Kevin IGI
51 views | +0 today
Follow
Kevin IGI
Toute l'actualité sur l'Holacracy et l'environnement de la Gouvernance
Curated by Kevin IGI
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Kevin IGI
Scoop.it!

Engagement avec l'Holacracy : De la révélation à l'action

Engagement avec l'Holacracy : De la révélation à l'action | Kevin IGI | Scoop.it
Rares sont ceux qui, après avoir suivi un séminaire sur l'Holacracy, n'en ressortent pas emballés. Coach consultant chez Antonutti Delmas, une entreprise familiale en phase de retournement, Sylvain Régis nous livre sa vision d'un système qui est en train de tout changer dans sa société.

 

Une révélation. Voilà ce que Sylvain Régis, coach consultant dans une entreprise familiale du nom d'Antonutti Delmas, a ressenti après deux jours d'introduction à l'Holacracy. « Mon chemin vers cette nouvelle pratique m'est venu au travers de la sociocratie », explique-t-il avant d'ajouter que c'est en « circulant dans des sphères que j'ai entendu parler de l'Holacracy ». Au vu de la situation compliquée de son organisation, il a décidé de faire une formation.

 

« Dès la première minute, j'ai été emballé »

 

Et pour cause, Antonutti Delmas sortait à peine d'un redressement judiciaire et se trouvait en plan de continuation depuis le début d'année. Cette société de transports, qui comprend en son sein 250 personnes, a fait l'objet d'une vente à un nouvel actionnaire. Pendant la formation, le coach consultant avoue s'être senti comme chez lui. « Dès la première minute, j'ai été emballé, j'ai trouvé que cela synthétisait parfaitement un certain nombre de mes visions sur l'humain, sur le monde », affirme-t-il avant de vanter quelques aspects de cette pensée « au niveau de la responsabilité et de l'autonomie ». « Tous les différents paramètres de ma pensée intellectuelle et la manière de manager les hommes étaient accompagnés de processus clairs et précis », se réjouit-il non sans enthousiasme.

 

Conscient de son incapacité à tout mettre en place tout seul, Sylvain Régis a proposé d'organiser courant mars un rendez-vous entre Bernard Marie Chiquet d’IGI Partners, le président de l'entreprise Thierry Girard et lui. La rencontre se passe très bien entre les trois hommes. Le nouveau PDG est agréablement surpris tout en restant prudent. « J'ai tout de suite senti que cet homme était dans une posture de management de délégation et que l'autonomie prônée par l'Holacracy seyait bien à son service », a notamment partagé Sylvain, avec raison. Suite à ce rendez-vous, tout le monde est ressorti emballé et IGI Partners est intervenu pour une journée D'REV (Découvrir, Révéler et Essayer en Vrai).

 

« Un processus d'accompagnement clair et précis »

 

À ce moment, Sylvain Régis a ressenti « une énergie ». Début juillet, Antonutti Delmas a adhéré au projet et, après cela, « on a établi une proposition d'intervention, c'est à dire d'accompagnement du cercle général » avec Bernard Marie Chiquet ainsi que la « mise en place d'une vingtaine de réunions de triage et d'une douzaine de réunion de gouvernance sur une période de six mois ». Dans une transparence totale avec IGI Partners et son expert en Holacracy, Sylvain Régis et Thierry Girard continuent de participer activement « à la mise en place de ces cercles, à l'information et à la sensibilisation », le tout avec l'intervention essentielle de Bernard Marie Chiquet. Après trois premiers mois assez difficiles, le coach consultant conclut que cela « arrive en début de maturité ».

 

Au sein de l'organisation, il avoue que « tous les collaborateurs sont vraiment favorables » grâce notamment au « cadre de sécurité et d'autonomie dans laquelle ils se retrouvent ». « On a mis de la lumière, la phase d'inconfort devrait prochainement disparaître quand le système d'organisation sera officiellement positionné et que les autres cercles seront là », évoque Sylvain Régis qui en profite pour dévoiler ses intentions : « écouter les membres de cette société, mettre la lumière, arrêter avec le système pyramidal et faire dans le collaboratif ».
L'aventure ne fait que débuter.

more...
No comment yet.
Scooped by Kevin IGI
Scoop.it!

Découverte de l'Holacracy en 4h avec IGI Partners

Découverte de l'Holacracy en 4h avec IGI Partners | Kevin IGI | Scoop.it

Rencontrez-vous les symptômes suivants dans vos organisations ?


¤ Je dépense beaucoup trop d'énergie en réunion
¤ Il y a beaucoup d'automatismes de la pensée, beaucoup de prise de parole débouchant sur peu d'actions concrètes
¤ Des individus ne se prennent pas suffisamment en charge
¤ Les missions des collaborateurs ne sont pas claires
¤ Manque de communication
¤ Jeux de pouvoir

 

Vous êtes intéressés pour avoir une réponse DURABLE à ces questions mais n'avez pas le temps de suivre deux jours de formation ?

 

Nous venons d'organiser, spécialement pour vous, une formation de seulement 4h, à Paris, sur un nouveau système permettant à la fois aux organisations d'être agiles et de s'adapter à leur environnement et aux individus de s'épanouir et de devenir plus performant.

more...
No comment yet.
Scooped by Kevin IGI
Scoop.it!

