La onzième heure
2.4K views | +0 today
Crise économique - actualité et analyses
Curated by VM.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by VM.
Scoop.it!

C'est quoi le Partenariat transatlantique ? Dix réponses pour mesurer le danger

C'est quoi le Partenariat transatlantique ? Dix réponses pour mesurer le danger | La onzième heure | Scoop.it
TAFTA, TTIP, PTCI… Ce qui se trame derrière ces sigles et dans les négociations secrètes entre l’Union européenne et les États-Unis, c’est la liquidation progressive du pouvoir des États et des citoyens (...)
VM.'s insight:

A retenir :

 

"(...) le GMT aboutirait à un dramatique abandon de souveraineté de la part des États, au profit d’un pouvoir accru des entreprises multinationales. Le gigantesque marché unique attendu d’un futur traité serait aussi défini comme une instance supranationale dont les règles auront vocation à s’aligner (par le bas) en faveur d’un maximum de libéralisation et de dérégulation, et à se substituer aux législations et aux instances nationales, privant celles-ci de leur pouvoir de décision et les populations de tout moyen de contrôle démocratique (...) conduirait à la généralisation du modèle intensif d’agriculture et d’élevage, avec des conséquences sanitaires et environnementale incalculables. (...)

 

L’harmonisation attendue pourra ainsi affecter, au-delà des biens marchands, le secteur des services et par extension les législations du travail jugées trop protectrices, mais aussi s’étendre au champ de la propriété intellectuelle, de la protection des données personnelles et à des domaines comme l’éducation et les autres services publics. (...)

 

En plaçant les traités internationaux au-dessus des législations nationales, le commerce international se livre à une vaste opération de destruction de la souveraineté juridique des États, qui permet déjà aux grandes entreprises d’attaquer ces derniers. C’est ainsi que la société américaine Lone Pine Resources réclame 250 millions de dollars d’indemnité au gouvernement canadien, dont le moratoire sur la fracturation hydraulique pour l’exploitation des gaz de schiste contreviendrait à la liberté d’entreprendre garantie par l’ALENA (accord de libre-échange entre la Canada, les États-Unis et le Mexique) (...)"

 

En résumé : "processus de dumping social, fiscal et environnemental, conduisant à aggraver les délocalisations, le démantèlement de la protection sociale et des services publics, l’abandon de la souveraineté démocratique des peuples au profit des intérêts privés."

more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Mots croisés - Emmanuel Todd le 9-12-2013 (À quoi nous sert l'Europe ?)

Thème : À quoi nous sert l'Europe ?
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

La construction européenne a été financée par la CIA

La construction européenne a été financée par la CIA | La onzième heure | Scoop.it
Une enquête exclusive du magazine Historia rouvre le dossier mal connu des origines américaines de l'intégration communautaire.
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Taxe sur les transactions financières : la volte-face de Moscovici

Taxe sur les transactions financières : la volte-face de Moscovici | La onzième heure | Scoop.it
Après avoir relayé les nombreuses promesses de Hollande, Moscovici a épousé le camp des banques en jugeant "excessive" une version pourtant minimale.
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Sortir de l'euro ? Sapir et Mélenchon débattent

Sortir de l'euro ? Sapir et Mélenchon débattent | La onzième heure | Scoop.it
Sortir de l'euro, un débat tabou ? Il est vrai que médiatiquement, à la télévision ou dans les journaux sérieux, on n'aborde guère la question. (...)
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Luttons pour sortir de l’euro et de l’Union européenne

Luttons pour sortir de l’euro  et de l’Union européenne | La onzième heure | Scoop.it
Six membres de la commission économie du PCF ont publié une tribune dans l’Humanité du 13 juin 2013 intitulée « Contre l’austérité en Europe, luttons
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Le révélateur grec

