Le Côté Obscur du Nucléaire Français
45.6K views | +2 today
Follow
Le Côté Obscur du Nucléaire Français
Du rayonnement aveuglant de la France en la matière...et des alternatives
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

ICEDA et la fumisterie de la nouvelle enquête publique

ICEDA et la fumisterie de la nouvelle enquête publique | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Résistances & Alternatives 's insight:

Au total, ça ne sera donc qu'une cinquantaine de personnes qui auront fait part de leur avis quant au projet de poubelle radioactive à Bugey.

Avis dont de toute façon EDF ne tiendra aucunement compte,

Combien de riverains sont donc encore ignorant de ce projet scandaleux ?

 

voir l'article du progrès, dont les journalistes ne seraient même pas sur place si des collectifs citoyens comme Stop Bugey ne se bougeaient pas pour alerter la population.

 

lien pour accéder au doc, sur google drive

 https://docs.google.com/file/d/1HerkOaWiS3LcxoUHf_J9zHbDjOOchUrH1nH766BaF19pJX4EDI4DyQxjkkGA/edit?usp=sharing

 

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Déchets nucléaires, le cauchemar continue

Déchets nucléaires, le cauchemar continue | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Ce matin, l’ACRO (association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest) laboratoire indépendant, a publié un rapport sur la qualité radiologique des eaux souterraines au droit du Centre de Stockage de la Manche (CSM). Le contrôle des rejets du centre de stockage est en effet un élément essentiel de la surveillance du site …

Les conclusions de ce rapport sont accablantes : le centre de stockage de déchets nucléaires de la Manche présente des fuites qui polluent la nappe phréatique dans des proportions largement supérieures aux chiffres publiés par l’Andra (agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs).

 

article et rapport complet par clic sur le titre du post

 

more...
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

ARTE : Océans poubelles | cimetières atomiques

ARTE  : Océans poubelles | cimetières atomiques | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
mardi 23 avril à 20h55, 52 min

Immerger des fûts de matières irradiées en pleine mer semble scandaleux, mais cette technique a été considérée comme une forme de stockage scientifiquement justifiée : la radioactivité des déchets déposés à plus de 4 500 mètres de profondeur était censée s'éliminer par dilution. Près des côtes d'Europe reposent ainsi plus de 100 000 tonnes de déchets radioactifs oubliés.

 

Immerger des fûts de matières irradiées en pleine mer semble aujourd’hui scandaleux, mais cette technique a été par le passé considérée comme une forme de stockage scientifiquement justifiée : la radioactivité des déchets déposés à plus de 4 500 mètres de profondeur était censée s’éliminer par dilution. Il est désormais admis qu’elle ne fait que se répandre de manière incontrôlée. Dans quel état sont aujourd’hui ces barils, dont même les autorités ne connaissent pas la localisation exacte ? Thomas Reutter et Manfred Ladwig partent à la recherche de ces déchets engloutis, guidés par un ancien militant écologiste qui, à l’époque, a tenté de barrer la route en Zodiac aux bateaux chargés de fûts. Ils rencontrent des responsables politiques, des membres de Greenpeace et des scientifiques, à qui ils soumettent les échantillons prélevés. Ils mettent ainsi au jour un phénomène nié ou dissimulé, dont les conséquences nous échappent largement. Une problématique d’autant plus actuelle qu’alors même que le stockage en mer est interdit depuis 1993, il est toujours légal d’y rejeter des eaux contenant des radionucléides.

 

Arctique, cimetière atomique
mardi 23 avril à 21h45, 26 min

Au fond de l'Arctique, des épaves coulées ou abandonnées par la marine russe menacent aujourd'hui de libérer de fortes doses de radioactivité. Pourtant, l'omerta est de mise.

Des milliers de caissons métalliques, dix-neuf navires chargés de déchets radioactifs, quatorze réacteurs, et, surtout, trois sous-marins nucléaires... : tous reposent au fond de l’océan Arctique – première zone de pêche au cabillaud du globe. Les parties métalliques rouillent, l’eau salée ronge le béton et des particules radioactives s’échappent des épaves. Pourtant, l’omerta est de mise. Pour avoir dénoncé l’état déplorable de la flotte russe et le risque d’accident nucléaire, un ingénieur et inspecteur de sous-marins a été emprisonné ; un autre militaire n’accepte de témoigner qu’anonymement. Un rapport remis en 2011 au Kremlin par le ministère russe de l’Environnement appelait à couler des sarcophages de béton autour de deux des trois sous-marins d’ici 2014 au plus tard – mais la recommandation est restée à ce jour lettre morte.


