La nouvelle réalité du travail
17.0K views | +0 today
Follow
 
Rescooped by Denis Pennel from Solutions Human Capital
onto La nouvelle réalité du travail
Scoop.it!

Demain, tous nomades ?

Demain, tous nomades ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le travail nomade trouve son « terreau » dans les profondes évolutions qui traversent la société.

La révolution technologique : diffusion à grande vitesse des outils « high tech » (smartphones, tablettes...) de la sphère privée vers le monde de l’entreprise, outils de visioconférence et de téléprésence, outils collaboratifs permettant d'échanger et de co-créer à distance, etc.Un nouveau rapport au temps : connexion technologique permanente, immédiateté et don d’ubiquité ; frontières de plus en plus floues entre sphères professionnelle et privée.Un nouveau rapport à l'espace, porté par la Génération Y :vers une sociabilité sans frontières.Un nouveau rapport au travail : dans lequel l’interaction supplante la production, et le travail ne se définit plus par un lieu mais est affaire d’agilité, d’« empowerment » et de collaboration.Enfin, un cadre environnemental « propice » : congestion des transports, augmentation des prix du carburant et montée des consciences environnementales... autant d’éléments œuvrant en facteur d’une revalorisation de la vie locale et de la réduction des déplacements.

Le nomadisme souffle ainsi un vent nouveau sur les entreprises. Alors qu’on le réduisait à du déplacement physique, il bouleverse les modes d'organisation et de management traditionnels, fournissant un formidable levier de performance aux entreprises.Il permet une plus grande efficacité : le travail gagne en quantité et en qualité. En termes d'environnement de travail, il invite à la rationalisation, à travers une réflexion sur les déplacements des collaborateurs, et sur leurs modes d'utilisation de l'espace. Sur le plan humain, le travail nomade fournit également un puissant outil de recrutement et de rétention des talents, véhiculant un signe fort en matière d’autonomie et de qualité de vie. Enfin, il sert les desseins éco-responsables de l’entreprise, au travers de la réduction des déplacements inutiles.


Via So H
more...
No comment yet.
La nouvelle réalité du travail
Il est urgent de moderniser l’organisation du travail afin de l’adapter au triomphe de l’individualité, à la soif de liberté et à notre société post-industrielle
Curated by Denis Pennel
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

"Travail: La soif de liberté"; la video du blockbuster de la rentrée !

"Travail: La soif de liberté"; la video du blockbuster de la rentrée ! | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

La Librairie de l'Éco, du mercredi 6 septembre 2017, présentée par Emmanuel Lechypre sur BFM Business, a invité Denis Pennel pour présenter son nouveau livre "Travail,: la soif de liberté" (Editions Eyrolles).


L’évolution du travail est celle d’une longue marche vers toujours plus de liberté. Mais aujourd’hui, c’est en dehors du salariat que s’inventent de nouvelles manières d’exercer son activité professionnelle – indépendants, slashers, co-workers, startuppers, makers, etc. – répondant à une aspiration profonde des travailleurs pour plus d’autonomie et moins d’autorité.


Car le salariat, caractérisé par la relation de subordination, a étouffé le travail dans un cadre trop rigide et coercitif, conçu à l’ère de l’usine. Devenu protéiforme, collaboratif, agile, autonome, le travail est en train de faire sa révolution. Pourtant, le mythe du CDI protecteur persiste, moins pour la stabilité qu’il procure que par l’accès au Graal de la protection sociale qu’il permet. Face à ces profondes mutations, Denis Pennel nous livre les clés pour comprendre cette soif de liberté au sein du monde du travail.


more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Notre synthèse de la semaine de l'emploi
Scoop.it!

Pourquoi le travail ne peut pas disparaître

Pourquoi le travail ne peut pas disparaître | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

L’essayiste Nicolas Bouzou publie un livre particulièrement stimulant et positif sur l’avenir du travail. Il estime que plus les machines travaillent, plus l’homme doit travailler.


Via Pôle emploi
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from L'actu Freelance par 404Works
Scoop.it!

