ISNI
10.0K views | +0 today
Follow
Actualités ISNI
Curated by ISNI
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Lyon : les étudiants et internes en médecine manifestent ce vendredi

Lyon : les étudiants et internes en médecine manifestent ce vendredi | ISNI | Scoop.it
Plusieurs syndicats (AISE, SAIHL, SSIPI-MG et SyReL-IMG) appellent ce vendredi à une grève générale des étudiants et internes en médecine. Une manifestation, qui prendra la forme d'un 'Freeze mob' (postures figées), partira à 13h30 de la place Bellecour pour rejoindre la place des Terreaux. Il s'agit de protester contre le projet de loi santé de Marisol Touraine, qui fera d'ailleurs l'objet d'une manifestation nationale le 15 mars à Paris.
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Marisol Touraine souhaite que la médiation sanitaire puisse se développer

Publié le 19/02/15 - 17h24 - HOSPIMEDIA Lors de la séance des questions cribles thématiques consacrée à la situation de la médecine libérale, ce 19 février au Sénat, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a été interrogée sur l'avenir de la médiation sanitaire. L'élue écologiste de la Seine-Saint-Denis, Aline Archimbaud, a en effet voulu savoir s'il est prévu de reconnaître le métier de médiateur sanitaire. Les formations à la médiation sanitaire existent mais "sont très rares", a notamment souligné la sénatrice. La ministre a déclaré qu'"un dispositif nouveau" sera inscrit dans le projet de loi de Santé. Celui-ci permettra de mettre en place des expérimentations. Collectivités locales, associations, professionnels de santé... pourront ainsi "s'engager pour accompagner des personnes éloignées du dispositif de soins". Marisol Touraine va en outre confier à la Haute Autorité de santé (HAS) la mission "d'élaborer un cadre pour définir la formation de ces professionnels (...)". Elle s'est dite "très attentive à ce que la médiation sanitaire puisse se développer".

La représentante du Gouvernement a par ailleurs été interrogée par la sénatrice UMP des Hauts-de-Seine, Isabelle Debré, sur la concertation en cours sur le projet de loi de Santé. "Allez-vous revenir sur les sujets qui inquiètent les professionnels libéraux ?", a questionné l'élue. Marisol Touraine a remarqué que cette concertation est "très fructueuse". Et d'ajouter : "Je retiendrai beaucoup des propositions qui sont faites (...)". Elle a indiqué que le travail se poursuivait et qu'il permettra "d'améliorer sensiblement la rédaction de la loi".

Au cours de cette séance au Sénat, elle a aussi répété : "La liberté d'installation n'a pas, n'est et ne sera pas remise en cause." Et assuré qu'"il n'y aura pas de dispositions soumettant les médecins libéraux à des prescriptions de la part des complémentaires de santé", en réponse aux craintes des syndicats de médecins de ville de voir s'installer des réseaux de soins. Elle a enfin déclaré avoir demandé aux ARS de favoriser la mise en place de centres de santé dans les territoires où ils étaient nécessaires. 
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Les dentistes manifesteront le 15 mars contre le projet de Loi santé

Les dentistes manifesteront le 15 mars contre le projet de Loi santé | ISNI | Scoop.it
Les dentistes manifesteront le 15 mars contre le projet de Loi santé. Le 15 mars prochain, les dentistes vont manifester contre le projet de loi de santé. En effet, les chirurgiens avec les actualités news et actus
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

42 syndicats de professionnels et étudiants libéraux demandent le retrait du projet de loi de Santé

Publié le 18/02/15 - 18h14 - HOSPIMEDIA Sous la dénomination de "Mouvement pour la santé de tous", 42 syndicats ont adopté le 18 février une motion demandant le retrait du projet de loi de Santé. Dans le même temps, ils ont sollicité par courrier une audience auprès du Premier ministre Manuel Valls. Dans ce courrier, ils considèrent que contrairement à la présentation faite en Conseil des ministres le 14 octobre dernier, le projet de loi de Santé ne porte pas "une politique de santé forte et novatrice au cœur du pacte républicain pour faire progresser la solidarité et la justice sociale". Ils considèrent au contraire que "cette réforme détruit l'attractivité de l'exercice libéral". Quant aux concertations mises en place par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, elles ne trouvent pas grâce à leurs yeux. Ils écrivent qu'elles "ne font qu'accroître le malaise de ceux qui y ont été conviés, comme ceux qui ne l'ont pas été".