 

Pour info, les docs seront "visionnables" en ligne pendant 7 jours, sur le site arte+7 après leur diffusion ce soir 23 avril 2013
http://videos.arte.tv/fr/videos#/tv/coverflow///1/120/

par ailleurs, voici les dates de rediffusion sur arte tv
mardi 07.05 à 9h40
samedi 11.05 à 12h40

 

page facebook pour d'autres infos sur les déchets radioactifs

https://www.facebook.com/events/154372751403567/

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Bure : CIGEO...Mais qu'est ce que c'est ?

Bure : CIGEO...Mais qu'est ce que c'est ? | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Bure. Petit village de 92 habitants à la limite des départements de la Meuse et de la Haute-Marne. L’État a ciblé ce secteur en 1994 pour y implanter à 500 mètres de profondeur un "laboratoire de recherches scientifiques souterrain".

Sous le terme de "laboratoire" se cache une autre réalité : l’enfouissement programmé des déchets nucléaires les plus nocifs.

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Saint-Vulbas : le centre de stockage de déchets nucléaires au point mort

Saint-Vulbas : le centre de stockage de déchets nucléaires au point mort | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Le projet ICEDA, adossé à la centrale du Bugey, doit accueillir les déchets issus du démantèlement de neuf installations nucléaires anciennes.
Résistances & Alternatives 's insight:

ont vraiment un problème avec les tonnes en matières nucléaires nos amis journalistes : il s'agit en tout de 2000 tonnes de déchets en provenance de toute la France sas compter ceux de Bugey itself....

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Areva réévalue à la hausse la quantité de plutonium dans 4 fûts de son usine de La Hague

Areva réévalue à la hausse la quantité de plutonium dans 4 fûts de son usine de La Hague | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

 

L'usine de retraitement Areva de la Hague est le site qui concentre le plus de radioactivité en Europe. Le plutonium est la matière radioactive la plus sensible car elle peut-être utilisée pour la fabrication d'armes très puissantes.

..

more...
No comment yet.
Rescooped by Résistances & Alternatives from # Uzac chien indigné
Scoop.it!

Transport radioactif en cours : Saluggia (It) - La Hague (Fr) - le petit train s'en va dans la campagne ....

Transport radioactif en cours : Saluggia (It) - La Hague (Fr) - le petit train s'en va dans la campagne .... | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Le trafic de déchets radioactifs reprend entre l'Italie et la France - Mobilisons-nous !

 

http://groupes.sortirdunucleaire.org/Transport-Saluggia-LaHague

 

Informations sur ce convoi

 

Retrouvez sur cette page des informations complémentaires et des documents relatifs à ce convoi.

 

Un transport à haut risque

 

Hautement radioactif, le combustible usé, composé majoritairement d’uranium, mais aussi de plutonium et de produits de fission et actinides mineurs, dégage énormément de chaleur et de radioactivité. Ce convoi comporte des risques importants en terme de sûreté et de sécurité. Il devrait en outre traverser des zones urbaines densément peuplées.

 

Les rayonnements radioactifs “Gamma“ émis par les conteneurs “CASTOR“ (Cask for storage and transport of radioactive material) se propagent à plusieurs dizaines de mètres du wagon, entraînant un risque pour les personnes se trouvant à proximité, riverains comme cheminots.

La réglementation sur le transport des matières radioactives autorise des débits de dose pouvant aller jusqu’à 2 milliSievert par heure au contact du wagon, soit un niveau de radiation environ 20 000 fois supérieur à la radioactivité naturelle (1).

 

Le Réseau "Sortir du nucléaire" et le syndicat SUD-Rail tiennent d’ailleurs à rappeler qu’il est conseillé aux agents et au public de se tenir éloignés d’un convoi hautement radioactif stoppé en gare, et incitent les cheminots à exercer leur droit de retrait en cas d’intervention sur ces convois.

