Le monopole de la multinationale GOOGLE
29 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

document

L'eriche clément's insight:

l'importance de se former à l'utilisation d'internet

more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

google-legargantuadestempsmodernes.pdf

L'eriche clément's insight:

historique d'internet et de google (avec son créateur Page)

more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

!Traces numériques personnelles, incertitude et lien social - Cairn.info

!Traces numériques personnelles, incertitude et lien social - Cairn.info | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
L'eriche clément's insight:

Collecte des données personnels

more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

Eliot Berriot | Blog | Plongée dans la galaxie Google : côté grand public

Eliot Berriot | Blog | Plongée dans la galaxie Google : côté grand public | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
Une analyse de la structure financière et de la politique de Google, ainsi que de ses produits et services à destination du grand public. Ami lecteur, bonjour ! J’y pensais depuis un moment, je m’y attaque aujourd’hui : voici le premier article d’une série consacrée à Google. L’objectif de cette...
more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

Monopole, Google - Sociétés

Monopole, Google - Sociétés | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
LeFigaro.fr - @Entrepreneur92. Quand une entreprise comme Google détient 90% du marché de la recherche en France et dans de nombreux marchés Européens, je crois que l'on nomme cela un MONOPOLE. @ Antoine37420. uel monopole Si Google est omniprésent, c'est parce que ses services sont plus efficaces et ont su se faire connaître.
more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

Des acteurs du numérique dénoncent le monopole de Google

Des acteurs du numérique dénoncent le monopole de Google | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
Autour de l'Open internet project, des groupes de médias comme Axel Springer ou Lagardère Active, veulent déposer une plainte à Bruxelles contre l'Américain.
more...
No comment yet.
Rescooped by L'eriche clément from Méta RP
Scoop.it!

Enquête Ojim sur l’indépendance et la pluralité des médias : les résultats de notre sondage

Enquête Ojim sur l’indépendance et la pluralité des médias : les résultats de notre sondage | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
L’Ojim a mis en ligne son premier sondage sur les médias pendant une semaine et vous avez été plus de 5000 à répondre, un résultat très encourageant.

 

Il faut bien situer la valeur de ce sondage. Il ne prétend pas représenter l’opinion générale en France, mais il peut représenter les jugements des internautes (ou d’une partie substantielle de ceux-ci) sur les médias et le journalisme. (...)

 

Les médias sont considérés comme peu ou pas indépendants (95%), influencés par leurs propriétaires (88%), les annonceurs (81%) alors que la liberté d’expression tend à se dégrader en France (85%).

Les journalistes sont classés à gauche (47%) voire très à gauche (39%) et sont considérés comme éloignés des réalités (89%) ; leur manque de pluralisme idéologique nuit à leur indépendance (60%).

Internet est plébiscité comme le média le plus indépendant (94%) et respectant le plus la liberté d’expression (75%). Pour répondre à la crise de la presse écrite il faut améliorer son contenu (13%) et (que l’éventail idéologique des journalistes soit davantage pluraliste (82%).

(...)


Via Frédérique Vigezzi
more...
No comment yet.
Rescooped by L'eriche clément from Les Réseaux Sociaux d'entreprises par @ClemenceBJ
Scoop.it!

Réseaux sociaux & stratégie d'entreprise

Réseaux sociaux & stratégie d'entreprise | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it

Pour commencer dignement l’année 2013, le Club des Partenaires IT a choisi de faire le point sur un sujet très médiatique, qui pose pourtant encore beaucoup de problèmes aux entreprises : les réseaux sociaux. Dans les salons de SwissLife Banque Privée, partenaire de l’évènement, le 39e diner-débat du Club a donc fait la part belle à la stratégie d’entreprise vu sous l’angle du social.

Les invités ont pu discuter de ces enjeux tournés à la fois vers l’extérieur, alors que beaucoup d’entreprises ont du mal à dépasser le stade de la simple communication marketing sur ce canal, mais également vers l’organisation interne, puisque les RSE (Réseaux Sociaux d’Entreprise) connaissent un fort développement.

 

Le collaboratif français est globalement en retard, par rapport à un marché mondial qui connait une bonne croissance. Si les acteurs du CAC40 se sont tous emparés de la question, la majorité des entreprises moins importantes sont encore déboussolées. A destination des clients comme des collaborateurs, l’usage des réseaux sociaux appelle le changement. L’enjeu culturel est particulièrement fort en France, où le management très verticalisé ne favorise pas ces approches fondamentalement transversale.