"Il y a dans ce projet tellement d'articles qui sont contestés que simplement l'amender pour le corriger semble impossible. Plusieurs syndicats ont donc fini par faire le constat que ce projet de loi devait être complètement retiré pour qu'on puisse passer à autre chose, soit réécrire une nouvelle proposition de loi en collaboration avec l'ensemble des professionnels ", déclare à Hospimedia, le Dr Éric Henry, président du Syndicat des médecins libéraux (SML). Ce dernier se trouve notamment à l'initiative de ce récent mouvement qui a pris forme le 5 février. À ses côtés comme autres porte-paroles de ce mouvement syndical se trouvent Didier Legeais, vice-président de l'Union des chirurgiens de France (UCDF), Philippe Tisserand, président de la Fédération nationale des infirmiers (FNI) et CatherineMojaïsky, présidente de la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD). Auparavant les syndicats signataires s'étaient isolément positionnés sur le projet. 

Pour Éric Henry, "tout ce qui a été fait pour essayer de modifier cette loi a échoué". Les chantiers qui ont été ouverts dernièrement par Marisol Touraine sont "bien trop petits". Et d'ajouter qu'elle n'a "pas ouvert de concertation sur la prévention, sur les données de santé ou le droit à la santé". Le mouvement qui a pris forme il y a deux semaines se positionne comme un groupement informel de syndicats libéraux. Dans la liste des signataires, il n'y a pas de syndicats représentants les hospitaliers ni de syndicats pharmaciens. N'y figurent pas non plus MG France ou l'Union nationale des omnipraticiens français (Unof-CSMF) qui faisaient partie des premiers syndicats appelant à manifester contre la loi. Claude Leicher, président de MG France a déclaré à Hospimedia ne pas avoir rejoint le mouvement car il redoute que leur demande de retrait qui arrive avant la fin des négociations des groupes de travail sur la loi ne contrecarre les débats. Pour lui, "l'opposition syndicale est une chose mais il est primordial de lui associer des propositions". 
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

En Champagne-Ardenne, 250 jeunes médecins mobilisés contre le projet de loi Santé

En Champagne-Ardenne, 250 jeunes médecins mobilisés contre le projet de loi Santé | ISNI | Scoop.it
Généralisation du tiers payant, refonte du service public hospitalier, pouvoir accru des agences régionales de santé : le texte de la ministre Marisol Touraine inquiète les internes.
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

France Bleu | Saint-Étienne : les internes en médecine en grève

France Bleu | Saint-Étienne : les internes en médecine en grève | ISNI | Scoop.it
Mobilisation des internes de Saint-Étienne ce jeudi pour protester contre le projet de loi santé de Marisol Touraine. Symboliquement, une vingtaine d'entre eux sont allés donner leur sang à l'Établissement français du sang, à côté de la gare de Châteaucreux.
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Les données de santé attirent les hackers - Figaro Santé

Les données de santé attirent les hackers - Figaro Santé | ISNI | Scoop.it
Quelques semaines après le piratage informatique de l'un des plus gros assureurs des États-Unis, les spécialistes de cybersécurité prédisent une année 2015 particulièrement sensible.
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Selon la FMF, 82 % des médecins libéraux mobilisés contre le projet de loi de santé | Le Quotidien du Medecin

Selon la FMF, 82 % des médecins libéraux mobilisés contre le projet de loi de santé | Le Quotidien du Medecin | ISNI | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Les jeunes médecins sont plus nombreux que leurs aînés à s'installer en secteur 2

Publié le 13/02/15 - 14h17 - HOSPIMEDIA

L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) s'intéresse aux revenus d'activité des médecins libéraux récemment installés, plus souvent chirurgiens que généralistes. Les installations récentes correspondent souvent à des contrats d’exercice libéral signés par les praticiens des établissements publics de santé.

Dans une étude (1) publiée ce 11 février consacrée aux revenus des indépendants, l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) s'intéresse en particulier aux revenus des médecins libéraux récemment installés (télécharger l'étude ci-contre). Leur situation contraste à vrai dire avec celle de leurs aînés. Selon ces travaux qui se basent sur les déclarations de 2011 (2), 110 000 médecins ont perçu des honoraires provenant d'une activité libérale cette année-là sur un total de 210 000 médecins recensés en France métropolitaine. "À côté de leur activité libérale, une part importante d’entre eux exercent une activité salariée complémentaire", écrivent les auteurs de cette étude, Anne Pla et Fanny Mikol.