 

Un transport tenu secret

 

Malgré ces risques, les autorités ne fournissent aucune information sur ce type de transports, et taisent leur existence et leur dangerosité pour les riverains, la population et les salariés concernés. Certains services de l’Etat et les collectivités et élus locaux, qui devraient être formés et avertis pour pouvoir réagir et mettre en œuvre un plan d’urgence en cas de problème, sont maintenus dans l’ignorance.

 

La situation a même empiré ces derniers mois ; les autorités mettent tout en œuvre pour qu’aucune information ne puissent filtrer sur l’existence de ces convois, quitte à employer des stratagèmes scabreux pour camoufler ces trains et les faire passer pour des trains classiques. Cela, afin d’éviter des mobilisations antinucléaires qui pourraient attirer l’attention sur l’existence des ces transports et sur les risques.

 

Un transport inutile

 

L’industrie nucléaire produit chaque année des tonnes de déchets dont on ne sait que faire (2). Certains pays étrangers, dont l’Italie, envoient le combustible usé issu de leurs centrales – tel une patate chaude - à l’usine AREVA de La Hague pour qu’il y soit “traité“ : l’Hexagone est ainsi régulièrement traversé par ces déchets.

 

Pourtant, loin d’être une solution, le “traitement“ des déchets engendre des risques et des transports supplémentaires. Il contamine de manière irréversible la pointe du Cotentin et la Mer du Nord en rejetant des effluents chimiques et radioactifs dans l’eau et l’environnement. Il est de surcroît inutile : le traitement à l’usine Areva de La Hague ne diminue pas la radioactivité des déchets, mais augmente au contraire leur volume.

 

Un transport illégal ?

 

Ces transports de déchets italiens ont été autorisés par un accord entre les gouvernements français et italien (3). Dans le cadre d’un contrat conclu entre AREVA et la société italienne SOGIN (Société de gestion des installations nucléaires), AREVA doit traiter à l’usine de La Hague 220 tonnes de combustibles à base d’uranium et 15 tonnes de combustibles MOX (oxydes mixtes d’uranium et de plutonium) issus des réacteurs italiens en démantèlement.

 

Or, les délais de retour en Italie (entre 2020 et 2025) de ces déchets ne semblent pas justifiés techniquement, alors que cette justification est un des critères imposés par la réglementation en vigueur. L’ASN, dans une note d’information du 18 décembre 2007 (4), avait d’ailleurs tenu « à rappeler publiquement ses réserves » sur la légalité de cet accord.

 

En Italie comme en France une même impasse : on ne sait pas quoi faire des déchets nucléaires

Pour le Réseau "Sortir du nucléaire" et le syndicat SUD-Rail, le nucléaire est une impasse : en Italie comme en France, on ne sait pas quoi faire des déchets nucléaires. En France, les autorités souhaiteraient les enfouir à 500m sous terre à Bure dans la Meuse ; en Italie, en attendant de trouver une hypothétique solution, on les envoie en France, afin de repousser la question de leur gestion dans le temps.

 

Aujourd’hui une seule solution reste crédible : arrêter d’en produire en sortant au plus vite du nucléaire.

 

 

Notes :

(1) En 1998, le laboratoire de la CRIIRAD a mesur é, à 50 mètres d’un wagon transportant du combustible irradié, un flux de radiation gamma nettement supérieur à la normale. Le débit de dose gamma neutrons était plus de 500 fois supérieur au niveau naturel, à 1 mètre du wagon. Comme l’a régulièrement rappelé la Criirad, la réglementation autorise ainsi la circulation, en des lieux accessibles au public, de wagons dont le niveau de radiation au contact peut être si importante, qu’en seulement 30 minutes de présence, un individu peut recevoir la dose maximale annuelle admissible pour le public. Voir la note CRIIRAD N°11-20 Risques liés au transport des combustibles irradiés, Valence, 8 février 2011 : http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/trains_italiens/risques_transport.html

 

(2) 1 200 tonnes par an, uniquement pour la France.

