La loi des séries
2.5K views | +0 today
Follow
La loi des séries
oubliez le théâtre, le cinéma... La comédie, la tragédie humaines, c'est là que ça se passe aujourd'hui
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Fais pas ci, Fais pas ça – Les enfants d’abord

Fais pas ci, Fais pas ça – Les enfants d’abord | La loi des séries | Scoop.it

Après des saisons 4 et 5 qui étaient peut-être moins passionnantes - sans doute, le concept commençait à s'essouffler et avait besoin de reprendre un coup de jeune - la saison 6 se révèle beaucoup plus enlevée et drôle. Elle retrouve sa dynamique d'origine tout en ouvrant des perspectives de narration jusqu'alors inexplorées et des personnages secondaires mieux maîtrisés. Le tout dans un récit émaillé de références à l'actualité et aux grands débats sociaux actuels.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

“The Walking Dead” bat des records d’audience historiques

“The Walking Dead” bat des records d’audience historiques | La loi des séries | Scoop.it
The Walking Dead , la série de zombies a attiré, pour le lancement de sa saison 4 dimanche soir, 16,1 millions de téléspectateurs
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Robert De Niro remplace James Gandolfini dans la nouvelle série de HBO

Ce devait être le grand retour télé de James « Tony Soprano » Gandolfini. Criminal Justice , remake de la minisérie britannique de Peter Moffat,
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Boardwalk Empire – Le calme après la tempête

Boardwalk Empire – Le calme après la tempête | La loi des séries | Scoop.it

On s'étonne que la saison 3 de la série n'ait reçu aucune nomination pour les Emmy Awards qui doivent avoir lieu le dimanche 22 septembre. Cette saison 4 est proposée sur OCS le lendemain de la diffusion américaine.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Top Boy – Un peu d’humanité dans un monde de béton

Top Boy – Un peu d’humanité dans un monde de béton | La loi des séries | Scoop.it

Comme The Wire, la série britannique Top Boy dont la deuxième saison vient de débuter sur Channel 4requiert l'usage des sous-titres. La parole y est aussi rapide et brutale que l'action, portée par l'accent des petits et des gros trafiquants de drogue d'Hackney, quartier populaire situé dans l'est de Londres, principalement peuplé de cités HLM. Savoir si cette fiction que l'on doit à Ronan Bennett est l'héritière ou la version britannique de la saga imaginée par David Simon n'a que peu d'intérêt.

L'essentiel est de constater que les épisodes fondés sur une structure très classique, rappelant celle employée par l'ancien journaliste du Baltimore Sun, offrent un récit rythmé, exigeant l'attention du spectateur pour comprendre qui est qui et qui fait quoi. L'explication des enjeux est réduite à sa plus simple expression, on est immédiatement plongé dans l'univers du trafic, des caïds, des rivalités entre bandes concurrentes et des flics en embuscade. Rien n'est surligné et il est préférable de suivre.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

The Bridge – Difficile adaptation

The Bridge – Difficile adaptation | La loi des séries | Scoop.it

Dans The Bridge, les choses apparaissent précipitées. Il y a à l'évidence le souci d'accroître la tension dramatique au lieu de donner le temps à l'histoire, quitte à changer un peu les habitudes du public américain. Le sentiment est que ce pilote est académique, propre, maîtrisé, obéissant à un évident savoir-faire, mais académique. Exactement ce qu'on pouvait attendre.

En fait, on perd, comme cela est souvent le cas dans ce genre d'adaptation, l'atmosphère originale. Et pour nous spectateurs européens, la comparaison se fait (presque nécessairement) au détriment de la version américaine dont le ton hésite entre un respect de l'oeuvre de départ et l'indispensable mise au goût du public américain. Au moins dans un premier temps.