Entreprises en crise : Changer ou mourir - IGI Partners - Holacracy

Entreprises en crise : Changer ou mourir - IGI Partners - Holacracy | Kevin IGI | Scoop.it

Depuis le début de la crise économique en 2008, bien des entreprises se sont retrouvées en difficulté. Le contexte a, en effet, révélé tous les problèmes de gestion au sein de nombreuses organisations. Si l'Holacracy apporte une alternative claire, certaines sociétés financièrement faibles hésitent avant de l'adopter préférant le choix de la facilité : revenir aux fondamentaux. Une stratégie dangereuse qui amène à la question inévitable : changer ou mourir ?

more...
No comment yet.
Scooped by Kevin IGI
Scoop.it!

Pourquoi utiliser le Pilotage Dynamique en entreprise ? Le Marshmallow Challenge !

Pourquoi utiliser le Pilotage Dynamique en entreprise ? Le Marshmallow Challenge ! | Kevin IGI | Scoop.it

La plupart des techniques modernes de direction et de management sont basées sur le paradigme «prévoir & contrôler». Dans ce modèle on demande aux dirigeants d’anticiper et de concevoir le meilleur moyen possible pour atteindre des buts prédéfinis, puis de contrôler toute déviation par rapport au plan prévu. Cette approche est venue à maturation dans la première moitié du vingtième siècle et a plutôt bien fonctionné pour les entreprises dans les environnements relativement simples et statiques de cette époque. Aujourd’hui nos techniques de ce mode «prévoir & contrôler» tentent désespérément de répondre avec l’agilité et l’innovation nécessaires pour naviguer dans un environnement de changement rapide et de complexité dynamique. Elles ne réussissent pas plus à éveiller la passion et la créativité d’une nouvelle génération d’employés qui cherchent plus de sens dans leur travail.

 

Aujourd’hui, diriger une entreprise par ses méthodes de «prévoir & contrôler», c’est comme conduire un vélo en l’orientant dans la bonne direction puis de pédaler les yeux fermés en tenant le guidon fermement. L’Holacracy aide une organisation à trouver des méthodes plus dynamiques pour piloter le travail, en passant progressivement du mode «prévoir & contrôler» au mode «expérimenter & adapter» et enfin au véritable «ressentir & ajuster» Tout comme à vélo, le pilotage dynamique implique de poursuivre un but général en s’adaptant continuellement, et ce, à la lumière des données réelles fournies par la réalité.

 

Du point de vue de l’organisation, le pilotage dynamique va exiger de mettre en place dans toutes les opération des boucles serrées de feedback et des points de contrôle de pilotage fréquents. Ainsi, les procédés de planification et de prise de décision se concentrent sur une décision praticable pour ensuite laisser la réalité guider la prochaine étape, au lieu de se torturer à imaginer ce qui « pourrait » se passer afin d’élaborer la «meilleure» décision théorique possible - mais toujours imparfaite. Le pilotage dynamique permet aux équipes de passer rapidement de la discussion et de la planification à la possibilité de les tester dans la réalité et d’apprendre à partir de leurs résultats.

 

À travers un processus continu de confrontations à la réalité et d’intégration des feedback, des projets imparfaits au départ s’alignent mieux aux véritables besoins. Ce changement culturel est au cœur de l’Holacracy. Cependant la transition du contrôle statique au pilotage dynamique exige bien plus que quelques nouveaux principes. L’Holacracy en établissant une structure plus organique, ancre ce changement au cœur de l’entreprise avec des processus concrets de prise de décision et de management qui incarnent les principes du pilotage dynamique. Ces processus apportent des bénéfices immédiats, tels que des réunions ultra efficaces, et mettent en marche un processus d’évolution de l’entreprise pour générer dans le temps une connaissance et une transformation plus profondes.

 

http://igipartners.com

more...
No comment yet.
Scooped by Kevin IGI
Scoop.it!

Comment être plus efficace au boulot (La méhode Getting Things Done) ?

Comment être plus efficace au boulot (La méhode Getting Things Done) ? | Kevin IGI | Scoop.it

Je suis la douche, l’eau ruisselle sur mon corps (plus trop galbé, faut que je me remette au sport moi…). Au moment de faire mon shampoing, une pensée m’assaille « ah oui, faut pas que j’oublie de demander à Jean-Pierre les chiffres du budget pour le projet STAR » (Vous remarquerez que les projets ont toujours des noms sympa, et en général, plus le nom en jette, plus le projet est naze…)

 

Au moment de me sécher, une autre pensée « Et cette Annie, non mais j’en reviens pas de ce qu’elle a dit pendant la réunion d’hier. Faut vraiment que je rétablisse la vérité en envoyant un mail à Georges pour lui montrer que les délais ont été tenus »

Et ainsi de suite…

 

Cela vous semble familier ? Le cerveau est l’outil le plus puissant et le plus bête de l’univers. Le plus puissant parce qu’il renvoit à la conscience des rappels de ce que nous devons faire. Le plus bête aussi, parce que m’envoyer ce rappel sous la douche, où je ne peux rien en faire, n’est pas vraiment optimal (à moins que vous ne gardiez un petit carnet waterproof sous la douche, pour noter, mais là faut vous faire soigner...)

 

Notre esprit pour le meilleur comme pour le pire va nous harceler en nous renvoyant régulièrement, mais aléatoirement, des rappels de choses à faire, jusqu’à ce que nous les fassions. Et ceci est une ENORME perte d’énergie. Avoir des tas de machins informes et grisatres qui resurgissent de temps en temps dans notre conscience, jusqu’à ce ue nous traitions le tâche est quelque chose de particulièrement éprouvant.

 

Nettoyer, éclaircir, traiter ce monceau de « trucs » à faire, de choses qui nous prennent littéralement la tête, c’est tout le sujet de la méthode « Getting Things Done » de David Allen.

more...
No comment yet.