La majorité des freelances ne vit pas ce statut comme une contrainte

La majorité des freelances ne vit pas ce statut comme une contrainte | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Décrocher un CDI n'est pas forcément le graal auquel aspirent tous les travailleurs. Selon une étude mondiale menée par Adecco et LinkedIn, 54% des freelances ont fait ce choix parce que cela servait leurs besoins et leurs ambitions.
Via 404Works
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Marketing Digital et Social Media
Scoop.it!

Le CREDOC confirme l'adoption du mobile par les Français

Le CREDOC confirme l'adoption du mobile par les Français | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le baromètre du numérique 2017 qui mesure l'adoption par les Français des outils numériques a été rendu public ce lundi 27 novembre. Le rapport révèle des compétences en progression et un recours de plus en plus généralisé à l'internet mobile. Mais il expose une fois de plus l'existence d'une fracture numérique que le gouvernement tente de résorber, assure Mounir Mahjoubi à L'Usine Digitale.


Via MMA France, BOUTELOUP Jean-Paul
more...
MMA France's curator insight, November 29, 3:28 AM

Un rapport qui confirme les différentes études publiées ces derniers mois mais qui pointe également une prise de conscience tardive du phénomène "mobile first" par les pouvoirs publics.

MMA France's curator insight, November 29, 3:30 AM

Un rapport qui confirme les différentes études publiées ces derniers mois mais qui pointe également une prise de conscience tardive du phénomène "mobile first" par les pouvoirs publics.

Thierry Coulmain's curator insight, November 30, 8:56 AM

Etude très complete ....

Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Comment l'espace de travail doit-il évoluer pour répondre au nouveau travail

Comment l'espace de travail doit-il évoluer pour répondre au nouveau travail | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Jacob Morgan : Je pense que nous allons voir apparaître un marché mixte fait d’un côté de lieux tiers et de marketplaces dédiés aux travailleurs indépendants, et de l’autre côté des salariés traditionnels aux activités fragmentées, et les entreprises doivent ainsi dorénavant réfléchir à la façon dont elles vont pouvoir travailler avec ces deux populations. C’est un réel sujet de management. Cependant, l’économie des indépendants est encore très marginale aujourd’hui. La majorité des gens qui travaillent en freelance aux Etats-Unis ont des activités comme chauffeur pour Uber, d’autres ont des comptes sur des sites comme Upwork.com. Ainsi la plupart des indépendants entrent soit dans la catégorie Uber, soit dans la catégorie Lyft. Derrière ces plateformes on-demand ou de la micro-tâche, on décèle l’émergence du « digital labor ». Aussi je ne crois pas à la fin du salariat.

Bernard Michel : Cette tendance doit être combinée avec l’avènement de la génération des millennials dans le monde du travail, la mobilité et le nomadisme comme nouvelle façon de travailler. Les deux imposent un rééquilibrage certain des pouvoirs au sein de l’entreprise, en introduisant plus de flexibilité et de travail en réseau. Ainsi on observe une sémantique portée autour de la mesure de la qualité de vie au travail, évaluant bonheur au travail et performance. C’est ce que l’on appelle parfois aussi « l’entreprise libérée ». Chez Gecina la réponse au travail protéiforme consiste à encourager une politique de co-travail. Après il y a toute la question du statut des travailleurs ; Denis Pennel revient par exemple sur ce sujet dans son dernier ouvrage Travail, la soif de liberté (edition Eyrolles), invoquant un Droit de l’Actif remplaçant le Code du travail pour couvrir les indépendants.
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Fonction RH : ce qui a changé ces 10 dernières années

Fonction RH : ce qui a changé ces 10 dernières années | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
L’Apec a dévoilé le 26 octobre 2017 une étude exclusive basée sur l’analyse de plus de 16 000 offres d’emploi diffusées en 2005 et en 2015 relatives à la fonction Ressources Humaines. Les changements mis en évidence par l’étude concernent la nature des postes, les compétences attendues, les missions confiées, les méthodes de travail mais aussi les configurations de la fonction RH.

L’évolution la plus notable pointée par cette étude est le glissement d’une notion purement administrative à une notion de service. Ainsi, le terme « accompagnement » apparaît plus fréquemment dans les annonces les plus récentes – 28% en 2015 contre 8% en 2005. Avec deux typologies différentes : un accompagnement individuel, bien sûr, mais aussi et surtout, de plus en plus collectif, qui concerne le projet de l’entreprise et sa nécessité de gérer une accélération significative.