En fait, The Bridge devrait s'inspirer de The Killing. La série de Veena Sud a vraiment décollé lorsqu'elle n'a plus cherché à s'inspirer de l'histoire de départ, lorsqu'elle n'a conservé que les éléments de base et qu'elle a proposé une intrigue totalement nouvelle et originale. C'est malheureusement pas dans cette voie que la production de Meredith Stiehm paraît s'engager pour l'instant. A suivre, donc.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

“Les Soprano” : un parrain trépasse, une série repasse

“Les Soprano” : un parrain trépasse, une série repasse | La loi des séries | Scoop.it

En imposant un antihéros inconfortablement attachant, en pulvérisant les codes de la narration télévisuelle et en adoptant une qualité formelle quasi cinématographique, Les Soprano ont révolutionné la fiction télé. Fidèle de la première heure ou convertie de la dernière, une nouvelle génération de scénaristes français salue la maîtrise et la liberté de cet objet bizarre, sombrement ironique, auquel HBO n'a pas trouvé de successeur depuis la diffusion, le 10 juillet 2007, du dernier épi­sode. « Les Soprano ne partent pas d'une volonté de satisfaire les spectateurs en mélangeant des éléments qui ont marché. La série fabrique son public ; il n'existe pas, elle l'invente ! En ce sens, elle se rapproche de l'art ou de la littérature », admire Guy-Patrick Sainderichin, auteur de la première saison d'Engrenages (Canal+).

Abdel Raouf Dafri, auteur de La Commune et scénariste du film de Jean-François Richet sur Mesrine, manque de superlatifs pour qualifier Les Soprano : « David Chase arrive à dilater le temps, à créer de l'action et du mouvement dans l'inertie. On est dans l'épure, il y a de moins en moins de dialogues, nous sommes dans la tête des personnages et le plus important repose sur ce qui n'est pas dit. Ce qui me met par terre, c'est la façon dont Chase exploite les silences, et dont il peut s'affranchir de la narration. » En ce sens,

Les Soprano, c'est le contraire de 24 Heures chrono. Au fond, il ne s'y passe pas grand-chose : un fan a même réussi, sur YouTube à résumer l'action des six saisons en sept minutes et trente-six secondes ! La psychanalyse et l'existence de Tony font du surplace ; on sait que le temps passe parce que les visages de Meadow et d'A.J., les enfants Soprano, perdent leurs rondeurs puériles, et parce qu'il y a des morts qui ne reviendront pas. Du coup, les digressions abondent. On quitte souvent Tony et son QG du Bada Bing pour suivre la cavale de Vito, condamné par ses camarades mafieux pour cause d'homosexualité ; pour compatir au sort d'Adriana, piégée par le FBI ; ou pour accompagner Carmela, l'épouse de Tony, à Paris...

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

“House of Cards”, le jeu de massacre politique de David Fincher

“House of Cards”, le jeu de massacre politique de David Fincher | La loi des séries | Scoop.it

Il n’est pas tant question ici de politique – les textes de lois sont rapidement évoqués– que de pouvoir et de l’égo blessé d’un homme qui pensait avoir mérité une récompense après 22 ans de bons et loyaux services, et qui n’a plus grand-chose à perdre. Sans atteindre les sommets de noirceur de Boss, House of Cards en partage la vision pessimiste de la politique, qui n’est plus un souffle passionné comme dans A la Maison Blanche, mais un pugilat où les intérêts personnels et économiques – les lobbies apparaissent dès les premiers épisodes – d’une minorité l’emportent largement sur le bien commun. Une vision finalement plus proche du thriller – trahisons, mensonges, manipulations – que d’une œuvre politique. Une histoire qui, enfin, cultive l’image d’un journalisme aux relations ambigües avec le pouvoir, voire aisément corruptible. Narrée par Kevin Spacey, dont le personnage se retourne régulièrement vers la caméra pour nous expliquer, en expert cynique, les règles du métier, House of Cards ne perd pas une seconde.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

“The Killing”, c'est une tuerie !