Le révélateur grec | La onzième heure | Scoop.it

"(...) Le gouvernement (grec) cherche à réduire un déficit budgétaire qu’il estime excessif. Il commence par supprimer des dépenses et augmenter les impôts (...) Il en résulte une baisse de l’activité, qui se 

traduit par une baisse des recettes fiscales. (...) l’économie entre dans un cycle mortifère de réduction des dépenses, d’accroissement des impôts et de contraction de l’activité (...) Quant aux ménages, qui ont vu leurs impôts directs augmenter de manière considérable en Grèce alors que les revenus baissaient, ils sont dans l’impossibilité de s’acquitter de leurs impôts. Au bout du compte, l’effondrement de la fiscalité est encore plus dramatique que celui de la production, tandis que, dans le même temps, le chômage explose. Aussi, les investissements s’effondrent dans tous les pays soumis à ces politiques assassines. La chute est particulièrement forte en ce qui concerne la Grèce, bien sûr, mais aussi l’Espagne et l’Irlande. Elle est importante au Portugal et en Italie. Or, sans investissement, non seulement il ne peut pas y avoir de modernisation de l’appareil productif, mais ce dernier en réalité se dégrade rapidement. Ceci touche en premier lieu l’industrie manufacturière. (...)Les pays concernés voient leurs chances de sortir de la crise diminuées à mesure même qu’ils appliquent des politiques censées porter remède à leurs problèmes. Ici encore, il y a une dimension cumulative dans cette situation. Avec plusieurs pays entraînés dans une dépression de longue durée, c’est toute l’Europe qui est désormais tirée vers la bas par les politiques imposées par l’Union Européenne et la Banque Centrale Européenne.(...)"

more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

La Grèce au bord du précipice - par Jacques SAPIR

La Grèce au bord du précipice - par Jacques SAPIR | La onzième heure | Scoop.it
VM.'s insight:

"La situation de la Grèce est aujourd’hui catastrophique, un fait souligné par la décision sans précédent du gouvernement de fermer les services
de la radio et de la télévision d’État pour des « raisons d’économie ». Cette situation n’est que l’exemple le plus poussé de l’effet des
politiques d’austérité qui sont menées depuis 2010 au sein de la zone euro et dans le but de « sauver » l’Euro. Elle a conduit à un véritable
désastre. (...) Cette politique, en réalité, s’avère auto-destructrice, et n’est pas sans rappeler celle qui fut conduite en Russie de 1992 à
1998. On y voit apparaître les mêmes pathologies. (...) La situation est aujourd’hui dominée par une importante contraction des crédits et des
dépôts dans les banques. (...) Si l’on a tendance à se focaliser sur la violence de l’ajustement budgétaire et fiscal que la Grèce est en train
de réaliser, ceci à tendance à masquer les effets de la contraction brutale des liquidités. Or cette contraction a des effets spécifiques
particuliers sur la trajectoire de l’économie grecque. L’un de ces effets est le développement du troc (...) on est en présence d’un retour à
l’économie de troc en Grèce. Ce mouvement peut être considéré comme faisant partie des stratégies de survie de la population en face de
l’austérité sauvage qui lui est imposée. Mais, le développement de systèmes de paiement alternatifs (TEM en grec) indique que ces stratégies
sont en train de se consolider. La ville de Volos (qui est la 5ème de Grèce) sert de laboratoire pour ce développement et l’on a pu constater
dès ce printemps que de nombreux commerçants, voire des petits industriels, acceptaient ce système. (...) La transition en Russie a été en effet marquée par des phénomènes relativement semblables avec un développement du troc et une amorce de fragmentation de l’espace monétaire."

more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

L'État grec a fermé brutalement l'intégralité de son audiovisuel public

L'État grec a fermé brutalement l'intégralité de son audiovisuel public | La onzième heure | Scoop.it
Depuis mardi minuit, les chaînes et radios publiques grecques ont cessé d'émettre après la décision du gouvernement de leur fermeture avant privatisation.
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Le FMI vient de reconnaître que le fameux "plan de sauvetage" de la Grèce provoqua une catastrophe

Le FMI vient de reconnaître que le fameux "plan de sauvetage" de la Grèce  provoqua une catastrophe | La onzième heure | Scoop.it
Il n’y en a, aujourd’hui, que pour quelques skinheads tarés qui, aujourd’hui comme hier, n’en sont pas à un crime abominable près.
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Olivier Delamarche le 11 Juin 2013 - BFM Business

"Aux USA il y a une reprise sans création d'emplois". " On euthanasie le Japon". Facebook : https://www.facebook.com/pages/Chroniques-dOlivier-Delamarche/112...
VM.'s insight:

