sang qui sera stocké dans une banque du sang puis servira lors d'une transfusion sanguine.       

En Algérie les donneurs ne sont pas rémunérés contrairement à d’autres pays, mais ils représentent beaucoup plus des donneurs familiaux que des donneurs réguliers.        

Les donneurs réguliers représentent à peu près  23% de tous les donneurs confondus.       

 Grâce aux dons de sang anonymes et sécurisés de millions de personnes, des milliers de vies sont sauvées chaque année.       

De par le monde, cela représente des millions de personnes, des millions de bénévoles qui, dans la mesure de leurs possibilités, donnent leur sang pour ceux qui en ont besoin.       

Pour leur rendre hommage, et aussi pour que l'attention du public ne se relâche pas, car le besoin en sang est énorme, l'OMS a décidé de célébrer chaque année, le 14 juin, la « Journée mondiale du don de sang ». Pour notre par nous allons essayer d’expliquer ce qu’est le don du sang et le pourquoi.       

 Le sang est à la fois indispensable et irremplaçable.                      

Aucune machine, aucun appareil, aucun processus au monde n’est en mesure de le fabriquer artificiellement.             

Seul la machinerie vivante, donc l’homme peut le produire et le renouveler autant de fois.       

 D’où l’importance des dons de sang dans la vie de tous les jours.

 

 LE DON DE SANG C’EST QUOI ?         

Le don du sang est un acte gratuit, anonyme, responsable, volontaire et bénévole.       

On ne peut être payé pour cela.       

C'est un acte de générosité, mais qui ne saurait en aucun cas être obligatoire.

A QUOI ÇA SERT ?        

Le sang ne peut pas être fabriqué, et dans certaines situations critiques (intervention chirurgicale, accident de la route) et pour de nombreuses autres  maladies (leucémie, hémophilie, grand brûlés), il peut manquer cruellement.       

Ainsi donner son sang peut permettre de sauver des vies humaines.        C'est aussi le cas après une explosion ou un tremblement de terre...

 

QUELLES SONT LES PRINCIPALES SITUATION OU EN A RECOURT A UNE TRANSFUSION SANGUINE ?       

 Prescrite en cas de manque de globules rouges, de plaquettes, de facteurs de coagulation, de globules blancs, et d’autre pathologies ou catastrophe, la transfusion sanguine est indispensable, voire vitale, dans le traitement de nombreuses pathologies.       

 Il existe plusieurs cas de figure d'utilisation de ces produits sanguins. 

 

En hématologie : 

Certaines maladies, comme les leucémies, touchent directement la production des cellules sanguines.

Ces maladies hématologiques touchent la moelle osseuse et nécessitent la transfusion de globules rouges, de plaquettes ou de plasma selon les cas. Le traitement de ces pathologies non chirurgicales requiert de grandes quantités de produits sanguins.       

Le développement de nouvelles techniques médicales, pour les greffes de moelle notamment, ne fait que renforcer cette tendance.       

Par ailleurs, le traitement d'autres maladies peut entraîner une insuffisance de production de cellules sanguines.  

      

Dans le cas d'un cancer, par exemple, les traitements lourds (chimio-thérapie, radiothérapie) perturbent le bon fonctionnement de la moelle osseuse.    

Des transfusions spécifiques, en général de plaquettes, sont alors pratiquées.

 

En obstétrique :  

Au cours d'un accouchement, un accident peut survenir, entraînant un besoin extrêmement urgent et important de produits sanguins.

 Ceux-ci doivent être disponibles en moins d'une demi-heure, ce qui est déterminant pour la vie de la mère et du bébé.

 Lors des interventions chirurgicales :       

 Lors d'une opération chirurgicale, une hémorragie peut survenir. Il faut alors procéder à une transfusion de globules rouges.

 Il peut s'agir d'une intervention prévue, mais également d'une urgence, suite à un accident. 

Dans ce cas, lorsque le malade a perdu une grande quantité de sang, il est nécessaire de transfuser des plaquettes pour faciliter la coagulation et arrêter le saignement.

 

Chez lez grands brules : 

S’il s'agit de grands brûlés ou de patients souffrant d'une infection grave, une transfusion de plasma doit être pratiquée. 

