“Les langues sont un investissement, pas un coût”