> Japon : déficit commercial qui se creuse, déficit budgétaire abyssal: des dizaines d'années que le gouvernement japonais dépense le double de ce qu'il gagne. Déficit compensé joyeusement par des émissions obligataires qui creusent le déficit d'année en année. + accélération de la déflation au Japon. La baisse du yen augmente les prix à l'importation, ce qui pèse sur l'économie. Bientôt 250% de dette par rapport au PIB.
> Etats-Unis : secteur manufacturier états-unien toujours en crise, légère stabilisation depuis le point bas de 2010. Taux de chômage états-unien réel, si corrigé : 11.3%; ou bien chiffre le plus large : 1 états-unien sur 5; environ 19%. Donc pas de création d'emploi. On est toujours proche des 50 millions d'américains à la soupe populaire. Les rares emplois créés sont des emplois à temps partiels, très peu payés.

more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Une majorité de Portugais rejette le plan d'aide de la troïka

Une majorité de Portugais rejette le plan d'aide de la troïka | La onzième heure | Scoop.it
Des Portugais manifestent contre le plan d'aide de la troïka, le 2 mars 2013 à LisbonneUne large majorité de Portugais est favorable à une rupture ou à une renégociation du plan d'aide international mis en oeuvre au Portugal depuis deux ans, estimant...
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Les banques centrales fabriquent l'hyperspéculation et l'hyperinflation

"J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Jacques Cheminade, homme politique français et fondateur du parti Solidarité et Progrès.

Nous avons évoqué la déconnexion entre les marchés boursiers euphoriques et le marasme économique ; la nécessité de séparation des banques d’affaires des banques de dépôt ; le véritable rôle de Mario Draghi (président de la BCE) ; le marché de l’or et son importance aujourd’hui ; et le déséquilibre sans précédent entre les gains réalisés par les responsables de la crise (banques, fonds spéculatifs, finance de l’ombre, renfloués malgré leurs échecs) et les pertes réalisées, sous couvert d’austérité, par les populations occidentales, qui ne sont pourtant pas responsables de la crise, ni des chocs récessionnistes qu’elle a entraînés." Myret Zaki

.

more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

La mobilité du capital: un péché ? Par Gaël Giraud

La mobilité du capital: un péché ? Par Gaël Giraud | La onzième heure | Scoop.it

Avant de devenir pape, le cardinal Bergoglio affirmait que la fuite des capitaux est un péché. Était-il naïf ? Pas si sûr. De Ricardo à Krugman, de l'Indonésie à Chypre, Gaël Giraud instruit un sujet devenu tabou. Et interroge la territorialité de la valeur.

VM.'s insight:

"(...) On a pu avancer, par exemple, que la libéralisation des marchés internationaux de capitaux constituait le ferment d’une paix durable en Europe. Ce type d’argument s’inscrit dans la droite ligne de la rhétorique qui, depuis Montesquieu, associe le « doux commerce » avec la paix entre les nations. Pourtant, aucune évidence empirique convaincante ne permet d’étayer pareille corrélation.

Dans le cas européen, la libéralisation des capitaux jointe à la création de la monnaie unique, en favorisant une divergence croissante au sein de la zone euro entre économies du nord (Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Finlande) et du sud (France, Italie, Espagne, Portugal, Chypre), ne s’est-elle pas transformée, au contraire, en un outil terriblement efficace pour liguer les classes moyennes les unes contre les autres ? Que l’on songe aux manifestations publiques de germanophobie dans la Grèce en ruines !

 

(...) la corrélation entre la libéralisation des capitaux et les krachs financiers qui ont ravagé plusieurs pays depuis quarante ans est impressionnante[10]. Aucune crise financière majeure n’a secoué le monde industrialisé durant les Trente Glorieuses, une période protectionniste où le contrôle des capitaux aux frontières était généralisé.

 

(...) Celui qui allait devenir pape met en avant un concept devenu étranger aux débats économiques contemporains : celui de la communauté productrice de richesse. Par-delà ses effets dévastateurs, la fuite des capitaux serait la violation d’un droit aussi inaliénable que la propriété privée : celui, pour une communauté, de jouir des fruits de sa création de richesse. On songe, bien sûr, au scandale répété des paradis fiscaux qui, jusqu’en Europe, dérobent aux citoyens une partie significative du produit de leur labeur. (...)"

