Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
48.1K views | +0 today
Follow
Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Le bonheur c'est comment on fait pour vivre ensemble
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by association concert urbain from CDIM22-Arras - Le bonheur aujourd'hui
Scoop.it!

Exprimer le bonheur: Renforcer la PARTICIPATION des citoyens aux décisions politiques - Observateur OCDE

Exprimer le bonheur: Renforcer la PARTICIPATION des citoyens aux décisions politiques - Observateur OCDE | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Renforcer la participation des citoyens aux décisions politiques, tel est l’un des objectifs des nouveaux indicateurs de bienêtre, élaborés pour pallier aux insuffisances du PIB.

 

Celui-ci laisse en effet de côté un grand nombre de facteurs pourtant fondamentaux dans nos vies quotidiennes à tous, de la santé à la qualité de l’environnement en passant par l’éducation, le logement ou encore les liens sociaux et la sécurité. Il est donc crucial que le grand public comprenne comment les nouveaux indicateurs visant à compléter le PIB sont élaborés et interprétés, et si possible qu’il soit pleinement associé au processus.

 

- See more at: http://observateurocde.org/news/fullstory.php/aid/3309/Exprimer_le_bonheur_.html#sthash.SFBoMpME.dpuf


Via CDI LEGTA Arras
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from actions de concertation citoyenne
Scoop.it!

Laboratoires d'innovation: Créer un LIEN entre les groupes de réflexion et les groupes d'action

Laboratoires d'innovation: Créer un LIEN entre les groupes de réflexion et les groupes d'action | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it

Au cours des dix dernières années, les espaces expérimentaux de conception des programmes et des politiques ont pris de l'ampleur à l'échelle mondiale. Connus sous le nom de laboratoires d'innovation, de laboratoires de changement ou de laboratoires de conception, ils constituent des endroits communs où des intervenants ayant des points de vue différents participent à un atelier visant à comprendre les problèmes complexes, à concevoir de nouvelles approches et à trouver de nouvelles solutions. Ces laboratoires permettent de créer des prototypes qui sont conçus et mis à l'essai par des participants ayant des perspectives différentes, et ce, avant que de gros investissements ne soient réalisés.


Via Aurélien BADET, Bernard BRUNET, association concert urbain
more...
Aurélien BADET's curator insight, August 25, 2013 11:27 AM

Version PDF ( 300 KB, 5 pages) :http://www.horizons.gc.ca/sites/default/files/Publication-alt-format/2012-0115-fra.pdf

Frédéric Rochet's curator insight, August 26, 2013 5:41 AM

Bien que leur contenu, leurs modèles et leurs outils diffèrent, les laboratoires présentent tous les avantages suivants :

Réunir différentes perspectives et différents ensembles de compétences pour créer une compréhension holistique du système afin de prendre en considération toute sa complexité (en particulier la conception, l'ethnographie ou la sociologie)Offrir un environnement créatif et stimulant qui favorise la réflexion avant-gardiste et les solutions novatricesRéduire l'emprise de la hiérarchie et donne du pouvoir aux nouveaux venus, ce qui permet d'avoir des pensées perturbatricesÉliminer les facteurs restrictifs (p. ex. la crainte du risque, le cloisonnement, les flux de ressources)Trouver des solutions axées sur l'utilisateur grâce à la création conjointeCréer une capacité d'innovation horizontale et de la résiliencePasser de la théorie à la pratique à l'aide d'un processus itératif exhaustif de mise à l'essai des solutions, souvent in situ
Rescooped by association concert urbain from Changer la donne
Scoop.it!

La ville de Murcie propose aux automobilistes d’échanger leur voiture contre une carte de transport à vie

La ville de Murcie propose aux automobilistes d’échanger leur voiture contre une carte de transport à vie | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Afin d’inciter les usagers à emprunter son tramway flambant neuf, la municipalité de Murcie en Espagne a lancé une initiative innovante en leur proposant d’accéder à ce moyen de transport gratuitement et à vie.

Via Sylvain Maire, ImaginationForPeople, Corinne Mayer
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Φilosophie(s) & SciencesHumaines
Scoop.it!