“The Killing”, c'est une tuerie ! | La loi des séries | Scoop.it
 “The Killing”, fidèle et excellent remake d’une série danoise. Pluvieux et haletant.
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Un générique à la loupe : “The Walking Dead”, de rouille et d’os

Un générique à la loupe : “The Walking Dead”, de rouille et d’os | La loi des séries | Scoop.it

Des carcasses de voitures. Un mille pattes. De la terre, de la boue, les branches entremêlées d’une forêt en friche, et des bâtiments désertés, lentement rongés par la rouille et les moisissures. En 30 secondes, le générique deThe Walking Dead peint le décor désolé de la série. L’Apocalypse est passée par là. L’homme n’est plus, où n’est qu’une bête traquée par les zombies, maîtres des lieux. C’est la mort qui domine, à chaque plan, la mort qui emporte tout… ou presque.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Downton Abbey, mon coup de coeur est une leçon de sociologie

Downton Abbey, mon coup de coeur est une leçon de sociologie | La loi des séries | Scoop.it

Je vais vous confier quelque chose. Ma révélation écran de l’hiver. Je dis écran car je ne peux pas dire révélation ciné et je ne peux pas non plus dire révélation télé. Donc je dis révélation écran. C’est Downton Abbey. Downton Abbey conte l’histoire d’une famille aristocrate qui commence avec le naufrage du Titanic et qui n’est pas terminé au moment où j’achève la saison 3, dans le milieu des années 20. L’originalité de la série c’est qu’elle n’est pas seulement un Dallas de début de siècle transplanté dans la vieille Angleterre. Downton Abbey y est certes une propriété familiale, la famille est certes nombreuse comme celle des Ewing mais la trame est un peu plus élaborée. Elle est un peu plus élaborée grâce à l’apport subliminal de Karl Marx.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

The Walking Dead – L’enfance perdue

The Walking Dead – L’enfance perdue | La loi des séries | Scoop.it
The Walking Dead – L’enfance perdue
Laure Leforestier's insight:

C'est le principal intérêt de ce premier épisode: poser la question du degré d'humanité qu'il est encore possible d'exprimer sans risquer d'en être la victime. La série, qui s'éloigne de la trame de la bande dessinée et assume un récit original, réussit ce faisant à renouer avec le ton et avec l'esprit du comic book de Robert Kirkman. Ce qui est une bonne chose.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Guide du voyageur intrépide au pays de “Game of thrones”

Guide du voyageur intrépide au pays de “Game of thrones” | La loi des séries | Scoop.it

Quelques jours avant la reprise de la saison 3 (le 12 octobre sur OCS), “Télérama” fait sa une avec “Game of thrones”. Comme le royaume des Sept Couronnes n'est pas une destination “bien-être et détente”, on vous propose un petit kit de survie avant d'embarquer.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

La série “The Killing” (de nouveau) annulée

Un an après avoir annoncé l'annulation de la série The Killing, puis son renouvellement pour une troisième saison quelques semaines après, la chaîne américaine AMC vient finalement d'annoncer son arrêt définitif.

Laure Leforestier's insight:

pffffff, tristesse....

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

"Arrêtons d'embêter les séries avec le cinéma !"

Pourquoi les médias traditionnels réservent-ils encore une place marginale aux séries, par rapport au cinéma ? La série serait-elle encore considérée comme un sous-genre ? Plusieurs questions pour nos quatre invités de cette première émission de...la saison : Pierre Sérisier, fondateur du blog Le Monde des Séries, Pierre Langlais, journaliste série à Télérama, au Mouv' et sur Slate, Axelle Ropert critique de cinéma et cinéaste et enfin Pierre Savy, historien, médiéviste, spécialiste de la renaissance italienne et... auteur d'un coming-out anti-séries dans une revue universitaire Labyrinthe.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

La série “Rome” est-elle crédible ?

