Ce que vos empreintes révèlent de votre personnalité
275 views | +0 today
Follow
Ce que vos empreintes révèlent de votre personnalité
Interview par Véronique DELOSTE(*), de jean de BONY, Biotypologue : Ce que la Biotypologie révèle… de notre personnalité innée par l’observation des caractéristiques génétiques de nos mains ! Véronique DELOSTE : Jean de BONY, vous êtes un passionné par les mains et par ce qu’elles peuvent révéler de la personnalité et sur la façon dont on agit en société ou dans notre travail. Ce ne sont donc pas les lignes, version chiromancie, qui vous intéressent à proprement parler, mais tout ce qui est génétique dans la main : chaleur et moiteur des mains, proportion de la paume, des doigts et des ongles, nombre et profondeur des lignes, sans oublier les empreintes digitales. Aujourd’hui, après 30 années de recherche, vous apportez votre expertise aux entreprises, notamment auprès des services des ressources humaines dans l’optimisation du potentiel et dans la cohésion d’équipe. Alors comment est née cette passion pour les mains et comment en vient-on à les étudier ? Jean de BONY : ma passion pour la main démarre à mon arrivée à PARIS en 1980 par la découverte d’une citation de Paul Valéry - les Parisiens peuvent la lire sur le fronton du Théâtre de Chaillot, place du Trocadéro. Cette citation qualifie « la main, égale et rivale de la pensée, l’une n’est rien sans l’autre ». Je me suis dit : la main est-elle une partie visible du cerveau ? Traduit-elle ou trahit-elle ce que le cerveau veut dire de nous par la main ? Alors pour mener ma recherche, j’ai fait des milliers d’empreintes, notamment des mains d’artistes comme Charles AZNAVOUR, Céline DION, Charlotte RAMPLING, etc., et je me suis aperçu que les artistes qui savaient gérer leurs propres talents n’avaient pas les mêmes empreintes que ceux qui avaient besoin d’un agent ou d’un manager. Je me suis demandé également si mon observation pouvait être transposable dans le monde de l’entreprise : Les personnes autonomes ont-elles certains types d’empreintes que n’ont pas les personnes qui ont besoin d’être protégées? Les personnes ayant tendances à prendre le leadership dans un groupe ont-elles des empreintes différentes de celle qui refusent de diriger, ou même qui préfèrent être dirigées ? Il faut dire que l’année précédente, lors de mon service militaire dans les parachutistes à PAU, certains disfonctionnements de l’armée sur la gestion des compétences m’avait sensibilisé à l’identification des capacités naturelles de management : en effet j’avais été étonné de constater que l’armée puisse confier le grade d’officier aspirant à de jeunes appelés par le seul fait qu’ils étaient étudiants ou diplômés. Et j’observais par ailleurs que d’autres jeunes appelés, ayant un réel potentiel de leadership, se retrouvaient relégués à de simples taches sans management car non diplômés. Quel gâchis ! Je me suis dis que j’aimerais bien un jour, si je le pouvais, contribuer à y remédier. Véronique DELOSTE : parlons précisément des empreintes digitales. Expliquez-nous pourquoi les empreintes peuvent révéler la personnalité. On a plutôt tendance à les associer à la l’identification judiciaire qu’à la psychologie. Jean de BONY : En effet, et cela parce que personne n’ignore que chaque empreinte digitale est unique. Unique certes, mais les empreintes s’avèrent également classables en 5 catégories de dessin : arche, boucle, spirale, double-boucle, et ellipse. Toute empreinte digitale est l’un de ces 5 types ou la combinaison de deux, voire trois de ces types de dessin. Ainsi, les hommes sont comme les empreintes, nous sommes tous uniques et tous classables. Attention, on peut observer dans une même main, un seul type d’empreinte ou constater un type différent sur chacun des cinq doigts. Et les deux mains ne sont pas forcément symétriques : le pouce gauche peut comporter une boucle, alors qu’une spirale trône sur le pouce droit. Il faut prendre en compte les deux mains, et donc chacun des dix doigts.
Curated by Jean de BONY
No scoops have been published yet. Suggest content to its curator!