Vers une PHILOSOPHIE du capitalisme. Une lecture de Gilles Deleuze. -- Jean-Jacques Cadet

Vers une PHILOSOPHIE du capitalisme. Une lecture de Gilles Deleuze. -- Jean-Jacques Cadet | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Il est sans conteste que le capitalisme est devenu chez Gilles Deleuze un objet philosophique proprement dit. Il a fait de ce mode de production l’une de ces préoccupations majeures dans sa démarche philosophique. Ce qui est encore à remarquer chez Gilles Deleuze, est qu’il a mobilisé la psychanalyse dans sa tentative d’appréhender le capitalisme. Dans son texte en commun avec Félix Guattari écrit en deux tomes, Capitalisme et Schizophrénie, il a fait l’historique du capitalisme pour saisir la singularité de cette formation sociale. La question de la subjectivité qui devient dominante depuis mai 68 va caractériser le capitalisme dans ses différents mouvements.

En bon ¨marxiste¨, Gilles Deleuze va beaucoup s’appuyer sur les thèses de Karl Marx développées depuis les Manuscrits de 1844 jusqu’au Capital pour construire cette intelligibilité philosophique autour du capitalisme réservé généralement au champ économique.
Un tel croisement avec Marx (et avec d’autres auteurs) enrichit la philosophie deleuzienne du capitalisme. Quels sont les contours de cette philosophie du capitalisme ? Dans quel niveau la philosophie peut appréhender le capitalisme qui est avant tout un système économique ? Peut-il exister une philosophie du capitalisme ?

Le capitalisme est selon Gilles Deleuze une ¨entreprise mondiale de subjectivation¨ . C’est une formation sociale qui est à distinguer des précédentes en sa qualité de créer constamment des sujets ¨sans objet¨, donc pauvres. Ces sujets sont à retrouver au niveau de la machine capitaliste qui est là pour réguler les ¨flux de désirs¨. Le capitalisme est caractérisé par cette multiplicité de désirs déterminée par le jeu du profit. Tout est devenu quantifiable car tout est marchandise. Ce qui peut-être confirmé de nos jours par la production incessante de nouveaux produits, comme les téléphones portables, qui créent des désirs chez les gens. La publicité en est pour beaucoup. Dans cet élan, on a des sujets asservis par un système en perpétuelle crise. Le capitalisme en cherchant à se reproduire crée des situations d’assujettissement.

Cet assujettissement produit selon Deleuze une division constitutive du sujet. Ce dernier sera disséqué en sujet dominé et en sujet dominant. Le sujet est redoublé. Cette division subjective est évoquée par Marx dans les Manuscrits de 1844 par la ¨privation du désir¨. Des désirs qui sont économiquement dominés. On va assister à l’avènement de l’individu privé : ¨La personne est devenu privée, pour autant qu’elle dérive des quantités abstraites et devient concrète dans le devenir-concret de ces mêmes quantités¨ . Nous sommes devenus divisés car nous sommes assujettis par le capitalisme. D’où le rapport entre le capitalisme et schizophrénie traité dans les deux tomes, l’Anti-Œdipe et Mille Plateaux.....

....

En mettant le désir au centre du capitalisme, Deleuze fait une rupture avec Marx. Ce dernier a situé le désir dans la Superstructure car il est de l’ordre de la conscience. Donc, le désir est déterminé par les rapports de production qui font partie de l’Infrastructure chez Marx selon son schéma classique de la société. Deleuze a plutôt placé le désir dans l’Infrastructure : ¨Le désir, de toute manière, fait partie de l’infrastructure¨ . Ainsi, Deleuze priorise les composantes de la Superstructure dans sa démarche de compréhension du capitalisme. Ce qui est pour beaucoup dans son attitude de considérer le capitalisme par la subjectivité. La dimension objective du capitalisme, c’est-à-dire ses structures productives, sont de moins en moins analysées....

(...)

Via Vincent DUBOIS, Valaf Lebu
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Quartiers Populaires
Scoop.it!

[Empowerment] «Il y a des discours sur la banlieue qui victimisent et dépolitisent»

[Empowerment] «Il y a des discours sur la banlieue qui victimisent et dépolitisent» | Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique. | Scoop.it
Les sociologues Michel Kokoreff et Didier Lapeyronnie, qui publient cette semaine un essai intitulé «Refaire la cité», défendent la nécessité de redonner du sens politique aux banlieues.

Via Couac Toulouse
more...
No comment yet.