 

(3) Cet accord a été signé le 24 novembre 2006 et ratifié par le décret n° 2007-742 du 7 mai 2007, voir http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000649178&dateTexte

 

(4) http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2007/Transport-de-combustibles-uses-italiens

 

Quelques documents

Dossier Criirad sur les risques liés au transport des combustibles irradiés http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/trains_italiens/risques_transport.html

 

ASN note d’information du 18 décembre 2007 http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2007/Transport-de-combustibles-uses-italiens

 

Décret ratifiant l’accord France-Italie autorisant les transports de déchets entre l’Italie et la France http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000649178&dateTexte=

 

 

 


Via UZAC
more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Le casse-tête des déchets nucléaires

Le casse-tête des déchets nucléaires | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Tu peux le retourner dans tous les sens....
Une seule solution : Ne pas jouer !!

 http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/dites-projet-edf-poubelle-nucleaire-iceda/9021

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

L’indicible éternité de la mort nucléaire :

L’indicible éternité de la mort nucléaire : | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

 

samedi 12 mai 2012 par Marion Lantoine
Site Pièces et Main d'oeuvre


A quelque chose, malheur est bon. Un aspect positif de la nucléarisation du monde réside dans l’essor d’un secteur prospère de l’édition, consacré à sa critique. Des milliers de livres publiés et re-publiés afin que nul ne puisse dire qu’il ne savait pas, quand on lui avait bien dit. Le crime accompli, ces milliers de livres restent utiles à sa compréhension ; qui sont les criminels, les coupables, les complices, les témoins passifs, plus ou moins, les victimes ; ce que les nucléocrates nous ont à jamais imposé et comment ; ce qui reste encore à faire, sachant que contrairement à une escroquerie répandue par des manipulateurs "associatifs et citoyens", il n’est désormais plus possible de "sortir du nucléaire".

Près de 250 000 tonnes d’ordures radioactives pour 10 ou 100 000 ans. Leur volume, leur létalité et leur péril croissent chaque jour. Il faudrait au moins alerter nos éventuels descendants de l’effroyable héritage qui leur est légué sans possibilité de refus. Impossible aussi, comme l’explique Marion Lantoine dans "L’indicible éternité de la mort nucléaire" (à télécharger ci-dessous). Les fossoyeurs qui nous enfouissent sous leurs montagnes de poison doivent s’avouer incapables de créer les signaux de danger adéquats, à l’usage des "générations futures". A quoi bon, dira-t-on, ces constats catastrophistes : Le nucléaire ni la mort ne se peuvent regarder fixement. Sans doute, mais quand leur rayonnement nous éblouirait, nous garderions sur les regards fuyants des faux aveugles l’avantage des yeux ouverts. Travaillons-donc à bien regarder. Voilà le principe de la résistance.
more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Bure : l’impasse des réunions publiques

Bure : l’impasse des réunions publiques | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Le débat public sur le projet de centre de stockage géologique perturbé par les opposants.

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/06/18/l-impasse-des-reunions-publiques

 

 

Résistances & Alternatives 's insight:

Qu'on soit bien clair : comment parler de "débat public" quand le chantier a déjà démarré depuis plusieurs années ( un laboratoire ??!!!), qu'on s'accapare les terrains alentours ou encore qu''EDF se voit déjà y entreposer ses déchets ? (Iceda) Il suffit de regarder le site de cigeo et consorts pour se rendre compte que nous sommes devant un fait accompli...
Et on voit nous demander maintenant si on est d'accord ou pas ???
le foutage de gueule ça suffit !!!

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Le débat sur l'enfouissement des déchets nucléaires tourne court à Bure

Le débat sur l'enfouissement des déchets nucléaires tourne court à Bure | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Le débat sur l'enfouissement des déchets nucléaires tourne court à Bure

BURE (France) - Le premier débat public sur le Centre industriel de stockage géologique (Cigéo), qui doit servir à confiner des déchets nucléaires, a été arrêté jeudi soir à peine un quart d'heure après son lancement à Bure (Meuse), largement perturbé par des dizaines d'opposants au projet, a constaté un journaliste de l'AFP.

