La tradition
834 views | +0 today
Follow
La tradition
et les coutumes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by LIP/CCF de Yogyakarta
Scoop.it!

BATIK, UN HÉRITAGE CULTUREL D’INDONÉSIE

BATIK, UN HÉRITAGE CULTUREL D’INDONÉSIE | La tradition | Scoop.it

En indonésie, le batik est un héritage culturel qui existe depuis le debut du XVIIIème siècle. Le batik, ça derive deux mots amba (qui veut dire “écrire” en javanais) et titik (qui signifie point). Alors, le batik c’est “ écrire de point en cire sur du tissu”. Chaque région d’Indonésie a des motifs différenciés, surtout à Java.

 

La fabrication du batik existe de 2 façons : le batik tulis et le batik cap. La fabrication du batik tulis dure 2 ou 3 mois car il fait à la main. Celle du batik cap dure 2 ou 3 jours car il est fait avec un tampon, ça va beaucoup plus vite. Chaque le motif a un nom par exemple “Semen Romo Latar Putih” et “Parang Seling Kembang Marun”, etc, et aussi chaque motif a sa propre histoire.

 

Le motif du batik peut indiquer le statut social. À Yogyakarta et Solo, il y a un motif de batik reserve a chacune des deux familles royales. En indonésie, le batik est utilisé pour la fabrication de sacs, de chemises, de robes, etc...

 

Texte : Kasiri (eiri_shiki@yahoo.com)

Source d'image : http://www.malioborobatik.com

more...
No comment yet.
Scooped by LIP/CCF de Yogyakarta
Scoop.it!

Découvrir L'Oleh-Oleh

Découvrir L'Oleh-Oleh | La tradition | Scoop.it

Les mots « olé-olé » en français et « oleh-oleh » en indonésien ont des sens differents. Olé-olé en français est une expression pour parler de quelque chose d’oser, de libre et de coquin ! oleh-oleh en indonésien designe un souvenir qui se mange que l’on rapporte aux amis proches ou à la famille après un voyage. Une question un oleh-oleh olé-olé de France, ça sera quoi ?

 

Le « oleh-oleh » est une tradition indonésienne. Quand quelqu'un revient de voyage, il doit rapporter quelques souvenirs ou spécialités de l'endroit où il était. Habituellement on rapporte les « oleh-oleh » à sa famille ou ses amis. On est considéré comme impoli si on ne rapporte rien. Cette tradition est encore plus importante dans les régions les plus rurales de l'Indonésie.

 

Chaque région de l'Indonésie dispose son propre « oleh-oleh ». Il est tout à fait unique, on ne peut pas les acheter dans les autres régions. Il y a aussi les « oleh-oleh » qui se trouvent partout mais le goût et la forme sont differents, par exemple: les kerupuk (sortes de chips) sont disponibles dans presque toutes les régions de l'Indonésie, mais tous ont un goût different.

 

Écrit par le group Scoop.it 2 Yogyakarta (Yudhistira Ramadhan, Intan WP, Aisyah Sabrina)

more...
No comment yet.
Scooped by LIP/CCF de Yogyakarta
Scoop.it!

KRATON : LE PALAIS ET LE CENTRE CULTUREL

KRATON : LE PALAIS ET LE CENTRE CULTUREL | La tradition | Scoop.it
Pour les indonésiens, Yogyakarta est l’une des villes qui ont beaucoup d’héritage culturel. L’un des héritages culturels à Yogyakarta est le palais. En la langue indonésienne, on l’appelle Kraton. Il vient de mots Ka-ratu-an qui signifie une maison de roi et reine.

Être fait en pensant la philosophie de javanais « Sangkan paraning dumadi » cela veut dire d’où vient l’homme et où revient-il après la mort. Être construit au long cinq kilomètre, de la plate-forme Krapyak au sud jusqu’à la tour Kraton au nord.

Aujourd’hui le palais est non seulement comme la maison pour le roi et la famille mais encore comme le centre culturel et la développement puis l’activité touristique.

Nawang Sari
more...
No comment yet.
Scooped by LIP/CCF de Yogyakarta
Scoop.it!

KERIS - L'arme à Feu Magique des Javanais

KERIS - L'arme à Feu Magique des Javanais | La tradition | Scoop.it
Dans la société javanaise, indonésie, il y a une arme à feu traditionelle, nommément le keris. L'arme unique a pluisiers types de fonctions importantes. La première fonction est comme l'arme et la dernie fonction est comme un instrument qui joint le propriétaire du keris et la nature spirituelle.
Aujourd'hui, on utilise les nouvelles technologies, mais on ne peut pas changer la foix des javanais au keris.
Generalement, il y adeux formes de keris, nommèment:
1. Keris luk - c'est un type de keris qui a une courbure au tronc de l'arme traditionelle. La courbure definit le nom de keris de ce type.
2. Keris lajer - C'est un type de keris qui n'a pas une courbure. Le tronc est long et droit.
Pour la société javanaise, le keris est une chose ancienne des ancétres. On doit conserver cette traditon spéciale.
(L'image du keris: kampungtki.com).
more...
No comment yet.
Scooped by LIP/CCF de Yogyakarta
Scoop.it!

UN MARIAGE ROYALE DANS UNE REPUBLIQUE

UN MARIAGE ROYALE DANS UNE REPUBLIQUE | La tradition | Scoop.it

Il existe en Indonésie, dans une ville qui s’appelle Jogjakarta. Jogjakarta a toujours été un royaume (un Sultanat). Pendant la guerre, le roi était favorable à la république. Pour le remercier, après l’indépendance, le président lui a laissé le privilège de rester un roi. Aujourd’hui, après dizaines d’années on voit encore l’atmosphère royale dans la république.