A cet égard, les annonces les plus récentes étudiées par l’Apec mettent en lumière une notion de « business partner » qui infuse désormais la fonction RH. La dimension participative prend aussi une place prépondérante dans les offres d’emploi relatives aux Ressources Humaines analysées.
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Parution du n°1 du MagRH: Robotisation et Automatisation

Parution du n°1 du MagRH: Robotisation et Automatisation | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Pour son premier numéro, Le Mag RH consacre sa une à la robotisation, l'intelligence artificielle et l'automatisation du travail.  Au total 17 articles écrits par des spécialistes de la gestion des ressources humaines dont le mien intitulé "Libérer l'homme du travail inhumain".


Dans notre société anxiogène, les prédicateurs apocalyptiques ont trouvé leur nouveau commerce : la fin du travail, engendrée par la robotisation de nos emplois actuels et l’émergence de l’intelligence artificielle. L’histoire a donné tort à ces prévisions alarmistes : de tous les temps, l’innovation technologique a toujours créé au final plus d’emplois qu’elle n’en a détruit.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from SIRH & RH
Scoop.it!

"Nous avons la conviction que l'intelligence artificielle va enrichir la profession de recruteur", Edouard Saulnier-Arrighi, Meteojob

"Nous avons la conviction que l'intelligence artificielle va enrichir la profession de recruteur", Edouard Saulnier-Arrighi, Meteojob | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Grâce à l'intelligence artificielle (IA), les possibilités offertes à la fonction RH sont exponentielles. Une évidence qui n'a pas échappé à Meteojob dont les algorithmes capitalisent sur cette technologie depuis déjà 10 ans.

Via HR Path
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Incertitude et temps de l'innovation : interview de Philippe Silberzahn

Incertitude et temps de l'innovation : interview de Philippe Silberzahn | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Tout le monde ou presque « innove » aujourd’hui, contribuant chaque jour un peu plus à galvauder ce qui reste néanmoins un facteur-clé de la croissance des entreprises. L’innovation reste pourtant une stratégie payante, particulièrement dans son approche « disruptive », quand il s’agit de concevoir et de commercialiser des produits ou services radicalement novateurs ; quand sa cousine, l’innovation « incrémentale », se contente d’ajuster l’existant dans une approche plutôt pointilliste. Au-delà de la question de la stratégie à adopter entre ces 2 approches, la notion de temporalité de l’innovation semble aujourd’hui essentielle. Comment trouver le juste équilibre entre stabilité et rupture, et le bon timing entre court terme et long terme ? Est-ce encore pertinent ? Pour nous éclairer, Philippe Silberzahn*, spécialiste de l’innovation de rupture et de l’incertitude.
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Érosion du salariat : quel impact sur les RH ?

Érosion du salariat : quel impact sur les RH ? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le salariat est apparu à la fin de l’ère féodale, avec, d’abord, un salariat journalier dans l’agriculture. Puis il s’est démocratisé avec l’économie de masse au début du XXe siècle, et n’a cessé de croître jusqu’à aujourd’hui. En effet, les nouvelles entreprises de production de masse ont eu besoin de fidéliser des ouvriers fiables et formés pour faire tourner les usines. Le modèle du salariat journalier aurait fait exploser leurs coûts de gestion. Il leur a donc fallu internaliser les Ressources Humaines, pour s’assurer à la fois des économies d’échelle et un gain de productivité.

Nous sommes donc passés à un salariat de masse et de long terme. Au cours du XXe siècle, le taux de salarisation est en hausse constante : 63% en 1956, 85% en 1990, 91% en 2000. En s’imposant à tous comme une norme, le salariat aussi s’est structuré pour arriver aux couvertures et aux protections sociales actuelles. Tout le système actuel repose sur le salariat : emprunts bancaires, locations immobilières, système de santé…
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Le marché de l’emploi de demain et la longue marche vers plus de liberté

Le marché de l’emploi de demain et la longue marche vers plus de liberté | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Une interview filmée très instructive sur les changements inéluctables du marché de l’emploi.


L’évolution du marché du travail ressemble à une longue marche vers plus de liberté. Les nouvelles façons de travailler et d’organiser, d’autres formes de contrat, répondent à l’aspiration des travailleurs à plus d’autonomie et moins d’autorité. Les nouvelles technologies rendent cela tout à fait possible.