Pourtant, le jeu en vaut la chandelle ! Les intervenants de cette soirée du Club l’ont tous remarqué : les réseaux sociaux, du brand content jusqu’à l’animation de communauté utilisateurs, font particulièrement sens en BtoB pour développer le business tout en améliorant le partage de l’information et la productivité. Investir les réseaux sociaux demande des efforts et une approche résolument tournée vers les usages quotidiens mais les entreprises n’ont plus vraiment le choix : d’après nos cinq intervenants, faire l’autruche ne les conduira qu’à accumuler un retard dramatique.

 

Le décryptage des interventions et discussions à table :

 

Didier Krainc, Directeur Général, IDC France

« En France, les freins au social business sont culturels »
Les usages du social business ont révolutionné notre environnement, mais nos enquêtes montrent que tout le monde n’en a pas encore pris la pleine mesure. La croissance du marché des outils collaboratifs au niveau mondial est bonne mais la France est à la traine, notamment à cause de sa culture du management, très « hiérarchique » et de DSI qui ne s’empare pas assez du rôle de prescripteur.

 

Yann Gourvennec, Directeur Web Digital & Social Media, Groupe Orange

« Il s’agit de la révolution la plus importante de l’informatique de ces 30 dernières années »
Il n’est plus temps de prouver l’utilité des médias sociaux : l’heure est à leur mise en œuvre dans le mix marketing digital, selon l’ADN de la marque et la stratégie d’entreprise. En BtoB, les réseaux sociaux peuvent devenir un terrain de jeu facile. Les 3 défis à venir pour les directeurs digitaux sont clairs : la mobilité, le brand content et la capacité à remettre le cœur de métier au centre des discussions engagées sur ces médias.

 

Alexandre Losson, Associé, Kerensen Consulting

« Le social business n’est pas une affaire d’agence de com’ ou de page Facebook : il faut l’aborder par les usages »
Les réseaux sociaux sont au cœur de la vie courante des clients et interviennent tout au long de leur parcours d’achat. Ne pas y aller relève du suicide : il faut commencer par les écouter, puis les raccrocher aux processus marketing et commerciaux. Il faut ensuite lier le customer care et une vision unique du client. Enfin, il faut adapter son cadre de communication interne tout en étant attentif aux changements de policies des réseaux sociaux, potentiellement destructeurs.

 

Alain Garnier, CEO, Jamespot

« Ne pas tirer parti de la force du social, c’est simplement perdre des parts de marché »
Le boom du social est comme celui d’Internet. Nous le vivons sans nous en rendre compte, mais de plus en plus, nous prenons conscience de ce levier que l’on peut adapter au business. La question du social est une question de survie. La prendre en main, c’est se réapproprier l’humain, le collaboratif et donc l’optimisation des processus et de la chaine de valeur. Le plus important est de comprendre que ce levier n’est pas extérieur à l’entreprise : il doit devenir aussi évident que le métier lui-même.

 

Laurent Fiard, Co-Président, Groupe Visiativ

« Il est possible d’offrir de la valeur aux clients grâce à l’animation de communauté d’expériences utilisateurs »
Offrir de la valeur au client est fondamental en période de crise. Au-delà d’une page Facebook, comment apporte-t-on cette valeur ? 97% des clients sont très influencés par une bonne expérience produit. Il faut donc faire en sorte que leur utilisation soit optimale. Le challenge pour développer le business sous cet axe de la vision utilisateur est triple : faire de l’up-selling ; capter les bonnes idées et l’innovation ; valoriser ses produits en en améliorant l’usage.

 

Raynald Bouchet, Directeur Commercial de l'offre Tibbr, Tibco Software

« Un RSE est un moyen de réaligner la stratégie d’entreprise et de permettre à tous de regarder dans le même sens »
La proposition de valeur des réseaux sociaux est ancrée dans le monde réel : faciliter la vie quotidienne. Un RSE n’est pas un projet, c’est une superposition sur la stratégie d’entreprise. Face aux résistances et au manque de transversalité, il faut savoir se remettre en question. Ce palier franchit, les usages sont nombreux : créer des communautés larges, trouver les bons experts dans son entreprise, ou encore transformer l’information brute en connaissance valorisée.


Via Clemence BJ
more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

400 acteurs européens du numérique dénoncent le monopole de Google - leJDD.fr

400 acteurs européens du numérique dénoncent le monopole de Google - leJDD.fr | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
Réunis pour la première fois jeudi à Paris, près de 400 acteurs européens du numérique parmi lesquels Lagardère Active, propriétaire du JDD, ont déposé une plainte auprès de Bruxelles pour dénoncer...
more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

La régulation des données personnelles face au web relationnel : une voie sans issue ? - Cairn.info

La régulation des données personnelles face au web relationnel : une voie sans issue ? - Cairn.info | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

Effets de serfs sur la Toile - Cairn.info

Effets de serfs sur la Toile - Cairn.info | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
L'eriche clément's insight:

La servitude progressive des internautes sur internet.