 

Pour rappel: http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/02/22/le-jesuite-qui-agace-moscovici_1836196_3234.html

more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Géopolitique du capitalisme criminel. J-F GAYRAUD - Transversaux

Géopolitique du capitalisme criminel. J-F GAYRAUD - Transversaux | La onzième heure | Scoop.it

Géopolitique du capitalisme criminel. Le Commissaire divisionnaire Jean-François Gayraud vient de publier un ouvrage remarquable : "Le nouveau capitalisme criminel. Crises financières, narcobanques, trading de haute fréquence", aux éditions Odile Jacob. Il répond aux questions de Pierre Verluise, Directeur du Diploweb.com.

more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

La ville américaine de Detroit se déclare en faillite

La ville américaine de Detroit se déclare en faillite | La onzième heure | Scoop.it
Un temps joyau de l'industrie, Detroit a perdu la moitié de sa population en soixante ans et les grands groupes ont progressivement abandonné la ville, portant un coup aux recettes fiscales.
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Olivier Delamarche: "la population américaine se paupérise"

Le 9 juillet, Les mauvais chiffres (emplois US, production industrielle allemande...) ont été le des thèmes abordés par Olivier Delamarche, associé et gérant...
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Vive la Banqueroute !

Et la participation de l'économiste Frédéric Lordon. Dans la série "Entretiens mutins (contre la pensée tiède", proposée par Les Mutins de Pangée. Plus de détails…
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

'Un chiffre sorti de mon cul': comment les cadres de l'Anglo Irish Bank ont dupé le gouvernement irlandais pour le convaincre de se porter au secours de la banque

'Un chiffre sorti de mon cul': comment les cadres de l'Anglo Irish Bank ont dupé le gouvernement irlandais pour le convaincre de se porter au secours de la banque | La onzième heure | Scoop.it

"Le peuple irlandais qui a sacrifié sa souveraineté et des milliards d’euros s’est réveillé hier avec la gueule de bois, compte tenu des révélations de l’Independent. Le journal a publié l’enregistrement sonore d’une conversation téléphonique entre deux cadres de haut niveau de l’Anglo Irish Bank, John Bowe, qui dirigeait le service des marchés de capitaux, et le directeur du département de banque de détail, Peter Fitzgerald. Au cours de la conversation, Bowe, qui a participé aux négociations avec la banque centrale pour le sauvetage de l’Anglo Irish Bank, lui raconte en riant comment l’équipe de direction de la banque a convaincu le gouvernement de se porter à son secours pour des milliards d’euros, n’hésitant pas à employer des chiffres fantaisistes pour s’assurer de son accord (Fitzgerald n’avait pas participé à ces tractations)."

more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Olivier Delamarche: Bad banks : jeu de bonneteau et monde d'illusion, Intégrale Placements - 18 juin

Thèmes abordés au cours de cette émission: les "bad banks", la Grèce, l'Europe et l'euro

more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Tout est truqué : le plus grand scandale de manipulation de prix de tous les temps (Rolling Stone) - Matt TAIBBI

Tout est truqué : le plus grand scandale de manipulation de prix de tous les temps (Rolling Stone) - Matt TAIBBI | La onzième heure | Scoop.it
Les illuminati étaient des amateurs. Le deuxième monstrueux scandale financier de l'année révèle la véritable conspiration internationale : il n'y a pas (...)
VM.'s insight:

Du fait de la longueur de l'article et de la complexité (relative, cependant: merci à l'auteur et à son esprit pédagogique) du sujet et de la terminologie correspondante, nous proposons une sélection plutôt large de paragraphes suffisamment éclairant pour retenir l'essentiel: 

"Théoriciens de la conspiration de ce monde, croyants en l’influence secrète de la famille Rothschild, des francs maçons et des illuminati, nous autres sceptiques vous devons des excuses. Vous aviez raison. Les acteurs sont peut-être légèrement différents, mais vos prémisses étaient fondées. Le monde est truqué. Nous l’avons découvert ces derniers mois, quand toute une série d’histoires de corruption a éclaboussé le secteur financier, laissant supposer que les plus grandes banques du monde auraient manipulé les prix de, voyons, à peu près tout.

(...) Bien que la foison d’acronymes financiers sonne comme du charabia à l’oreille du citoyen lambda, le fait qu’il puisse y avoir des scandales impliquant aussi bien le Libor que l’ISDAfix laisse présager d’une conspiration unique, géante, tentaculaire de collusions et de manipulations des prix se dissimulant sous le vernis de concurrence (NdT libre et non faussée) dont se revendique la culture de Wall Street.
 