La série “Rome” est-elle crédible ? | La loi des séries | Scoop.it

Rome était-elle une ville de sexe, de sueur et de sang telle qu’elle est décrite dans la série de HBO rediffusée cet été par D8 ? Au moment où la deuxième saison arrivait sur Canal+, des latinistes avaient passé “Rome” au crible : quelques infidélités historiques, mais des mœurs conformes à la réalité.

Laure Leforestier's insight:

Si les latinistes s’accordent à louer la reconstitution des mœurs – certains l’étudient avec leurs élèves –, c’est d’un œil de sniper qu’ils pointent les infidélités historiques. De la faute d’inattention – la présence anachronique de bougies, de haschich, de vaisselle bleue, de papier… – à la représentation insidieuse – la femme est réduite à l’épouse adultère, à l’amante dévergondée ou à la perfide intrigante. De l’erreur grossière et assumée – les scénaristes s’évertuent à voir dans l’organisation des différents quartiers de la ville les prémices de la Mafia – à l’interprétation fantaisiste. Ainsi, les très aristocratiques Servilia et Atia ont toutes deux humé l’air de Rome, mais rien n’atteste leur rivalité. Rien n’indique non plus que la première ait œuvré à la chute de son César d’amant, et il semblerait que la sulfureuse Atia ait été, foi de Tacite, « une mère chaste, qui faisait avant tout sa gloire de rester chez elle et d’être l’esclave de ses enfants ».

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

George R. R. Martin révèle ce qu’aurait dû être le vrai « trône de fer »

George R. R. Martin révèle ce qu’aurait dû être le vrai « trône de fer » | La loi des séries | Scoop.it
Dans un billet publié sur son blog, le créateur de la saga "Le Trône de Fer" a -- gentiment -- critiqué le trône de fer réalisé par l'équipe de HBO et devenu l'icône de la série.
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Infographie : Dexter sur la table de dissection

Infographie : Dexter sur la table de dissection | La loi des séries | Scoop.it

Cette semaine, débute aux Etats-Unis la huitième et dernière saison des aventures de Dexter, le “tueur en série préféré du petit écran”. L’occasion de revenir, en chiffres, sur les hauts et les bas de sa carrière.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

“Boardwalk Empire”, la mafia sur tapis rouge

“Boardwalk Empire”, la mafia sur tapis rouge | La loi des séries | Scoop.it
Quand Martin Scorsese met la main à la pâte d'une série, cela donne “Boardwalk Empire”, une incroyable reconstitution historique de la prohibition à Atlantic City, avec un politicien cynique pour héros.
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

“Treme”, saison 3, toujours aussi entraînante

“Treme”, saison 3, toujours aussi entraînante | La loi des séries | Scoop.it

Une des nombreuses forces de Treme, c’est d’avoir su rendre ses personnages vivants, tellement vrais qu’on jurerait qu’ils continuent de jouer, de cuisiner, d’écumer les bars de la Big Easy entre chaque saison. Quel plaisir de les retrouver !

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Downton Abbey – Saga de l’été sauce british

Downton Abbey – Saga de l’été sauce british | La loi des séries | Scoop.it

Downton Abbey semble avoir largement allongé sa sauce à la guimauve hollywoodienne et sous les lambris du manoir, derrière le décorum aristocratique et les répliques cinglantes, on retrouve finalement les mêmes ingrédients que dans les sagas de l’été qui nous avaient, avouons-le, passionnés pendant de nombreuses années lors des chaleurs estivales : des histoires d’amour contrariées, des secrets de famille (ici étendue aux domestiques), des rivalités et des complots, un peu d’intrigue policière (rien de mieux qu’un innocent accusé à tort de meurtre), beaucoup de bons sentiments et quelques mauvais, des retournements de situation rocambolesques et des résolutions satisfaisantes.

Il ne s’agit pas ici de bouder notre plaisir et Maggie Smith à elle seule justifie que l’on regarde cette série, mais de reconnaître qu’il est parfaitement coupable. Ce qui ne l’en rend peut-être que meilleur.

more...
No comment yet.