Freelancers, gig-workers, co-workers, start-uppers, et autres professionnels indépendants, veulent échapper à la subordination et rester loin de l’environnement rigide des entreprises. Ce qui leur demande d’avoir de l’autonomie, de l’agilité et d’être polyvalent. La sécurité du contrat fixe est devenue un mythe. Cela demande une grande capacité d’adaptation. D’abord de la part des personnes et des organisations, mais également de la part des autorités, notamment en ce qui concerne la modernisation des législations sociale et fiscale.


Ce sont peut-être des grands mots, mais Denis Pennel, ‎Managing Director – World Employment Confederation, cite cependant des thématiques très pertinentes dans son nouveau livre inspirant : ’Travail, la soif de liberté’. Dans son ouvrage, il nous décrit comment les freelances et les startups réinventent le travail. Il fait également 25 propositions afin de concilier ’liberté’ et ’sécurité’.



more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Libérer le salariat de ses entraves

Libérer le salariat de ses entraves | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Extrait de l'article publié dans Le Monde le 30/10/2017


Dans son dernier essai, Denis Pennel, directeur général de World Employment Confederation, avance vingt-cinq propositions pour une adaptation immédiate du travail à l’environnement économique et social.


Autoentrepreneur, travail passant par des plates-formes numériques, renouveau de l’artisanat à travers des fab lab (laboratoires de fabrication ouverts au public), renaissance du petit commerce de proximité… c’est en dehors du salariat que s’inventent de nouvelles manières d’exercer son activité professionnelle. (...)


« La dictature de l’emploi salarié a pris le travail en otage, réduisant des métiers et des expertises à des fonctions bureaucratisées et à des postes standardisés », postule Denis Pennel. S’il y a encore 80 % de salariés en France, « c’est moins le contrat de travail censé être protecteur qui séduit que son enveloppe sociale ». Que se passerait-il si, demain, les banques accordaient des prêts à des contrats à durée déterminée, si les propriétaires louaient leurs biens immobiliers à des intérimaires ? Est-on si sûr que le salariat serait encore si attrayant ?

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

"Il n'y a pas de désintermédiation du marché du travail" 

"Il n'y a pas de désintermédiation du marché du travail"  | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Denis Pennel, directeur général de la World Employment Confederation, évoque les grandes tendances du marché du travail en France et dans le monde.


Avant même d’affecter le marché du travail, le digital a fait évoluer le travail en lui-même. Nous avons évoqué lors de la conférence la fin de l’unité de temps, de lieu et d’action. Fin de l’unité de temps, avec des nouveaux outils qui permettent de travailler n’importe quand – avec le risque que le travail envahisse notre temps de vie privé, même si la réciproque est vraie. Fin de l’unité de lieu, puisqu’avec une bonne connexion internet, pour une bonne partie des travailleurs du secteur des services, il est possible de travailler d’à peu près n’importe où. Et fin de l’unité d’action, avec la diversification des formes de travail au sein même du salariat, mais aussi la remontée du travail indépendant.


La digitalisation a accompagné cette dernière tendance, a servi de catalyseur, de facilitateur de cette évolution. Les entreprises ont changé d’organisation. On a vu apparaître des plateformes en ligne qui assurent l’appariement entre l’offre et la demande de travail. D’un certain point de vue, ces acteurs jouent un rôle positif dans le marché du travail, en faveur de l’insertion professionnelle et de la diversité ; un tiers des chauffeurs Uber viennent des quartiers défavorisés. D’un autre côté, de notre point de vue, les plateformes en ligne ne jouent pas totalement le jeu de la concurrence, puisqu’elles échappent à la réglementation sur le travail, que les agences de travail temporaire appliquent. Le statut du travailleur n’est pas le même : salarié dans les agences d’emploi, indépendant qui délivre une mission sur les plateformes.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Au moins 400 millions de travailleurs à reconvertir: ce que les robots changeront à l’emploi

Au moins 400 millions de travailleurs à reconvertir: ce que les robots changeront à l’emploi | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it


Le cabinet de conseil McKinsey & Company publie une étude-fresque sur les effets de l'automatisation sur l'emploi d'ici 2030. Les robots et les intelligences artificielles vont-ils rendre obsolètes les humains ?