Parmi ces 110 000 médecins libéraux recensés en 2011, 57 000 (soit 52%) sont des omnipraticiens et 52 000 des spécialistes, dont les plus nombreux sont les chirurgiens, les psychiatres et les radiologues. 27% des généralistes et 44% des spécialistes exercent une activité salariée complémentaire. "En dehors des anesthésistes qui sont peu nombreux à percevoir un salaire en plus de leur activité libérale (16%), la part des spécialistes ayant une activité "mixte" varie de un sur trois chez les radiologues, dermatologues ou ophtalmologues, à deux sur trois pour les ORL et les pneumologues, observe l'Insee. Cet exercice mixte peut aussi être le fait des praticiens qualifiés d’hospitaliers à temps plein avec secteur privé, qui représentent 7% de l’ensemble des spécialistes libéraux."

L'Insee note encore que le revenu salarié ne représente en moyenne qu’une faible part du revenu global d’activité : moins de 5% pour les omnipraticiens, soit 3 900 euros, et 11% pour les spécialistes (soit 15 300 euros), avec un maximum de 16% pour les pneumologues. "Sur les seuls médecins exerçant effectivement une activité mixte, le salaire moyen atteint 34 650 euros pour les spécialistes (27% du revenu d’activité total de ces spécialistes), avec un maximum de 57 000 euros pour les chirurgiens", précise l'étude. Un quart de l’ensemble des médecins libéraux exercent en secteur 2 et 41% pour les seuls spécialistes.
Plus souvent chirurgiens que généralistesAu total, en 2011, 11 500 médecins sont installés depuis moins de cinq ans. Ces jeunes médecins ont perçu en moyenne 108 500 euros, soit 2,3% de plus que l’ensemble des médecins. "Les jeunes généralistes déclarent en moyenne des revenus de 69 900 euros, inférieurs de 15% à ceux de l’ensemble des généralistes, tandis que les revenus des jeunes spécialistes sont supérieurs de 6% à ceux de l’ensemble des spécialistes", compare l'Insee. Les professionnels récemment installés sont plus souvent chirurgiens ou anesthésistes et moins souvent généralistes. En effet, moins de la moitié d'entre eux sont des omnipraticiens (46%), contre 52% pour l'ensemble des médecins. Parmi les jeunes généralistes, les femmes sont désormais majoritaires.

Les jeunes généralistes dénoncent les écarts de revenus entre médecinsLe Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG) relève dans l'étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) les écarts de revenus entre les omnipraticiens et les autres spécialistes. "La rémunération d’un nouvel installé en médecine générale est aujourd’hui moitié moindre (69 940€ par an) que celle de ses confrères des autres spécialités (141 970€ en moyenne)", dénonce le syndicat dans un communiqué, ce 12 février. Il ajoute : "Dix ans après la reconnaissance de la médecine générale comme une spécialité à part entière, cette criante discrimination est devenue insupportable pour les jeunes généralistes." Pour le SNJMG, il ne faut pas s'étonner par conséquent "de la désaffection des jeunes médecins vis-à-vis de l’installation en médecine générale".
Ensuite, les jeunes sont beaucoup plus nombreux que leurs aînés à s’installer en secteur 2, quelle que soit la spécialité. "Six spécialistes sur dix se sont installés ces dernières années dans le secteur à honoraires libres, alors qu’au total, en 2011, ce secteur concerne quatre spécialistes sur dix", d'après l'Insee. "Les jeunes ORL, chirurgiens, gynécologues ou ophtalmologues ont en particulier choisi plus de huit fois sur dix ce secteur. Seuls les radiologues, les pneumologues et les cardiologues s’installent encore aujourd’hui plus fréquemment en secteur 1 qu’en secteur 2", précise-t-elle. À noter encore que les jeunes médecins exercent plus fréquemment que leurs aînés une activité salariée en plus de leur activité libérale. Les spécialistes installés depuis cinq ans ou moins en 2011 sont 53% à exercer une activité mixte, contre 44% toutes anciennetés confondues. 

