Je, tu, il... nous !
7.8K views | +0 today
Follow
Je, tu, il... nous !
parce que le je(u), c'est de devenir nous...
Curated by Marie Boudebes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Marie Boudebes from Revolution in Education
Scoop.it!

Dans ma classe, on a arrêté les notes. Satisfaisant mais compliqué

Dans ma classe, on a arrêté les notes. Satisfaisant mais compliqué | Je, tu, il... nous ! | Scoop.it
L’Education nationale se modernise. Aujourd'hui, on accède à l'espace numérique de travail (ENT), on échange plus facilement des informations avec les parents, entre collègues, avec la direction et les différents services académiques.Pour dessiner...

Via Agnès Maillard, Marco Bertolini
more...
Agnès Maillard's curator insight, September 8, 2013 4:13 AM

Une nouvelle institution est créée : le conseil. Technique issue de la pédagogie institutionnelle de Fernand Oury, proche de la pédagogie Freinet. Il s’agit d’ouvrir un espace-temps de discussion collective et d’initiative autour de sujets proposés par les élèves dans le respect strict de règles d’écoute, de parole, de posture. Ces règles sont arbitrées par les élèves eux-mêmes qui s’emparent de rôles pour l’occasion : distributeur de parole, maître du temps, responsable gêneur... L’enseignant est président du conseil.

Marco Bertolini's curator insight, September 8, 2013 5:47 AM

Le témoignage d'un enseignant : plus de notes dans la classe et participation des élèves à la gestion des projets.  Intéressant.

Rescooped by Marie Boudebes from Enseigner l'Histoire-Géographie
Scoop.it!

Les collégiens, cancres en histoire-géo? Les nouveaux programmes sont-ils en cause ?

Les collégiens, cancres en histoire-géo? Les nouveaux programmes sont-ils en cause ? | Je, tu, il... nous ! | Scoop.it
Le niveau des élèves de fin de collège en histoire-géographie s'est dégradé en six ans, en particulier dans les établissements les plus défavorisés, selon une étude du ministère de l'Education nationale publiée mercredi.

Via alozach
more...
alozach's curator insight, August 19, 2013 5:11 AM

Certes, les programmes sont lourds et ne permettent pas assez d'exercer les élèves à la réflexion. 

Mais qu'entend-on ici de la part de nos collègues de l'APHG ? Une remise en cause des nouveaux programmes d'histoire-géographie qui entraînent des confusions chronologiques... Je réagis à cette analyse :

 

* la note d'étude de la DEPP présentant le rapport CEDRE porte sur des tests réalisés sur des élèves en 2012, soit sur des élèves qui n'ont pas connu les nouveaux programmes. D'ailleurs ce fait est précisé d'emblée dans la note.

* les anciens programmes menaient aussi à des chevauchements chronologiques. Ce phénomène n'est pas nouveau. 

* La mesure des acquis en Histoire-Géographie par Cèdre est beaucoup moins axée sur la restitution brute des connaissances (comme au DNB), et plus sur les pratiques et les compétences. 

 

Bref, l'APHG s'est servi de ce rapport pour critiquer les nouveaux programmes. Pas de chance ce n'était pas exactement le sujet.

alozach's comment, August 19, 2013 5:14 AM
Le premier titre inutilement provocateur que j'avais donné à ce lien commenté a heurté mes collègues de l'APHG qui m'en ont fait part. Je modifie donc le titre et leur présente mes excuses, tout en maintenant le texte qui répond à leur analyse.