La réunion publique est annulée, a déclaré peu après 19H00 le président de la Commission particulière du débat public (CDDP), Claude Bernet, devant une salle de 200 personnes, dont environ une moitié scandait Bure on n'en veut pas, halte au faux débat.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Déchets nucléaires en mer – Mardi 23 avril 2013 – 20h50 - ARTE

Déchets nucléaires en mer – Mardi 23 avril 2013 – 20h50 - ARTE | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Déchets nucléaires en mer – Mardi 23 avril 2013 – 20h50 - ARTE

Deux documentaires chocs sur les déchets radioactifs qui dorment au fond des mers représentent et qui constituent une véritable bombe à retardement. Retour sur un mode de stockage pratiqué en Europe jusqu’en 1982 et sur le cimetière russe de l’arctique, où reposent trois sous-marins nucléaires.

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Un convoi de déchets nucléaires immobilisé près de Lille

Un convoi de déchets nucléaires immobilisé près de Lille | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Un train transportant des déchets nucléaires en provenance des Pays-Bas et destinés au centre de retraitement d’Areva de la Hague (Manche) a été immobilisé par des militants écologistes, ce mardi soir, dans la banlieue de Lille.

Le train qui a franchi la frontière franco-belge à Mouscron (Belgique) vers 22 h a été immobilisé un peu plus tard à Marcq-en-Baroeul (Nord), dans la banlieue de Lille, à l’aide d’un fumigène lancé sur la voie, a indiqué à l’AFP Laura Hameaux, de Réseau Sortir du nucléaire.

Le train a dû s’arrêter ensuite un peu plus loin lorsque plusieurs militants se sont mis en travers de la voie.

Il a été immobilisé 45 minutes au total, en deux fois, a déclaré à l’AFP le conseiller régional écologiste Dominique Plancke. « On a montré qu’on pouvait arrêter le train où on voulait et quand on voulait. »

Le train était sur le point de repartir peu avant 23 h 30, a-t-on appris auprès de la préfecture du Nord.

Le train attendu jeudi à Valognes

D’autres actions des opposants au nucléaire, qui dénoncent la dangerosité de ces convois et l’absence de transparence qui les entoure, sont prévues ce mercredi ; notamment au Bourget (Seine-Saint-Denis) et à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), selon Réseau Sortir du nucléaire.

Le train devrait arriver jeudi matin à Valognes (Manche).

Le 11 décembre 2012, un autre train de déchets nucléaires en provenance des Pays-Bas avait été arrêté par des écologistes après avoir franchi la frontière franco-belge

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Saint-Vulbas : le PLU attaqué pour freiner Iceda

Saint-Vulbas : le PLU attaqué pour freiner Iceda | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it
Résistances & Alternatives 's insight:


L'entreprise d'horticulture Roozen (Saint-Vulbas) a demandé au tribunal administratif d'annuler la délibération de modification du Plan local d'urbanisme prise par la commune de Saint-Vulbas au motif que la procédure de révision du document a été détournée. La commune de Saint-Vulbas vient en effet de modifier le PLU pour le rendre conforme à l'avis du juge administratif et le rendre compatible avec le projet de construction de la plateforme de stockage des déchets nucléaires issus du démantèlement des vieilles centrales.

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

Le démantèlement de Brennilis n'en finit pas...

Le démantèlement de Brennilis n'en finit pas... | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

et n'en finira jamais !

 

"Le démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis (Finistère) reste bel et bien un dossier compliqué. L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a averti mardi qu'elle refusait le dossier déposé l'année dernière par EDF en vue du démantèlement total de l'installation."

http://www.lefigaro.fr/environnement/2012/10/09/01029-20121009ARTFIG00659-le-demantelement-de-brennilis-n-en-finit-pas.php

 

 

--> ils démontent mais comme ils ne savent que faire des déchets qui s'accumulent., c'est l'impasse.....

 

Acceptez les centrales nucléaires c'est accepter leurs déchets

Qui veut sa petite décharge radioactive près de chez lui????

Personne !!!

 

sachant qu'une "remise au vert totale" d'un site nucléaire est tout bonnement impossible,  si on arrêtait d'éparpiller façon puzzles ??