"De fait, les installations récentes en secteur libéral correspondent souvent à des contrats d’exercice libéral signés par les praticiens des établissements publics de santé, analyse l'Insee. Ainsi, les praticiens hospitaliers à temps plein avec secteur privé représentent, en 2011, 17% des jeunes spécialistes ayant une activité libérale et installés depuis cinq ans ou moins, contre 7% de l’ensemble des spécialistes ayant une activité libérale." Les auteurs précisent que cette "part varie selon la spécialité : elle ne représente que 2% des jeunes psychiatres mais 27% des cardiologues et 29% des chirurgiens". Pour ces jeunes spécialistes hospitaliers, "le salaire représente en moyenne deux tiers de leur revenu d’activité global". Il ne faut pas non plus oublier que "l’âge à l’installation des médecins libéraux est de plus en plus tardif, en particulier pour les spécialistes".
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Les dentistes appellent à manifester contre le projet de loi santé

Les dentistes appellent à manifester contre le projet de loi santé | ISNI | Scoop.it
Les organisations de chirurgiens-dentistes appellent au rassemblement aux côtés des autres professionnels de santé le 15 mars à Paris.
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Loi santé : les dentistes manifesteront aussi le 15 mars

Loi santé : les dentistes manifesteront aussi le 15 mars | ISNI | Scoop.it
L'ensemble des organisations de chirurgiens-dentistes a appelé à grossir les rangs de la manifestation nationale le 15 mars à Paris, lancée par les internes en medecine, pour dénoncer le projet de loi santé.
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Tiers payant: les complémentaires veulent un

Tiers payant: les complémentaires veulent un | ISNI | Scoop.it
Les complémentaires santé vont mettre en place un dispositif testé dès fin 2015.
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Loi de santé : les carabins n’excluent pas de manifester le 15 mars, la grève des internes continue | Le Quotidien du Medecin

Loi de santé : les carabins n’excluent pas de manifester le 15 mars, la grève des internes continue | Le Quotidien du Medecin | ISNI | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

À Montbazon, 200 médecins manifestent devant la permanence de Marisol Touraine contre le projet de loi de santé | Le Quotidien du Medecin

À Montbazon, 200 médecins manifestent devant la permanence de Marisol Touraine contre le projet de loi de santé | Le Quotidien du Medecin | ISNI | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

JT 19/20 Alpes - France 3 Alpes

JT 19/20 Alpes - France 3 Alpes | ISNI | Scoop.it
Toute l'actualité de la région Alpes Suivez votre journal en direct sur Pluzz tous les jours à 19h et retrouvez les dernières éditions en podcast
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

42 syndicats de libéraux de santé et d’étudiants pressent Valls de retirer la loi Touraine | Le Quotidien du Medecin

42 syndicats de libéraux de santé et d’étudiants pressent Valls de retirer la loi Touraine | Le Quotidien du Medecin | ISNI | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

JIM.fr - Loi de santé : sentant quelques fléchissements, les syndicats plus mobilisés que jamais

JIM.fr - Loi de santé : sentant quelques fléchissements, les syndicats plus mobilisés que jamais | ISNI | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Projet de loi de santé : huit médecins sur dix veulent en découdre

Projet de loi de santé : huit médecins sur dix veulent en découdre | ISNI | Scoop.it
Selon un sondage réalisé par la Fédération des Médecins de France, 82 % des médecins veulent se mobiliser contre la loi de Santé. Le tiers payant généralisé reste au coeur de la révolte. 
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Touraine retarde d'un mois l'examen de la loi santé au parlement

Touraine retarde d'un mois l'examen de la loi santé au parlement | ISNI | Scoop.it
Le texte de loi qui provoque depuis plusieurs mois la colère des médecins devrait arriver le 17 mars devant les députés de la commission des Affaires sociales. Juste après la grande manifestation des internes et des praticiens libéraux le 15 mars.
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Rémunération des jeunes généralistes : le SNJMG dénonce « un scandaleux apartheid » | Le Quotidien du Medecin

Rémunération des jeunes généralistes : le SNJMG dénonce « un scandaleux apartheid » | Le Quotidien du Medecin | ISNI | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Loi de santé, tarifs : les généralistes de l’UNOF prêts à en découdre | Le Quotidien du Medecin

Loi de santé, tarifs : les généralistes de l’UNOF prêts à en découdre | Le Quotidien du Medecin | ISNI | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Choc de simplification: la FHF réclame une initiative "très forte" dans le secteur de la santé

PARIS, 16 février 2015 (APM) -


La Fédération hospitalière de France (FHF) réclame une initiative "très forte" en faveur de mesures de simplification pour les établissements de santé et médico-sociaux, dans un courrier adressé au secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat et à la simplification, Thierry Mandon, diffusé vendredi.