 

Dans les cancers (dont leucémie) :

Le traitement des cancers par chimiothérapie entraîne la destruction des cellules de la moelle osseuse. 

 Pour la reconstituer, on a recours à d’importantes transfusions de plaquettes et de globules rouges.

 

Dans la thalassémie : 

Cette maladie se traduit par une anémie (souvent héréditaire) assez importante et s’accompagne parfois d’une hypertrophie de la rate et de déformations osseuses. 

La thalassémie est très répandue dans les pays du pourtour méditerranéen et notamment en Algérie.

 

 Dans la drépanocytose :  

La drépanocytose touche un nouveau-né sur presque 10 000.       

Elle se caractérise par la présence de globules rouges en forme de faucille qui entraînent des hémorragies.  

 Le sang de ces malades doit être totalement renouvelé à intervalles réguliers.

 

Dans la méthémoglobinémie :

Cette anomalie sanguine entraîne des hypoxies (insuffisance en oxygène) suite à la trop grande présence dans le sang d’éléments oxydants.        

Dans certains cas, cette hypoxie peut être mortelle. 

 

Catastrophes naturelles – tremblement de terre - accident de la route - explosion, attentats… Sans aucun commentaire  

 

QUELLES SONT LES INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS DU DON DU SANG ?        

L’agence nationale du sang (en Algérie) doit prendre toutes les mesures pour que le don de sang soit aussi sûr que possible pour le malade, en particulier vis-à-vis du risque de transmission d’une bactérie, d’un virus, d’un parasite ou de substances dangereuses.       

Elle doit également veiller à la santé des donneurs.

Etat général du donneur

Pour pouvoir donner son sang, il faut peser au minimum 50 kg.       

 En dessous de cette valeur, la corpulence est insuffisante pour qu'une unité thérapeutique puisse être prélevée.       

Il faut être âgé entre 18 ans et 60 à 65 ans selon le type de don et être en très bonne santé (pas de fatigue générale).

 

 Contre indication du don du sang :

 

 •         Le don du sang est  proscrit en cas de grande fatigue, d'anémie, de diabète insulinodépendant ou de traitement pour des crises d'épilepsie, d’asthme.

•         En cas de maladies cardio-vasculaire

•         D’hypertension artérielle sévère

 •         La femme enceinte ne doit pas donner son sang, jusqu'à six mois après l'accouchement, pour éviter tout risque d'anémie. 

•         Les filles qui ont leurs règles peuvent donner mais doivent quand même le signaler au médecin lors de l'entretien médical.

•         Infections en cours : en cas de maladie virales (ex.: grippe, gastro-entérite…), il faut attendre deux semaines après la fin des symptômes pour pouvoir donner son sang, voir 2 mois selon la gravité. 

•         S'il s'agit de maladies transmissibles par le sang (syphilis, hépatites virales B et C, VIH), le don est proscrit.

•         En cas d’exposition à des risques d’infection


 QUELS SONT LES DÉLAIS A RESPECTER AVANT DE DONNER SON SANG,  LORS DE CERTAINS ACTES  OU MALADIES DE LA VIE QUOTIDIENNE ?       

Après certains actes de la vie quotidienne ou maladies, il faut respecter un délai déterminé avant de pouvoir donner son sang.       

Les délais suivants sont donnés à titre indicatif, pour toute information complémentaire s’adresser a votre agence nationale du sang.


•         Maladie infectieuse banale : 8 jours après l'arrêt de la maladie ou l'arrêt du traitement.

•         Mononucléose, toxoplasmose ou autres infections sévères ou prolongées : 1 an

•         Une intervention chirurgicale, des examens exploratoires de type fibroscopie..., sont des situations à risque, notamment d'hépatite C,  on attendra 4 mois avant de donner son sang.

 •         Soins dentaires  entraînent souvent un passage de microbes dans le sang et peuvent nécessiter un délai allant de 3 à 10 jours.     1 jour pour le traitement d’une carie     7 jours pour un détartrage

 •         En cas de prise de certains médicaments  qui sont incompatibles avec le don de sang :    Antibiotiques et corticoïdes en comprimés, il faut respecter un délai de 14 jours après la fin du traitement.   