Après l’exode rural et la désindustrialisation, l’automatisation pourrait bien être le prochain grand bouleversement du marché du travail. Et selon McKinsey & Company, cette grande transition est imminente. Le cabinet de conseil a publié le 29 novembre 2017 le rapport intitulé "Emplois perdus, emplois gagnés : les transitions de la main d'oeuvre à une période d'automatisation" pour estimer l’impact de la robotisation et de l’intelligence artificielle (IA) sur l’emploi d’ici 2030. “Les effets de l’automatisation pourraient être longs à constater à un niveau macro, au sein de secteurs ou d’économies entiers, par exemple.


Mais ces effets pourraient bien être plus vifs à un niveau micro, pour des travailleurs dont les activités sont automatisées ou pour les entreprises dont les activités sont disruptées par des concurrents utilisant l’automatisation”, révèle l'enquête. Contrairement aux idées reçues, les activités physiques ne sont pas les seules concernées par l’automatisation. L’avènement des IA et d’algorithmes pouvant effectuer des calculs ou des activités cognitives complexes menace aussi des professions intermédiaires ou de cadres. L'étude se penche sur les économies de 46 pays qui pèsent pour près de 90 % du PIB mondial. Elle considère plus de 800 occupations professionnelles et prend en compte différents scénarios en fonction de la vitesse d’adoption de l’automatisation par les pays.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

« Demain, nous assisterons au retour de l’artisanat de masse »

« Demain, nous assisterons au retour de l’artisanat de masse » | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Auteur, conférencier, défricheur, influenceur… Denis Pennel est à l’image de la nouvelle réalité du travail qu’il décrit dans son livre : protéiforme. Dans son dernier livre, publié à la rentrée - Travail, la soif de liberté (Eyrolles, 2017) – il dépeint une société bouleversée, dans laquelle le travail tend de plus en plus à se détacher du salariat, du temps, des cadres, des institutions et de l’entreprise classique. Un nouveau monde dont il ne faut pas avoir peur, assure-t-il.


Denis Pennel dépeint une société bouleversée, dans laquelle le travail tend de plus en plus à se détacher du salariat, du temps, des cadres, des institutions et de l’entreprise classique


Durant tout le XXe siècle, nous avons vécu dans une économie de « rattrapage » : il fallait produire en masse des produits standardisés pour un maximum de gens. Dans ce contexte, le salariat s’est imposé comme la norme, avec des syndicats puissants et des emplois quasiment assurés « à vie ». Dans son programme de 1981, Mitterrand prônait ainsi « le salariat pour tous » avec, si possible, le même statut pour tous les salariés que ceux de la fonction publique. Un dogme qui n’a pas fait long feu. Aujourd’hui, nous sommes, à l’inverse, dans « l’économie de l’abondance » : il suffit d’aller sur un site de vente en ligne pour avoir accès à des milliers d’offres et services. Ce que réclament les gens, désormais, c’est plus de produits personnalisés et délivrés à la demande. L’entreprise doit fournir des biens et services qu’elle n’a même pas encore fabriqués !

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Résister au prêt-à-penser managérial: la petite musique va-t-elle s’éteindre?

Résister au prêt-à-penser managérial: la petite musique va-t-elle s’éteindre? | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Dans un très beau texte publié sur LinkedIn, le sociologue François Dupuy dresse un constat désabusé sur son métier. Selon lui, la « petite musique » de la sociologie, qui fut tant appréciée par son auditoire tout au long de sa carrière, va bientôt s’éteindre, victime à la fois du prêt-à-penser qui engloutit la pensée managériale et du manque d’intérêt des chercheurs pour le monde de l’entreprise. Si je partage en partie ce constat, j’explique dans ce qui suit pourquoi je ne suis pas aussi pessimiste quant à la possibilité de garder vivant une pensée du management, mais à condition qu’elle se mette au service de l’action.

more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Travail, la soif de liberté

Dans "Travail, soif de liberté", Denis Pennel montre comment le travail s'affranchit du modèle unique du salariat. Le futur en marche.