 

 

 à lire aussi ici
http://www.actu-environnement.com/ae/news/brennilis-iceda-stockage-dechets-FMA-16890.php4

 

more...
No comment yet.
Scooped by Résistances & Alternatives
Scoop.it!

ENFIN ! La video qui met à nu le projet d’enfouissement des déchets nucléaires

ENFIN !  La video qui met à nu  le projet d’enfouissement des déchets nucléaires | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

Ville-sur-Terre
le 20 juillet 2012

Communiqué

A LIGNY-EN-BARROIS (Meuse)

 

sur le projet d'enfouissement des dechets radiaoctifs à BURE, le projet CIGEO


le 13 mars dernier,
la CNE (Commission nationale d’évaluation des travaux de l’ANDRA) a présenté son 5ème rapport.

La vidéo qui accable les membres de la CNE !

Incapables de répondre aux questions de la salle,ces éminents scientifiques ont avoué à plusieurs reprises que le projet CIGéo était FLOU.

 

Pour rappel , les éléments flou et fous ici

http://www.villesurterre.com/images/stories/bure-120712-mail-cigeo-aussi-flou-que-fou.pdf

 

 

C’est presque VIDEOGAG !

 

En réalisant une version courte, donc une compilation des “échanges clés” de cette réunion,
le montage a vite ressemblé à un BEST OF, qui a toutes les caractéristiques d’un BETISIER !


Regardez ces 8 minutes qui montrent la mise en scène improvisée de la fausse impuissance de la CNE,et de sa connivence avec l’ANDRA.

http://www.dailymotion.com/video/xs9b8a_bure-cigeo-le-betisier-du-5eme-rapport-dela-cne_news

 

 

vidéo complète ici

http://www.dailymotion.com/video/xs8x3n_bure-cigeo-analyse-du-5eme-rapport-de-la-cne_news

 

 

Les membres de la CNE doivent-ils démissionner ?

Non....
Finalement ils communiquent assez bien la nullité du projet CIGéo...

Et puis, un membre de l’ANCCLI (Association nationale des comités et commissions locales d’information) nous a fait remarquer que les membres de la CNE précédente étaient “mieux” que les membres actuels. Attention, ceux de la cuvée suivante pourraient être pires...

 

http://www.villesurterre.com/images/stories/bure-120609-mail-cne-incompetents.pdf

 

Non, CIGéo n’est pas encore fait.
CIGéo est infaisable !

Et n’oubliez pas que si il y a un soi-disant consensus international sur l’enfouissement des déchets nucléaires,c’est sous réserve de faisabilité et de confiance.

 

Vous pouvez suivre le dossier complet et actualisé :
Le vrai Débat public c’est MAINTENANT :

http://www.villesurterre.com/index.php?option=com_content&task=view&id=374

 

Merci de relayer

Bien cordialement

Michel GUERITTE

more...
No comment yet.
Rescooped by Résistances & Alternatives from Ainsi va le monde actuel
Scoop.it!

IMMONDE ! Les déchets nucléaires français auront doublé de volume en 2030

IMMONDE  ! Les déchets nucléaires français auront doublé de volume en 2030 | Le Côté Obscur du Nucléaire Français | Scoop.it

ET C'EST SANS COMPTER CE QU'ILS ENVOIENT EN RUSSIE ET QU'ILS LAISSENT  POURRIR LA BAS  !!!

 

 

Un ou plusieurs sites devraient être rapidement aménagés pour entreposer provisoirement - près d'un siècle tout de même - les assemblages de combustibles usés.

 

Le stock de déchets radioactifs que devra gérer la France à l'horizon 2030 avoisinera 2,7 millions de m3. Deux fois plus qu'à la fin de l'année 2010. C'est ce que fait apparaître le dernier inventaire de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), publié mercredi 11 juillet.


Fin 2010, l'ensemble des résidus radioactifs présents sur le territoire représentait un volume de 1,3 million de m3. Ils sont issus pour l'essentiel (59 %) des réacteurs électronucléaires d'EDF, mais aussi des laboratoires de recherche (26 %), des activités de défense (11 %) et, pour le reste, de divers secteurs industriels et des applications médicales.