Pourquoi ? Parce que le Libor exerce déjà une influence sur le prix des swaps de taux d’intérêt, faisant de ce scandale une manipulation dans la manipulation. Si les soupçons sont avérés, cela signifiera que les clients de swaps ont payé pour deux couches distinctes de manipulation de prix. Si vous pouvez imaginer payer 20 biftons pour un malheureux PB&J (NdT : Peanutt, butter and Jelly : un sandwich au beurre de cacahuètes et à la confiture.), parce qu’une cabale de sociétés agroalimentaires diaboliques a conspiré pour manipuler les prix aussi bien des cacahuètes que du beurre de cacahuète, alors vous touchez du doigt la folie des marchés financiers au sein desquels les taux d’intérêts et les swaps de taux d’intérêt sont manipulés en même temps, souvent par les mêmes banques.
 

« C’est une double conspiration » explique, ébahi, Michael Greenberger, un ancien directeur de la division du marché et des échanges à la Commodity Futures Trading Commission (Commission des marchés à terme sur les matières premières) à présent professeur à l’Université du Maryland. « C’est le summum de la criminalité »
 

(...) Toutes ces histoires pointent collectivement vers la même conclusion : ces banques, qui possèdent déjà un pouvoir énorme, ne serait-ce qu’en vertu de leurs actifs financiers – aux Etats-Unis, les 6 banques les plus importantes, dont beaucoup portant les noms que vous voyez dans les panels du Libor et de l’ISDAfix, possèdent des actifs équivalent à 60% du PIB de la nation – sont en train de réaliser l’étendue des possibilités qu’elles auraient pour augmenter leur profit et leur poids politique, en magouillant ensemble plutôt qu’en se concurrençant. De surcroît, il apparaît de plus en plus clairement que le système judiciaire et les tribunaux civils sont incapables de les arrêter, même lorsqu’elles sont prises en flagrant délit de collusion.
 

(...) La banque a trouvé une faille, un défaut de principe de la machine. D’un bout à l’autre du système financier, il y a des endroits où les prix ou les indices officiels sont fixés sur la base de données non vérifiées fournies par les banques et les firmes privées. En d’autres termes, nous avons donné aux joueurs tentés de truquer le système un rôle institutionnel dans l’infrastructure économique.
 

Le Libor, qui mesure les prix auxquels les banques se prêtent de l’argent entre elles, est un exemple parfait, non seulement de ce défaut de principe du système de fixation des prix, mais de la faiblesse du cadre réglementaire qui est censé y faire la police. Combinez un principe de déclaration spontanée avec un statut de trop-grosse-pour-faire-faillite et un système légal de portes à tambours, et vous obtenez une corruption impossible à arrêter.
 

(...) Bidouiller les taux d’intérêts mondiaux qui affectent des milliards de gens pour des sushi de la veille – difficile d’imaginer une meilleure peinture de la folie morale du secteur des services financiers actuels.
 

(...) un certain nombre de marchés possèdent les mêmes faiblesses structurelles qui ont failli dans le bordel du Libor. Dans le cas des swaps de taux d’intérêts et de l’indicateur ISDAfix, le système est très similaire à celui du Libor (...) Les prix des swaps de taux d’intérêts sont souvent basés sur l’ISDAfix qui, comme le Libor, est encore un de ces indicateurs calculé de manière privée. Les taux de l’ISDAfix pour le dollar US sont publiés tous les jours à 11h30 et 15h30, après qu’une bande composée des mêmes banques « connues de la police » (NdT : « usual suspect ») (Bank 
of America, RBS, Deutsche, JPMorgan Chase, Barclays, etc…) ont envoyé leurs informations sur l’offre et la demande pour les swaps.
 

(...) « Ca rappelle de manière éclatante l’affaire de la manipulation du Libor », dit aux reporters Darrell Duffie, un professeur de finance à l’université de Stanford. 

Et de la même manière que pour le Libor, les victimes potentielles d’un scandale de manipulation des swaps de taux d’intérêts seraient la même bande de pauvres couillons des agglomérations, villes, sociétés et autres entités non-bancaires qui n’ont aucun moyen de savoir si elles paient le vrai prix des swaps ou un prix manipulé à leur profit par les initiés des banques.
 

(...) Alors même s’il n’est pas tout à fait aussi répandu que le Libor, l’ISDAfix a un pouvoir de nuisance suffisant dans l’infrastructure financière mondiale pour que toute manipulation du taux soit catastrophique, et qu’une classe étendue de victimes qui inclurait n’importe qui, des retraités de l’État aux grandes villes en passant par les investisseurs fortunés en produits structurés, ne se doute pas qu’elle se fait voler.
 