Dans la continuité de l’évolution des formes de travail depuis l’esclavage, le servage et l’artisanat, le salariat s’est imposé comme modèle dominant pour travailler et accéder à la protection sociale. Sauf que la garantie de stabilité offerte par cette organisation s’effrite à grande vitesse. Il n’en reste que ses contraintes : travail répétitif, unité de lieu et de temps, petits chefs, organisations rigides, perte de sens de son travail. Ce qui aboutit, selon l’auteur, à « un effacement de la notion de métier aux conséquences néfastes : perte de responsabilité, des collaborateurs interchangeables, des emplois où l’on ne s’accomplit pas. La bureaucratie de l’emploi a tué l’initiative au travail ». Et engendre des dérives plus graves : « Dans sa version moderne, bureaucratisée et déshumanisée, le salariat a aussi engendré de l’ennui, du mal-être et du stress.


Le salariat ne semble plus être le meilleur chemin vers un avenir meilleur ». Le salariat a donc étendu son monopole sur le travail au XXe siècle. Malgré une opposition farouche des syndicats au début du siècle. Denis Plenel cite à ce propos, avec malice, Karl Marx qui prônait « l’abolition du salariat ». A partir des années 1980, le modèle unique se fissure avec l’explosion des CDD, de l’intérim, des temps partiels. Malgré l’ambition de François Mitterrand affichée en 1981 de donner à tous les salarié la protection du statut de la fonction publique. Autre constat de l’effritement du modèle unique, le chômage grossit de plus en plus jusqu’à exclure aujourd’hui 10% de la population active du salariat.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from #innovation(s) } Food for Thoughts
Scoop.it!

Slasheur, ou l’art de cumuler plusieurs métiers

Slasheur, ou l’art de cumuler plusieurs métiers | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Ils sont en même temps architecte d’intérieur/psychologue/graveur. Ils s’épanouissent dans cette variété de professions et collent au monde en mutation. Bienvenue sur la planète des pluriactifs
Via Edouard Siekierski
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from Travailler autrement au 21 ème siècle
Scoop.it!

Vie au bureau. Le besoin de s'isoler

Vie au bureau. Le besoin de s'isoler | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Les salariés français privilégient le bureau individuel aux espaces collectifs. C'est ce que démontre la dernière enquête du cabinet Actinéo qui souligne l'émergence de nouveaux espaces de travail, plus informels et conviviaux.

Via Harmony, JP Fourcade
more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from La Transition sociétale inéluctable
Scoop.it!

« Au travail, ce qui est prioritaire, c’est le sens et non plus l’argent et la sécurité »

« Au travail, ce qui est prioritaire, c’est le sens et non plus l’argent et la sécurité » | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Issu de la génération Y, Paul Candiard est l’illustration du phénomène des « premiers de la classe » de Jean-Laurent Cassely, qui fuient les open spaces. A la recherche de « sens » et de bien-être au travail, il a préféré laisser derrière lui un poste de cadre dans la communication pour arborer la casquette de facteur.

Via LMC Les Médias en Chantier
more...
LMC Les Médias en Chantier 's curator insight, November 10, 1:58 PM
Ils sont de plus en plus nombreux à la quête de sens et au renoncement à la matérialité. 
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

Le «sens au travail» ou la quête du graal des salariés français

Le «sens au travail» ou la quête du graal des salariés français | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Les tâches que vous réalisez chaque jour au quotidien ont-elles du sens? Vous sentez-vous stimulé par votre poste et ses réalités? In fine, avez-vous le sentiment d'être utile grâce à votre activité professionnelle? Des questions que se posent chaque jours des milliers de salariés français, sans réllement trouver de réponses qui leur conviennent. «Le sens au travail n'est souvent jamais aussi essentiel que lorsqu'il manque», selon le sociologue et philosophe français Edgar Morin.