Un  délai d’attente après un arrêt de traitement d’une poussée d’acné (par le Roaccutane), ou pour un traitement de la prostate (par Chibroproscar), il faut attendre 1 mois avant de donner son sang.   

 L'aspirine ou les anti-inflammatoires nécessitent un délai d'une semaine pour un don de plaquettes, car ils agissent sur la coagulation.   

Certains médicaments pour  traiter l’hypertension artérielle peuvent être responsables d'un état d'hypotension après le don et donc d'un risque de malaise sérieux.        

Quel que soit le médicament, le médecin de collecte est seul garant de son innocuité : il faut donc toujours le signaler.

 •         Les vaccins : les vaccins vivants (ex : hépatite) nécessite un délai de 3 semaines, les autres un délai de quelques jours.

 •         Les allergies : on évitera les périodes de crises, car les cellules porteuses des réactions d'allergie sont stimulées et peuvent entraîner des risques pour le receveur.                                      

Par contre, quelqu'un sous traitement d’allergies et qui n'a pas fait de crises depuis un moment, ne pose à priori pas de problèmes.

 •         Pour les personnes ayant déjà subi une transfusion sanguine, une greffe d'organe, de tissus ou de cellules, le don de sang n'est pas possible, dans un souci de protection du malade mais aussi du donneur.

 •         Certaines maladies sont incompatibles avec le don de sang : certaines maladies "immunologiques" à auto-anticorps, comme la thyroïdite de Hashimoto, Le psoriasis sévère, les cancers mêmes guéris, Les maladies avec troubles de la coagulation, Les infections à répétition...
       D'une manière générale, seule la personne qui effectue l’entretien médical pré-don est habilitée à décider de l'aptitude d’une personne à donner ou non son sang et examine chaque cas médical. 

COMBIEN DE FOIS PEUT-ON DONNER SON SANG PAR AN ?        

Il convient de toujours laisser au moins 2 mois entre chaque don.

 •         un homme  peut donner son sang  5 fois par an jusqu'à 60 ans, puis 3 fois par an jusqu'à 65 ans.

 •         Pour une femme : 3 fois par an jusqu'à 65 ans.

•         Pas de premier don après 60 ans.        

En ce qui concerne le don des plaquettes et celle du plasma se renseigner auprès de votre agence nationale de sang.

 

Pour tout contact : salimdjelouat@gmail.com

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Salim Djelouat
Scoop.it!

Un robot pour faire vos prises de sang ?

Un robot pour faire vos prises de sang ? | LE DON DU SANG | Scoop.it
Dans la vie, il y a deux catégories de personnes, celles qui ont une sainte horreur des aiguilles et celles qui s’en fichent comme de leur première console.
more...
No comment yet.
Rescooped by Salim Djelouat from BIO & NATUREL
Scoop.it!

Le don de sang

Le don de sang | LE DON DU SANG | Scoop.it
Le sang est composé de globules rouges, de globules blancs, de plaquettes et de plasma. Ces différents composants ont tous leur rôle et peuvent être exploités de manière indépendante ou non selon les besoins.

Via Myriam
more...
No comment yet.
Scooped by Salim Djelouat
Scoop.it!

Bientôt une thérapie génique efficace contre la leucémie ? - Futura Sciences

Bientôt une thérapie génique efficace contre la leucémie ? - Futura Sciences | LE DON DU SANG | Scoop.it
Bientôt une thérapie génique efficace contre la leucémie ?
Futura Sciences
En reprogrammant des lymphocytes T par génie génétique, le procédé UCart 19, présenté par l'entreprise Cellectis, les rend capables de s'attaquer aux lymphocytes B cancéreux.
more...
No comment yet.
Scooped by Salim Djelouat
Scoop.it!

Qu'est-ce que la leucémie? - ESSEClive

Qu'est-ce que la leucémie? - ESSEClive | LE DON DU SANG | Scoop.it
Qu'est-ce que la leucémie? ESSEClive La leucémie est un cancer du sang et de la moelle osseuse qui touche environ 250 000 personnes dans le monde tous les ans et cause environ 4 000 décès par an en France, surtout chez les enfants et les personnes...
more...
No comment yet.