(...) « Comment une municipalité à Cleveland ou n’importe où va-t-elle savoir si elle se fait escroquer ? », demande Michael Masters de Masters Capital Management, un gestionnaire de fonds qui a longtemps plaidé pour une plus grande transparence dans le monde des dérivés. « La réponse est qu’elle ne le saura pas ».
 

(...) L’idée que les prix sur un marché de 379 mille milliards de dollars puissent être dépendants d’un bureau d’environ 20 types dans le New Jersey devrait en dire long à propos de l’absurdité de 
notre infrastructure financière. (...)
 

Après les scandales impliquant le Libor et peut-être l’ISDAfix, la question qui devrait causer la panique chez tout le monde est celle-ci : quels autres marchés alentour portent-il en eux le même potentiel de manipulation ? La réponse à cette question est loin d’être rassurante, parce que ce potentiel est quasiment universel. De l’or au gaz en passant par les swaps et les taux d’intérêt, partout dans le monde, les prix dépendent de petites cabales privées d’initiés machonneurs de gros cigares à qui nous sommes obligés de faire confiance.
 

(...) La seule et unique raison pour laquelle ce problème n’a pas reçu l’attention qu’il mérite est que son ampleur est tellement inimaginable que le péquin ne peut tout simplement pas la concevoir. Ce n’est pas seulement voler en mettant la main dans votre poche et en piquant l’argent, mais c’est du vol dans lequel les banques n’ont que quelques boutons à pousser pour que, par magie, ce qui se trouve dans votre poche perde de sa valeur. C’est une corruption au niveau moléculaire de l’économie, un vol du 21ème siècle – et ça ne fait que commencer…
 

Matt TAIBBI"

more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Jacques Sapir : La Chine change de modèle de développement - BFM Business 10 juin

Le 10 juin, Jacques Sapir, économiste, directeur d'Etudes à l'EHESS s'est intéressé à la Chine et au Japon dans Intégrale Placements présenté par Cédric Deco...
VM.'s insight:

Focus asiatique:
> Chine : la Chine change de modèle de développement et de croissance : les dirigeants chinois l'ont annoncé; les effets de cette politique se traduisent aujourd'hui en chiffre. Les taux de croissance pour les années 2013/2014 seront plus faibles que ceux de d'habitude. On passe d'un modèle extraverti à un modèle intraverti, qui comptera beaucoup plus sur le développement de la consommation intérieure. L'objectif des dirigeants chinois est d'aboutir à une économie chinoise qui soit beaucoup plus dépendante de ses propres rythmes de croissance que du marché extérieur. La perspective change: le gouvernement chinois a besoin d'un fort taux de croissance s'il veut éviter des troubles sociaux, mais préfère passer par des taux de croissance plus faibles pour au bout du compte aboutir à un modèle de développement beaucoup moins sensible aux grandes perturbations internationales.
> Japon : la baisse massive du yen a donné un coup de fouet aux exportations japonaises, dans le secteur de l'électronique comme dans le secteur de la machine-outil et évidemment de l'automobile, et on commence à observer les retombées des gains sur les exports sur le marché intérieur.
2 problèmes à long terme : le grand vieillissement de la population japonaise; la question des sources d'énergies. Le Japon avait jusque là tenté de substituer le nucléaire aux importations classiques de sources d'énergie, or aujourd'hui sentiment anti-nucléaire extrêmement fort, opposition massive de la population.  

more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Olivier Delamarche - BFM Business 4 juin

Le 4 juin, La contraction de l'ISM manufacturier aux Etats-Unis a été l'un des thèmes abordés par Olivier Delamarche, associé et gérant de Platinium Gestion ...
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

'L'UE est devenue une menace pour l'ordre public'

'L'UE est devenue une menace pour l'ordre public' | La onzième heure | Scoop.it
La crise a favorisé l’apparition d’une véritable « génération perdue », affirme Henk Hofland dans le journal hollandais NRC Handelsblad: «La nouvelle génération risque désormais de devenir...
more...
No comment yet.
Scooped by VM.
Scoop.it!

Goodbye Hollande !

Goodbye Hollande ! | La onzième heure | Scoop.it
Un an après l'élection présidentielle, l'intellectuel, coauteur du « Mystère français » dresse pour Marianne un bilan des espoirs trahis. Entretien avec Aude Lancelin et Laurent Neumann.
VM.'s insight:

"Si nous restons dans la zone euro, toute prétention à l'action est une blague"

more...
No comment yet.