Parler de ce «sens», en débattre avec nos proches, et le fait de le rechercher signifierait donc qu'il se raréfie dans nos quotidiens? C'est effectivement le principal enseignement d'une étude «Sens au travail ou sens interdit», réalisée conjointement par le cabinet Deloitte et le réseau social Viadeo, que s'est procurée Le Figaro. Ainsi, un salarié sur deux explique avoir choisi son métier pour répondre à cette quête de sens au travail... et 56% des salariés estiment que le sens au travail se dégrade. Et cette quête de sens, elle concerne tout le monde. Selon 21% des sondés, il s'agit d'un sujet organisationnel, 30% en font une affaire personnelle, mais près de la moitié des sondés estiment qu'il s'agit d'un sujet collectif.
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

« Les DRH vont devoir apprendre à gérer un travail protéiforme »

« Les DRH vont devoir apprendre à gérer un travail protéiforme » | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le marché du travail ne s'est jamais transformé aussi rapidement pointe Denis Pennel: "A notre échelle, c'est une évolution. Pour la génération de nos enfants, on peut parler de révolution !" Cet expert reconnu du monde du travail identifie sept caractéristiques du "nouveau travail" et suggère une série d'enjeux pour le management et la GRH.…
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

«La révolution libertaire du travail est en marche»

«La révolution libertaire du travail est en marche» | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Le travail est-il une malédiction? Ou le véhicule de l’épanouissement personnel? Et si la liberté et l’autonomie devenaient les valeurs cardinales du travail? Sans détruire les acquis de la social-démocratie ni aggraver la précarité? Denis Pennel, auteur du livre "Travail, la soif de liberté (Eyrolles), croit que les nouvelles formes d'emploi peuvent réinventer et libérer le travail.

more...
No comment yet.
Rescooped by Denis Pennel from L'actu Freelance par 404Works
Scoop.it!

Du Burn-out à ma vie de Freelance

Du Burn-out à ma vie de Freelance | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Ma réalité était celle de nombreux salariés : compressés par des entreprises à la recherche de toujours plus de chiffre d’affaires, qui ne pensent pas aux êtres humains leur permettant d’y arriver.


Via 404Works
more...
404Works's curator insight, October 31, 8:35 AM

"Comment je suis passée du burn-out à ma nouvelle vie de freelance ? Un bon morceau d’espoir et de positive attitude !"

Rescooped by Denis Pennel from télétravail et coworking
Scoop.it!

Le télétravail, cause de bouleversements dans l'organisation et le management

Le télétravail, cause de bouleversements dans l'organisation et le management | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it
Le télétravail, qui accompagne l'essor des nouvelles technologies, répond à une aspiration de plus en plus fortes d'une partie des travailleurs.

Via La Métropole de Lyon- M3
more...
No comment yet.
Scooped by Denis Pennel
Scoop.it!

La soif de liberté individuelle, nouveau défi pour l'entreprise

La soif de liberté individuelle, nouveau défi pour l'entreprise | La nouvelle réalité du travail | Scoop.it

Aujourd’hui, c'est en dehors du salariat que s'inventent de nouvelles façons de travailler. Indépendants, slashers, coworkers, start-uppers cherchent plus d'autonomie et moins d'autorité.


Cette soif de liberté est-elle réelle ou s’agit-il d’une construction médiatique ?


Nous assistons à un changement sociétal réel et profond. Si, en 1946, on ne recensait que 20 pays démocratiques dans le monde, il y en a plus de 120 aujourd’hui. L'environnement politique s'est très fortement démocratisé, les mœurs se sont libéralisées. De fait, chacun aspire à plus de liberté, veut être acteur de sa vie personnelle et professionnelle. Une enquête Sociovision révèle d’ailleurs que le mot « liberté » est celui dont les Français se sentent le plus proche (à 52%). Cela dit, il y a un fort hiatus entre le développement de sociétés et celui des entreprises, organisées et gérées encore trop souvent sur un modèle issu du fordisme.


Comment se manifeste cette « soif de liberté » ?


Aujourd'hui, chacun entend organiser sa vie professionnelle comme il l’entend, de façon autonome, selon des horaires flexibles, en mobilité. De plus en plus, les individus veulent consommer le travail comme ils consomment biens ou services. Cela implique une liberté de disposer d’options différentes et un cadre de travail épanouissant. Comment l’entreprise peut-elle y répondre ? Elle doit évoluer vers une relation plus collaborative et équilibrée, ce qui n’est pas sans poser problème tant pour le management, qui doit se repenser, que pour la forme de travail qu’est le salariat… Ce dernier implique un lien de subordination, synonyme d’une moindre liberté pour le collaborateur. Si le salariat convenait parfaitement à une économie de l'offre basée sur la production de masse, il devient de moins en moins pertinent dans une économie de la demande, orientée vers les services.

more...
No comment yet.