 

more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

Liste des sociétés rachetées par Google : date, montant, détails

Liste des sociétés rachetées par Google : date, montant, détails | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
Retrouvez ici en français une liste des sociétés ou brevets rachetés par Google, avec la date, un descriptif et un lien pour en savoir plus.
L'eriche clément's insight:

google

more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

Google : du monopole à la dictature ?

Google : du monopole à la dictature ? | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
Google, à la base simple moteur de recherche, a réussit à capitaliser sur son produit phare. Aujourd’hui, la compagnie est omniprésente. Comment en est-on arrivé là ?
more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

Pourquoi Google n'est pas un monopole

Pourquoi Google n'est pas un monopole | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
Le Parlement européen a voté une résolution « pour la défense des droits des consommateurs sur le marché numérique ». Celle-ci a pour...
more...
No comment yet.
Scooped by L'eriche clément
Scoop.it!

Google AdWords, Analytics et AdSense

Google AdWords, Analytics et AdSense | Le monopole de la multinationale GOOGLE | Scoop.it
"AdWords est à l'origine d'une grande partie de notre chiffre d'affaires. Pour chaque euro dépensé, nous en gagnons systématiquement trois". Cet ouvrage s'intéresse à la gestion de la publicité sur Internet en utilisant Google AdWords et Google AdSense. Il s'adresse aux débutants, webmasters confirmés ou chefs d'entreprise voulant se lancer ou se perfectionner avec Google AdWords, Google Analytics et Google AdSense. Nous verrons tout d'abord comment ne pas perdre d'argent lors de la mise en place d'une campagne réussie avec Google AdWords et comment optimiser les coûts et les conversions afin d'en maximiser la rentabilité. Nous verrons aussi comment définir une liste de mots clés performants, rédiger des annonces "accrocheuses", améliorer le score de qualité des campagnes publicitaires, utiliser l'outil de prévisualisation des annonces, l'Optimiseur des campagnes, les outils de prévision de trafic, Google AdWords Editor, etc. Dans la seconde partie de cet ouvrage, nous examinerons comment mettre en place des outils de statistiques avancées permettant de mieux connaître le profil des visiteurs de votre site web. Par exemple, nous apprendrons à définir des entonnoirs de conversion, effectuer le suivi des clics, des bannières publicitaires, des liens vers les formulaires, des liens vers des fichiers téléchargés, etc. Nous verrons aussi comment lier un compte Analytics avec un compte AdWords et effectuer un suivi efficace de la rentabilité de vos campagnes. La troisième partie de ce livre est consacrée à Google AdSense. Nous apprendrons à créer un système publicitaire complet qui fera la promotion de vos propres produits ou de ceux d'un annonceur tiers. Le but de ce livre est avant tout de vous aider à comprendre toute la théorie sous-jacente à une campagne AdWords ou AdSense mais aussi à savoir analyser les métriques Analytics qui vous permettront d'optimiser vos campagnes de référencement payant et naturel.
L'eriche clément's insight:

description adwords/adsense

more...
No comment yet.
Rescooped by L'eriche clément from Union Européenne, une construction dans la tourmente
Scoop.it!

Le Conseil de l'Europe dénonce les pressions politiques pour la censure du net

Le Conseil de l'Europe, qui regroupe 47 pays au delà des seules frontières de l'Union Européenne, a adopté mercredi une déclaration sur la protection de la liberté d'expression et de la liberté de réunion et d'association sur Internet. Dans ce texte, le Conseil considère que les plateformes de réseaux sociaux, les blogs, et plus généralement "tous les autres moyens de communication de masse agrégée pour obtenir et échanger des informations" font "partie intégrante du nouvel écosystème médiatique", et qu'ils méritent donc une protection de droits similaire à celle des médias traditionnels.
Or, le Conseil dénonce le fait que "des influences ou des pressions politiques, directes ou indirectes, sur les acteurs des nouveaux médias peuvent conduire à des ingérences dans l’exercice de la liberté d’expression, l’accès à l’information et la transparence, non seulement au niveau national mais aussi, étant donné leur portée mondiale, à une échelle internationale plus large". La Grande-Bretagne, qui avait convoqué Twitter, Facebook et RIM après les émeutes de l'été dernier, et qui avait menacé de couper les services de communication utilisés par les émeutiers, est implicitement visée. Au niveau des pressions politiques, on se souvient aussi de la volonté d'Eric Besson d'interdire l'hébergement de Wikileaks en France....

Via Vincent DUBOIS
more...
No comment yet.