A 97 %, ce stock est constitué de déchets encombrants mais de faible ou moyenne activité, voire de très faible activité. Ceux à haute activité n'en représentent que 0,2 %. Mais ces produits-là, provenant du retraitement des combustibles "brûlés" dans les réacteurs, concentrent 96 % de la radioactivité totale.

 

C'est pour ces matières extrêmement dangereuses, ainsi que pour les déchets de moyenne activité mais à vie longue (des centaines de milliers, voire des millions d'années) que doit entrer en service, en 2025, un centre industriel de stockage géologique (Cigéo), creusé à 500 mètres de profondeur dans une couche d'argile, entre la Meuse et la Haute-Marne.

 

 

Le fait le plus notable, pour les deux décennies à venir, est la forte hausse de la quantité de déchets de très faible activité qui vont être produits : elle devrait presque quadrupler entre 2010 et 2030, pour atteindre 1,3 million de m3. Cette croissance résulte, notamment, des chantiers de démantèlement déjà en cours : neuf réacteurs d'EDF et plusieurs réacteurs de recherche sont dans ce cas.

 

En cas d'arrêt plus rapide des centrales, la possibilité de réutiliser, pour de nouveaux cycles de combustion, des matières extraites par retraitement des combustibles usés (notamment du plutonium recyclé en MOX), sera réduite. Dans ce scénario, "il va falloir arrêter de retraiter tous les combustibles usés en 2019", précise Michèle Tallec, chef du service inventaire de l'Andra.

 

Il faudrait alors procéder, sans les retraiter, à un "stockage direct" de quelque 57 000 assemblages de combustibles usés, dont 6 000 assemblages contenant du MOX, donc du plutonium. Un ou plusieurs sites devraient être rapidement aménagés pour entreposer provisoirement - près d'un siècle tout de même - les assemblages de combustibles usés, en attendant qu'ils aient suffisamment refroidi pour pouvoir rejoindre le centre de stockage géologique.

 

 

L'Andra n'a pas étudié l'hypothèse d'un arrêt anticipé de réacteurs. Celui-ci ne modifierait pas le volume global de déchets, puisque les opérations futures de démantèlement sont intégrées à l'inventaire. Mais il précipiterait le calendrier. "Il faudrait travailler plus vite. C'est une question de gestion de flux", commente Marie-Claude Dupuis, directrice générale de l'Andra.

La résolution du casse-tête des résidus nucléaires en serait rendue, sinon plus complexe, du moins plus urgente. D'autant que le centre de stockage de déchets de très faible activité de Morvilliers (Aube), ouvert en 2003 et d'une capacité de 650 000 m3, sera saturé vers 2025. Il faudra l'agrandir ou en construire un autre.

En outre, l'Andra n'a toujours pas de site de stockage pour les déchets de faible activité mais à vie longue (plus de trois cents ans), issus notamment des anciens réacteurs à graphite-gaz. Autant d'éléments qui devront être pris en compte dans le débat sur la place de l'atome dans la feuille de route énergétique de la France.


Via L B-M
more...
Résistances & Alternatives 's comment, July 13, 2012 11:03 AM
Nouveau : sortir du nucléaire multiplie les déchets radioactifs !

Le Figaro : http://bit.ly/NlRy7w ; Batiactu.com : http://bit.ly/P4f0rD

On croyait avoir tout vu avec Eric Besson se déclarant « rassuré par l'état de la centrale de Fukushima » (cf http://bit.ly/NlYPoI ) ou Nicolas Sarkozy prétendant que « Fukushima n'est pas une catastrophe nucléaire » (cf http://bit.ly/PRaAGb ).
Mais le lobby nucléaire peut faire toujours pire : ainsi, aujourd'hui, on apprend que ce n'est pas la continuation mais l'arrêt du nucléaire qui va démultiplier les déchets radioactifs ! Il suffisait d'y penser.
Le plus étonnant n'est pas que l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA), dont la mission première est de mentir et désinformer, ait osé cette énormité. Le plus incroyable est que divers médias aient l'aient reprise telle quelle : « La conséquence de l'abandon du nucléaire serait une multiplication par 10 du volume de déchets à vie longue. »

Voir dans dans un prochain communiqué de l'Observatoire du nucléaire un décryptage complet de cette affaire.