 

Le 18 octobre 2011 était un jour mémorable pour tous les habitants de Jogjakarta parce que c’etait le mariage de Gusti Kanjeng Ratu (Son Altesse) Bendara, la plus jeune fille du roi de Jogjakarta, Sri Sultan Hamengkubuwono X. Elle s’est mariée avec KPH Yudanegara, un fonctionnaire du vice président de l’Indonésie. Dans la fête, il y avait une parade avec les deux époux en carrosse le long de la rue Malioboro, le centre de Jogjakarta. Ils saluaient tout le monde qui entourait le carrosse.

 

À côté de la parade il y avait une « Pesta Rakyat » (une fête populaire) où beaucoup d’artistes modernes et traditionnels faisaient leurs spectacles. Le plus intéressante, c’est qu’il y avait des nourritures gratuites pour tout le monde. C’est une contribution du peuple de Jogja pour exprimer son respect à la famille de Sultan. Comme ça, tous les habitants de Jogja sentaient comme une famille ce jour-là.

 

Dans le Kraton (le palais du Sultan), la fête était seulement pour des invites. Parmi eux, il y avait Susilo Bambang Yudhoyono, le président de l’Indonésie, Budiono, le vice-président et les autres ministres. Bien entendu il y avait aussi de nombreux journalistes nationaux et internationaux. Les journalistes devaient s’habiller en vêtement traditionnel du Kraton pour respecter la famille de Sultan.

 

 

Winnalia et Vremita 

 

source d'image : http://kratonwedding.tumblr.com/post/11689420071/gkr-bendara-menceritakan-kepada-khp-yudangara

more...
No comment yet.
Scooped by LIP/CCF de Yogyakarta
Scoop.it!

Masangin

Masangin | La tradition | Scoop.it
Masangin est la tradition javanaise qui devient de plus en plus être à la mode. Masangin est marcher entre les deux banians d’Alun-Alun Kidul de Kraton Yogyakarta en ferment les yeux. Si on a reussi, nos souhaits seront exaucés. Bien que le chemin entre les deux banians est assez grand, mais en faite c’est difficile de le faire. Alors, beaucoup de gens essaient deux ou trois fois jusqu’ils reussirent. Ils le font juste pour s’amuser, surtout des jeunes. Ils ne pensent pas beacoup à leurs souhaits quand ils font le masangin. Pour les jeunes, masangin est comme un « jeux ».
more...
No comment yet.
Scooped by LIP/CCF de Yogyakarta
Scoop.it!

Bekakak, la tradition de Yogyakarta

Bekakak, la tradition de Yogyakarta | La tradition | Scoop.it

Situé à Ambarketawang, Gamping, Yogyakarta, il y a une tradition unique qu’on appelle Bekakak, c’est la cérémonie traditionelle qui se déroule depuis le Sultan Hamengku Buwono Ière (HBIère). La mariée Bekakak raconte sur un couple marié qui sont morts à la montagne Gamping.

 

Alors, la mariée qui sacrifiait pas la mariée varitable, mais c’est la marionette qui était sembable la mariée veritable et les mariées bekakaks apportent au autel sacrifice où vont les abattre. Cette marionette était à base de la farine du riz et le sirop du sucre de palme, et la marionette sacrifiait à la montagne. Bekakak est la cérémonie pour respecter la loyauté de Ki Wirasuto, un seviteur de la cour favori de Sultan.

 

Bekakak accomplie le vendredi, parce que Ki Wirosuto et sa famille sont mort au vendredi, entre le 10 au 20 Sapar ( le calendrier javanais). La confection des marionettes accompagne au gejlog lesung ou kothekan avec chanson comme dans la cérémonie de mariage à Java. Bekakak est très intéressant parce qu’il y a des partis comme dans la cérémonie mariage en Java

 

Dans le Bekakak, il y a les enfant environ 50 personnes qui jouent comme les enfants de genderuwo. Les enfants de genderuwo décrivent les génies et le diable Bekasakan qui sont ravis parce qu’ils vont gagner les sacrifices, ce sont un couple marié bekakak. Les joueurs de genderuwo l’héritent par leurs parents, grand-parents, ect...

 

Texte : Kasiri (eiri_shiki@yahoo.com)

Source d'image : http://id.wikipedia.org

more...
No comment yet.
Scooped by LIP/CCF de Yogyakarta
Scoop.it!

Garebeg Yogyakarta

Grebeg Besar Yogyakarta / Grebeg Maulud Yogyakarta.

L’une des attraction pour les touristes à Yogyakarta est le Grebeg a Yogyakarta, chaque année, il y a trois événements de Grebeg : Grebeg Syawal, Grebeg Maulud, et Grebeg Besar. Dans cette fête, des milliers des personnes rassemblent au Pagelaran et la Place Nord devant le Palace de Sultan.

Qu’est-ce que c’est le Grebeg ? Le mot Grebeg c'est-à-dire la sortir de la Roi et sa famille escorté par ses soldats, et cette procession est illustré comme le son du bruit de vent « grebeg…., grebeg….., grebeg……. »

Dans cette procession, il y a des Gunungan, Gunungan est l’offre de Sultan pour la sécurité et la prospérité de son pays, son royaume et son peuple. Ces «Gunungan » se sont compose des produits d’agriculture. Cette procession est une symbole de la proximité de Sultan et son peuple.

Apres avoir été prièré dans le Grand Mousqe, les Gunungan ont été porté a la Place de Nord pour été s’emparé par le peuple. Les gens croient que les produits agriculture dans le gunungan peuvent leur donner des bénédiction dans leur vies.

Garebeg Yogyakarta (part 2) : http://www.youtube.com/watch?v=L0WV_uO54CQ

Video par : tembiyogya
Texte par : Fransiska Tyaswening
more...
No comment yet.