Projet de DA
43 views | +0 today
Follow
Projet de DA
Grossiste en Fruits et Légumes: Laurance Primeurs
Curated by Pauline Bignon
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pauline Bignon
Scoop.it!

An Analogue of the Paris Rungis Food Market Will Be Built in St. Petersburg - PR Web (press release)

An Analogue of the Paris Rungis Food Market Will Be Built in St. Petersburg - PR Web (press release) | Projet de DA | Scoop.it
An Analogue of the Paris Rungis Food Market Will Be Built in St. Petersburg
PR Web (press release)
The huge food market with a concept similar to the famous Paris Rungis market is to be built in St.
Pauline Bignon's insight:

Constrution à St Petersburg d'un marché similaire à Rungis

more...
No comment yet.
Rescooped by Pauline Bignon from Nature to Share
Scoop.it!

Écotaxe: Inquiétudes et colère dans la filière fruits et légumes

Écotaxe: Inquiétudes et colère dans la filière fruits et légumes | Projet de DA | Scoop.it

Trois centimes d'euros de plus pour un chou-fleur, quelques centimes aussi pour un paquet de chips... Le surcoût généré par la future taxe est « l'impôt de trop » pour l'industrie bretonne déjà vacillante, martèlent les patrons.


3,11 centimes d'euros. Une broutille... « Détrompez-vous, s'insurge Olivier Sinquin, directeur de la Sica de Saint-Pol-de-Léon (Prince de Bretagne). Pour un chou-fleur payé 0,50 € au producteur, cela représente une augmentation de 6 % ! » Alors que la marge nette des producteurs plafonne souvent à... un centime.


D'après le Finistérien Prince de Bretagne, plus gros pourvoyeur de fret de la région, la facture grimpera à 4,5 millions d'euros, pour un budget transports de 70 millions. « L'écotaxe est un gros pétard allumé dans une région déjà en plein marasme, assène Olivier Sinquin. Dans le Finistère, on perd 200 000 € par jour, on détruit des choux-fleurs car les ventes dégringolent. Les gens n'ont plus les moyens. Des producteurs aux distributeurs, c'est l'hécatombe. » La Confédération française du commerce interentreprises estime que les grossistes verront tous leur facture grimper de 5 à 10 %.

 

Payée plusieurs fois

 

Le Morbihannais Altho (Bret's), qui produit un tiers des chips englouties en France, n'y échappera pas : « Un camion de chips qui part de notre usine de Saint-Gérand pour des clients à Marseille nous coûte 1 400 €. On paiera 70 € de plus, calcule Laurent Cavard, le directeur. Pourquoi pas... Nos concurrents étrangers paieront aussi. Mais, eux, ne seront taxés que sur la livraison. »


Les chips d'Altho, elles, seront imposées à moult reprises : pour s'approvisionner en cartons, fabriqués dans les Pays de la Loire.

 

Mais aussi pour collecter les pommes de terre auprès de producteurs bretons (75 %), des Landes et du Nord. Ou encore pour se fournir en huile : « Le tournesol ne pousse pas à nos portes, souffle Laurent Cavard. Notre huile vient du Sud de la France, puis file vers l'huilerie Lesieur, dans le Nord, avant de revenir chez nous. » Pour repartir... Car 90 % des chips Altho sont croquées hors de Bretagne, tout comme les choux-fleurs de la Sica, destinés aux consommateurs français, mais aussi étrangers (40 %).

 

Faut-il continuer de polluer, sans réagir, en lâchant des centaines de camions sur nos routes ? « L'aspect « éco » de l'écotaxe n'est que bouffonnerie, proteste le directeur. Nos infrastructures ferroviaires ne tiennent pas la mer ! Qu'est-ce qui est prévu pour les développer ? »

 

Prince de Bretagne a bien tenté de miser sur le ferroutage, en lançant la plateforme Combiwest, en 2009. Plusieurs entreprises de la région, dont Altho, l'utilisent. Mais les contraintes sont lourdes : « Cela nous a apporté plus d'ennuis qu'autre chose », note Olivier Sinquin. Horaires rigides, trains en retard, nombre de lignes limité... « L'État prend le prétexte de l'écologie pour nous taxer sans nous proposer d'alternative », déplore Laurent Cavard.

 

Qui paiera, au final ? Les négociations s'annoncent âpres, reconnaît le directeur d'Altho : « À terme, ce sont les consommateurs qui paieront encore. » De quoi saler encore le prix des chips.

 

L'écotaxe, c'est quoi ? Cette fiscalité environnementale sur les camions de plus de 3,5 tonnes entrera en vigueur le 1er janvier 2014. Elle vise à favoriser le recours à des voies de transports alternatifs (rail, fluvial) et devrait rapporter 1,2 milliard par an à l'État.

 



Via Damoclès
Pauline Bignon's insight:

Une conjoncture économique qui ne sert pas les intêrets des grossistes

more...
No comment yet.
Rescooped by Pauline Bignon from Santé et bien-être
Scoop.it!

Carotine, la nouvelle référence lancée par Planète Végétal

Carotine, la nouvelle référence lancée par Planète Végétal | Projet de DA | Scoop.it
Des petites carottes idéales à cuisiner entières !

Via Hubsites Club
Pauline Bignon's insight:

Petites carottes fraîches qui pourraient être considéré comme un produit concurrent de Laurance Primeur

more...
No comment yet.
Scooped by Pauline Bignon
Scoop.it!

Le gouvernement veut la levée du blocus d'agriculteurs après un accident mortel

Le gouvernement veut la levée du blocus d'agriculteurs après un accident mortel | Projet de DA | Scoop.it
Un homme est mort dans un accident en Ile-de-France. Deux syndicats d'agriculteurs appellent à une journée d'action, jeudi matin.
Pauline Bignon's insight:

Blocus des agriculteurs, dont certains sont peut être des fournisseurs de Laurance Primeurs

more...
No comment yet.
Scooped by Pauline Bignon
Scoop.it!

Un entrepreneur ornais (61) a foi en la banane...!!!

Un entrepreneur ornais (61) a foi en la banane...!!! | Projet de DA | Scoop.it

C'est l'histoire du pari un peu fou d'un ancien de l'agro-alimentaire qui a décidé de tout miser sur la banane au pays de la pomme. Ce faux- fruit exotique est couramment consommé dans une grande partie de l’Afrique, dans les Caraïbes, et en Amérique du Sud. "C'est le 4ème ou 5ème produit le plus consommé dans le monde mais on le consomme très peu en Europe. C'est un produit sain et nourrissant qui peut facilement remplacer la pomme de terre". Xavier Dechamp a mûri son projet pendant un an. Il vient de créer un site de transformation à Sainte-Scolasse-sur-Sarthe où il espère créer à terme sept emplois.

Pauline Bignon's insight:

Les bénéfices de la  banane un des fruits phare de laurance primeurs

more...
No comment yet.