La FHF rappelle avoir rencontré "il y a quelques semaines" Thierry Mandon et que celui-ci lui avait annoncé son souhait de mettre en place "sans délai" une mission "dédiée au choc de simplification dans le secteur de la santé".

 

"Malheureusement, depuis notre rencontre et malgré des demandes répétées auprès de vos collaborateurs, aucune nouvelle ne nous a été donnée quant à la mise en place effective de cette mission", déplore-t-elle. "Nos craintes sont fortes que ce silence traduise la fin de toute volonté gouvernementale sur le sujet".

La FHF souligne que les hospitaliers ne comprendraient pas qu"'un sujet prioritaire il y a quelques semaines devienne soudainement caduc".

 

Pour elle, "seul un choc de simplification suffisamment puissant permettra [aux] établissements de santé de se moderniser, d'améliorer leur efficience et de s'inscrire ainsi dans la feuille de route fixée par le gouvernement à travers la stratégie nationale de santé".

 

Un groupe de travail sur la simplification normative dans le domaine hospitalier a été mis en place en avril 2014 par la direction générale de l'offre de soins (DGOS) dans le but de "répondre aux exigences d'un 'choc de simplification' appelé de ses voeux par le président de la République", François Hollande, rappelle-t-on. La FHF en avait claqué la porte mi-octobre 2014, regrettant des travaux s'apparentant plus à un toilettage du code de la santé publique qu'à un réel choc de simplification capable de refondre les organisations en place (cf APM SNRJF002).

 

DES DIRECTIVES "CLAIRES" CONTRE UNE ETATISATION DU SYSTEME DE SANTE

 

Dans un autre courrier daté de mercredi et diffusé vendredi, la FHF rappelle à la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, Marisol Touraine, le "trouble" jeté par les discours actuellement tenus par certains hauts responsables de son ministère sur le plan d'économies sur les dépenses d'assurance maladie (cf APM SAN0NJAJVS). "Ils sont à l'opposé de votre discours et de cette nécessaire confiance aux acteurs hospitaliers".

"L'étatisation de notre système de santé n'est pas la voie d'avenir qui permettra à la France de dégager des marges de manoeuvre financières, à nos concitoyens de conserver leur confiance dans le système et aux professionnels de santé de maintenir leur engagement", alerte la FHF.

 

Son président, Frédéric Valletoux, demande donc à la ministre de donner des directives "claires" aux responsables de son ministère et aux directeurs généraux d'agence régionale de santé (ARS) afin que les responsables hospitaliers soient soutenus dans leurs démarches d'efficience et que le plan d'économies ne devienne pas un nouvel "acte de bureaucratisation et de centralisation" du système de soins.

more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Projet de loi santé : 4 syndicats médicaux quittent un groupe de travail

Projet de loi santé : 4 syndicats médicaux quittent un groupe de travail | ISNI | Scoop.it
Le bras de fer continue entre syndicats médicaux et ministère de la Santé et aucun ne semble céder. 4 syndicats ont quitté un groupe de travail dans le cadre des concertations sur le Projet de loi santé.
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Communiqué - Droit de grève bafoué, grévistes non comptabilisés, les internes contesteront de plus belle ! - ISNI | Le site pour tous les internes en médecine

Communiqué - Droit de grève bafoué, grévistes non comptabilisés, les internes contesteront de plus belle ! - ISNI | Le site pour tous les internes en médecine | ISNI | Scoop.it
Droit de grève bafoué, grévistes non comptabilisés, les internes contesteront de plus belle !
more...
No comment yet.
Scooped by ISNI
Scoop.it!

Généraliser le tiers payant, plus compliqué que Philae ?

Généraliser le tiers payant, plus compliqué que Philae ? | ISNI | Scoop.it
SANTÉ - En employant cette métaphore spatiale, la ministre de la Santé Marisol Touraine a voulu rassurer sur la possibilité de trouver un mécanisme simple. Mais quelles sont les pistes...
more...
No comment yet.